Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 13 104 fois
  • 113 J'aime
  • 4 Commentaires

Saint-Valentin avec ma sœur

Chapitre 6

Vivre sans se cacher

Inceste

Le 14 août 2022 marqua le cap de nos six mois de relation. Et pour être honnête, lorsque j’ai embrassé ma sœur devant le restaurant le soir de la Saint-Valentin, je ne pensais pas un seul instant que cela aboutirait sur une relation de couple. Mais je ne regrette absolument rien.


Suite au rejet de notre relation par l’ensemble de notre entourage à l’exception d’une amie qui comprend notre amour et dont le seul changement qu’elle a adopté envers nous est de nous considérer comme nous le souhaitons aux yeux de tous, c’est-à-dire comme un couple et plus comme un frère et une sœur, nous avons cessé de nous cacher pour nous promener main dans la main et pour nous embrasser. Et c’est aussi pourquoi, à partir de maintenant, je ne vais plus employer le terme de "sœur" pour parler de la femme qui partage ma vie.


Bien sûr, au fur et à mesure que le temps passait, les derniers membres de notre entourage qui n’étaient pas encore au courant de notre relation ont fini par l’apprendre et à nous tourner le dos. Même si cette situation a été très difficile, nous savions que nous pouvions compter l’un sur l’autre pour se soutenir mutuellement. Et, alors que je pensais ne pas pouvoir aimer davantage ma chérie, ce soutien mutuel face au rejet des autres n’a fait que consolider mes sentiments envers elle. Aujourd’hui, nous savons que ces six premiers mois passés ensemble ne sont que le début d’une vie entière l’un avec l’autre. Et nous espérons toujours que notre amour réciproque nous offre, au moins une fois, le plus beau des cadeaux. C’est pour cela que nous continuons à faire l’amour sans nous protéger, car nous désirons tous les deux la même chose.


Bien sûr, même si nous avons tous les deux envie d’avoir un enfant ensemble, il nous arrive d’avoir des rapports sexuels sans que je remplisse l’antre humide de ma compagne. Comme ce matin qui marque le jour de nos six premiers mois ensemble.


Je me réveille, les bras autour de ma divine chérie. Nous sommes nus tous les deux, ayant quitté nos habits depuis vendredi soir, lorsque nous avons eu envie de faire l’amour. Depuis, nous n’avons rien remis sur nous. Elle semble dormir encore profondément. Étant dimanche et le lendemain étant férié, je ne cherche pas à la réveiller. Je dépose quelques baisers dans son cou et sur son omoplate et ma main vient s’emparer tendrement de l’un des seins de ma douce partenaire. Dans son sommeil, elle réagit à mes marques d’affection et se love davantage dans mes bras que je n’hésite pas à resserrer encore un peu plus autour d’elle, mais toujours tendrement. Je pose ma tête sur le même oreiller qu’elle et son odeur m’enivre une fois de plus. Elle sent naturellement bon et les effluves de son corps ont la particularité de me relaxer dans n’importe quelle situation.


Ici, je n’ai pas besoin d’être apaisé, mais je me rendors dans la plénitude grâce à ma chérie. C’est la seule femme qui ait une telle influence sur moi. Elle dégage naturellement deux odeurs qui agissent sur moi. Une senteur douce et fleurie lorsqu’elle est au repos. Et une fragrance plus fruitée et une peau plus sucrée lorsqu’elle a envie de faire l’amour. Enfin, cela n’arrive que lorsqu’elle a très envie de faire l’amour.


Quelques heures plus tard, je suis réveillé par une agréable sensation que je reconnais aussitôt. Mon amante me procure des sensations uniques lorsqu’elle me suce. C’est ainsi que je sais que bien la femme que j’aime qui me montre sa marque d’affection. S’il s’agissait d’une autre fille, j’aurais immédiatement deviné et je n’aurais pas voulu continuer. Mais là, je laisse ma chérie faire son œuvre et je l’encourage même à continuer.


Elle finit par récolter la récompense pour l’accomplissement de son art. Elle ne perd pas une goutte de mon nectar et l’avale presque aussitôt que sa bouche en est remplie. Elle me regarde et nous nous sourions. Elle vient chercher un baiser qu’elle obtient sans soucis. C’est maintenant à mon tour de me régaler de la plus succulente des friandises. Je passe ma tête entre ses cuisses et je viens récolter cette délicieuse liqueur avec ma langue. Ma déesse semble grandement apprécier mes remerciements pour son attention matinale et son corps produit davantage de cette liqueur qui m’enivre sans me rendre saoul.


Ma princesse atteint le Graal une première fois, mais je ne veux pas m’arrêter là. Je ne suis pas encore rassasié. J’en veux plus. C’est pourquoi je continue de savourer son jus exquis jusqu’à ce qu’elle atteigne l’orgasme une seconde fois, puis une troisième et enfin, une quatrième.


Je me redresse et j’ai retrouvé de la vitalité. Je regarde ma chérie qui se rend facilement compte de mes envies et elle hoche la tête tout en m’attirant vers elle. Avec une telle invitation, je ne me fais pas prier pour retrouver son conduit humide. Nous changeons de position à quelques reprises pour me permettre de résister plus longtemps. Mais après une vingtaine de minutes, je remplis les entrailles de ma chère et tendre et je ne me retire qu’une fois que je sens que je me suis entièrement vidé en elle. Puis nous nous écroulons, vaincus par l’intensité de ce plaisir partagé.

— C’est une bonne façon de se réveiller pour fêter nos six mois, me dit ma chérie.

— Déjà six mois ? Le temps passe si vite à tes côtés. J’ai à peine l’impression que ça ne dure que depuis quelques semaines.

— Le temps passe vite parce que nous sommes bien l’un avec l’autre.

— Oui, c’est ça. Je n’ai jamais connu de relation aussi parfaite.

— Et j’espère que tu n’en chercheras plus ailleurs, me dit ma douce partenaire.

— Je te le confirme. Je veux faire ma vie avec toi et avec aucune autre femme.

— Merci mon chéri.


Là encore, nous passons toute la journée sans ajouter le moindre vêtement sur nous. Et nous profitons du repos dominical pour fêter dignement nos six premiers mois de relation.

Diffuse en direct !
Regarder son live