Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 38 674 fois
  • 161 J'aime
  • 11 Commentaires
  • Corrigée par l'équipe

Je réalise un fantasme

Chapitre 1

Avec plusieurs hommes

Je suis rousse, la trentaine, tour de poitrine 97 centimètres, tour de taille 60 centimètres, tour de bassin 89 centimètres, taille de soutien-gorge 110D, bonnet D... Ma peau est blanche comme du lait et douce, avec mon copain Jean, nous sommes portés sur le sexe, et, moi, je

suis une vraie salope et j’aime ça... J’ai fait épiler ma chatte au laser, car Jean aime ça, et moi aussi je m’y suis faite... nous avons réalisé beaucoup de fantasmes, mais pas un des miens, je voudrais baiser avec deux hommes, dont Jean bien sûr... Nous en avons parlé plus d’une fois, et nous avons un ami qui vient souvent jouer avec nous aux jeux de société ou écouter de la musique et manger avec nous...


Il est agréable à regarder et n’a pas de copine, il est assez timide, cela se voit par ses regards sur moi quand il peut mater mes seins, du moins une parie ou mes jambes, il rougit des fois quand je le surprends... Des fois sous la table, mon genou a touché le sien, aussitôt il retire sa jambe, gêné, moi cela m’amuse, et avec Jean, nous sommes tombés d’accord pour le choisir comme troisième. Le plan pour nous, c’est que j’allume Marc et commence avec lui et Jean nous rejoindra...


Jean fera semblant de s’être assoupi, pour que Marc se laisse faire, et je sais qu’il a envie de moi, je l’ai vu bander une fois quand on jouait, et elle me paraît bien épaisse !

Le grand jour est arrivé, et nous avons mangé et bu pas mal, j’ai posé ma main sur la cuisse de Marc qui a essayé de bouger sa jambe, mais j’ai insisté un peu sans poser ma main sur sa queue, mais la laissant souvent sur sa cuisse, et j’ai approché mes doigts de sa braguette, il a eu des moments de gêne, mais aussi il ne m’a pas repoussée...


Et à la fin du repas en buvant le saké, j’ai finalement posé ma main à plat sur sa queue à travers son jean, et j’ai bien senti sa largeur et sa dureté, j’ai eu un petit écoulement de cyprine dans ma culotte, excitée que j’étais...


Maintenant, nous jouons à un jeu de société, et les deux garçons sont sur le canapé, et moi par terre, plus proche de Marc bien sûr, j’ai déboutonné un peu plus mon chemisier avec un clin d’œil à Jean pour que Marc voie bien que je ne porte rien dessous, et il l’a vu et il bande encore, et, il rougit, j’adore ça ! Ma jupe est courte et retroussée, il peut voir par instant ma culotte, il ne voit pas qu’elle est mouillée, car elle est transparente, ma cyprine ne se voit que très peu...


Pendant le jeu, j’ai mis plusieurs fois ma main sur le genou de Marc en riant, et en serrant ledit genou, et je le regarde en salope le plus souvent possible, faisant semblant de me cacher de Jean... J’ai dit que j’en avais marre d’être par terre, et Jean m’a remplacée, je suis maintenant à côté de Marc sur le canapé, ma jambe contre la sienne et j’ai prétexté un frisson pour mettre un plaid sur moi et sur Marc par la même occasion, celui-ci paraît concentré sur le jeu, mais sa queue n’a pas débandé ! Régulièrement, Jean remplit les verres d’alcool, moi je fais semblant de boire et l’alcool finit dans l’assiette sous la plante... Je suis très excitée et je mouille sans arrêt, je me sens dans la peau de cette femme qui trompe son mec !


Jean lui est concentré aussi sur le jeu, je vois bien que de temps en temps, il me regarde comme pour me demander si les choses avancent, je lui souris et fais passer en douce ma langue entre mes lèvres, je sais qu’il est excité comme moi...


Je passe ma main gauche sous le plaid et la pose directement sur la queue dure de Marc, cette fois il ne dit rien, ne me repousse pas, fait semblant de ne rien sentir... C’est bon signe, je me mords les lèvres quand j’arrive à défaire sa ceinture et le premier bouton de son pantalon, il respire fort, mais fait comme si de rien n’était !


Je vois bien qu’il regarde Jean par moments, mais son envie de moi doit être plus forte, mon Dieu qu’il bande dur, je mouille comme la vraie salope que je suis, je veux faire durer ce moment si excitant, je le laisse excité et m’intéresse au jeu, retirant ma main un moment avant de revenir sur sa queue, et je joue ainsi un petit moment avant d’entamer le déboutonnage complet de sa braguette...


