Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 5 548 fois
  • 9 J'aime
  • 4 Commentaires

Regarder de la porno selon tes directives

Chapitre 1

Trash

Voici une histoire que j’ai écrite pour ma copine et Maîtresse. Nous sommes en couple depuis quelques années maintenant. Nous nous adonnons occasionnellement à des jeux de domination féminine (Femdom) et nous aimons regarder du porno ensemble.


L’histoire est un mélange de Trash, de Femdom et de Sensualité. Cette vignette représente bien nos relations : on débute habituellement avec des préliminaires un peu lent pour terminer par du sexe hardcore. C’est à la limite de la réalité, car nous avons déjà eu quelques soirées très torrides qui ressemblaient de près à cette histoire.


  * * *


C’est vendredi soir et tu me proposes un arrangement. En première partie de la soirée, je m’occupe de faire un excellent souper de couple. Par la suite, on s’installe devant notre écran géant et on regarde un film porno que tu as déjà choisi. De surcroit, tu proposes d’intégrer des éléments de Domination dans la soirée.


Film érotique avec du BDSM, ce n’est pas moi qui vais s’en plaindre ! J’accepte donc de préparer notre souper romantique avec plaisir.


Ta seule directive c’est que je dois me raser l’entrejambe et les fesses. J’accepte, mais je rajoute une condition : je reste habillé pendant le souper, car c’est moi qui suis en charge de la première partie de la soirée. Tu prendras l’initiative par la suite.

Je m’installe dans la douche. Je commence par utiliser mon rasoir électrique pour trimer le plus possible. Par la suite, j’utilise le rasoir à lame pour avoir un résultat parfait, autant en avant qu’en arrière. J’ai toujours trouvé ça érotique de se raser mon sexe : c’est une forme de préparation pour les ébats qui s’en viennent. Je suis donc déjà en érection. De plus, l’idée de regarder du porno pendant que tu me domines est très excitant. Je suis curieux de voir quel film tu auras choisi. Un film de sexe hardcore ou un film un peu plus romantique avec une histoire ? Peut-être même une grosse orgie ?


Je sors de la douche et je m’habille chic. C’est quand même un souper de couple qui doit être exceptionnel. Je mets des boxers noirs transparents, puis des pantalons noirs avec une chemise qui me semble un peu trop serrée, mais bon, tu l’aimes bien comme ça.


Je m’installe pour cuisiner. Je commence par une entrée aux pétoncles. Je les fais revenir dans la poêle avec un peu de jus de citron, un soupçon de lime et une pincée de poudre d’ail. Classique, mais c’est certain que tu vas aimer.


Comme plat principal, j’essaye une nouveauté : magret de canard à la sauce au porto. J’ouvre une bonne bouteille de rouge pour accompagner le tout. J’en rempli deux grands verres et je vais te servir en premier. Le vin est très bon, un peu corsé, mais pas trop.


Ça me donne une idée : je modifie un peu la recette pour rendre la sauce un peu plus épicée.


On mange finalement dans la cuisine, dans le noir sauf pour deux chandelles sur la table. Pendant la préparation du repas, tu en as profité pour prendre une douche et te changer. Tu portes maintenant un joli chemisier blanc avec un décolleté qui laisse entrevoir une brassière rouge. Ta jupe noire serait beaucoup trop courte pour être portée en public. Tu complètes le tout avec un maquillage digne d’une star porno.


Les pétoncles sont très bons. On a déjà fini notre premier verre de vin et je te remplis ta coupe. J’en profite pour glisser ma main sur ta cuisse et tu te laisses faire. Je caresse ton entre-jambe par-dessus tes sous-vêtements. On vient de terminer nos entrées, donc on est encore juste à l’étape des préliminaires.


Je t’embrasse langoureusement sur la bouche avant d’aller chercher nos assiettes pour le plat principal. Je tente de garder le look sérieux du majordome chic qui s’occupe du repas, mais ce n’est pas très crédible : mon érection déforme mes pantalons de façon peu subtile.


