Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 12 101 fois
  • 138 J'aime
  • 3 Commentaires

Rapprochement féminin

Chapitre 1

Danse sensuelle

Lesbienne

On l’attendait depuis des semaines. Une soirée entre filles. Profiter d’être ensemble, danser, s’amuser. Simplement. Nous sommes dans un café où nous avons l’habitude de danser. Nous sommes arrivées relativement tôt pour profiter de la piste de danse presque vide. Il est maintenant 23h. La musique me plaît beaucoup. Nous dansons. Je balaie la salle du regard. Une jolie femme attire mon attention. Elle est belle, élégante. Elle a du charme, du style, mais elle ne fait preuve d’aucune prétention. Je l’observe un instant et je trouve qu’elle danse bien. Elle n’est pas trop maquillée. Elle semble assez enjouée et n’a pas un regard dur. Elle dégage quelque chose. Elle est en compagnie de deux amis gays visiblement en couple.


Je danse avec mes amies tout en continuant de l’observer de temps à autre. Je vois qu’elle se dandine. On sent qu’elle a envie de danser mais ses deux amis n’ont pas l’air du même avis. Un moment, son regard croise le mien. Je fais comme si de rien n’était, comme si je n’avais pas remarqué. Je fais glisser son regard sur moi. Il semblerait qu’elle n’ait rien relevé non plus. Je décide de ne plus lui prêter d’attention pour le moment.


Quelques minutes plus tard, c’est à mon tour d’aller chercher une commande au bar. Je me dirige alors vers le comptoir et je patiente qu’un barman soit disponible. Je passe ma commande et je regarde autour de moi en attendant. Je me rends compte qu’elle est à une personne de moi et qu’elle me regardait. Ça me surprend. Je fais comme si de rien n’était mais je sais qu’elle a remarqué mon étonnement. Nos regards se sont recroisés et il est clair, cette fois-ci, qu’on s’est remarquées l’une et l’autre. Elle sourit quand elle me regarde. Son regard n’est pas insistant ni provocant. Il est plutôt curieux, intrigué. J’attends donc ma commande et regarde le serveur s’occuper de mes boissons. La personne entre elle et moi repart. Elle se rapproche alors de moi. Je tourne la tête quand elle me rejoint. Elle initie la conversation d’un ton assez enjoué.


Elle me pose l’une ou l’autre question sur ma fréquentation du lieu, sur la musique (qui lui plaît aussi) ou peut-être qu’elle s’intéresse à ma tenue ou à ma manière de danser qu’elle a observée auparavant. Je lui réponds. La conversation est agréable. Je lui demande avec qui elle est ce soir et elle m’explique qu’elle s’embête un peu avec ses potes. Ma commande arrive. Je lui propose alors de nous rejoindre, mes amies et moi, si elle en a envie. Elle est ravie de la proposition. Pendant que je reprends mes verres, elle me demande mon prénom et je lui demande le sien. Je lui dis "Peut-être à plus tard" et elle me sourit pendant que je retourne avec mes amies.


Quelques minutes plus tard, je vois qu’elle rejoint ses deux amis avec sa commande aussi. Quand son regard arrive dans ma direction, je lui souhaite santé de loin en soulevant mon verre. Elle me répond du même geste. Comme je l’espérais, elle nous rejoint. Je la présente et doucement, la conversation se met en place. Très vite, la discussion tourne autour de la danse parce qu’elle trouve qu’on danse toutes bien. Une chanson que j’adore vient de débuter. Je dépose mon verre et repars danser. Je commence à danser seule, puis une de mes amies me rejoint. Elle se décide à se joindre à nous aussi. Elle vient près de moi me glisser quelques mots de conversation dans l’oreille. On rigole un peu. Puis mon amie et moi, nous nous mettons à danser très collées serrées. Pendant ce moment, je ne croise pas le regard de l’autre fille, je la laisse profiter du spectacle. Quand nous nous détachons, elle me fait un commentaire sur notre manière de danser qui lui plaît car elle la trouve très sexy.


