Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 762 fois
  • 1 J'aime
  • 0 Commentaire

Je sais m?occuper de mon homme

Chapitre 1

Divers

Laissez-moi me présenter comme il se doit : Je suis Anne, en réalité Anne-Sophie mais naturellement tout le monde réduit mon prénom à Anne. Quelques fois j?ai droit à d?autres surnoms comme salope, chienne, trous à queues et bien pire encore, mais chaque chose en son temps. Je suis donc Anne 28 ans, 1.67m pour 64kg, des seins normaux 85c, un joli cul accueillant.

    Mon ami William est un super vicieux et j?adore ça, il faut dire que je n?ai aucun tabou et que j?aime me faire mettre. Je suis ce qu?on appelle une cochonne.

    William quant à lui est de taille moyenne 1.80m, 75kg (d?après lui), des yeux clairs, pas du tout une grosse bite, j?en ai connu de beaucoup plus grosses, mais j?aime la sienne, il sait me faire du bien avec. Comme je vous le disais avec William il n?y a pas de tabous, pas d?interdits.

    Quand je l?ai connu je n?étais pas la grosse salope que je suis, en fait je ne le savais pas encore. Je n?aimais pas sucer, je ne me faisais pas non plus enculer, je ne parlais jamais pendant l?acte sexuel, je gémissais simplement.

    Mes amants étaient eux aussi plutôt muets et ça m?allait bien comme ça, on baisait tranquille.

    Mais aujourd?hui, depuis que William ce sale porc, ce fils de pute que j?aime ma fait découvrir le plaisir dans la débauche je deviens la dernière des putains, la pire des truies, je suis une femelle avec le feu au cul et je m?en délecte, je lui taille des pipes chaque fois que je peux, mon cul et ma moule n?attendent que sa queue pour se faire défoncer , j?aime lui servir de récipient. Il peut me dire n?importe quoi, m?insulter j?ADORE. Parfois quand il me plante un doigt dans le trou du cul, il me demande de lui dire que je suis une enculée, une connasse et bien sûr je le fais, je le dis et le redis. Il aimerait me voir avec une autre femme, cette idée l?excite, je le ferai quand il voudra. Et s?il veut que d?autres hommes me passent dessus j?obéirai.

    Pour en revenir à notre histoire actuelle, William me dit : ? Ce soir fais-toi belle ma chérie, on va au resto. Un resto ? sympa ? tu verras. ?

    Il était à peine 18 heures j?avais largement le temps de me préparer. William ouvrit la porte du bar pour se servir un apéritif, m?approchant de lui, me collant contre son dos je lui dis ? Laisse chéri, va t?asseoir je vais te servir comme tu aimes ? je glisse ma main sur ses couilles en lui léchant le cou, je sais qu?il aime, en fait William est comme moi il aime tout.

    Il retire son pantalon, son slip qu?il pose sur le canapé et s?assoit les cuisses ouvertes, les couilles pendantes, je lui donne un verre de bière, je m?assoit sur le sol le visage à la hauteur de sa queue. Il savoure une gorgée de son verre, je le regarde dans les yeux en sortant ma langue, il me sourit sachant le plaisir que je vais lui donner.

    Il me dit ? Allez au boulot petite conne de chienne ? hmmmm que j?aime quand il me parle ainsi. Je commence à lécher, à gober les couilles de ce salaud, il allume une cigarette sans s?occuper de moi, il se détend, sa suceuse est à l?ouvrage. Ma langue passe de partout, quel régal, j?enfourne sa bite au fond de ma bouche, il gémit doucement je suis entrain de faire son bonheur. Il me guide parfois avec ses paroles ? oui c?est bien, pompe le n?ud, laisse couler ta salive, barbouille mes couilles et mon zob avec ta bave ? ou encore ? c?est bon de te niquer la gueule ? puis il prend son slip et me le passe sur le visage, sur le nez, je le respire, je le hume tout en continuant ma pipe et en bavant autant que je peux. Je lui hurle ? Oui salaud vas-y, défonce-moi, utilise ta putain de femelle, je suis ta trainée, abuse de moi ? Je n?en peux plus je coule comme une fontaine, ma chatte est inondée, ma culotte est trempée, les poils de ma moule ruissellent de mon jus. J?aime cette sensation d?être son vide-couilles.

