Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 41 587 fois
  • 628 J'aime
  • 12 Commentaires
  • Corrigée par l'équipe

La prude de la piscine

Chapitre unique

Hétéro

Je m’appelle Léa et l’histoire que je vais vous conter se déroule il y a quelques années quand j’avais 20 ans. Ce moment où je me découvre un plaisir que je n’avais jamais soupçonné. Bonne lecture !


Chaque jeudi soir après le travail, je profite de ma petite soirée en allant à la piscine faire quelques longueurs pour me maintenir en forme et garder une belle silhouette. Je suis plutôt petite et fine, mais j’ai de belles fesses et une poitrine d’un 90C qui me convient parfaitement. Je suis de nature un peu fainéante et préfère faire le minimum aujourd’hui pour garder la forme plutôt que devoir me tartiner des séances de sport interminables plus tard.

La piscine où je vais est plutôt moderne avec un beau bassin de 25m, une petite partie « Détente » avec un sauna et un hammam et enfin un espace dédié aux enfants. Le petit complexe n’est pas très grand, mais au moins, il a le mérite de ne pas être bondé de monde et on peut profiter de chaque activité sans être dérangé.


Il est 18h et j’arrive à la piscine, l’hôtesse d’accueil, toujours aussi gentille, me fait un grand sourire en arrivant. Je paye et file aux vestiaires me changer. Il n’y a pas grand monde aujourd’hui, c’est l’avantage des jeudis, on évite le mercredi des enfants et le vendredi avant le week-end. Je me change, passe aux douches bien chaudes et direction le grand bassin !

Je fais quelques longueurs pendant une bonne quarantaine de minutes et vais profiter du hammam (eh oui je vous l’ai dit, je ne suis pas super sportive !). Yes ! Personne dedans, je peux m’étaler comme bon me semble, je prends ma serviette et je m’allonge sur le banc du fond un peu en hauteur.


Le corps rempli d’endorphine suite à ma petite série de longueurs me fait planer dans cette chaleur envoutante. Je repense à ma petite navigation sur internet d’hier... un peu... pornographique, on peut le dire ! Après tout, ce n’est pas réservé qu’aux hommes !


Dans la dernière vidéo que j’ai regardée en me touchant, les protagonistes étaient dans un petit sauna, un peu semblable à celui où je suis actuellement. La femme, allongée comme je suis actuellement, se faisait masser par un étrange inconnu venant profiter de ce plaisir primaire. Pas besoin de vous faire un dessin de la suite, elle se laisse faire et se fait prendre dans tous les sens. Malgré l’incohérence de la scène (impossible de faire l’amour dans un endroit aussi chaud !), ce petit souvenir m’excite terriblement.


Je regarde autour de moi, vois par la vitre que personne ne semble vouloir venir et glisse discrètement ma main sous ma serviette vers mon petit bouton magique. Je le fais rouler sous mes doigts en revoyant chaque moment de cette vidéo.


Mon souffle s’accélère, je me cambre de plaisir malgré ma difficulté à respirer dans cette atmosphère terriblement chaude. Des gémissements ne tardent pas à sortir de ma bouche.


— Putain c’est bon ! Vas-y, mets-la-moi ! Dis-je en revoyant ce beau mal prendre ce petit bout de femme.


A la limite de suffoquer dans cet endroit, je ne sais pas pourquoi, mais cela m’excite davantage, comme piégé par mes envies sexuelles.


— ça y est, je vais... !


Au bord de l’orgasme, des bruits de pas me sortent de mon petit monde d’extase. Je m’arrête avant de me faire prendre. Un peu honteuse, je préfère sortir dès maintenant. J’ouvre la porte et vois un groupe de 3 personnes, deux hommes et une femme se dirigent vers moi. Je fais mine de rien en regardant le sol, passe devant eux avec un petit bonjour discret et file aux douches.


— J’ai un peu abusé là quand même... J’espère qu’ils ne m’ont pas entendu,


pensais-je.


J’arrive aux douches, seulement un homme est présent, je pose ma serviette et vais me rincer le corps. Encore frustrée de ne pas avoir pu finir ce que j’avais commencé, je ne peux m’empêcher de regarder cet homme, plutôt bien foutu qui me rappelle l’homme qui prenait cette demoiselle dans ma vidéo porno.


— Quelque chose ne va pas ? me dit gentiment le bel homme que je fixe malgré moi depuis plusieurs secondes.

— Hein ?! Euh, j’ai oublié mon gel douche, je peux vous en prendre un peu ? Dis-je en essayant de me rattraper comme je peux.

— Ah bien sûr, je vous en prie ! Me dit-il en me tendant sa bouteille de savon.

— Merci c’est gentil.


Je me savonne, toujours aussi honteuse de mon attitude d’aujourd’hui, et redonne le bien de mon charmant voisin.


— Bonne soirée ! Dis-je en regardant ce bel homme.


Je vais prendre mes affaires et me dirige dans une des cabines pour m’habiller, je n’ai que l’embarras du choix, aucune d’entre elles n’est prise, je prends celle tout à droite plutôt isolée. Je me sèche, retire mon maillot, prends mon t-shirt et commence à l’enfiler tant bien que mal.

