Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 1 292 fois
  • 3 J'aime
  • 0 Commentaire

Puce et Coeur

Chapitre 1

Hétéro

J’ai rencontré Myriam un jour à la sortie d’un supermarché, c’est une superbe femme de 36, superbe cul, petits seins, très sexy, d’ailleurs c’est aussi pour cela que j’ai flashé sur elle, très belle, cheveux bruns long, qui aime énormément le sexe comme moi. Malheureusement elle est mariée et nous ne pouvons nous rencontré que parfois, les après-midi dans des hôtels de la région de Reims.

Moi, je suis un homme de 40 ans, marié aussi, pas un apollon, plutôt charmant, d’origine maghrébine, je m’appelle Khaled, moyen de taille, de corpulence normale.


Si je raconte mon histoire sur ce site, c’est parce que notre amour doit resté secret vu que nous sommes mariés et que j’avais envie d’en parler, et aussi de vous raconter nos aventures sexuelles.


Nous nous retrouvons à l’hôtel, un après-midi, tu montes me rejoindre. Tu es habillé très sexy, je t’accueille dans la chambre, nous nous embrassons, je te déshabille doucement, tu es en string et porte-jarretelles, je t’enlève le soustif, et te fais des bisous sur tout ton corps, te caresse partout, les seins surtout car j’aime tes seins, les fesses, hum ces fesses qu’elles sont belles.

Tu te laisses faire, ton corps est à moi, je vais chercher quelque chose dans la poche de ma veste, tu ne sais pas ce que c’est. Je me mets derrière toi, continues de t’embrasser dans le cou, le dos, et te mets un bandeau sur les yeux.


— Ca te plait pas vrai d’être dans le noir, hein ma puce, ça te plait d’avoir ce bandeau sur les yeux, dis moi que ça te plait.


— Oh oui ça me plait d’imaginer plein de choses que tu peux me faire mon coeur, oh oui que ça me plait.



Je t’allonge sur le lit, telle que tu es, yeux bandés, string, porte-jarretelles.

Je te regarde mais tu ne me vois pas.


— J’aime te regarder habillée comme une putain pour moi, mon amour, pas vrai que t’aime t’habillée ainsi pour moi, dis le moi, vas y dis le moi.

— Oh oui mon coeur j’aime m’habiller comme une pute pour toi, je suis ta pute à toi mon coeur, ta vraie putain.



— Oui encore, dis moi que t’aime t’habillé comme une pute pour moi mon amour, dis le moi encore.

— Oui mon amour, j’aime m’habiller comme une pute pour toi, sexy et putain pour toi mon coeur.



Tu me sens près de toi, je te prends une main et l’attache au bord du lit, je fais de même à l’autre main, je te parle tu aimes quand je te parle, pas vrai.

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

— Ca te plait d’être attachée et les yeux bandés et être à ma merci, comme une vulgaire salope, dis moi que ça te plait, vas y salope dis le moi.

— oui je suis ta salope, j’aime que tu fasses ce que tu veux de moi, je suis ta salope, tout ce que tu veux, je suis à toi, ta salope rien qu’à toi



Je continue de t’embrasser sur tout le corps, tu ne peux rien faire, tu as les mains attachées, mes mains te caressent sur tout le corps, je t’embrasse partout, hum, je suce tes petits seins.

— T’aime quand je te suce les seins, hein mon amour dis moi que tu aimes que je te suce les seins.

— oh oui mon amour, continue c’est bon continue de me sucer les seins, vas y mon amour, que j’aime ça, ahhhhhhh, oh oui, c’est bon, suces moi les seins.



Je descends le long de ton corps, je t’embrasse sur ton ventre, tes cuisses et je me retrouve la tête entre tes cuisses.


— ça te plait d’avoir ma tête entre tes cuisses,


— oh oui vas y lèche moi mon coeur, ahhhh, vas y c’est bonnnnnnn.



Je lèche ta petite chatte toute humide, hum qu’elle est bonne, ma langue vient dans ton sexe, elle te pénètre.

— Tu la sens salope, ma langue, hein salope dis moi que tu sens ma langue, dis le moi espèce de salope.

— oh oui mon amour, je la sens ta langue, oh oui continue, ahhhh, c’est bon mon coeur continues, lèches moi encore, ohhhhhh c’est bon.



Je continue de jouer avec ma langue sur ton sexe, je te retourne un peu, ma langue vient sur tes fesses, hum, que j’aime embrasser tes fesses. Je continue de jouer avec ma langue, mes doigts te caresses le clitoris, je pénètre un doigt, puis deux, puis trois.

— T’aimerais que je te foute ma queue à la place de mes doigts, hein putain que tu es, dis le moi, t’aimerais avoir ma queue pas vrai salope, dis le moi.

— Oh oui j’aimerais que tu me foute dans queue dans ma petite chatte, qu’est ce que j’aimerais te sentir au fond de moi mon amour, oh oui que j’aimerais sentir ta bite dans moi.



Je continue de te masturber avec mes doigts, tu gémis de plus en plus fort, ça à l’air de te plaire, ma langue vient lécher ton anus, ça à l’air de redoubler ton plaisir.

— Salope, tu aimes que je te lèche le cul, pas vrai sale chienne que tu aimes te faire lécher le cul, dis le moi, vas y dis le.

— Vas y continue mon amour, continue de me lécher le cul, vas yyyyyyyy, c’est bon je suis ta chienne, lèche moi le cul, j’aime ça, vas yyyyyyyy.



Je continue de plus belle, ma langue vient dans ton cul, mes trois doigts continuent de te baiser, tu gémis de plus en plus fort, tu as l’air d’aimer ce que je te fais.

Cela dure un moment, tu ne sais pas combien de temps, vu que tu n’as plu la notion du temps et que tu as les yeux bandés.

