Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 15 770 fois
  • 32 J'aime
  • 0 Commentaire

punition au travail

Chapitre 3

Trash

cathy

je suis de retour

toujours sur l’ordi de mon ami, je rêve, je fantasme ..................

j’ai chaud, j’ai le sexe en feu

c’est un volcan ...........

je suis donc à table dans ce restaurant.

Éric et gilles m’obligent à écarter les jambes , leurs doigts me fouillent

j’ai les mains posées sur la table, je me mords les lèvres pour ne pas crier ou gémir de plaisir et oui j’aime.

marc qui est face à moi me donne des ordres

— regardes moi salope et surtout tu ne fermes pas les yeux tu as compris?

je ne réponds pas, je fais juste un signe de la tête.

— as tu bien compris ce que je viens de dire tu réponds!

— oui j’ai bien compris: les mots ont du mal à sortir.

— c’est bien jolie pute.

— non je ne suis pas une pute n’y une salope.

— ce n’est pas du tout ce que nous à dit ta patronne.

— il parait que tu adores te faire prendre en levrette sur son bureau par les secrétaires munies de godes ceintures.

elle nous a raconté ton passage à son bureau suite à une faute de ta part.

mon sang se glace.

— il parait que tu adores te faire goder par une femme!

marc s’adresse à Éric

— retires lui son chemisier je veux la voir à poil cette salope!

mais Éric au lieu de le dégrafer, il le déchire.

— oh non pas ça, mais comment je vais rentrer!

— ce n’est pas nôtre problème, tu trouveras bien une idée! tu as tout ton temps car on passe la nuit ici, nous avons retenu une chambre et de plus nous attendons d’autres invités, puis nous avons prévu aussi une petite sortie, tu en sauras plus mais pour le moment tu vas t’occuper de nous quatre.

— comment je ne vais pas rentrer chez moi!

— et mon mari! que vais-je lui dire!

— tu lui diras que tu as été à une soirée et que tu n’as pas pu rentrer

— maintenant tu vas branler gilles et Éric allez ma pute montres nous de quoi tu es capable.

— oui

— c’est bien tu deviens obéissante ma salope.

je descends, les mains Éric et gilles ont déjà ouvert leur braguette, ils sont en érection.

— oh oui vas y salope! me dit Éric.

Gilles me prends la bouche avec violence, il me mord les lèvres, me suce la langue, je sens sa salive, j’aime!

Éric lui il suce mes seins, il les aspirent, il mord les tétons à m’en faire mal mais je sens que tout mon corps est chaud.

— tu es une sacrée pute me dit benoît.

leurs sexes sont bien durs.

je regarde toujours marc qui est face à moi, puis il se lève, il dégrafe sont pantalon et il se masturbe.

— tu te mets à genoux sur la table et tu me suce petite pute!

Éric et gilles me lâche pas mais pour longtemps.

je suis à genoux sur la table, enfin presque allongée.

je prends dans ma bouche le sexe de marc un sexe de bonne dimension.

il l’enfonce en totalité, je sens ses poils se coller contre mes lèvres

les va et vient sont puissants, il enfonce ses doigts dans mes cheveux pour faire faire des va et vient avec ma tête et pour que son sexe s’enfonce complètement dans ma bouche je me tiens à ces fesses, à chaque fois que son sexe s’enfonce mes doigts lui griffes les fesses.

quand il le sort je joue avec ma langue autour du gland, j’adore avoir un sexe dans ma bouche pouvoir le sucer, le lécher, le mordre avec douceur.

— dis donc ma salope me dit benoît je ne savais pas que tu suçais aussi bien que cela, j’ai hâte que ce soit mon tour!

puis Éric et gilles me reprennent avec leurs doigts, mais là ils s’occupent de mes deux trous

benoît me demande de le regarder et là je vois qu’il a un camescope

— tu vois ma salope depuis le début tu es filmée.

— c’est pour immortaliser les bons moments que nous allons passer avec toi, et puis c’est surtout pour le cas ou tu ne veuilles pas nous obéir, nous aurons de quoi te rappeler à l’ordre ou bien tes enfants et puis ton mari aurons une copie de tes heures supplémentaires, alors ma salope, tu te lâches

— ta patronne nous a demandé de lui remettre une copie, alors donnes toi à fond

— non pas à ma famille elle ne doit pas savoir, je ferais tout ce que vous voulez, je suis prête à être vôtre pute.

— c’est bien.

— relèves tes fesses me demande gilles ce soir tu vas être nôtre salope

à ces mots je me cambre un maximum, il écarte mes cuisses.

— je vais te sodomiser comme une chienne, tu vas aimer et en redemander

je sens son sexe qui frotte mon petit trou, mais j’ai peur qu’il me déchire

il force tout doucement.

marc donne moi le beurre pour une première fois ça va aider.

gilles enfonce ces doigts enduits de mayonnaise ça rentre sans trop me faire mal.

