Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 11 808 fois
  • 46 J'aime
  • 1 Commentaire

Le rêve de Benjamin

Chapitre 3

Un délicieux achèvement

Avec plusieurs femmes

Dans l’autre pièce, Alexandra gémissait de plus en plus. Elle se sentait libérée depuis le départ de sa meilleure amie et se permettait enfin de se lâcher...


Enfin seuls tous les deux, ils se laissèrent aller à être plus expressifs. Ils pouvaient enfin extérioriser leurs sentiments et ce plaisir qui les envahissait.


— T’es trop bonne Alexandra, complimenta le beau brun.

— Mhhh... merci, réussit-elle à articuler après avoir lâché un cri de plaisir.


A contrecœur, Benjamin se décida à se retirer du sexe, pourtant si accueillant, de sa partenaire. Il aurait voulu continuer de la pénétrer mais il se sentait venir de plus en plus, or, il savait que sa compagne devait l’attendre comme une petite pute sur le lit conjugal et il avait à cœur de pouvoir l’honorer également. Si Alexandra se trouva fort déçue, elle constata rapidement que son complice sexuel tenait absolument à l’envoyer au septième ciel.


— Installe-toi sur le canapé et écarte les jambes, lui recommanda-t-il.


Elle écouta son partenaire avec excitation en se demandant ce qu’il avait en tête, même si elle avait déjà sa petite idée sur la question. Il rapprocha son visage du sexe de sa partenaire. Tout comme Louisa, il se délectait du goût de la mouille d’Alexandra. S’il commença simplement avec seulement un jeu de langue sur son clitoris, il se servit rapidement de ses doigts. Il utilisa deux de ses doigts pour pénétrer encore une fois le vagin d’Alexandra. La double stimulation était merveilleuse pour la jeune-femme qui en redemandait encore. Seulement, il retira vite ses doigts qui étaient lubrifiés par la cyprine afin de les insérer ailleurs. Alexandra senti une pression au niveau de son petit trou qui, pour sa part, n’avait pas pour habitude d’être visité. Elle était inquiète, ce qui explique qu’elle commença à se crisper. Il interrompit alors son travail avec sa langue pour lui dire quelques mots, la rassurer.


— Détends-toi, fait moi confiance, ça va être bon.


Alexandra fit le choix de l’écouter et essaya de se détendre. Il reprit la pression au niveau de son anus. Peu à peu, il parvenait à rentrer ses doigts de plus en plus. Le cunnilingus qu’il prodiguait était si bon que cela aidait Alexandra à ne pas réfléchir, à profiter de l’instant. Ainsi, elle commençait à découvrir de nouveaux plaisirs. La progression des doigts de Benjamin dans son petit trou était, étonnamment, à peine douloureuse. La sensation lui paraissait étrange tant ce genre de stimulations lui était inconnu. Elle devait bien admettre que c’était agréable. Surtout, la combinaison entre la langue faisant des ronds sur son clitoris et les doigts commençant à faire des allers-retours en douceur dans son anus devenait délicieuse. Elle commença donc à respirer de plus en plus fort. Elle faisait de plus en plus de bruit. C’était bon, tellement bon. Elle porta ses mains au niveau des cheveux de Benjamin.


Elle lui caressait la tête comme pour lui signifier que le traitement auquel elle avait le droit était exquis et qu’il fallait continuer de la sorte. Aussi, elle profitait de ses mains pour accentuer la proximité entre la tête de son partenaire et son sexe, elle aurait voulu qu’il la dévore toujours plus.


— Je t’en supplie, ne t’arrête surtout pas, c’est trop bon, je vais jouir, lui assura-t-elle.



Il n’en fallait pas davantage pour motiver encore plus le jeune-homme qui s’activa de manière plus prononcée. Au bout de trente secondes, il senti la pression des jambes de sa partenaire autour de sa tête. Il continua de lécher et de stimuler l’anus d’Alexandra jusqu’à que son orgasme soit terminé. L’entendre crier si fort son plaisir l’excitait tellement. Lui aussi avait hâte de jouir. Il était difficile pour elle de reprendre ses esprits. Son orgasme avait été si intense. Elle était impressionnée de voir comme la stimulation anale pouvait avoir un tel impact sur le plaisir ressenti. Ce dernier était si différent qu’à l’accoutumé, mais dans le bon sens du terme. Alexandra se rapprocha de son bel étalon et l’embrassa avec passion, elle tenait à le remercier pour ce moment exquis.


Cette petite pause où il ne s’était occupé que de sa partenaire avait permis à Benjamin de reprendre de la fraicheur. Maintenant, il devait aller retrouver Louisa. Il l’ignorait encore à cet instant, mais elle l’attendait exactement comme il le lui avait demandé.


Louisa était à quatre pattes sur le lit. Elle s’était positionnée de manière à ce que son homme puisse voir directement ses fesses et son dos cambré en entrant dans la pièce. Elle était moins énervée que quelques minutes auparavant, elle avait tellement envie qu’il vienne la baiser sauvagement que le reste ne comptait plus. En rentrant, Benjamin était satisfait. Il s’approcha et sans un mot, pénétra Louisa en Levrette. Il voulait lui aussi que ce soit sauvage, presque bestial. Pourtant, ils ne s’étaient pas concertés. Il lui attrapait les cheveux, les tirait, lui donnait des tapes sur les fesses. Il remarquait que plus elles étaient fortes et plus la jeune-femme faisait du bruit, alors cela l’encouragea dans cette voie et il continua, plus fort, encore. Au moment où elle fût prise d’un violent orgasme, il ne put se retenir et déchargea une bonne quantité de sperme en elle.


C’est ainsi que s’acheva leur soirée, dans le plaisir. Elle avait été belle, surprenante, et surtout, excitante. En s’endormant, les trois protagonistes savaient malgré tout que cela ne se reproduirait pas. Louisa et Benjamin s’aimaient et voulaient passer le restant de leurs vies ensemble. Alexandra, pour sa part, voulait garder une jolie amitié avec Louisa. Elle savait aussi que des hommes et des femmes avec qui elle pourrait prendre son pied, et notamment découvrir davantage le plaisir anal, il y en avait beaucoup d’autres.


FIN

Diffuse en direct !
Regarder son live