Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 6 644 fois
  • 25 J'aime
  • 0 Commentaire

La randonnée cochonne de Flavie

Chapitre 1

Hétéro

Nous sommes par un bel après-midi du mois de juillet 2013. Nous sommes à vélo sur une piste cyclable de la région de Québec. Le vent est léger et tiède. Il n’y a pas un nuage dans le ciel d’un bleu éclatant.


Je suis derrière Flavie et nous roulons depuis un moment. Je regarde ses belles fesses rondes se balancer quand elle pousse sur ses pédales. Une érection naît doucement quand j’imagine ce que je ferais avec elle en pleine nature.


Nous entrons dans une zone de la piste cyclable qui se situe dans un boisé. Des bancs longent la piste, pour que les cyclistes puissent prendre une pause à l’ombre. Je roule plus vite pour rattraper Flavie et rouler doucement à ses côtés.


— On prend une pause ma belle?

— Oui, pourquoi pas…


Nous nous arrêtons près du prochain banc pour nous y reposer un moment et prendre une gorgée d’eau. Je descends de mon vélo et je m’étire quelque peu. Flavie, elle aussi fait quelques étirements. Je la voie se pencher pour ses étirements et son superbe cul attire mon regard. Je m’approche doucement d’elle par derrière et je l’enlace par la taille. Mon sexe qui s’est durci encore plus à la vue de son beau petit cul, se colle sur ses fesses.


— Mmmmm… c’est quoi cette bosse que je sens? C’est excitant…

— J’ai envie de toi Flavie… Tu sens ce que tu me fais?

— Oui… je sens ton sexe… c’est moi qui te fais durcir comme ça?…

— Je veux te prendre tout de suite… ici… maintenant…

— Oui… ça m’excite… mais allons plus profondément dans le boisé.


Nous prenons nos vélos, et allons à pied à environ une vingtaine de mètres de la piste. Nous sommes bien dissimulés par des sapins aux branches basses, mais nous pouvons voir la piste d’où nous sommes. La perspective de pouvoir baiser sans que personne ne nous voie, mais de pouvoir voir les gens qui font une randonnée, nous excite beaucoup.


J’amène Flavie près d’un grand arbre à l’écorce lisse. Je l’adosse à l’arbre et nous commençons à nous embrasser avidement. Sa langue cherche la mienne. Nous nous embrassons en sortant nos langues et en les léchant d’une façon très érotique.


Mes mains se promènent sur ses fesses qui sont très fermes. Je monte doucement à ses seins qui commencent à pointer. Je peux voir ses mamelons forcer le tissu de son chandail.


Sa main trouve la bosse de mon entrecuisse et elle commence à la caresser. Mon érection est maintenant complète. Elle entre sa main à l’intérieur de mon short et empoigne ma queue qu’elle commence à masturber tout doucement. Je gémis.


Une de mes mains quitte ses seins pour se retrouver au bas de son ventre. Je la caresse par-dessus son short. Je peux sentir la chaleur de sa chatte à travers le tissu. Doucement, j’enfouie ma main à l’intérieur et je découvre ses lèvres parfaitement épilées qui sont toutes trempées.


Flavie commence à descendre mon short, libérant ma queue brûlante qui se dresse aussitôt.


— Ça m’excite de voir ta queue bien bandée… elle est chaude… elle est dure…


De sa petite main douce, elle me masturbe doucement. Je finis de me débarrasser de mes vêtements. Je suis nu devant elle. Flavie continue d’astiquer mon manche de plus en plus vite, en léchant mes lèvres.


— T’aime que je te branle? T’aimerais que je la lèche ta queue, que je la suce bien? Hein, tu veux? Tout à l’heure, je vais m’occuper de toi…


Sa voix commence à trahir son excitation. Mes doigts caressent toujours sa vulve et son clitoris. Ses fesses se balancent doucement. Sa respiration devient de plus en plus haletante.