Sa queue sort sans problème, chaude et humide, gonflée, ma main est autour de sa hampe, je la tiens bien sans la branler, je la sens qui bouge, qui chauffe, qui gonfle encore entre mes doigts, Marc ne transpire pas, il n’ose même plus me regarder, je suis sûre qu’il va jouir vite si je le branle... Je relâche à regret sa queue et joue quelques minutes, mon cerveau est en ébullition, si je le branle, il va jouir dans le plaid et après ? Est-ce qu’il va vite rebander ? Ou va-t-il ne plus vouloir ? Quand Jean jouit, il faut bien une vingtaine de minutes pour qu’il reprenne forme et encore si je m’y prends bien !! Mais je ne pense plus qu’à sa queue, et je veux la toucher encore ! Oh et puis nous verrons peut-être qu’il saura se retenir !!


Ma main repasse sous le plaid et je m’empare de sa queue, je sens bien les veines gonflées de sa queue et je le branle doucement, mon pouce passe sur son gland humide, j’étale son liquide doucement sur le gland tout en le branlant doucement, elle est si dure, si épaisse ! Jean doit faire 19 centimètres dans la norme et juste épaisse comme il faut, mais Marc c’est deux fois plus épais que Jean, aussi grande apparemment oh je me vois déjà avec ces deux queues en moi pour MOI !! Un petit jet de mouille coule dans ma culotte trempée... Comme il est placé et qu’il ne s’en prive plus, Marc peut voir mes seins tendus aux tétons qui sortent presque de mon chemisier par instant... Au point où il en est, il se fout de Jean, il ne pense plus qu’à ma main sur sa queue, à mes seins, ma bouche, mes yeux qui le regardent souvent en douce...


Il ne jouit pas, je me suis trompée, tant mieux il se retient, mais pour combien de temps ? Je fais les gros yeux à Jean pour qu’il comprenne, que la phase deux doit commencer !! Il est dans le jeu, et, c’est en voyant mes yeux qu’il revient à notre plan, il me sourit, en disant qu’il doit aller pisser et qu’il revient avec des trucs à grignoter, et il nous dit de ne pas tricher ! J’ai bien vu qu’en se levant, mon Jean bande dur lui aussi huummm...


Dès qu’il disparaît, ma jambe gauche se pose sur la jambe droite de Marc, le plaid tombe à terre et ma main quitte sa queue pour prendre sa nuque et je dépose ma belle bouche sur la sienne, il me roule une pelle, folle excitée comme il est, je lui tiens bien la nuque et la relâche en quittant à regret sa langue qui tournait si bien sûr la mienne... Je regarde sa queue, et me jette dessus ma bouche, avale son gland, je l’entends qui me dit de faire gaffe, il tient ma tête, mais ne la retire pas pour autant... Moi je sais très bien que Jean ne reviendra que quand Marc sera en moi, c’est prévu comme ça... j’avale une fois entièrement sa belle queue, son gland touche le fond de ma gorge de salope, enfin il ose me toucher les seins, il les palpe, les tire, les griffe presque, huum je le pompe juste un peu, pas trop...


Je retire mes lèvres de sa queue, et lèche devant lui mes lèvres "baise-moi Marc, je la veux dans ma chatte... baise-moi !!" il me regarde excité, il regarde vers la porte du salon "mais s’ il revient ? Hein ?" T’inquiète il est beurré, nous avons le temps crois-moi !!" Je lui caresse sa queue tendue et je prends sa main et la repose sur mes seins avant de la diriger vers ma chatte, vers ma culotte" tu sens ? Je suis trempée, baise-moi !!" Il se laisse faire, mais, tout rouge, tout excité, il n’ose pas... Jean au loin caché doit voir que Marc n’ose pas, alors il crie de loin "je vais m’allonger un peu, j’suis paf continuez sans moi je reviens plus tard".


Je regarde Marc "tu vois..." et je crie à mon tour "pas de soucis chéri", et je me laisse tomber sur le dos sur le canapé et devant Marc je fais glisser ma culotte trempée sur mes jambes "aime-moi Marc !" il sort de sa léthargie et m’aide à faire glisser la culotte en regardant ma chatte luisante, offerte, sans poil, ses yeux ne la quittent pas et sa queue paraît grossir, comme si c’était possible !!


Plus rien ne doit fonctionner dans sa tête, depuis le temps qu’il rêve de moi, cela se réalise !! Je mets mes mains derrière mes genoux et mes jambes levées maintenues, en bonne salope je le regarde "viens mets-moi là, ta grosse bite mon salaud, viens me baiser... viens !!"


