Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 23 232 fois
  • 250 J'aime
  • 5 Commentaires

Pute de mon patron

Chapitre 3

Hétéro

Pour déjeuner, Monsieur Jack m’avait invité au resto. Je me doutais pas que j’allais subir une sorte de test pour témoigner de ma soumission.

Il stationna devant un immeuble, je ne voyais aucune enseigne de restaurant. Il sonna à une porte qui me semblait être une entrée banale. La porte s’ouvrit, une femme dans la cinquantaine plus ou moins nous accueilli et nous fit entrer.

-Monsieur Jack, comme je suis heureuse de vous revoir, il y a un moment que vous n’êtes pas venu. J’ai préparé le salon bleu pour votre réservation.

-Je suis également heureux de vous voir madame Gigi!

Elle me regarda attentivement, me détailla de la tête aux pieds.

-Je m’attendais à voir madame Lili, elle n’est plus à votre service?

-Mademoiselle Kathie est ma nouvelle assistante et Lilli est toujours à mon service.

-Comme elle est mignonne, et me semble bien jeune!

-Elle a 24 ans, elle a débuté hier. Et j’aurai besoin de votre avis après le repas.

-Suivez-moi je vous conduit à votre table!

Cette femme me regardait avec insistance, souriante, elle portait des talons aiguilles, une jupe noire à mi-cuisses. Elle avait de la classe et vraiment jolie pour son age. Ses cheveux bruns, courts et bouclés la faisait paraître plus jeune.

L’endroit ne ressemblait pas à un resto, la salle était un long et large couloir et de chaque côté des portes avec des inscriptions indiquant le nom de la salle par code de couleurs, salon rouge, vert, jaune, doré. Des serveurs avec de larges plateaux de nourriture apparurent au bout du couloir alors que notre hôte nous ouvrait la porte du salon bleu.

Une grande table pour 8 personnes, la salle était grande faisait cinq mètres sur trois environ, le carrelage de mosaïque avec différentes teintes de blancs et bleu. Une grande banquette et des fauteuils tous bleus disposés au fond. Les murs de couleur bleu poudre avec des tableaux représentant des scènes de nus complétaient la décoration.

Le menu était simple mais tout me semblait appétissant. Je choisis une salade de saumon, monsieur commanda une salade césar et des cannellonis. Un serveur apporta une bouteille de vin, un Bordeau grand-cru que monsieur Jack goûta nonchalamment.

-Mademoiselle Kathie, comment s’est passé votre matinée?

-Bien, heu, Madame Lilli m’a accompagné tout le temps et m’a fait la formation pour me familiariser avec ce nouvel environnement.

-Vous semblez hésitante.

-Lilli m’a bien fait comprendre qu’elle espérait obtenir le poste d’assistante.

-Je vois! Et elle s’est montré agressive ou blessante à votre endroit?

-Heu, oui un peu.

-Ne vous en faites pas nous réglerons cela, je veux que cela se passe dans l’harmonie au sein de mes employées. Madame Lilli est à mon service depuis six ans, elle est efficace et très obéissante à mes demandes. Elle est de fait votre supérieure donc à l’occasion elle vous demandera de la remplacer. Si elle ne vous respecte pas ou quoi que ce soit, ne répliquez pas et venez m’en faire part. Je sais châtier, ajouta-t-il en éclatant de rire!

Je me demandais maintenant si monsieur baisait Lilli également. Cela expliquerait son comportement agressif voir jalouse repensant à sa remarque disant que je devais être une bonne suceuse pour avoir obtenu ce poste!

Le serveur entra avec un plateau et nous fit le service de nos plats. C’était excellent, je me suis régalée, lui fis-je part. Il commanda une deuxième bouteille de vin disant vouloir allonger cette pause déjeuner. Le serveur apporta rapidement la bouteille, prit soin de remplir nos verres et nous débarrassa de nos assiettes. Monsieur lui demanda, un troisième verre pour madame Gigi.

Il m’invita alors à prendre place sur les sofa pour poursuivre notre discussion.

-J’ai bien des projets pour vous mademoiselle. Je possède une compagnie de distribution de pièces électroniques et j’aimerais vous impliquer dans ce projet durant vos temps libres. Pour simplifier vos tâches, c’est aussi de faire des liens avec des clients et fournisseurs, votre travail au bureau est léger et suis certain qu’il vous intéressera de faire quelques bonis en rémunération supplémentaire.

J’étais très attentive à ce qu’il m’offrait! C’était même des plus intéressant sans en avoir le détail, d’obtenir meilleur salaire.

Madame Gigi entra dans le salon et pris place à mes côtés, toujours en me souriant gentiment. Il lui servit un verre de vin disant qu’elle appréciera le nectar de cette bouteille.



