Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 18 586 fois
  • 70 J'aime
  • 4 Commentaires

j'en révais, je l'ai fait

Chapitre 1

Lesbienne

Je suis une femme mariée depuis plusieurs année et comme l’on dit femme au foyer. J’ai

beaucoup de temps de libre et fantasme souvent sur les choses du sexe.

Dans ma ville, il y a un salon de feetness qui a mauvaise réputation. on dit que les hommes y

vont peut se faire faire des massages spéciaux.

Je passe régulièrement devant la vitrine opaque en finalement, je me suis décidée , poussée par

je ne sais quel démon a entrer.

Il devait être 15 heures lorsque j’ai poussée la porte. Un comptoir devant moi et une jeune femme

souriante qui me demande ce que je desire.

Elle a du voir que j’etais mal a l’aise , car elle m’a demandée si je ne m’étais pas trompée

d’adresse.

Je lui ai demandée ce qu’elle proposait comme massage en essayant d’etre sur de moi. Elle m’a

repondue sans se decontenancer

-Nous avons plusieurs sorte de traitement. Cela vas du massage decontractant d’une demi-heure

au massage complet avec huiles aromatisées. Celui ci durent environ une heure et je vous le

conseille vivement si vous en avez le temps;... et les moyens. C’est 1000fr.

Comme j’allais repartir effrayée par le prix, elle m’a ratrappée et m’a proposée une reduction de

moitié, en m’expliquant que j’étais la première femme a passer la porte . Si vous etes satisfaite et

que vous nous amenez des amies, la prochaine séance sera gratuite pour vous.

Nous avons bavardées un moment et mise en confiance, surtout apres avoir vu passer un jeune

homme que je supposais etre le masseur, j’ai finie par accepter la proposition.

Elle m’a remise une serviette et m’indiquant une cabine, m’a demandée d’y entrer, de me

deshabiller et d’attendre l’arrivée de la personne chargée du massage.La porte c’est refermée sur

moi.

Une cabine trés propre, meme luxueuse, un porte manteau et plusieurs ceintres à ma disposition

pour ranger mes vètements. Au milieu de la piece une table de massage, genre medicale, dans

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

un coin , une douche.

Je me suis decidée ,aprés un moment d’hesitation, à me deshabillée. j’ai decidé de garder mon

sg et ma culotte apres avoir vue la taille de la serviette. Une bande de tissus eponge qui pouvait a

peine me couvrir les fesses et le sexe.

Je tournais en rond dans cette piece en petite tenue lorsque mon masseur est entrée. Une jeune

femme genre eurasienne tres belle. Elle étais vetue d’un kimono trés court.Tellement surprise de

son entrée, je n’ai pas prise le temps de la detailler.Je m’attendais plutot à ce jeune homme que

j’avais aperçue auparavant.

Elle m’a demandée de m’allongée sur le ventre et immediatement, apres avoir enclanchée une

musique d’ambiance, c’est placée a cote de moi et a commencée son travail, sans manifester la

moindre surprise. Une professionnelle quoi!

Ses mains ont commencées par parcourir mon dos rapidement puis elle m’a dit que si je ne

voullez pas tacher mon sg , il serais preferable que je le quitte. sans attendre ma reponse, elle l’a

degraffée et j’ai du me soulever pour qu’elle me l’enleve. Ses mains ont parcourue mes seins

sans que cela soit vraiment utile.

Elle a commencée a etallée de l’huile sur mes epaules, puis mon dos. Arrivée au creux de mes

reins, elle a tirée sur ma culotte , me decouvrant les fesses sans menagement, mais avec

douceur. Elle m’a retirée completement ma culotte sans un mot et a continuée a étallée l’huile de

massage. Elle deversait le contenue du flacon sur mes fesses et etallait l’huile. Une partie du

liquide c’est infiltré entre mes fesses et allait sur mon minou. D’une main habille, elle l’a

recupérer, m’hesitant pas a passer son doigt sur mes levres vaginales, en m’ecartant legerement

les jambes. Elle a terminer son onction sur mes jambes, insistant sur mes cuisses , a l’interieur,

tous pret de ma minette, et dans les replis de chaire tendre et particulièrement sensible de cette

zone.