- ça y est ce coup ci tu es est prête.

pendant que je suce marc, gilles enfonce son sexe dans mon petit trou, par petits coups il l’enfonce de plus en plus jusqu’au bout et là les va et vient commencent.

j’aime cette sensation, je ressens son sexe s’enfoncer et ressortir

au bout de quelques va et vient je n’ai plus mal, je vais même au devant, je donne des petits coups de reins pour mieux sentir le sexe me défoncer mon petit cul.

Éric me branle avec ses doigts.

— mais c’est qu’elle mouille la petite pute.

— alors tu aimes bien te faire sodomiser demande marc qui se retire pour me laisser répondre.

— oui j’aime, je veux que vous me preniez par tous les trous en même temps.

— chez moi je n’ai droit qu’à la position du missionnaire.

— je veux être défoncée par vos sexes.

— je veux devenir vôtre pute, faites de moi ce que vous voulez.

Éric ce glisse sous moi et il positionne son sexe sur le mien, il écarte les lèvres puis d’un coup sec il s’enfonce

j’aime c’est bon de ce faire prendre par trois bon et gros sexes,

benoît filme toujours il fait beaucoup de gros plans sur mon visage et mes deux trous.

je deviens une pute, une vraie salope, une chienne qui aime se faire défoncer par trois sexes en même temps.

— dis moi salope demande benoît?

— tu as trois filles m’a dit ta patronne, il va falloir que tu nous les présentes, elle sont peut être aussi salope que toi.

marc se retire pour que je réponde.

— non je vous prie de ne pas toucher à mes filles , elles ont toutes une vie de famille.

— c’est justement la semaine prochaine, tu vas les inviter au restaurant pour une soirée entre filles et comme par hasard nous serons dans le même restaurant

— non je ne veux pas! pas mes filles.

— tu n’as pas vraiment le choix si tu ne veux pas finir sur le trottoir.

je suis anéantie, je ne sais plus quoi penser.

marc me force une nouvelle fois à le sucer, il augmente la vitesse des va et vient puis il se retire et il jouit sur mon visage

puis gilles dit:

— on change de position dit gilles, j’ai envie de me faire sucer par cette salope.

— avec plaisir dit marc je pense déjà à la semaine prochaine.

je pense à mes filles mais je jouis, je suis vraiment la dernière des salopes,

lorsque marc me sodomise mon trou est dilaté, il rentre son sexe sans effort.

— c’est bon de te sodomiser, tu es une bonne salope.

— allez vas y me dit gilles suce moi bien je sens que je vais venir si tu continues à me pomper comme ça.

je le sens qu’il se raidit, puis d’un coup il crache tout son sperme dans ma bouche.

— ha oui c’est bon ma salope, avales tout.

puis il tire sur mes cheveux pour bien enfoncer son sexe au fond de ma bouche

je n’ai pas le choix, j’avale le tout.

quand au même moment mon corps se soulève, Éric est en train de jouir à son tour.

— ho oui c’est ma pute je viens.

il me donne plusieurs coups de boutoirs , mon corps se soulève à chaque fois, j’adore puis il s’immobilise en s’arc-boutant.

là aussi je sens son sperme couler dans mon sexe;

il n’y a que benoît qui ne m’a pas touchée toujours avec son caméscope

marc prend la parole.

— ce n’est pas le tout de faire l’amour, mais il faut aussi se restaurer.

— la soirée ne fait que commencer.

— mais avant il faut faire un brun de toilette.

— cathy tu te mets à genoux et tu nous nettoies.

me voila donc encore une nouvelle fois à prendre dans ma bouche ces quatre sexes, ce qui ne me déplaît pas.

enfin de compte je suis mieux ici que chez moi.

chacun leur tour je les lèche, je les suce, puis ils jouissent dans ma bouche c’est là que pour la première fois je suce benoît.

puis une fois terminé marc nous demande de nous mettre à table.

— non toi cathy, toi tu passes sous la table ce sera ton repas.

— mais par contre avant de dîner nous allons trinquer, après plusieurs verres, je ne me sens plus, je suis toute chaude et prête à tout.

je suis dans un triste état, je n’ai plus de chemisier, ma jupe est tachée de sperme ainsi que mes bas et je n’ai pas de change.

— allez à table ma salope me lance marc.

je ne me fais pas prier, je me mets à genoux et me glisse sous la table

je prends un sexe dans ma bouche et un autre dans ma mains.

je fais plusieurs fois le tour de la table et en quelques minutes je reçois dans ma bouche et sur mon visage une grande quantité de sperme.

je me demande ce qui va m’attendre après le dîner, on verra.

je pense aussi à ce dîner que je dois organiser avec mes filles, que va t’il leurs arrivées, que vont-il nous faire.

mais cela est une autre histoire.

toute cette histoire n’est que fantasme , mais j’aimerais que cela ce réalise un jour sans mes filles.

cathy

Diffuse en direct !
Regarder son live