-Alors monsieur Jack, vous voulez mon avis sur votre jolie assistante? Je la trouve superbe. Je suis certaine qu’elle a de très beaux dessous. Fait-elle bien tout vos désirs?

-Très bien! J’aimerais votre avis et que vous lui donniez quelques conseils afin qu’elle puisse exécuter la gorge profonde. Mademoiselle Kathie, vous allez montrer comment vous vous débrouillez.

Il prit place dans un fauteuil, confortablement installé, il sortit sa queue pas tout à fait en érection. Je m’agenouillai devant lui et tendit ma main sur son manche pour le décalotter et faire quelques va et vient avant de l’engloutir dans ma bouche sous l’œil attentif de madame Gigi. Je tentai de l’enfourner le plus loin mais le réflexe de la luette me fit perdre le souffle à chaque fois.

-Produit plus de salive pour que ça glisse mieux, retiens ta respiration et pousse me dit-elle.

J’ai poussé plusieurs fois avec le même résultat lorsque le bout atteignait le fond de ma bouche je perdais souffle.

-Je vais te montrer!

Elle saisit la base de son membre couvert de bave, elle était debout et se pencha pour avaler la queue de monsieur Jack, sa tête allait de mouvements courts de va et vient engloutissant toujours plus loin jusqu’à faire disparaître la totalité de sa bite. Elle répéta l’action plusieurs fois, la salive s’écoulant de ses lèvres reprenant son souffle, elle me regarda et fit un clin d’œil.

-Tu vois, si j’y arrive, tu peux y arriver aussi! Allez, à toi!

Elle s’essuya la salive de son menton et s’essuya sur ma bouche, m’ordonnant d’ouvrir grand et de saliver le plus possible. Je reprit la fellation tentant de l’imiter à pousser toujours plus loin cette énorme bite, sous ses encouragements, je pris une grande inspiration, engouffrant au maximum, puis je ne sais comment, sa queue avait passé la luette et était entièrement dans ma bouche atteignant ma gorge. Le nez appuyé dans ses poils pubiens, je bougeais ma langue de petits mouvements, j’avais réussi un exploit me disais-je.

-Tu vois, tu y es arrivé, recommence! Vous voyez monsieur Jack, toutes les femmes peuvent y arriver, mais votre queue pose un plus grand défi!

-Grâce à vous madame. Vous savez faire et partager votre savoir.

Durant plus de cinq minutes, je ne sais plus, je répétai la manœuvre, madame Gigi à mes côtés observant l’action.

Je réussissais maintenant sans peine, sentant la queue dans ma gorge, devenant immobile quelques secondes jusqu’à devoir la ressortir pour reprendre mon souffle. Monsieur jack essuyait la bave de mon menton de sa main qu’il passait ensuite dans la figure de Gigi qui semblait apprécier cette perversion.

-Ouiii, je suis excitée grave là, tu crois qu’elle pourrait me faire un peu plaisir?

Monsieur Jack, se leva, enlevant mes mains, il se mit à baiser ma bouche furieusement avant d’arrêter. Gigi avait prit place sur le fauteuil, les jambes sur les accoudoirs, sa culotte sur le côté montrant sa chatte poilue qui perlait de mouille. Il retira son pantalon me demandant de donner satisfaction à la patronne. Il se positionna debout, la bite dressée et à droite du fauteuil, Gigi aspirait son membre à nouveau. Je me suis approché et commença à lécher cette chatte avec des grosses lèvres charnues. Elle m’agrippa la tête et bougeait son bassin frottant son sexe sur ma figure. J’étais excitée par tout ça, je voulais lui faire plaisir, c’était mon unique pensée.

Monsieur Jack poussa un râle, il jouissait dans la bouche de cette cochonne qui semblait s’en régaler. Elle le léchait avidement de sa bouche, sa langue voulant tout obtenir de la bave et du sperme mélangés. Je continuais à la besogner en insérant trois doigts au plus profond de son vagin. Elle me saisit le visage de ses deux mains me forçant à lever le tête, elle m’ordonna d’ouvrir ma bouche et cracha tout le sperme dans ma figure. Elle tenait toujours ma tête fortement avec ses deux mains attirant ma bouche sur son sexe et elle gémissait de plus en plus, ses mouvements de bassin faisaient bouger ma tête qui ne pouvait se détacher de sa chatte gluante.

Je la sentis jouir, en criant, elle pissait la mouille dans ma bouche, cela se répandait sur le fauteuil de cuir, je me demandais si elle me pissait dessus tellement cela ne s’arrêtait pas.

-Ho oui petite salope, lape tout ce jus, hooo comme tu m’as fait plaisir! Monsieur Jack vous allez me la ramener je l’espère pour une de nos soirées.

— J’y manquerai pas!


Diffuse en direct !
Regarder son live