Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Lue 7 667 fois
  • 27 J'aime
  • 0 Commentaire

Un repas copieux

Chapitre 2

Avec plusieurs hommes

Partie 2 : l’entrée


— Ah, vous voilà mes salauds !!! Maintenant, c’est moi qui vais vous surprendre !!!

Virginie était vraiment très belle, épanouie, avec une poitrine arrogante, des hanches pleines et des cuisses bien rondes.

Elle est vraiment très belle, sa beauté avait un effet immédiat sur moi : mon sexe se dressait à vue d’œil.

— Comment vas-tu nous surprendre ma chérie, lui demandait Simon ?

— Vous allez vous faire du bien mutuellement !!!

— Mais…

— …il n’y a pas de mais…à chacun ses envies !!! Vous m’avez eue dans le salon, maintenant

    Je tiens ma vengeance… surtout si vous voulez me baiser plus tard !!!

Nous étions étonnés par les paroles de cette jeune femme à l’apparence si douce et frêle. Elle se levait pour nous prendre par la main et nous attirer vers le lit.

Nos queues gonflées par l’excitation pendaient légèrement. Simon et moi semblions tout à fait à l’aise nus l’un devant l’autre. Assis au pied du grand lit, on attendait les ordres de Virginie :

— Nous sommes prêts que devons-nous faire ?

— Patrick, fais à Simon ce que tu voudrais que je te fasse, répondait Virginie en se plaçant en

    Face de nous.

Surpris par ces paroles, j’allais prendre l’initiative et demandais à mon collègue de se laisser faire tout simplement et lui indiquant que je n’avais l’intention de l’embrasser.

Je m’installais, les genoux par terre, entre les jambes de mon hôte. Passant mes mains sur ses cuisses, apercevant au passage un petit sourire.

Me penchant pour lécher son gland, sa queue était débandée à ce moment. Puis j’aspirais sa queue dans ma bouche et je commençais à le sucer. Je l’entendais respirer, sa queue gonflait. J’arrêtais de sucer, sa queue était complètement bandée.

L’excitation montait toujours en moi, je continuais à le sucer doucement. Simon semblait se détendre, il me regardait le sucer :

— Mon dieu que c’est bon…

Je lui remontais les genoux sur mes épaules et je léchais doucement ses couilles. Il se lamentait, il aimait cela et quel homme n’aimait pas ça d’ailleurs !!!

Je le masturbais doucement tout en lui suçant un testicule à la fois. Il se maintenait fortement sur le lit et je lui remontais les genoux encore plus hauts.

J’entrais son gland violacé encore plus profond dans ma bouche, je le suçais fort et vite et quelques sons sortaient de sa bouche :

— Mmmmmm…ouiiiii…

Je voyais l’anus rose foncé de Simon, rien ne cachait son anneau plissé. Je le regardais droit dans les yeux, j’apposais ma bouche sur son anus et d’un coup de langue je le mouillais. Simon fermait les yeux doucement et il ouvre la bouche.

Je le tenais ainsi !!! Je lui léchais les cuisses, les fesses, l’anus, les couilles, je le pénétrais de ma langue drue, je suçais son gland qui mouillait. À chaque opération, Simon lâchait :

— Ahhhhh…..mmmmm….ouiiiii….continue….

Mais pour ne pas le faire jouir trop vite, je m’arrêtais pour m’asseoir près de lui en le masturbant doucement.

La queue pointant fièrement vers le haut, Simon se plaçait à son tour entre mes jambes, lui aussi à genoux en me disant :

— Je ne sais pas si ce sera aussi bon pour toi, tu es mon premier !

Cette salope de Virginie était assise maintenant sur une chaise, un caméscope à la main !!! Les jambes complètement ouvertes, elle se caressait tout le corps.

Tant le fait que j’allais me faire sucer que de voir cette petite pute, qui cachait bien son jeu, se caresser me faisait bander encore plus !!!

