Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 12 387 fois
  • 37 J'aime
  • 5 Commentaires

Rencontre de Gérard

Chapitre 1

Après avoir passé une annonce

Travesti / Trans

Suite à une annonce passée sur un site de rencontre avec ma photo où je me présentais comme travesti soumise, la cinquantaine, fétichiste des dessous sexy et adorant porter jolis bas ou collants, Gérard 60 ans m’a contacté.


Il souhaite me rencontrer habillée comme une femme sexy pour être sa petite femelle soumise et obéissante.


Je dois me préparer pour le recevoir le samedi soir à 21 heures avec seulement des dessous sexy blancs.

Je dois l’attendre dans ma chambre sur mon lit après avoir laissé la clef de la porte d’entrée sous le paillasson.



Le samedi arrive et j’ai tout prévu pour le recevoir. Je me prépare à sa convenance.


Je suis bien épilée, je mets du vernis rouge sur mes ongles des pieds et des mains. Je passe une crème hydratante parfumée sur ma peau.


J’ai choisi une guêpière blanche avec de la dentelle rose. J’accroche de jolis bas blancs doux et fins avec une couture et enfile un string blanc et rose assorti. Je passe dans la salle de bain pour me maquiller très provocante et mettre un rouge à lèvres assorti au vernis de mes ongles.

Je mets ma perruque brune mi-longue. Je me parfume. Je mets des boucles d’oreilles un collier.


Il est 21 heures, me voilà prête pour recevoir Gérard (la clef de la porte est à sa place sous le paillasson).

Je suis allongée sur mon lit. Le reste de l’appartement est plongé dans la pénombre.


J’enfile de longs gants blancs en dentelle pour parfaire ma tenue.

Je suis tout excitée par l’attente, car il est 21 heures 20 et Gérard n’est toujours pas arrivé.

Je ne connais de Gérard que son prénom et son âge.



Tout à coup, Gérard apparaît dans ma chambre complètement nu. Son sexe d’une bonne longueur est bien raide.


— Cela fait un moment que je t’admire dans le noir. Tu m’as bien excité et tu vas t’occuper de mon sexe ma chérie.


Il s’allonge sur mon lit et me caresse un peu partout sur ma lingerie. Ses mains s’attardent sur mes cuisses gainées de mes bas blancs.

— Tu es belle et tu me plais.

Il prend ma tête et approche ma bouche de son sexe bien raide. Je le lèche avant de le prendre dans ma bouche. Il râle de plaisir.



Il me demande ensuite de le masturber avec mes pieds gainés de mes bas blancs où le vernis rouge de mes ongles brille au travers ; car cela l’excite beaucoup. Il m’a ensuite fait l’amour avec fougue en me parlant avec des mots crus. Au moment de jouir, il a voulu éjaculer sur ma lingerie.

J’ai reçu ses giclées qui n’en finissaient plus sur mes bas blancs, ma guêpière et mon visage toujours avec un langage cru.


Une bonne douche de sperme.

— Tu n’as plus qu’à laver tes bas ma cochonne.



La semaine suivante, j’ai revu Gérard. Il voulait me présenter son cousin Marcel, la soixantaine lui aussi.

— Nous viendrons vers 21 heures samedi prochain. Il faut te faire très belle pour mon cousin. Il préfère les dessous féminins noirs et rouges.



Je me suis donc préparée au goût de son cousin, toujours maquillée très provocante.

J’ai enfilé de jolis bas résille noirs autofixants avec une jarretelle rouge, un string noir et rouge, un soutien-gorge noir rembourré et une jolie robe rouge à paillettes au ras des fesses. J’ai enfilé de longs gants en résille noirs. J’ai mis mes escarpins rouges à talons hauts.


Ce soir, Gérard est à l’heure. Il me présente son cousin Marcel. Celui-ci me reluque de la tête aux pieds avec des yeux brillants qui en disent long sur ses intentions.

Ils ont déjà dîné alors Gérard me demande de leur servir un café.

J’arrive avec les cafés et je trouve les cousins avec le sexe à l’air, affalés sur mon canapé. Gérard me demande de m’asseoir devant le canapé, il prend mes jambes, les caressent puis retire mes escarpins.

— Tu vas me branler comme la semaine dernière avec tes pieds, ma chérie.


Il attrape mes pieds et les posent autour de son sexe en semi-érection. Je malaxe sa verge avec mes orteils aux ongles au vernis rouge.


Sa verge ne tarde pas à être bien raide, mais aussi celle de Marcel qui se branle devant nous. Voilà deux bites bien raides face à moi.

— Gérard me dit, elles te plaisent nos bites hein ma chérie ; alors tu vas bien nous sucer.

— Je te laisse la primeur, dit-il à Marcel.


Je commence à sucer Marcel qui prend ma tête entre ses mains pour baiser ma bouche à son rythme. Avant de jouir, il s’arrête et me dis

— C’est dans ta petite chatte anale que je veux éjaculer.


— Gérard me dit à mon tour ma salope, prends là bien à fond dans ta bouche.

Je le suce goulûment et il râle de plaisir en me traitant de tous les noms hard puis il se retire de ma bouche, se lève, se met devant moi, relève ma robe, glisse son sexe sous mon bas.

— Tu vas me branler pendant que l’on s’embrasse et il s’exécute.


Marcel en profite. Il a enfilé un préservatif, se met derrière moi et me pénètre bien à fond. Il commence un va-et-vient délicat pendant que Gérard m’embrasse. Il se met à à me baiser de plus en plus rapidement avec des ah, ah tiens, tiens.

Gérard, lui, est ballotté à chaque ruade dans mes fesses. Avec un tiens encore plus fort, Marcel jouit en moi et Gérard éjacule sous mon bas. Son sperme coule jusque sur mon pied.

Marcel se retire, prend son préservatif copieusement rempli et le déverse sur mes pieds gainés. Je sens l’odeur et la chaleur de sa semence à travers mes bas résille.


— Gérard me dit, la semaine prochaine sera encore plus salace, je te prépare de bons moments chauds.

Diffuse en direct !
Regarder son live