Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 585 fois
  • 0 J'aime
  • 0 Commentaire

Sana ou les frustrations

Chapitre 2

Divers

MEME SANS BOIRE !


    Après les péripéties de la fois dernière, je m’étais jurée de ne plus boire comme un trou, du moins pas en compagnie d’étrangers. C’est dans cet état d’esprit que je passai les deux semaines après mes ébats clandestins.

    Je me rappelle, c’était un samedi, il était à peine 10 heures et je sommeillais tranquillement quand ma sonnette retentit. Avec peine, je me levai, et peut-être est-ce à cause de la fatigue, mais je ne pris pas la peine de regarder par le judas. J’ouvris en grand la porte et me retrouvai nez à nez avec Will, mon collègue du fast food où je suis employée. A peine réveillée, je ne me suis pas rendue compte tout de suite que je ne portais qu’un tee shirt court qui couvrait à peine mes fesses et le plus beau du spectacle (pour lui) fût lorsque je me baissai de façon peut élégante pour ramasser ma culotte que j’avais retirée et lancée à travers la pièce.

    Je me rendis enfin compte de la situation, et bien que ma peau soit sombre, je dus rougir, car les joues me brûlaient ! Will était apparemment aussi gêné que moi, pourtant il ne baissa pas les yeux, ses grands yeux noirs fixaient le beau tableau que je lui offrais.

    Je ne sais pas ce qu’il m’est arrivé mais la situation commençait à me plaire, et faisant mine d’oublier que je n’avais pas de culotte, je me baissai de plus belle afin de ramasser la couverture. A peine m’étais-je rebaissée que je sentis une main effleurer mon abricot, des doigts me parcouraient et cherchaient à me fouiller le sexe, je commençais comme à mon habitude à mouiller abondamment et gardai la position. Sans mot dire, Will enleva en un éclair sa ceinture, fit glisser son pantalon et se présenta à l’entrée de ma chatte. Il me poussa soudain violemment sur le lit, le cul vers le haut, et s’enfonça en moi d’un coup. Je commençais à apprécier cette violence que les hommes avaient envers moi, c’était étonnant au début puis de plus en plus jouissif... Will ne me laissait pas de répit, il me chevauchait le derrière et moi en docile monture je me cambrais au maximum, je sentais ses boules taper contre mes fesses et j’adorais ça, cela faisait deux fois que ça m’arrivait de faire l’amour sans l’avoir prévu et j’aimais vraiment ça !

    Ce fût aussi court que cette histoire, pourtant j’ai joui très fort car c’était inattendu, et imaginer que ce garçon était mon collègue avec qui j’échangeais que des banalités au boulot me choquait... Mais bon ce n’était que pour le sexe car aussitôt après qu’on eut fini, il remit son jean, il n’avait même pas prit la peine d’ôter son haut. Comme si de rien n’était, il s’assit sur mon lit et moi la chatte encore chaude et mouillée je n’en revenais pas.

    Enfin je passai à la salle de bain sans lui parler et il me lança:

    - Au fait, j’étais venu te dire que ton conseil avait marché, je sors avec la nouvelle en cuisine tu sais... LAURA, ta voisine...

    Mon dieu me dis je... mon dieu qu’est ce que je fais ! Même sans boire, je fais n’importe quoi !


E-mail: p.sabryna1@caramail.com

Diffuse en direct !
Regarder son live