Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 4 174 fois
  • 44 J'aime
  • 7 Commentaires

Rencontres du 3ème sexe,

Chapitre 6

en couple

Hétéro

Le soleil est au zénith, les cigales vibrent de toutes parts, leur chant est puissant, leur nombre fait qu’il est continu et assourdissant, certains disent qu’il est mélodieux, d’autres insupportable, moi j’adore !

Depuis presque deux heures je suis installé sur la terrasse à l’ombre des pins. J’ai quitté la chambre où Jade et Eve se sont endormies après avoir fait l’amour devant moi. Je les vois nues enlacées sur le lit en désordre, elles s’embrassent, se câlinent, tout est douceur, tout est tendresse. Je les laisse dans leur intimité pour prendre une douche puis préparer le repas, mes talents culinaires se limitent aux salades .

Une petite heure plus tard la table est prête dans le jardin, une énorme salade niçoise est servie. J’ai juste revêtu un tee-shirt type chemise de nuit, je reviens dans la chambre où je les retrouve toutes deux réveillées et parlant de plage :


— Bonjour les amoureuses!

— Bonjour toi, répondent-elles ensemble.

— Bien dormi ?

— Comme des anges.


Par pudeur, je reste à distance du lit, mais leurs sourires et les bras tendus m’invitent à les rejoindre. Elles m’accueillent entre elles deux et chacune me bise dans le cou, sur les lèvres, les mains se glissent sous mon tee-shirt pour me caresser.


— Je vous ai préparé une salade niçoise et une salade de pêche, je suis chef étoilé Michelin de la salade

— John tu es un amour, quelle heure est-il ?

— Presque 2 heures !

— Oh Eve, il faut y aller, on prend une douche, on mange et après on file à la plage se baigner.

— OK les filles, je termine de mettre la table on se retrouve dans le jardin.


Les deux disparaissent dans la salle de bains.

............

Après le déjeuner tous les trois, en vélo, nous regagnons notre plage. Allongés nus au bord de l’eau, Jade nous embrasse l’un, l’autre et murmure :


— Eve, je suis très heureuse du moment passé! Nous avons fait l’amour comme jamais je ne l’ai fait.

— Moi également Jade, je n’ai jamais eu une relation d’une telle intensité.


Ma tante se laisse caresser, nos mains suivent ses courbes, réveillent les tétons, couvrent le mont de Vénus, les cuisses s’écartent, le sexe s’offre, les doigts se partagent les lèvres et se rejoignent sur le clito.

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)


— Mmmm ! Mes amours quel bien être, quelle douceur... Eve ma chérie, notre rencontre est un émerveillement, Samedi nous fêtons les 19 ans de John et je voudrais qu’avec Adam vous soyez des nôtres !

— Samedi ? Oui je pense que c’est possible, et même si nous avons quelque chose de prévu nous nous rendrons disponibles, je me sens tellement proche de vous deux. Tu sais Jade je voudrais .

— Oui, dis-moi ma chérie

— C’est compliqué à dire, ça implique aussi John !

— Et moi de reprendre : Oui Eve dis-nous ?

— Et bien voilà,  je voudrais...  je voudrais, Jade, être en quelque sorte ta nièce de cur ! et toi John que tu sois mon...   ma sur de cur !!!!

— Euh ?... pour moi Eve que tu sois ma nièce de cur, quel bonheur ! Que John soit ton frère, à lui de dire mais ta sur de cur ????  Je ne comprends pas il est homme !!!

— Et moi d’intervenir : Oui Jade bien sûr que je suis homme mais à la fois terriblement femme quand on me prend ! Alors être sur de Eve qui a cet appendice semblable au mien pourquoi pas ? J’en ai fait le rêve la nuit dernière, alors Jade, si tu veux je me sens si proche d’elle ?

— Oh moi, si toutes les deux vous êtes d’accord et si tu restes mon amant je trouve ça sympa  par contre John tu dois penser à te féminiser !!!

— Euh ???... c’est à dire ?

— Ben, de prendre une allure féminine, à l’occasion t’habiller en femme quand tu sortiras avec ta sur !!!

— Eve en applaudissant des deux mains, prends la balle au bon : Oh OUIIIIII  John ! Paraître femme serait super. Demain, tu viendrais avec moi et je m’occuperais de tout, petite sur !!!! demain je te transformerais !

— OH ! quelle bonne idée Eve. Si tu es d’accord, John je t’offre ta transformation, je pense que vous allez bien vous amuser, Eve je te donne carte blanche et carte bleue !


Eve me saute au cou et m’embrasse, mais pas vraiment comme le ferait une sur !


— Les enfants, il se fait tard, allons vite nous baigner et rentrons avant que les hommes n’arrivent


............................................................

De retour, la douche prise, nous avons juste le temps de passer un maillot au moment où Théo arrive en voiture accompagné d’Adam qu’il a récupéré à l’aéroport. Chacun va vers sa chacune pour un rapide bisou avant de saluer l’autre partenaire. Théo reste timide avec Eve avant de s’éclipser en cuisine pour préparer le dîner. Adam bouscule Jade qui se trouve nue à la fin d’une étreinte très sensuelle. En deux coups de main, il exhibe son corps cuivré presque noir, sa musculature et son sexe de poney.

