Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Lue 6 179 fois
  • 100 J'aime
  • 0 Commentaire

rêve ou réalité?

Chapitre 1

Hétéro

C’était l’année de mes 17 ans, la dernière année où je devais suivre mes parents en vacances. Nous sommes arrivés au camping le samedi midi, on s’est vite installé et je suis aussitôt parti à la piscine du camping, tandis que mes parents faisaient déjà connaissance avec le mobile home voisin. Sur les coups de 18 heures je décide de rejoindre mes parents. Ils étaient toujours chez les voisins, un couple dans la quarantaine et leur fille de 16 ans. Ma mère me fait signe de les rejoindre, une fois les présentation terminées, j’avais bien compris qu’ils ont passé l’après-midi à prendre l’apéro et j’étais à peine assis que les voisins me demandaient d’allumer le barbecue et de m’en occuper, comme on dit ‘’merci maman’’, elle avait passée l’après-midi à faire des éloges sur mes qualités de cuistot, je me suis donc mis au boulot avec l’aide de leur fille (Claire) une belle petite brune aux yeux bleus, elle n’avait pas beaucoup de forme mais ça lui allait très bien. Les parents continuaient tranquillement leur apéro pendant que Claire m’expliquait timidement et maladroitement où je devais me servir. Plus la soirée passait, plus je me rapprochais de la petite Claire qui, avec l’alcool, était beaucoup moins timide. Mais avant le dessert, Claire s’était endormie dans sa chaise ainsi que ma mère, je n’avais jamais vu ma mère dans cet état, les 2 pères par contre étaient en grande forme et attaquaient le dijo. La mère de Claire qui était à peu près dans le même état que moi et venue s’asseoir près de moi, une belle femme de 40 ans, blonde aux yeux bleus avec de belles formes, j’avais du mal à ne pas regarder sa poitrine, elle devait faire un bon 90D. Au bout de quelques minutes j’étais très excité et j’avais du mal à me retenir d’essayer de la peloter, il fallait que je me change les idées.

J’ai donc décidé d’aller coucher ma mère qui dormait toujours sur sa chaise, j’ai porté ma mère jusqu’à sa chambre et je l’ai allongée sur son lit. Elle se réveilla et me sera dans ses bras. J’avais la tête dans ses seins, elle remercia et elle commença à enlever son pantalon, du moins elle essayait. Je ne pouvais pas la laisser comme ça, j’ai pris mon courage à deux mains et je l’aidai à retirer son pantalon. Je n’en croyais pas mes yeux ma mère portait un string à dentelle blanc, je voyais à travers une petite toison en forme de rectangle. Je restais les yeux rivés sur son entrejambe, pendant que ma mère retirait son haut et son soutien-gorge en même temps. Elle était en string devant moi, elle posa sa main sur son entrejambe et me dit que je ne devrais pas la regarder comme ça et elle a raison je lui fais un bisou sur le front et je suis vite sorti de la chambre.