On savoure notre souper aux chandelles. En toute humilité, je pense que c’est un des meilleurs magrets de canard que j’ai préparé. Le mixte du vin corsé avec un met un peu épicé est parfait.


Je me rends compte que j’ai oublié de planifier un dessert, mais on s’en fout tous les deux. On a passé le repas à se lancer des regards cochons et à se déshabiller du regard. Et tu fais plusieurs allusions au fait que j’allais passé une soirée assez olé olé.


On va s’installer dans le salon en apportant nos coupes de vin. Il y a une serviette sur le divan et une autre serviette sur une petite table. À part du lubrifiant, je ne vois pas d’autre objet dans la pièce, mais tu as peut-être caché quelques objets sous une serviette.


Sans autre préambule, tu t’installes nue sur le divan avec tes jambes écartées. Tu as aussi rasé ton sexe complètement. J’ôte mes vêtements et je reste avec mes boxers noirs transparents. Mais tu as déjà eu assez de préliminaire et tu m’ordonnes de les ôter.


Je m’apprête à m’assoir à tes côtés, mais tu me dis de rester debout. Et tu pars finalement le film porno.


Je suis complètement en érection même si « l’action » du film n’a pas encore commencé : je trouve ça vraiment érotique de regarder un film de cul avec ma copine et, en plus, tu es flambant nue avec ta chatte bien en vue.


J’adore ta sélection de film : ça semble être un suspense policier. Pas très surprenant compte tenu de tes fantasmes de détective et de Scotland Yard.


Je porte un peu d’attention à l’histoire du film. Un détective privé doit enquêter sur la disparition d’une jeune fille blonde. Celle-ci semble être partie avec une mallette importante. On ne sait pas trop si la mallette contient de l’argent ou des documents secrets. Ce qui est sûr, c’est que le détective doit être prêt à tout faire pour retrouver la fille et récupérer la précieuse mallette.


Le film a été tourné pour être un hommage au genre du film noir. La première scène est même en noir et blanc où l’on voit la jolie blonde s’emparée de la mallette et s’enfuir alors qu’elle est pourchassée par trois hommes.


La qualité du film est surprenante pour un film érotique. Je suis même un peu inquiet : il ne faut pas que l’histoire soit trop bonne, sinon on ne sera pas assez excité !


Je suis rassurée par la première vraie scène en couleur. Le détective est dans son bureau et il reçoit un appel. Son employeur lui explique au téléphone l’importance de retrouver cette mallette, mais qu’il ne doit absolument pas l’ouvrir. Après l’appel, il fait venir son assistante personnelle dans son bureau.


C’est une jolie brunette avec un décolleté de l’enfer et une jupe noire très courte. Elle a bien entendue des lunettes de secrétaires cochonnes, des seins plantureux et des lèvres de suceuse.


Le détective lui explique qu’il va suivre la seule piste qu’il a jusqu’à maintenant : un chic hôtel reconnu pour être le site de pratiques sexuelles particulières.


Elle se penche vers l’avant et fixe le détective avec un petit sourire pervers. Avec ses bras, elle comprime un peu plus ses seins pour lui donner un décolleté encore plus impressionnant. Le détective tente en vain de lui expliquer plus de détails sur sa prochaine enquête, mais il est incapable de rester concentrer.


Il se fâche et décide de la punir. Il lui met les mains sur son bureau et soulève sa petite jupe. On a une vue d’enfer sur son cul bien rond. Elle porte un minuscule g-string, des bas collants et des talons hauts.


Il lui mordille une fesse, puis il commence à la discipliner. Il lui frappe les fesses en alternance. C’est clairement un jeu auquel tous les deux sont habitués. À chaque fessée, elle laisse échapper un petit cri de plaisir.

Intéressant, tu as choisi un film avec un thème de BDSM.


Quand ses fesses ont l’air assez rouges, il lui ôte rapidement sa culotte. Il lui caresse la chatte avec une main. Ce n’est pas long que ses doigts sont complètement reluisants : la cochonne aimait vraiment ça la fessée !