Evidemment cette fois, plus rien ne le retient et vu ma position, Marc s’approche et pose ses mains sur mes seins et entre d’un coup en moi d’un bon coup de reins, sa queue est en moi enfin !! Et quelle queue, je crie doucement "oh mon Dieu ta bite ouiii défonce-moi ouii vas-y !!" je suis comme folle sa queue m’a perforé la chatte, elle prend toute la place j’ai presque eu un orgasme quand elle est entrée à fond...


Marc embrasse mes jambes qu’il dépose sur ses épaules et commence ses va-et-vient en moi sortant à peine il me baise bien en n’osant pas encore me regarder vraiment, mes mots crus l’ont rendu fou, sa queue me défonce si bien, je me cambre et m’offre encore plus à elle "ouii oohh ouii vas-y baise ta saloooppppe ouiiii ooohhh" il griffe mes jambes, mes hanches et moi j’enserre mes jambes dans son dos, le regarde les yeux vitreux... Il ne jouit toujours pas génial, mais Jean devrait venir vite quand même, j’ai à peine pensé cela qu’il est là la queue à la main plus grosse et tendue que d’habitude, cela l’excite aussi, j’ai un orgasme au moment où il dépose sa queue à l’entrée de ma bouche grande ouverte, Marc ne peut s’arrêter, il freine un peu, surpris, mais il ne sort pas de moi, et regarde tout à tour Jean et moi, et, il sourit reprenant ses va-et-vient "allez suce-moi bien, ma salope humm deux bites pour ma salope tu aimes ça, hein, Agatha ?!


Baise-la fort Marc, c’est une salope, vas-y baise-la bien !!" Jean est excité, je le vois bien sa queue est plus grande j’en suis certaine, il me baise la bouche, je réalise mon fantasme, deux hommes pour moi, je jouis d’un seul coup en me cabrant, et Marc sort de moi et éjacule sur mon ventre par de gros jets !! Jean sort de ma bouche "Viens Marc remplace-moi", dit-il en venant prendre ma chatte trempée, je ne le sens pas au début, mais il me baise si fort que je le sens me défoncer la chatte au fond, je resserre mes muscles internes autour de sa queue, et je suce la grosse queue de Marc en le regardant... Jean se retire de moi et ma mouille s’écoule sur le canapé, il prend dans un des tiroirs le gel pour mon petit cul et commence à bien le mettre dans mon trou". Retourne-toi Agatha, mets-toi à quatre pattes !" Obéissante, je retire la queue de Marc et me lève, Jean continue à mettre du gel dans mon trou et sur sa queue... Je regarde Marc "mets-toi sur le dos sur le canapé je vais m’empaler sur toi !


Il est comme dans un rêve, il sourit tout le temps et bande à nouveau dur pas autant que tout à l’heure, mais ça va venir... Une fois en place je viens au-dessus de sa queue et m’empale dessus et me penche bien en avant mes seins sur son visage, Jean est derrière et sa queue m’encule facilement "ouii baisez-moi ouii les deuxxxx !!!" je sens ces deux queues en moi, mon rêve se réalise oui je deviens folle quand Marc et Jean prenant le même tempo commencent à me baiser, m’enculer, leurs queues me rendent folle, je griffe la poitrine de Marc et me cambre sous les coups de boutoir de Jean qui m’encule avec violence, Marc essaye de se retenir, mais il ne peut pas, il doit sentir la queue de Jean à travers la mince paroi de ma chatte et il ne peut se retirer et jouit dans ma chatte de longs jets, il a des soubresauts, je m’étale sur lui et lui prends la bouche sans vraiment l’embrasser à court tous les deux de souffle, Jean lui continue de m’enculer, mon cul est chaud brûlant, sa queue me défonce, il tient mes hanches et les griffe, je jouis encore plus fort que tout à l’heure, ma bouche quitte Marc, je bave dans son cou et Jean jouit à son tour dans mon trou, il me soulève en jouissant !!


Plusieurs minutes plus tard, j’ai roulé sur le côté et je suis tombée du canapé, le corps plein de leur semence et ma chatte et mon cul brûlants, j’ai joui encore une fois sans qu’ils me touchent, c’est trop bon... Les deux garçons couchés sur le dos l’un à côté de l’autre ne disent rien, leur queue est détendue, molle même, et elle coule encore un peu sur le canapé, visiblement épuisée, cela n’a pas duré longtemps, mais c’était si intense, si fort !!


La première dans la douche, quand j’ai terminé, je les entends discuter, tout va bien !

Diffuse en direct !
Regarder son live