Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 1 504 fois
  • 4 J'aime
  • 2 Commentaires

On se rappelle tous de sa première fois

Chapitre 1

Hétéro

Cette première partie est longue à venir... Mais c’est fait pour ! Bonne lecture les coquins et les coquines!!!


Aujourd’hui, je suis un homme respectable. En couple, avec des enfants, et une situation professionnelle plus que satisfaisante. Cependant, il y a quelque années de cela, j’étais comme beaucoup, étudiant, célibataire et vraiment fauché. Cette dernière donnée m’avait donné envie de passer des casting pour faire du X, mais, n’ayant pas totalement confiance en moi et étant encore puceau, je n’ai pas osé franchir le cap.


C’était donc Noël. Comme depuis quelques années maintenant, je passais le réveillon du 24 décembre chez mes cousins. Mes parents habitaient trop loin de la région parisienne pour que je puisse me permettre de passer ce moment sacré avec eux. Cependant, cette année, tout semblait s’annoncer pour le pire. Je sortait d’une relation difficile; relation qui prit fin juste avant les fêtes. Quand à l’une des mes anciennes conquête, elle n’arrêtait pas de me relancer. Cette année donc, je passais noël en célibataire, et le coup de massue tomba lorsqu’on apprit, juste avant même que notre réveillon ne commence, la mort d’un de mes oncles. Sale ambiance ! Malgré les cadeaux, je décidais au petit matin de rentré dans mon appart d’étudiant, un T3. En faite, il s’agissait d’une collocation, mais, depuis un bout de temps, l’une des chambre était inoccupée. J’avais tout de même obtenu du propriétaire de ne payer que la partie que je devais, chose très rare!


Rentré chez moi, je me connectais sur MSN. Et surprise, S. était bien connectée!


S., c’est cette fille que j’ai récemment rencontré sur un tchat. Etant célibataire, je passais mon temps entre les cours, les potes, les dvd X loués au vidéo futur du quartier et les tchats. Avec mes copains, c’était carrément un sport national de "draguer" sur les tchats. A la fin de la soirée, on comptait le nombre de filles qui avaient acceptés de nous donner leur adresse MSN afin de faire plus ample connaissance et pourquoi pas se rencontrer. Pour moi, S. était l’une de ces fille qui m’avait donnée son adresse. On avait fait beaucoup plus ample connaissance ces derniers jours. Je lui avais même donné mon numéro, on s’était envoyé quelques SMS et elle m’avait même envoyé un MMS avec une photo d’elle. C’était une petite blackette, charmante, avec un regard plein d’envies.


J’ai alors aussi tôt cliqué sur son nom, et la fenêtre de discussion s’ouvra :


— alor le reveillon s’est bien passé ?

— oui, nickel. D’ailleurs je viens de me reveiller.

— t’es chez toi ?

— non, chez ma soeur. J’ai passé la nuit labas? Et tioi? c’était comment?

— vite fait. pas envie d’en parler

-vas-y, je m’ennui, ca m’occupera de te lire...


Je lui expliquais donc la situation, et la conversation reprit :


— Mais dit moi, comment une si charmante fille peut-elle etre celibataire et passer Noel avec sa soeur et non son gars?

— Moi, ca fait pas longtemps que je suis célibataire. Tout comme toi, je viens de me faire larguée.

— Ha ok. J’imagine que c’était un beau renoi avec des muscles et la même gueule que R. KELLY

— Non pas du tout, c’est un asiatique comme toi. Qu’est ce qu’il est beau

— "il est beau"? Vous etes toujours ensemble ou pas?

— Disons qu’on se voit de temps en temps

— T’es sérieuse? Tu ne vas pas me dire qu’il t’accompagne toujours pour faire du shopping

— Non, t’es trop marrant toi. On se voit c’est tout

— Non mais t’inquiète, j’ai bien compris. Alors ils ont quoi de plus les asiatiques ?

— Disons que malgré qu’ils sont complexés par la taille de leur engin, ils sont romantique et ce sont de vrai homme bien chaud au lit


Je compri que j’avais une carte à jouer. La conversation commençait à prendre un peu de température !


— Ben moi j’ai jamais eu droit à une blackette. Je sais même pas à quoi ca ressemble toute nue.

— Ha, mais si tu es gentil, peut-etre que tu y aura droit

— Parcequ’il faut être gentil pour y avoir droit ? Je te rappelle que l’autre il t’a largué et il a toujours droit. Pourquoi moi non?

— Tu n’as pas tord. D’ailleurs tu me plais beaucoup. On attendra de faire plus ample connaissance. D’ici là le 1er janvier, si tu me convainc, tu y aura droit.

— Ben si ca se trouve, d’ici là le 1er, je serai passer à autre chose. Vraiment, j’ai passé un noel de merde. Allez, montres-moi que tu es une vraie délurée et que d’ici une heure tu seras chez moi avec des capotes.

— C’est que je suis en famille, et je ne sais même pas où tu habites. Je vais te laisser, on m’appelle.


Pour finir notre conversation, je lui donna mon adresse... Une petite heure plus tard, je reçu un SMS : "Je suis à la gare de L. Tu peux passer me chercher ?"


Suite au prochain episode...

Diffuse en direct !
Regarder son live