Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 9 681 fois
  • 11 J'aime
  • 1 Commentaire

Prisonnier d'une femme émasculatrice

Chapitre 1

SM / Fétichisme

Je suis nu couché sur un lit les mains attachées au haut de ce dernier. Mes pieds sont aussi attachés et les jambes écartées. Une femme d’une quarantaine d’année très belle, cheveux long, châtains claire, entre dans la chambre. Elle porte une blouse légère et courte ou l’on voit bien ses jambes élancées et athlétiques, chaussée de souliers talons hauts. On devine sa petite culotte à travers sa blouse. Elle porte à la taille un couteau de cuisine tenus par sa ceinture de soie. Sa venue vers moi me donne une érection. Elle se met face moi, me regarde avec un sourit narquois. Elle se penche légèrement, décolleté ouvert et me prend le sexe en douceur avec ses mains. Elle me dit qu’elle va devoir couper mon sexe pour compléter sa collection de phallus humain.


Elle prend son couteau et caresse mon sexe avec. Mais elle me dit que mon émasculation sera mis à plus tard. Cela d’ici quelques jours. Elle préfère me couper le sexe en présence de copines par un cérémonial. Elle me dit que je resterais encore son prisonnier quelques jours et que je doit rester jusqu’au jour de mon émasculation nu et attaché sur le lit.


3 jours aprés, lors d’ un matin; ma ravisseuse vient me dire que la cérémonie sera pour ce soir. Le soir venu; 5 femmes de 20 à 30 ans en plus de ma ravisseuse entrent dans la chambre. Elles sont toutes en mini-jupes, jambes nues, talons hauts et les mains avec des ongles longs et vernis de rouges. Elles se mettent autour du lit, pendant que la cheffes de cérémonie fait un rituel. Je bande bien plus dur que d’habitude par le fait d’être nu devant plusieurs femmes en mini-jupe et ce malgré ce qui m’attend. j’ai des prémices séminales qui sort de mon gland due à l’excitation de ma libido. La cheffe de cérémonie me demande de choisir celle qui devra me masturber et me couper le sexe. La masturbation me dit-elle, sert pour bien ramollir mon sexe qui sera plus facile à couper. Elle rajoute que je serai émasculé à partir de la base de mon sexe. Après avoir choisi celle qui va m’émasculer; celle-ci me prend bien le sexe dans sa main et commence à me masturber pendant que les autres regardent et sourient. Mon orgasme arrive assez rapidement par le fait d’être très excité malgré que je sais que je vais perdre ma virilité.


Une fois l’éjaculation faites; la cheffe du cérémonial, me nettoie le sexe selon un rituel bien établis. La femme qui doit m’émasculer s’approche de moi un couteau à la main. Les autres me maintiennent le corps, les jambes et les bras pour que je ne gigote pas trop. Je sent ma bourreau me prendre le sexe avec sa main. Je sais maintenant que je vais soudainement avoir le sexe coupé par cette femme. Je sent la lame froide du couteau sur mon pénis circoncis. Mais soudain, je ne sent plus rien de froid; mais je sens toujours que mon sexe est dans la main de ma bourreau. Elles se mettent à discuter pendant que j’ai toujours le sexe dans la main de celle qui doit m’émasculer. Elles se disent que finalement il vaudrait peut-être pas le castrer. Que j’ai un sexe qui pourrait être utiles pour satisfaire leurs envies sexuelles. Car lors d’ une érection mon sexe est courbé vers le bas. Certaines n’ont jamais essayez avec une courbure tel la mienne.


Ma ravisseuse décide de m’épargner; mais que je devais rester prisonnier d’elle et rester toujours nu à sa disposition. Et que je deviendrai un objet sexuel. Elle m’avertit que je doit obéissance totale et que l’idée de me couper le sexe n’est pas totalement écartée en cas de désobéissance.


Diffuse en direct !
Regarder son live