En revenant, la mère de Claire me demanda si je pouvais aussi coucher Claire, j’ai pris Claire dans mes bras en posant volontairement une main sur un de ses seins et sa mère m’a guidé jusqu’à sa chambre. Arrivé dans sa chambre, je l’ai posée sur son lit et au moment de sortir, sa mère me demanda de nouveau de l’aider mais cette fois pour la mettre en pyjama, rien que de penser à la déshabiller j’avais les mains qui tremblaient. On a commencé à lui enlever le débardeur puis le jean, je dois dire que j’étais plutôt surpris, Claire paraissait timide mais sa lingerie était très provocante. A ma grande surprise, sa mère ne s’arrêta pas là, elle lui retira son soutien-gorge et son string, je ne l’aidais pas du tout, je ne faisais que regarder, Claire était nue devant moi bras et jambes légèrement écartés, je pouvais clairement voir sa jolie petite poitrine et son joli sexe dénudé de tout poil. Mon cœur battait la chamade et ma queue était déjà en érection. La mère de Claire m’expliquait qu’elle dormait toujours nue, je restais bouche bée devant ce si joli corps. La mère de Claire remarqua mon érection, elle s’approcha de moi et posa sa main sur ma queue, elle la caressa délicatement en me regardant dans les yeux et me dit qu’elle avait bien vu que sa fille me faisait de l’effet, elle lâcha ma queue et proposa de prendre un verre pour faire redescendre la pression de mon sexe. Sans dire un mot, je suis sorti de la chambre en replaçant ma queue pour ne pas être vu par les 2 pères. On s’est remis à table, la mère de Claire s’est assise à côté de moi et moi au plus près de la table pour cacher mon érection, Les pères n’avaient même pas remarqué notre absence, ils faisaient un concours de tequila en se regardant dans les yeux. La mère de Claire me servit un verre en me disant que ça ferait passer ma gaule, j’étais sur le cul, elle venait de dire à haute voix que j’avais la gaule, je fixais les 2 pères en attendant leur réaction qui n’est pas venue, ils ne nous écoutaient pas du tout. La mère de Claire me regardait en souriant et me dit de ne pas m’inquiéter, ils sont dans leur monde, on pouvait bien dire ce qu’on voulait, ils n’y feront pas attention. Et pour me le prouver elle dit à haute voix qu’elle a adoré caresser ma queue, comme elle l’a dit, ils n’ont pas réagi, elle leva son verre, trinqua avec moi et dit ‘’Tu vois, on pourrait baiser sur la table dans le mobile home qu’ils ne le verraient pas’’. Je ne sais pas si s’était l’alcool qui parlait ou ma queue mais je lui ai répondu que je demande à voir. Elle me sourit de nouveau et sans hésitation elle s’est levée, elle me prit par la main et m’emmena dans le salon du mobile home. Elle me demanda de m’asseoir sur le canapé et commença un magnifique striptease, elle avait 40 ans mais son corps était superbe et son déhanché était vraiment torride, sa poitrine était parfaite. En quelques minutes, elle dansait nue devant moi, me faisant oublier les pères qui étaient à coté. Je n’avais jamais eu une si grosse érection. Elle s’agenouilla devant moi et sortit ma queue de mon pantalon, elle me masturbait délicatement en me regardant dans les yeux puis commença à embrasser et à lécher ma queue sur toute sa longueur. Elle remonta doucement sa langue jusqu’à mon gland et elle enfonça entièrement ma queue dans sa bouche, elle me faisait la meilleure pipe de ma vie, ses va-et-vient étaient de plus en plus rapides et ses lèvres se resserraient sur ma queue, sa langue était toujours en mouvement, une de ses mains serrait la base de ma queue et l’autre me caressait les couilles, qui étaient couvertes de salive. Et d’un seul coup elle glissa un de ses doigts entre mes fesses et elle me le mit doucement dans le cul, en exerçant une légère pression à l’intérieur de moi, j’ai aussitôt joui dans sa bouche, elle avala tout mon sperme en me regardant dans les yeux, j’étais aux anges je n’avais jamais autant joui. Elle retira doucement ma queue de sa bouche sans laisser aucune goutte de sperme s’échapper. Elle s’est relevée doucement en jetant un œil sur les 2 pères qui, absorbés par leur concours, n’ont rien vu. Elle me prit la main et me guida vers la table, elle s’est assise dessus en écartant les cuisses, son petit triangle de poils me montrait où mettre ma queue, mais le fait d’avoir son mari presque en face de moi faisait ramollir mon érection, j’avais l’impression qu’il me regardait. Mais après quelques secondes, ses yeux se sont fermés et sa tête se baissa doucement suivi par mon père. Le fait de les voir endormis me soulagea. Et ma gaule était revenue, je posai une main sur l’épaule de la mère à Claire pour la coucher sur la table et avec l’autre je frottais mon sexe sur son vagin, qui était déjà trempé, j’enfonçai doucement mon gland, j’ai posé mes mains sur ses hanches et d’un grand coup de reins, je la pénétrai de toute ma longueur, laissant échapper son plaisir dans une jolie jouissance, je commençais doucement mes va-et-vient, j’accélérais de plus en plus. Ses jouissances m’excitaient énormément, je n’avais jamais pénétré une femme aussi fort, je sentais son vagin se resserrer jusqu’à ce qu’elle jouit, je me suis retiré doucement, elle était complètement essoufflée par son orgasme. Ne pouvant me retenir, je suis monté sur la table pour mettre ma queue à hauteur de sa bouche, qu’elle ouvrit avec plaisir, j’ai aussitôt éjaculé de grands jets de sperme en direction de sa bouche, qui se remplissait de chaque giclée. Elle ferma doucement la bouche et avala toute ma semence en faisant un joli sourire. Vidé de mes forces, je me suis assis à côté d’elle et je me suis endormi. Je me suis réveillé dans mon lit, ai-je rêvé ? La suite de la semaine a répondu à ma question.

Diffuse en direct !
Regarder son live