Enfin elle a commencée son massage.

Le dos, les epaules, les cotés du corps. Elle se tenait toujours a coté de moi, legerement en

arriére et je ne pouvais pas la voir completement.Elle m’a completement decontractée muscle

apres muscle. Le dos , les reins, les epaules, puis revenait sur les reins, malaxant de temps en

temps mes fessiers et passant un doigt entre, doigt qui descendait chaque fois plus bas,

m’obligeant a ecarter chaque fois plus les cuisses. Mais a chaque passage, elle s’arretait a mon

entre cuisses, juste avant mes levres intime.

j’étais sous le charme de ses caresses et fermait les yeux. Apres tout, femme ou homme, du

moment que le massage soit bien fait !

Elle c’est déplacée, et est venue devant moi pour me masser la nuque et les epaule. J’ai relevée

la tete et me suis trouvée un face d’elle. Ou plutot de sa minette parfaitement razée.En relevant

les yeux j’ai vue qu’elle était completement nue et me souriait. Sourir que je lui est rendue , un

peu genée.

Ma tete etant presque a la limite de la table, j’avais le visage contre son corps ou presque, surtout

lorsqu’elle s’est penchée en avant pour mettre en contact ses seins avec mes epaules et ma

nuque et me masser avec .

C’etait trés doux et exitant de sentir ses tetons sur ma peau. Instinctivement, j’ai deplacer mes

bras et caresser ses cuisses. Elle c’est alors plaquée contre mon visage. j’ai entourée son

bassin, mes mes mains sur ses fesses et lui est embrassée le pubis.

Sarah, c’est son prenom, m’a laisser faire un moment, puis c’est detachée de moi.

— Vous pouvez me toucher si vous le desirez, mais laissez moi faire mon travail.

Elle est repassée sur le coté et a recommencée son massage. J’avais cesser de la toucher et

reposer mes bras le long de mon corps.

Ses seins parcourait maintenant mon dos, s’atardant sur mes fesses et se massage avec la

pointe de ses mamelons durcie était un vrai bonheur

Elle a jouée avec mes sens durant un long moment sans jamais visiter mon intimitée. Elle se

promenait autour, se presentait a l’entrée , ma laissant esperer une visite qu’elle me faisait desirer

et esperer. Elle ouvrait mes levres intimes, en caressait les bords, passait un doigt sur mon

bouton, l’effleurant a peine et repartait vers d’autres lieux tous aussi sensible les un que les

autres.

Sarah maintenait mon corps tendu, mais savait doser ses caresses pour m’eviter d’arriver trop vite

sur la berge.

C’est elle qui m’obligeait à en demander toujours plus, m’ouvrant volontairement sous ses doigts

magique. Mon sexe toujours plus humide etait demandeur et elle me refusait la plénitude en me

faisant l’esperer chaque fois un peu plus.

Lorsque , enfin , elle m’a demandée de me retournée , a enduit mon ventre et mes seins d’huile,

j’etait prete a accepter n’importe quoi, pourvu qu’elle continue a jouer avec mes sens.

Elle ne s’en ai pas privée. Elle s’amusait de mes seins avec une maitrise parfaite, de mon ventre

qu’elle savait caresser au bon moment , enfin de mon pubis endolorie par tant de caresses.

J’avais maintenant la vue de son corps nue penché sur moi et j’ai eu envie de le caresser. Elle

m’a laisser faire avec un sourire . Lorsque j’ai atteind son intimité, elle a ouvert ses jambes pour

mieux me laisser passer. J’espérais que ma caresse lui indiquerait mon desire .Je la pénétrait

donc et trouvait une grotte humide qui s’offrait a mes doigts curieux.

Sarah c’est laisser faire , s’offrant à mes caresses tout en continuant les siennes.

J’ai fini par lui reclamer ses doigts , m’ouvrant largement.

Elle m’a proposée un god , me donnant a choisir entre plusieurs modeles.