Simon avait ma queue dans sa main qu’il masturbait lentement. Tout en léchant mon gland, il me disait de ne pas le regarder. Je fermais les yeux, me détendais, sentant ses lèvres se crisper sur le corps de ma verge :

— C’est admirablement délicieux, lui disais-je !!!

Le mari de Virginie me suçait comme s’il avait fait cela toute sa vie. Les cuisses sur ses épaules, il me léchait les couilles et d’une manière pas très habile, il aspirait un testicule et je fis un saut. Il s’en excusait en riant et reprenait sa succion de façon plus douce, alternant les couilles et mon gland.

Mais le plaisir anal était bien plus important pour moi. Simon était-il capable de me le faire ? Je me calais un peu plus et j’avais le cul offert.

Il me léchait le cul en suivant profondément la raie des fesses jusqu’à l’anus qu’il pénétrait avec sa langue. Pendant sa fellation, mon ami me caressait le trou d’un doigt, je faillis en jouir. Ravi, je l’invitais néanmoins un 69 sur la largeur du lit pour que sa femme ne rate rien de la scène…

On se plaçait, lui sur moi, pour commencer à se lécher et à se sucer. Je lui prenais ses fesses à pleines mains. Il baisait ma bouche mais sortait pour ne pas jouir. Je lui lèche l’anus et il m’en faisait tout autant.

Nos cuisses largement ouvertes pour mieux se délecter, on se léchait de plus en plus vite. Terriblement excité, on ne voulait pas que cela cesse mais nous n’allions pas tenir longtemps. Je regardais Simon me sucer : il me tenait par les fesses et il ne semblait pas ressentir de gêne. Je lui indiquais que je n’aurais aucune difficulté à avaler son sperme. Il me répondait que lui, il voulait apprendre.

De temps à autre, je reluquais du côté de Virginie pour observer sa réaction.


Tout aussi excité par le spectacle, Virginie, le caméscope toujours en main, se caressait la chatte de la main gauche.

Elle ne résistait pas à l’envie de glisser ses doigts dans son vagin déjà humide et laissant sa caméra de côté.

Virginie continuait de plus belle, ses mains caressant tour à tour ses mamelles durcies de plaisir, ses fesses à damner un saint... et sa chatte mouillée...mmmmh , en un mot elle était en feu !!!

Couchée littéralement sur la chaise, les jambes écartées à la verticale, elle s’enfonçait violemment les doigts dans son sexe mouillé et commençait de longs vas et viens. Ses doigts s’activant tantôt sur son trou du cul, tantôt sur son clitoris.

Elle gémissait de plus en plus, elle s’abandonnait, son visage se transformait en chienne en chaleur..

— Ooohhh Oooouiiiii , plus vite, plus fort , OOOOoooooooh je vais jouiiiiiiiiiirrrrrrrrrr

  ...mmmmmmmmmh....c’est bon…….

Son corps tremblait de plaisir, Virginie retirait ses doigts de son minou brûlant et lèche sa semence avec volupté pensant au plaisir qu’elle vient d’avoir....


Nous étions toujours entrain de nous sucer quand Simon lâcha un « mmmmm ! », Et un flot chaud envahissait ma bouche. Trop excité de sentir une queue aussi grosse et dure en bouche, j’avalais sans frémir ce sperme chaud qui n’arrêtait pas de se déverser dans ma bouche.

Simon me maintenait en bouche en me tenant les fesses; surexcité, je me vidais dans sa bouche. On glapissait et avalait ensemble restant allongé dans nos positions.

La tempête de plaisir se calmait, on échangeait nos idées sur nos plaisirs que l’on a éprouvés et sur le goût fort surprenant de nos spermes, et tout ça en riant.

Virginie nous rejoignait pour nous embrasser à pleines bouches et nous disait simplement :

— Merci !

Diffuse en direct !
Regarder son live