Le site de l'histoire érotique

Sandra à la piscine

Chapitre 3

La piscine, c'est fini!

80
5

Une histoire érotique écrite par

Fantasme
publié le
Histoire lue 19 180 fois

80

6

Forte de ses deux premières expériences avec plusieurs hommes à la piscine, Sandra, jolie brune aux yeux bleus de 33 ans, s’est découvert de nouveaux horizons sexuels. Elle a trouvé une grande confiance dans son pouvoir de séduction et a vraiment retrouvé une vie sexuelle épanouie depuis sa grossesse. Son mari en profite bien mais les escapades de la jeune femme à la piscine restent son plaisir secret.

Cependant, une belle déconvenue l’attend à son arrivée à la piscine municipale ce jour-là. Elle est plus impatiente de voir lesquels de ces jeunes admirateurs seront présents que de multiplier les longueurs de bassin ! A son arrivée, elle se heurte à un portique récalcitrant qui refuse l’authentification de sa carte magnétique. Elle se rend donc au guichet où siège une employée qui montre un visage bien peu accueillant. D’autant qu’elle reconnaît immédiatement la belle nageuse.


— Bonjour, dit Sandra aimablement. Ma carte ne semble plus fonctionner. Vous pouvez vérifier s’il vous plaît ?

— Pas besoin, répond l’employée de l’établissement avec un mauvais sourire. Votre carte a été désactivée du fait de votre comportement déplacé.

— Pardon ? répond alors Sandra. Je ne comprends pas.

— C’est pourtant simple. On vous a vue sortir d’une cabine en compagnie de plusieurs hommes. Dois-je préciser que cela est contraire au règlement ? L’accès à notre établissement vous est donc interdit. Si cela ne vous convient pas, je peux alerter la direction et nous enverrons alors un courrier à votre adresse personnelle pour confirmer. Vous pouvez aussi vous plaindre auprès de la mairie bien sûr.


Sandra est désemparée. Elle a bien envie d’envoyer promener la mégère mais ce n’est pas vraiment son intérêt et la discrétion s’impose. Toute penaude, elle s’éloigne du guichet sous le regard vainqueur de la personne de l’accueil.

Au moment de gagner la sortie, elle est rejointe par Romain, l’un de ses fougueux amants.


— Salut Sandra, tu repars déjà ? lui demande-t-il.

— Salut Romain. Oui. Figure-toi que quelqu’un nous a vus la dernière fois et je me retrouve exclue.

— Merde. Je suis désolé. Tu as des précisions ?

— Non pas vraiment. Mais on m’a fait comprendre que je n’avais pas intérêt à la ramener.

— Je vois. Je suppose que ça va être pareil pour moi. Viens avec moi, j’habite à deux pas. indique Romain en la prenant par le bras.


Ils quittent alors l’établissement côte à côte. Sandra hésite. Elle se doute bien que le jeune homme a une idée derrière la tête mais elle ne peut pas rentrer chez elle dès maintenant. Son mari se poserait des questions. Elle a aussi besoin de se rassurer... et il est vraiment craquant ce garçon.

Ils traversent la rue et tombent sur Cédric, l’un des compères qui étaient autour d’elle la toute première fois. Après lui avoir expliqué la situation, il les accompagne pour rejoindre l’appartement de Romain qui se situe effectivement à quelques centaines de mètres, au 3ème étage d’un petit immeuble.

Sandra se sent gênée, placée entre les deux amis pendant la montée en ascenseur. Arrivés à l’appartement, Romain, toujours prévenant, l’aide à poser son sac de sport et à retirer son manteau.


— Qu’est-ce que je te sers Sandra ? Euh, je crois que je n’ai que des bières en fait. Ou de l’eau.

— Va pour une bière, ça va peut-être me calmer ! dit-elle en s’asseyant sur le canapé.


Pendant que Romain va chercher les boissons, elle observe les lieux. C’est un petit appartement d’étudiant, composé d’une kitchenette, d’un séjour-salon, et semble-t-il d’une chambre et d’une salle de bains. Cela lui rappelle ces années d’étudiantes et met en évidence leur écart d’âges.


— Au fait, vous avez quel âge tous les deux ? demande-t-elle ?

— Romain a 21 ans et moi 19, lui répond Cédric.

— Mon Dieu, j’ai l’impression d’être une vieille à côté de vous ! s’exclame la jeune femme.

— Tu es mille fois plus belle et sexy que les filles de notre âge, lui souffle Romain qui les a rejoints, distribuant une bouteille décapsulée à chacun. A ta santé et à ta beauté !


Les trois amis trinquent. Romain invite Sandra à s’asseoir au milieu du canapé. Il se place à sa droite pendant que Cédric s’installe à sa gauche. Les deux garnements ne perdent visiblement pas le nord !

Sandra se sent flattée par cet intérêt et goûte de son pouvoir de séduction. Elle les taquine en recentrant la conversation :


— Je vais devoir me trouver un autre endroit pour faire du sport à cause de vous !

