Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 8 234 fois
  • 18 J'aime
  • 1 Commentaire

Rendez vous surprise

Chapitre 1

Travesti / Trans

Bonsoir,


Les habitudes peuvent aussi surprendre... Je m’explique :

J’ai pris l’habitude de donner rendez-vous à mon amant, Dominique, dans un hôtel 1ère classe.

J’arrivais une heure avant lui, généralement vers quinze heures, et je me faisais belle pour lui en l’attendant.

Nous nous sommes vus cinq fois en un peu plus d’un mois.

Mais cette semaine le rendez-vous ne s’est pas déroulé comme prévu !


J’arrive à l’accueil et je paye la chambre. La personne qui est à l’accueil est un mec pas très cool d’environ quarante ans, d’origine maghrébine, que j’ai déjà vu au même endroit une ou deux fois avant. Je monte dans ma chambre, et me déshabille de suite. J’enfile mes bas, mon string, ma nuisette moulante, et attache les sangles de mes talons autour de mes chevilles.

Je me maquille et enfile ma perruque. Je joue avec mon vibromasseur pour bien "m’ouvrir". Je le rentre tout entier, avant de m’asseoir dessus.

Une fois mon petit trou bien dilaté, je commence à me trémousser devant le miroir, cherchant par dessus tout à trouver la pause qui rendra fou de désir mon amant dès son arrivée.


Tout d’un coup j’entends taper à la porte.

Dominique à vingt cinq minutes d’avance, super !

J’ouvre la porte et, je me rends compte que je n’ai pas encore téléphoné à Dom pour lui donner le numéro de ma chambre. Trop tard la porte est ouverte devant...le type de l’accueil.


Il rentre et ferme la porte derrière lui.

"J’en étais sûr, je t’ai déjà surveillé sur les caméras. J’ai vu que c’était un mec qui te rejoignais à chaque fois"

"Tu es une petite pédale toi...mais tu dois être bonne"

"Sale petite pute"


Il s’approche de moi et pose ses mains sur mon petit cul.

Je suis toujours tétanisée, immobile je n’arrive plus à bouger.

Je me sentais tellement en sécurité pour me travestir, en toute discrétion dans ma petite chambre d’hôtel, que je n’avais jamais imaginé qu’un intrus puisse me surprendre.


Le type me fait asseoir sur la chaise en bois près de moi, déboutonne son pantalon et sort sa queue de son caleçon.

Elle est déjà toute raide. Savoir que je l’excite autant, fait monter d’un coup le désir en moi.

"Suces moi sale pédale, montres moi comment tu fais ça"

Je lui demande d’enfiler un préservatif, mais plutôt que de me répondre, il enfourne sa queue dans ma bouche, et commence à se masturber.

Je tente de reculer mon visage, mais il arrache ma perruque et me tire les cheveux vers lui. Ne pouvant reculer, je commence à le sucer contraint et forcé. Plus il prend du plaisir et plus je m’applique.

Je l’entends gémir en m’insultant. Je sens sa main dans mes cheveux, qui se crispe par moment.


Il se retire d’un coup, tout près d’éjaculer. Il me demande de me lever et de me mettre à quatre pattes sur le lit.

Je lui explique qu’il peut me baiser seulement s’il enfile un préservatif.

"Tu crois que je baise avec des petites pédales, moi? Sale pédéraste je vais t’apprendre"

Il me jette sur le lit, et se couche sur mon dos pour me bloquer.

Je le sens se masturber entre mes fesses, et d’un coup, son gland entre dans mon petit cul...puis je sens trois énormes giclées chaudes couler en moi.


Il ressort alors sa queue et me demande de venir la lécher pour la nettoyer.

Très excitée malgré tout, je me jette sur sa tige et me mets à la sucer comme une petite folle.


Au bout de quelques minutes, il se retire et me dit qu’il doit redescendre à l’accueil travailler.

Il me demande de l’attendre une heure et me donne son nom, Karim.

Je décide de ne pas appeler Dominique et d’attendre le retour de Karim.

Au bout de quarante minutes d’attente, la porte de ma chambre s’ouvre.

Karim rentre et me fait allonger dans le lit, la tête hors du lit basculée en arrière

Il se place debout au dessus de moi et commence à me baiser par la bouche.


Au bout de trois va-et-vient, je sens sa queue descendre dans ma gorge.

Karim me bloque les mains et me pénètre de plus en plus loin.

Au bout de deux minutes, j’ai des "hauts le coeur", et commence à vomir de la bile.

Karim continue en m’insultant en arabe, j’ai l’impression d’étouffer


Il me demande alors de me mettre à quatre pattes sur le lit.

Sans même pouvoir m’essuyer je m’exécute et Karim me prend.

Je me sens souillée, mais terriblement excitée.

Il me baise très fort pendant quinze minutes, sans s’arrêter. Je sens ses coups de reins, ses couilles qui frottent et tapent sur mes fesses, puis je perçois un nouvelle giclée chaude couler tout au fond de moi cette fois ci.


Comme la première fois, Karim me demande de venir lui laver la queue avec ma bouche, puis s’en va.


Et après ?

Après je me suis changée, je suis rentrée, j’ai fait trois tests VIH en quatre mois, et rassurée, j’ai changé d’hôtel !


Lola

petitegourmande@hotmail.com

Diffuse en direct !
Regarder son live