Il se met à genou, tandis qu’elle garde toujours ses deux mains sur le bureau. Il lui liche le sexe et le cul. Il enfonce complètement sa tête entre ses fesses. On voit sa langue rentrer, puis sortir de sa chatte à plusieurs reprises. Les jambes de la fille tremblent tellement que c’est bon.


Il se remet debout et il glisse un doigt dans son sexe. De l’autre main, il lui déchire sa chemise et agrippe un de ses seins. Il commence à la pénétrer avec un doigt, puis deux doigts et finalement trois doigts. Il fait rouler ses mamelons entre ses doigts.

Toujours debout, je commence à me masturber lentement. C’est vraiment excitant comme scène. Je remarque que toi aussi tu as glissé ta main sur ton sexe. Je voudrais bien savoir si ta chatte est aussi mouillée que celle de la star du porno.


Il arrête finalement de la masturber. Il lui donne cinq autres fessées. Elle se met à genou et commence à sucer sa queue. Le détective a une longue queue assez massive. Même avec son expérience, la star du porno n’est pas capable de la mettre complètement dans sa bouche.


Je suis en train de fixer l’écran, quand tu as soudainement ta bouche autour de mon sexe. Mon dieu, que tu suces bien !

Tu fais de long va-et-vient sur ma verge. Une de tes mains caresse mes couilles. Elles sont complètement rasées, donc la sensation est plus intense. Tu continues de sucer, mais tu regardes quand même le film. Tu sors à peine ta langue de ta bouche et tu liches mon gland. Puis tu recommences à manger ma queue au complet. Tu sembles suivre le même rythme qu’à l’écran.

Si on continue encore deux minutes comme ça, c’est certain que je viens avant que la première scène du film soit terminée !


La fellation se termine et le détective commence à baiser sa secrétaire sur son bureau, mais là tu arrêtes de me sucer. Tu me dis même de ne pas me masturber, même si toi tu continues de frotter ton clitoris. Tu sembles vraiment excité. Ça serait vraiment trop bandant de te voir orgasmer en regardant un film porno !


La scène continue pour environ cinq minutes. Tu es très proche de l’orgasme, j’en suis convaincu, mais la scène se termine un peu trop tôt. Le détective vient finalement et il éjacule partout sur la volumineuse poitrine de son assistante.


Juste avant de quitter, sa secrétaire l’avertit. Il va devoir aller enquêter dans un Manoir assez particulier. Là, ce ne sont pas les hommes qui font la loi, mais bien les femmes qui dominent. Ma verge attend avec anticipation la suite.


Tu alternes entre me regarder debout, complètement nu, avec une érection et notre film porno qui commence à être de plus en plus pervers.


Le détective rentre dans un grand manoir de trois étages. C’est un vieux bâtiment très bien conservé avec beaucoup de boiserie et des plafonds hauts. L’intérieur est décoré avec élégance dans des couleurs chaudes. Plusieurs peintures sur les murs montrent des modèles nus. Le style est plus coquin qu’ouvertement pornographique : on entrevoit un sein, on devine une fesse, peut-être même une verge. Les différentes pièces exsudent la luxure avec leurs divans en cuir et des chandelles allumées.


Notre détective se dirige vers le bureau principal pour réserver une chambre. La Directrice en charge semble être une jolie brune de 35 ou 40 ans, très bien préservée. Elle est habillée tout en noir avec un tailleur serré. Elle porte des bottes à talons qui lui montent jusqu’à mi-mollet. Elle me fait penser à une institutrice d’école, un peu sévère. Son attitude autoritaire contraste avec son maquillage provocateur : un eyeliner intense avec un rouge à lèvre éclatant. J’ai juste le goût de voir sa bouche sulfureuse sucer une queue. Je recommence à me masturber, mais tu me dis d’attendre encore un peu.


Notre héros avait planifié poser quelques questions à propos de la jeune fille disparue, mais il se ravisse. Il suspecte qu’il se passe plusieurs choses de louche dans le Manoir. Il réserve une chambre pour quelques nuits. La femme lui demande s’il aura besoin de « services particuliers », mais le détective décline.

Diffuse en direct !
Regarder son live