— Prends-moi Tom… prends-moi… tout de suite… je te veux en moi…


Elle enlève ses vêtements rapidement, Elle est nue elle aussi. Bon Dieu que son corps est magnifique. Elle se tourne dos à moi et elle prend appui sur l’arbre devant elle, ses belles fesses en l’air et les jambes très écartées... Je me masturbe en la regardant passer sa main entre ses cuisses.


De derrière, je vois le bout de ses doigts qui explorent l’entrée de son vagin tout mouillé... Ma queue est très tendue, je me masturbe toujours, ma respiration s’accélère...


Je me mets à genoux derrière elle et tout en continuant de me masturber, je lèche ses lèvres toute trempées et je vais agacer son anus du bout de ma langue. Sentant cela, elle écarte ses fesses de ses deux mains pour que je la lèche plus à mon aise. Je m’assois par terre entre ses cuisses et je dévore sa petite chatte.


Elle mouille de plus en plus. De ses doigts, elle caresse son clitoris. Je monte mes mains vers ses seins... Je sens ses mamelons en érection... Elle gémit... Elle mouille encore plus. Ma bouche et mon menton en sont tout trempés... Elle goûte bon... J’adore goûter à son jus d’amour...


— Prends-moi tout de suite… je te veux en moi… ta queue brûlante au fond de ma petite chatte…


Je me place debout derrière elle... Ses fesses valsent d’impatience...


— Prends-moi... prends-moi… pénètres-moi… écarte mes lèvres avec ta queue… Aaaahhh ouiiii… Je veux ta belle queue en moi…


Ses deux mains sont posées sur l’arbre... Son magnifique petit cul m’invite toujours en valsant doucement.


Je prends mon sexe dans ma main et le frotte sur ses lèvres en remontant jusqu’à son anus que je titille doucement de mon gland enflé. Je refais le même manège jusqu’à ton clitoris qui est agacé par ses doigts et qui serrent mon gland doucement, ce qui augmente mon plaisir et mon envie de la pénétrer.


Je prends ses hanches et je fais un mouvement de pénétration, mais ma verge se frotte en surface sur ses lèvres qui dégoulinent. Ma queue est toute luisante de son jus d’amour...


Sa main descend et la prend pour la diriger vers son vagin ouvert qui n’attend que moi...


— C’est bon Tom… Enfonce là bien dans ma moule cette queue, je la veux… Rempli ma caverne d’amour… Tout de suite… J’ai envie… Enfonce là tout doucement…


Je tiens Flavie par la taille... Mon mouvement de bassin se continuent. Elle mouille maintenant beaucoup. Mes mains descendent pour caresser ses fesses douces, puis remontent aux seins que je masse doucement. Je pince ses mamelons, ce qui la fait gémir...


Je la prends par les hanches et quand le bout de ma queue arrive près de son vagin, sa main experte la guide, et la fait pénétrer sans difficultés tellement son nid d’amour est mouillé et huileux...


Je la pénètre très doucement tout en caressant ses hanches. Je pousse jusqu’au fond et tout doucement, je ressors mon manche. Je peux le voir, tout humidifié par son amour. Ça m’excite.


Une fois de plus, j’enfonce tout doucement mon sexe bien dur au fond de sa chatte affamée. Une fois mon membre bien au fond, elle roule son clitoris que j’imagine bien enflé et tout rose.


Elle gémit à chaque fois que je touche le fond de son coquillage... Mon mouvement s’accélère... Elle traite son clitoris avec vigueur... Elle va jouir....


— Ahhhh... mon cochon… je viens… je viens Tom… Plus profond... AAAhhh oui, encore plus profond… Aaaaaaaaaaahhh… c’est bon… Mon Dieu que c’est bon de jouir pendant que ta queue est au fond de mes entrailles…


Je me retire. Un grand flot inonde ma queue et l’intérieur de ses cuisses qui tremblent. Tout de suite, je pousse à nouveau ma queue bien au fond de son vagin. Je continue mon mouvement, je la pénètre sans ménagement. Un autre flot... Ses jambes cèdent.