Je n’ai pas repondue à son offre pourtant claire, preferant la laisser choisir pour moi.

Espérant tout d’elle, et la caressant avec application au creux de son intimité, je m’offrais sans

honte ni tabou; comme un animal pour qui le besoin avait pris le dessus .Je reclamais tout d’elle

et voulais etre remplie et enfin arrivée a la jouissance suprème; l’accomplissement total.

Sans frapper , est alors entrée l’hotesse qui m’avait acceuillie a l’entrée.Elle c’est approchée de

nous et instinctivement, j’ai refermée mes jambes.

Elle n’a pas dit un mot , mais apres quelques secondes d’observation, elle c’est dirigée vers la

tablette ou était étallé les sexes en plastic et à choisie pour moi un engin aux formes bizard et

me l’a presentée.

Il presentait un élément principal de la taille d’un sexe d’homme en érection, pas d’une dimension

exagérée.Articulé sur l’arriere une autre tige plus longue mais plus fine, se terminant par une

petite boulle a l’intérieure de laquelle tintait une bille, comme dans un hoché .La troisiemme partie

était plus courte , terminee par une partie metallique plate.

Aprés me l’avoir montrée, elle l’a donnée a Sarah, m’a passée ses mains sur mon corps en une

courte caresse, a embrassée Sarah au dessus de moi. Apres leurs baiser , elle c’est dirigée a

l’extrémité de la table, m’a prise les chevilles et ecartée les jambes sans menagement.

Elle m’a caressée les jambes en remontant vers mes cuisses ou elle c’est attardée un long

moment et a ordonnée a Sarah de m’ouvrir les levres pour qu’elle voit bien , a-t-elle dit.

Sarah c’est exécutée, presentant mon intimitée humide, en faisant ressortir mon bouton qu’elle

agassait avec son pouce.

Martine, l’hotesse m’a alors demandée d’ouvrir mes fesses en tirant sur chacune .

J’ai obéie sans comprendre, contente d’avoir à m’hexiber ainsi , moi qui suis plutot du genre a

faire l’amour dans l’obscurité.


Martine a alors ouvert son chemisier et c’est caressée les seins un court instant, puis a relevée

sa jupe et commencée a se doigtée hostensiblement devant moi.Elle s’enfonçait l’index en elle

tout en se caressant les seins; et a ordonnée a Sarah d’utiliser maintenant son jouet.

Sarah , l’a presentée a l’entrée de mon sexe qui l’a englouti avec satisfaction.La partie arriere

frottait entre mes fesses de façon agréable et l’avant est venu sur mon bouton . Le froid du metal

m’a fait comme un electrochoc et provoquée une vague de contraction vaginal extraordinaire.

Puis Sarah a ressortie l’engin, et apres avoir passée la boule de la tige a l’intérieur de mon vagin,

l’a presentée sur mon anus. J’ai refusée la penetration; mais elle ne s’est pas occupée de moi et

a forcée le passage.La boule faisait sont office en m’ouvrant les spincters.J’avais mal.

Les vibrations de la bille a l’intérieure de la boulle ont commencée a faire leurs effets et a l’arrivée

du faux gland sur ma vulve, j’ai commencée a etre parcourue par des spasmes precurseurs .

Lorsque la partie métalique est entrée en contact avec mon clitoris, j’ai crue defaillir. Enfin Sarah

a declenchée le vibreur qui en meme temps m’envoyait des decharges sur mon bouton.

Cette torture extraordinaire m’a envoyée au septiemme ciel et je crois que je me suis presque

evanouie de bonheur.

Lorsque j’ai rouvert les yeux, mes deux amie s’embrassaient, et j’ai eu envie de les

caresser.J’etais completement anéantie, l’entre cuisse trempée.

Les deux filles ont fait l’amour devant moi, se sont lechée, me laissant les caresser mais

m’ignorant totalement.

Je me suis habillée en les regardant, cherchant de temps en temps à obtenir une faveur, une

caresse qui ne venait pas.

Je les aient quittée lorsqu’elles ont commencée a utiliser l’engin pour elles.

Diffuse en direct !
Regarder son live