Au fur et à mesure des chansons, elle se lâche aussi. Je ne peux que constater qu’elle danse vraiment très bien. J’aime beaucoup sa manière de bouger. Etant toutes les deux très à l’aise avec la danse, je me rapproche d’elle. Et au fur et à mesure, nous devenons de plus en plus proches l’une de l’autre.


Tout se fait naturellement. A aucun moment, elle ne s’est montrée intimidante. Je suis à l’aise avec elle. Alors nous dansons de plus en plus à deux. Les jambes se frôlent. Les bras se touchent. Puis arrive une chanson très excitante et qui me plaît beaucoup. C’est avec elle que j’ai envie de danser collées serrées. Alors je me rapproche et je passe ma main dans le bas de son dos pour qu’elle se rapproche de moi. Nous sommes face à face. Nos jambes imbriquées. Nos poitrines qui se frôlent. On tourne ensemble. On bouge nos bassins ensemble. Elle passe aussi une main dans le bas de mon dos pour tenir l’équilibre de la position. Elle me glisse dans l’oreille qu’elle aime comme je danse. Sa bouche est contre mon oreille. Sa joue touche presque la mienne. Je lui réponds que j’aime bien la manière dont elle bouge son corps aussi. On se sourit mutuellement. On continue de danser. Ma main frôle un de ses seins, pendant qu’elle descend sa main sur mes fesses. Là, on ne sourit plus vraiment.


On est plutôt plongée dans le regard l’une de l’autre. Elle initie le mouvement de manière imperceptible. Et nos bouches se touchent. Doucement, furtivement pour ce premier contact. Puis on s’écarte, on observe la réaction de l’une et l’autre. Et finalement, on reprend un vrai baiser. Doux, appuyé, sensuel. Elle embrasse bien. Ça devient langoureux. Le baiser se prolonge. Nos lèvres se séparent un peu, on se regarde et on sourit.


On continue de danser parce que la musique nous plaît. Une fois de temps en temps, elle m’embrasse sur la joue, me frôle les doigts, prendre ma main, passe sa paume sur mes flans, sur mes fesses. Ce n’est pas insistant. C’est léger. Ce n’est pas trop. Je fais de même. Je reviens l’embrasser un peu. Dans le cou. Je lui caresse les fesses. Elle m’excite. Et je pense l’exciter aussi. On n’a pas besoin de se le dire. Mais on a envie d’être juste toutes les deux un instant. Alors elle me propose d’aller aux toilettes.


Je la suis. Il n’y a personne aux toilettes. Elle rentre dans une des toilettes. Elle me tient par la main pour que je la suive. Je referme la porte. Puis on reprend notre baiser langoureux là où on l’avait laissé. On s’embrasse. Ses lèvres sont douces. Sa langue cherche la mienne. Elle caresse mon visage avec ses mains. Moi, je lui masse les fesses. Une de mes mains remonte vers un de ses seins que je caresse et sur lequel j’appuie un peu. Ses seins sont un peu plus gros que les miens. Ferme. Ronds. Elle n’a pas de soutien-gorge. Elle prend l’initiative de passer sous ma robe. Elle peut remarquer que je n’ai pas de culotte. Mais elle ne s’arrête pas là. Elle remonte directement vers mes seins. Je fais la même chose avec sa blouse. Elle me dit qu’elle me trouve bien foutue. Je rigole. Et je souris en lui disant que je la trouve pas mal non plus. On sourit toutes les deux. Cette fois-ci, c’est moi qui initie en défaisant son pantalon. Je glisse ma main dans son string.


Je commence à la caresser doucement. Elle appuie davantage sa bouche sur la mienne lorsque mes doigts s’occupent d’elle. Dans le même temps, je frotte mon bassin contre elle. Elle me serre les fesses plus fort. Ses doigts s’enfoncent dans ma chair. Ma main se couvre doucement de son humidité. Mon bassin est contre sa cuisse, mes seins contre les siens. Nous sommes joue contre joue et j’ai son souffle court et excité dans mon oreille. A son tour, elle vient dans mon entrejambe. Elle me caresse le clitoris. Et elle décide de rentrer un doigt en moi. Je mouille déjà beaucoup. Moi aussi, je décide de m’insinuer en elle. Nous nous embrassons. Nos baisers sont profonds. Humides. Nos lèvres glissent l’une sur l’autre. Nos langues s’entrechoquent et s’enfoncent au plus profond de nos bouches.


