Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 13 718 fois
  • 151 J'aime
  • 0 Commentaire

Quelles vacances

Chapitre 1

Hétéro

Cette histoire s’est déroulée alors que j’avais 16 ans. J’étais parti en vacances avec mes parents dans le sud chez mon oncle et ma tante qui ont une fille de 18 ans, Cécile.

Un soir, mes parents et Christian et Claire, mon oncle et ma tante étaient partis voir de la lointaine famille et resteraient un jour à 100 km de là.

Notre soirée avec Cécile se passait bien après avoir avalé une pizza, on décida de plonger dans la piscine en cette chaude soirée d’été. On s’amusait en chahutant, mais je dois dire qu’elle ne me laissait pas indifférent: sa belle peau bronzée, ses longs cheveux blonds bouclés, ses formes généreuses me donnaient la gaule, d’autant plus facilement que j’étais rarement au contact d’une aussi jolie fille et que j’étais encore puceau. On sortit de la piscine pour aller s’affaler sur le canapé et on zappait à la télé. On tombait tout d’un coup sur un film porno sur une chaîne câblée. Je pensais que ma cousine allait zapper, mais elle s’attardait sur ce film.

Je commençais à avoir une érection, mais en même temps, je restais tétanisé de voir de telles scènes à côté de ma cousine.

Je sentis son regard sur moi et je tournais alors la tête pour voir qu’elle avait un petit sourire en regardant mon maillot de bain.

’ Ca te plait, on dirait !’

’ Euh, oui..oui.. bafouillai-je’

’ Sois pas tout rouge comme ça, on dirait que tu n’as jamais vu un truc pareil, me dit-elle.’

Je ne savais pas quoi répondre, tellement je ne m’attendais pas à ça venant de sa part. Elle s’arrêta là, mais quelques secondes plus tard, elle enleva son soutien-gorge ! Je ne pus m’empêcher de regarder ces deux énormes seins qui renforcèrent encore plus mon érection, moi qui n’en avais jamais vu d’aussi près !

Le film venait de se terminer, mais mon érection toujours présente.


Elle me prit alors la main et commença à parcourir ses seins, son ventre avec, puis elle me lacha; je continuai les caresses sur ses énormes seins, je caressai, tirai sur ses tétons. Elle s’approcha alors de moi et commença à m’embrasser. Nos langues se mélangeaient pendant de longues minutes, tout en caressant ses seins. Je pris alors l’initiative d’aller l’embrasser sur ses seins, à les lécher, à les téter...

Tout d’un coup, elle me releva et baissa mon maillot. Mon rêve se réalisait, une fille allait s’occuper de ma queue !

Elle commença à me branler, à me toucher les testicules, puis elle approcha son visage, ouvrit la bouche et fit rentrer ma bite.

Elle commença alors des va-et-vient avec ses lèvres pulpeuses, sortant sa langue et la faisant glisser langoureusement de mes couilles jusqu’au gland, me masturbant... Je tenais assez peu de temps à ce rythme et elle le sentit en s’écartant juste à temps pour se retirer.

Cette fellation m’avait donné confiance en moi. Je l’allongeais sur le canapé, lui retira sa culotte et je ne pus m’empêcher d’admirer cette petite chatte rasée. Je commençai à la caresser, à introduire un ou deux doigts juste assez pour m’apercevoir qu’elle mouillait. Mon érection était repartie et je la pénétrai d’un seul coup !

Quel bonheur: sentir sa queue dans une chatte pour la première fois est un moment inoubliable. Tout en la pénétrant, je caressai et léchai ses seins et je lui roulai des pelles.

Mais là aussi très vite, je sentis mon éjaculation partir et je me laissai aller dans de longs râles de satisfaction, alors que je l’entendais soupirer et passer sa langue sur ses lèvres.


On s’endormait dans les bras l’un de l’autre, satisfait d’avoir enfin couché avec une fille...

Diffuse en direct !
Regarder son live