Puis tu sens que je me lève, tu m’entends chercher quelque chose, et tu sens ma présence près de toi. Tu me sens plus près, tu sens quelque chose près de ton visage, hum, tu connais cette présence. Ca y est, tu sais que mon sexe est près de ton visage. Tu le prends dans ta bouche tellement tu es existée. Tu commences à me sucer comme tu sais si bien le faire.

— Vas y suces salope, suce ma queue, elle te plait ma queue pas vrai salope, dis moi qu’elle te plait.


— j’aime ta queue, je la veux dans ma bouche, hummmmmmmmm, j’aime avoir ta queue dans ma bouche, j’aime la sentir, hummmmmmmm, qu’elle est bonne.



Tu continues à me sucer, je te caresse le corps, tu sens mes mains qui descendent le long de ton corps, ça y est ils sont dans ton sexe, trois doigts comme tout à l’heure, du coup tu redoubles d’excitation d’avoir ce sexe dans la bouche et trois doigts qui te masturbent. Avec un doigt je viens sur ton anus, je commence à le pénétrer doucement, ça y est tu as tous les trous pris et ça te plait, ça t’excite d’être prise partout.

— Hein putain que ça t’excite d’être prise par tous les trous, dis moi que t’aimerait te faire baiser par tous les trous en même temps, pas vrai salope que t’aimerait te faire baiser par tous les trous. Dis me moi sale chienne que t’aimerait te faire prendre par trois bites en même temps, avoir trois queues qui s’occupe de ta bouche, ton cul, ta chatte, dis le salope, dis le......


— oh oui, j’aimerais me faire baiser par tout les trous comme une chienne, oh ouiiiiiiiiii, mon amour, je voudrais avoir des bites dans chaque trous, je suis une salope je voudrais me faire baiser par trois queues, hummmmmmmm, qu’est ce que j’aimerais me faire baiser par trois queues, hummmmmmm, oh ouiiiiiiii, trois bites dans chaque trous.



Tu continue de me sucer, j’enlève mes doigts de ton sexe et anus puis tu sens quelque chose que tu connais sur ton sexe, puis ahhhhhhhhhh, ça y est je t’ai pénétré avec le gode. Tu reprends mon sexe dans ta bouche, tant bien que mal vu que je t’excite avec le gode, tu gémis de plus en plus fort, tu me dis :


— encore, oh oui encore mon amour, je suis ta putain, une vrai chienne en chaleur continue mon salop de me baiser ainsi, vas y salopard continue de me faire jouir.


Je continue de te baiser de plus belle avec le gode, tu me suce comme tu peux, avec une main je te détache les liens, tu as toujours les yeux bandés, j’enlève le gode de ta chatte toute mouillée, je m’allonge et t’amène sur moi, ça y est tu t’empales sur moi, tu commences à bouger de plus en plus vite.

— tu l’as sens ma bite au fond de toi, salope que tu es, dis le moi tu l’as sens ma bite au fond de ta chatte de pute.

— oh oui je la sens ta bite, oh oui encore, vas y je la veux, qu’elle est bonne ta bite au fond de ma chatte, oh oui je la sens, continues, vas y baises moi, oh ouiiii, oh ta queue, je la ......veux, ...........



Tu continues à accélérer le mouvement, hum tu gémis de plus en plus fort, je t’amène un peu sur moi, tu sens quelque chose sur tes fesses, tu as compris ou je voulais en venir et ça te plait. Tu sens petit à petit le gode pénétrer ton anus.


— oh oui vas y pénètres moi à fond, vas y mon salop pénètre moi à fond comme une chienne vas y, j’aime le sentir au fond de mon cul, vas y...

Ca y est le gode est au fond de ton cul, et je continue de te baiser avec ma queue.


— salope, t’aimerais avoir deux bite dans toi, hein que ça te fait fantasmer d’avoir ma queue dans ta chatte et le gode dans ton cul, t’aimerait avoir deux grosses queues dans toi, une dans ta chatte et une dans ton cul, dis le moi tu aimerais être prise en sandwich, dis le moi salope, dis le moi.


— Oh que j’aimerais me faire baiser par deux bites, oh oui que j’aimerais être prise des deux cotés par deux grosses bites, oh oui encore, vas y oh oui, ahhhhhhh, qu’est ce que j’aimerais me faire enculer et baiser en même temps, oh ouiiiiii, avoir deux queues à moi, hummmmmm


Je continue de te baiser avec ma queue et avec le gode, la jouissance n’est pas loin nous le savons, je continue de plus belle, tu bouges sur moi pour t’exciter encore plus,


— t’es ma putain, dis moi que t’ais ma putain et que t’aimes que je te baise comme une chienne, vas y dis le moi que t’es ma putain, et que t’aime te faire baiser, que t’aime les bites comme toutes les putains, dis le moi, vas y


— je suis ta putain, j’aime que tu me baises comme une chienne, oh oui, ahhhhhh, vas y baises moi comme une chienne, vas y, oh oui, je suis ta putain, oh oui j’aime les bites comme toutes les putes, oh ouiiiiiiiiiiiii je suis ta putain, plein de queue pour moi, j’aimerais avoir.


Je continue, ça y est tu jouies :


— ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh, oh oui c’est bon, encore, oh oui, je t’aime mon amour, ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh,



A mon tour je jouis,

— ahhhhhhhhhhhhhhhh, oh oui mon amour que c’est bon, je t’aime, oh que c’est bon,



Nous nous affalons sur le lit, je te retire le bandeau des yeux et t’embrasses tendrement.


Je te serre dans mes bras.


— Hum quelle après-midi. J’espère que tu as aimé ce que je t’ai fait. Que c’est bon.

Diffuse en direct !
Regarder son live