Pendant qu’elle est toujours avec ses doigts en moi, je la saisis par les hanches et je la colle davantage à moi. Pour me frotter sur elle. Sur le haut de ses cuisses. Je prends l’initiative de la retourner. Pour avoir son dos contre mes seins. Elle a la poitrine contre la porte des toilettes. La tête penchée sur le côté. Et je me plaque contre elle. Je me frotte sur elle. Je passe mon visage sur son dos. Mes mains partent de ses cuisses, passent sur ses fesses, remontent ses flans. Et caressent le galbe de ses seins écrasés contre la porte. En même temps, je l’embrasse et la mordille doucement dans le cou. Mon pubis frotte sur ses fesses. Elle a un cul assez rebondi, mais pas trop. Des cuisses musclées. Elle est très féminine. Elle me repousse légèrement, me faisant comprendre qu’elle veut revenir face à moi.


Elle se retourne et me pousse délicatement en arrière, me forçant à m’asseoir sur la toilette. Je suis assise et elle s’accroupit entre mes cuisses. Elle passe ses mains sur mes fesses, ses bras le long de mes cuisses pour que je rapproche ma chatte de son visage. Ce que je fais. Et elle commence par déposer des baisers sur l’intérieur de mes cuisses. Là où la peau est douce. Elle me lèche tout autour de la chatte et passe sa langue dans les plis de mon entrejambe. Enfin, elle dépose un baiser sur la tête de mon clitoris. Doux, léger. Elle m’embrasse la vulve. Elle goûte le sel de mon entrejambe. Comme pour me rassurer. Elle me dit qu’elle aime mon goût. Je souris. Elle commence alors à me titiller avec sa langue. Elle lèche mes lèvres. Passe à l’intérieur de ma vulve. Lèche mon clitoris. Elle me suce le clitoris, aspire, bouge pour faire monter mon plaisir. Qui monte très vite. Très très vite. Je halète rapidement. Elle touche les zones les plus sensibles sans le savoir.


Alors quand elle est dessus, ma main, instinctivement, part à la recherche de ses cheveux et appuie sur sa tête pour lui faire comprendre de rester à cet endroit précis car mon orgasme monte. Je lui communique et elle continue à simuler ce point précis. L’orgasme est de plus en plus présent. Il déborde presque. Je le garde aussi longtemps que possible avant de le laisser s’échapper totalement. Je tressaute. Les soubresauts sont intenses. Elle devient plus douce quand elle sent que la vague est passée. Elle s’essuie la bouche et avant qu’elle ait pu effacer toute trace de mon fluide sur elle, je l’embrasse doucement. Lui lèche les lèvres pour me goûter. Je vois dans ses yeux que ça l’excite.


Quelqu’un rentre dans les toilettes. On se sourit en rigolant un peu. Je me relève. Elle m’aide à redescendre ma jupe. Je remets sa blouse correctement pendant qu’elle reboutonne son pantalon. Je tente de mettre un peu d’ordre dans ses cheveux que j’ai serrés vigoureusement pendant le cunni. Elle fait de même avec les miens. Nos rouges à lèvres ont débordé. On prend la peine de s’essuyer mutuellement. On se regarde l’une l’autre pour confirmer qu’on a retrouvé un peu d’allure. On se sourit. Nous nous embrassons encore une fois de manière plus insistante et appuyée. Je lui caresse encore une fois le corps. Elle passe ses mains sur mes seins. On se sourit en se détachant. Elle passe une main sur mon visage. On sort toutes les deux en même temps. Il n’y a personne. On rejoint mes amies. Et on continue de danser sensuellement le reste de la nuit.


Diffuse en direct !
Regarder son live