La situation est la suivante : Je suis avec Eve à nous câliner sur le canapé. Face à nous Jade s’allonge sur le coussin de la balancelle posé sur l’herbe et s’offre au bel antillais bouclé comme un mouton. Il la chevauche, plonge sa tête entre les cuisses et son gourdin dans la bouche. Il a ses habitudes et comme avec moi hier, il lui baise la bouche à grands coups de reins. Elle limite la course du tronc dans sa gorge en le retenant au niveau du bas ventre. Le sexe est énorme et puissant, la succion est bruyante, la salive s’échappe aux commissures des lèvres, les haut-le-cur freinent l’ardeur de l’homme.

Mais Adam la veut toute entière. Il la plie comme un journal en mettant ses jambes sous les aisselles. La position est indécente, la tête de mouton broute la vallée au rythme des coups de reins dans la gorge de la blonde. A cette heure les cigales font silence, on n’entend alors que le bruit de gorge et de salive battue. Visiblement la bouche s’est habituée à la taille du mandrin qui la pourfend, les mains de Jade accompagne de ses mains le bassin dans son mouvement ample et régulier.

Oui Adam la veut toute entière. Il se redresse, se place entre ses cuisses pour la pénétrer en missionnaire. Les jambes ouvertes en V sur les hanches de son amant, la femelle attend la saillie. La queue me paraît encore plus grosse que dans mon souvenir, d’un coup elle plonge, deux trois aller-retours brutaux pour occuper la place et il la baise avec force soulevant ses fesses à chaque coup de reins. Le vagin s’étire certainement en tous sens pour recevoir le chibre.


Adam en veut plus. Il se recule, reprend les jambes et les pose sur ses épaules, attentif il se rapproche et positionne sa queue. Jade cesse de gémir, bloque sa respiration, silence de l’une, concentration de l’autre , le bassin tenu à deux mains redescend lentement, le visage crispé se détend, la respiration reprend, l’anus est pris. Jade est étroite par cette voie, il la pénètre lentement, avec précaution. Le bassin touche les cuisses, le membre est en elle. Tout s’immobilise, les chairs se découvrent, s’habituent, le rectum s’assouplit, se distend, le baiser de Jade signale son adoption à l’amant... Adam bouge doucement , les lèvres sont soudées, l’amplitude des va-et-vient reste très limitée.

Adam veut tout. Il se redresse pour être plus libre ; vraisemblablement le fourreau de Jade s’est modelé au braquemart qui la besogne. Maintenant debout sur ses genoux il encule ma tante de tout son corps. Le Clap ! Clap ! Clap ! De la rencontre des amants se fait plus violent, plus fort, plus rapide, plus bruyant... le râle de Jade devient cri :


— Oui ! Oui ! Oui ! Défonce-moi, plus profond, casse-moi en deux !


Adam veut tout et il a de la ressource. Il se met debout, tire à lui le corps de Jade et renvoie vers la tête les jambes. Elle appuie son dos à la jambe de son amant. Ainsi il la chevauche comme une pouliche, je connais avec ma tante le plaisir ressenti par cette position, mais le membre qui la pourfend, est d’une autre taille que le mien. Le phallus devient marteau de forge. A présent il la pilonne à la verticale... les Clap ! Clap ! Clap ! font place aux « Han ! Han ! Han ! » de l’un et « Oui ! Oui ! Oui ! » de l’autre. La baise dure depuis plus de 20 minutes .

Jade veut tout et Adam lui donne tout. Brusquement il s’arrête, sort le mandrin du fourreau, le tient serré dans sa main, se désarçonne de la jument, le corps de Jade tombe et s’allonge. Lui à sa tête, place ses cuisses entre ses oreilles et plonge son dard dans la bouche assoiffée. Il gicle abondamment, le sperme déborde et suinte de la bouche. Il se vide longuement, elle pompe, elle tète, à deux mains elle presse le tronc, vide le canal de tout son foutre, la fellation s’attarde, la source est tarie. Les deux se séparent, lui en chevalier aide sa princesse à se relever, un face-à-face, une embrassade, un baiser interminable, un échange de sourire de bonheur, de femelle comblée, de mâle vidé.

Le mari entre en scène :


— Madame est servie !


Le corps en sueur, le sexe débordant de cyprine, le cul de mouille, la bouche souriante pleine de salive et de sperme mélangés, la maîtresse de maison nous invite à passer à table !

Seul le mari est habillé et fait le service, les rires fusent, les blagues s’échangent, le repas est gai, poisson froid et mayonnaise, salade et fromages sont copieusement arrosés de vin rosé avec une glace pour terminer . Adam nous parle peu de sa journée par contre Jade commente son plaisir partagé avec Eve qui intervient :.


— Ah ! Adam, mon chéri, tante Jade nous invite samedi soir à l’anniversaire de John, mon frère de cur, qu’en penses-tu ?

— Je crois que nous n’avons rien de prévu, c’est très gentil cette idée et je suis très content de ce rapprochement de nos familles. Si je comprends je me découvre un beau-frère de bientôt 19 ans qui aime les hommes et les femmes et  une tante qui est une amoureuse hors-paire !!! vivement les prochaines réunions familiales.

— Oui vivement les prochaines réunions familiale. Demain il faut que j’aille à Montpellier, je viendrai jusqu’ici en vélo pour prendre le bus, c’est plus simple que de chez nous.

— Théo d’ajouter, eh bien si vous voulez pour l’instant je vous raccompagne à la maison, je suis particulièrement heureux de cet élargissement familial, samedi soir pour les 19 ans de John nous scellerons notre relation.


Les baisers et les caresses ne laissent aucun doute sur le devenir de nos relations.

Diffuse en direct !
Regarder son live