Ayant le corps encore un peu humide, j’ai la tête et les bras coincés dedans. Au moment où je commence à m’en sortir, poussant ma tête vers le trou, quelqu’un vient m’agripper les hanches, me poussant légèrement vers l’avant. Mes mains viennent toucher le mur d’en face afin de m’éviter la chute.

La tête encore dans le t-shirt, je ne vois rien de ce qu’il se passe.


— Qu’est-ce que ... ! Je n’ai pas le temps de m’exprimer qu’une de ses mains vient couvrir ma bouche.


Mes pensées fusent dans ma tête, me revoyant entrer dans cette cabine et... oubliant de fermer le verrou...


— Putain, mais quelle gourdasse...


L’inconnu vient se coller contre moi et me redresse contre lui avec une facilité déroutante malgré ma résistance. Je sens sur mon dos la musculature de celui-ci et dans le creux de mes reins, son pénis visiblement très intéressé par la situation.

Je revois cet homme sous les douches, a-t-il pris mon regard comme une invitation ?

Je suffoque à moitié dans mon t-shirt, me rappelant mon petit plaisir solo dans le sauna... Ce qui ne tarde pas à l’exciter.

L’homme se rapproche de mon oreille.


— Ça te plaît ? me susurre-t-il.


Son souffle chaud et cette position de soumission m’excitent comme jamais. Etant plutôt habituée aux relations "missionnaires", la scène actuelle relève du fantasme pour moi.


— Oui... Dis-je en soupirant un chuchotement dans mon t-shirt.


Je sens la petite prude en moi devenir une cochonne souhaitant se faire prendre ici et maintenant par cet inconnu.

Je l’entends verrouiller la porte derrière nous et baisser son maillot. Son pénis chaud et dur vient se frotter sur mes fesses. L’aveuglement de mon t-shirt et ma position penchée vers l’avant avec les mains au mur, comme prête à me faire fouiller semble beaucoup plaire à mon protagoniste... Et à moi aussi...

Ma respiration s’accélère, cherchant l’oxygène nécessaire à me maintenir debout (j’adore ça !). De nature plutôt souple, je me cambre davantage, ouvrant ma petite fleur à mon partenaire.


— Quelle coquine ! dit-il en chuchotant.


Il se baisse, venant passer sa verge entre mes cuisses et commence de petits va-et-vient. Je sens son gland humide se frotter contre mon clitoris, me donnant des frissons à chaque passage. Sa dominance accompagnée de sa délicatesse me met en extase.


— Mmmmhhh oui !

— Tu aimes ça ma belle ? dit-il en accélérant ses mouvements.

— Mmhhh tu sais t’y prendre !


Il se recule un peu, prend son pénis de sa main gauche et le place à l’entrée de mon vagin terriblement humide et chaud. Je le sens enfoncer chaque centimètre de celui-ci en moi venant m’arracher un cri de plaisir.


— Ohh oui !!!!


Il se penche vers mon oreille, son pénis au plus profond de moi-même.


— Pas trop de bruit, retiens-toi ma belle. Dit-il en chuchotant.

— Je vais... je vais... Essayer. Dis-je le souffle court.


Il m’agrippe le bassin de ses deux mains fermes et enchaîne les va-et-vient, je prends mon pied comme jamais, me donnant totalement à mon partenaire. Je me découvre un plaisir qui me semblait jusqu’à présent totalement impossible.


— Putain c’est bon ! susurre-t-il.

— Mmmhh vas-y, donne tout, fais de moi ta chose !


A ces mots, il me claque la fesse droite et accélère de plus belle, ses va-et-vient me secouaient les seins dans tous les sens.


— Putain je vais venir ! dit-il en retirant son pénis.


Au bord de l’orgasme également, je ne peux laisser une seconde fois celui-ci partir aux oubliettes.


— Nonn !!! Continue, viens en moi, fais-moi jouir !


Sans attendre, il renfonce son pénis en moi, m’extirpant de nouveaux gémissements. Et enchaîne les va-et-vient de plus en plus rapides. Je sens ses mains se serrer contre moi et son pénis se durcir. Ça y est, il va venir en moi, me remplir. Il me donne de forts coups de bassin en lâchant tout son sperme dans mon ventre.


— Oh putain !!!


Impossible pour moi de contenir davantage cet orgasme.


— Mhhhh !!! Ouii !! dis-je en sentant mon corps se contracter avec de violentes décharges de plaisir.


Il se penche de nouveau vers mon oreille.


— Merci, on remettra ça. Dit-il d’une voix tendre et satisfaite.


Il retire son pénis, laissant couler une grosse quantité de spermes venant s’écouler le long de mes cuisses. Il sort de la cabine, me laissant comme il m’a trouvé avec mon t-shirt à peine enfilé.


— Bon... Je suis bonne à retourner à la douche !


Merci de votre attention, j’espère que ce petit récit vous a plu, n’oubliez pas de mettre un petit j’aime si c’est le cas. A bientôt !

Diffuse en direct !
Regarder son live