Il glisse sa jambe entre mes cuisses, sa cheville bien posée sur ma chatte dégoulinante en me disant ? Frotte-toi sur ma jambe, branle-toi poufiasse, vas-y ? Je crois m?évanouir tellement ses gestes et ses mots me font du bien, je me sens femelle c?est délicieux. J?arrête un instant ma pipe pour demander s?il veut juter dans mon gosier ou dans un autre trou.

 ? Je ne veux pas me vidanger maintenant, je me réserve la soirée ne fait que commencer ? me répond-t-il en m?envoyant un crachat sur le visage, il sait que ça me rend folle quand il fait ça.

    Je n?aurai jamais penser avant de le rencontrer à quel point je pouvais être délurée, avec un autre homme je m?ennuierai, les relations classiques me paraîtraient franchement rasantes et fades.

    Pour le resto j?ai choisi un chemisier rose pâle assez transparent sous lequel on voit nettement mon soutien-gorges qui lui même n?est pas vraiment opaque. Une culotte qui cache mes fesses mais qui laisse dépasser les poils de ma touffe bien fournie. Puis une jupe plutôt sage qui arrive à mi-cuisses.

    En partant je demande à William ? Tu veux vraiment que je porte une culotte mon chéri ? ?

 ? Ne t?inquiète pas pour ta culotte, elle ne te gênera pas longtemps ? dit-il en me passant une main sur le cul.

    Sans vraiment comprendre à quoi il fait allusion nous nous rendons au restaurant. L?entrée de ce resto est plutôt chic, une ambiance particulière que je ne saurais définir plane. C?est apaisant. William semblait à l?aise (je le soupçonne de ne pas avoir choisi ce lieu par hasard).

    De l?entrée on peut voir la salle du restaurant, la lumière y est tamisée, on dirait qu?il y a trois serveurs et deux serveuses. Mon amant demande une table pour deux, le serveur Raoul (il porte un badge sur sa chemise blanche avec son prénom) demande ? Bonsoir Madame, bonsoir Monsieur, permettez-moi de vous demander si vous connaissez les règles de notre établissement ? ?

    Je me demande de quelle règles il s?agit, je pense à une sorte de tenue correcte exigée comme l?on voit parfois dans certains lieux publics. Je n?étais pas loin de la vérité.

    William ne répondit pas et me sourit avec son air amusé. Raoul devant mon silence et ma visible interrogation poursuit ? Et bien ici Madame, les culottes, les strings et tout autre dessous sont interdits, en revanche pouvez conserver votre soutien-gorges bien ravissant d?ailleurs ? Je me demandais si j?avais bien compris ce que ce serveur me disait, la surprise passée sans que je le veuille ma chatte s?est mise à dégouliner. Mais quelle salope suis-je donc pour mouiller dans ce genre de situation ? me demandais-je.

    William prit la parole ? Tu vois ma chérie ta culotte ne va plus t?encombrer, retire-la ? et me voilà comme une automate sous les yeux de mon amant et du serveur dans ce hall à passer mes mains sous ma jupe et baisser ma culotte. Je la tenais dans la main, je devais avoir l?air d?une conne comme ça. Le serveur la prit de ma main ? Je vais la donner à Magalie qui s?occupe du vestiaire ? J?étais morte de honte, ma culotte trempée de mouille dans les mains de cet homme, ah putain il devait bander ce salaud de la situation, il la donna à la femme du vestiaire à qui William remit un pourboire.

    Raoul appela une de ses collègue  ? Nicole, voulez-vous conduire Madame et Monsieur à la table 12 s?il vous plaît ? Le serveur ajouta ? Pardonnez-moi mais nous devons être certains que vous n?avez pas d?autres dessous sous votre jupe Madame ? Je regarde William interloquée. ? C?est normal ma chérie il faut respecter les règles, soulève ta jupe ? Et me voilà encore comme une immonde putain montrant ma moule et mon cul.

    Tous les yeux fixés sur ma chatte je suis en transe.

    Nicole nous fit enfin entrer dans la salle, il y avait 7 couples, nous marchions vers notre table, je me surpris à penser que toutes ces femmes était comme moi, sans rien dessous, la moule à l?air. Je sentais les regards sur mon cul, étrange sensation de savoir que tout le monde sait que je porte pas de culotte, On se sent assez pute comme ça.

    Assise je fut tirée de mes pensées par la voix d?une serveuse ? Un apéritif ? ?

    A suivre si vous le décider?.

    Ecrivez-nous à : anne_et_william@yahoo.fr

  • 0
    Line
    par Anonyme
Diffuse en direct !
Regarder son live