Elle se met en position assise sur ses talons, le dos appuyé à l’arbre. Ma verge dégoulinante se retrouve devant son visage...


Elle écarte ses cuisses au maximum pour mieux se caresser. Elle prend ma queue dans sa main et la dirige vers sa bouche tout en me masturbant... Elle est prête à exploser.


Flavie tient ma queue à sa base, ce qui lui laisse tout le champ libre pour la bouffer comme elle veut. Elle lèche mon gland avec sa langue cochonne qui bouge en tous les sens comme si elle était possédée... Elle me fait des yeux très cochons... J’adore quand elle me fait ses yeux.


Elle enfonce ma bite dans sa bouche... jusqu’au fond.


— Oui ma belle… enfonce là jusqu’au fond… oui… Bouffe ma queue, elle est pour toi…T’aimes bouffer ma queue hein? Tu l’aimes ma queue?


Elle commence un mouvement de va et vient avec sa main et sa bouche. Je ne pourrai pas résister longtemps...


— Je veux que tu viennes pour moi…


Et elle continue de sucer de plus belle. Elle est affamée.


— Viens.... viens... pour moi…Allez… Je veux que tu viennes mon beau bébé…


Elle suce de plus en plus fort et de plus en plus vite...


— Je veux que tu viennes dans ma bouche... j’veux te goûter... T’aime bien venir dans ma bouche, hein mon cochon? T’es cochon Tom… très cochon… Et moi, tu trouves que je suis cochonne… hein? Dis-le moi… Ça m’excite quand tu me le dis…


— Oui Flavie… t’es cochonne… très cochonne... tu me fais des choses très cochonnes…Aahhhhh… c’est bon Flavie… continue de pomper mon dard…Aaaaahhh .. cochonne… cochonne...


Son mouvement est infernal... Elle suce ma queue tellement bien, sa langue est tellement douce… Je vais jouir... Je reprends ma queue, elle me regarde dans les yeux et passe sa langue sur sa lèvre supérieure... Elle se masturbe toujours.


— Je viens ma belle… je viens pour toi… Tu viens en même temps que moi?


J’enfonce ma queue dans sa bouche, elle pompe, elle pompe, je sens sa langue sur mon gland... Une chaleur monte dans mes jambes. Pendant qu’elle se masturbe toujours, un puissant jet de sperme rempli sa bouche et déborde sur le coin de ses lèvres et coule sur son menton.


Je l’entends jouir elle aussi, avec des sons étouffés par ma queue qui remplit sa bouche de ma semence. Elle retire ma verge de sa bouche et sors sa langue. Un deuxième jet aboutit sur ses lèvres entrouvertes et sa langue.


Le troisième et quatrième jet, moins puissants, couvrent son menton et dégouline sur ses seins. Avec ses doigts, elle masse ses mamelons avec le sperme…


Après le dernier jet, elle empoigne ma queue et recommence à sucer et lécher pour recueillir le reste de ma décharge. Je me place à genoux devant elle et j’enfonce 2 doigts dans ton vagin encore tout mouillé par sa jouissance... Je veux la voir et l’entendre jouir encore... Je fais des mouvements de plus en plus rapides avec mes doigts qui la pénètrent de plus en plus profondément. Elle caresse toujours son clitoris...


Elle va jouir... Son dos se raidit... Ses cuisses tremblent... un flot de jouissance mouille ma main... Je me penche pour la lécher pendant qu’elle vient en laissant aller quelques jurons.


Elle est à bout de souffle... Je lèche ses seins bien pointés, pendant que je caresse l’intérieur de ses cuisses. Nous nous embrassons passionnément.


Nous reprenons notre souffle.


Après quelques instants, nous nous rhabillons et continuons notre agréable promenade à vélo.

Diffuse en direct !
Regarder son live