— Ne t’inquiète pas, ce ne sont pas les salles et activités qui manquent, répond Romain.


Et s’ensuit un débat sur les avantages et inconvénients des différentes activités sportives : fitness, squash, badminton, etc.

Sandra se détend progressivement. Les regards que portent les deux jeunes hommes sur ses formes la réconfortent. La douce voix de Romain, ses discrètes caresses sur son bras l’aident également à se relâcher. Leur première bière terminée, Cédric se lève pour réapprovisionner le groupe. C’est le moment que choisit Romain pour passer sa main gauche derrière la nuque de Sandra. Il approche lentement la tête de la jeune femme pour lui déposer un léger baiser sur les lèvres. Il ôte délicatement l’élastique qui tenait les longs cheveux bruns.

Sandra, sourit, secoue sa crinière et se laisse faire. Plusieurs petits bisous s’enchaînent avant que les bouches ne s’ouvrent pour laisser les langues s’activer. Il est jeune mais il sait y faire se dit-elle. Ses baisers se font plus profonds. Sa main droite vient au contact de la poitrine de la jeune femme. Habillée d’un jean slim noir et d’un pull-over rose échancré, Sandra est à la fois sage et attirante. La main de Romain profite de la douceur du cachemire et de la rondeur du sein gauche de la belle brune.

Cédric revient d’une démarche hésitante, bouteilles en mains. C’est le plus jeune et le plus réservé de la bande. Il est peut-être encore puceau se demande Sandra. Elle rompt le charme et saisit une nouvelle bière en plongeant ses yeux dans ceux de Cédric :


— Merci Cédric. Viens, assieds-toi, dit-elle en tapotant l’espace à sa gauche.


Elle se veut provocante et maître de la situation. Cédric, à peine assis, elle se tourne alors vers lui et colle ses lèvres sur la bouche du jeune homme. Surpris mais charmé, celui-ci lui rend ses baisers avec fougue. Il est moins doux que son copain mais sa maladresse est attendrissante.

De son côté, Romain vient couvrir le cou de Sandra de baisers mouillés. Ses mains glissent sous le pull, parcourent le dos de Sandra, puis repassent devant, sur le ventre plat. Elles se posent ensuite au niveau des seins à peine couverts d’un haut de maillot de bain. Il peut sentir les mamelons déjà dressés.

Sandra lâche de doux gémissements, autant de plaisir que pour accentuer l’excitation de ses deux partenaires. Son pull-over lui est rapidement retiré. Les deux compères découvrent alors le haut de son maillot de bain deux pièces. Car Sandra, voulant gagner du temps, avait revêtu son maillot avant de quitter son bureau. Et dans l’optique de plaire, et éventuellement faciliter tout contact sexuel, elle avait cette fois-ci choisi son maillot deux pièces clair, habituellement réservé aux séances de bronzage à la plage.

Romain et Cédric profitent donc de cette superbe mise en valeur des deux adorables rondeurs.

Sandra s’adosse confortablement sur le dossier du canapé et se cambre pour faire ressortir sa petite mais ferme poitrine. Ses tétons de couleur foncée semblent vouloir transpercer le tissu. Elle est fière et bien détendue désormais. Sa bouche gourmande passe de droite à gauche. Quatre mains s’activent sur le haut de son corps, ne laissant aucun espace inexploré.


Le haut de son maillot ne résiste d’ailleurs pas longtemps aux manipulations. Ses globes sont caressés, malaxés avec plus ou moins de délicatesse. Ses mamelons sont léchés, sucés, mordillés. La jeune femme ferme les yeux et ronronne comme une chatte.

D’ailleurs, la sienne ne va pas rester couverte bien longtemps car des doigts impatients s’acharnent maintenant sur son jean pour l’en débarrasser. Elle soulève son bassin pour faciliter la manúuvre. Sans même prendre le temps de le retirer complètement, les doigts agiles se glissent sous le tissu du slip de bain. Les deux hommes pressés ne prennent même pas le temps d’admirer la beauté de la scène, celle d’une femme qui s’abandonne, seins fièrement dressés, jambes impudiquement écartées.

Le majeur de Romain se glisse entre les lèvres humides de son sexe puis remonte titiller son clitoris. La bouche de Cédric ne lâche plus ses mamelons, durs à en devenir presque douloureux. Romain glisse du canapé et s’agenouille entre les jambes de la belle brune. Il retire prestement jean et slip de bain pour embrasser le mont de Vénus. La toison de la jeune femme, brune et frisée laisse apparaître un bel abricot humide sur lequel il s’empresse de poser la bouche. Sa langue lape le sexe ouvert puis vient sucer puis mordiller le clitoris.

Sandra feule et se cambre davantage. Sa main gauche glisse sous l’élastique du pantalon de sport de Cédric puis sous le caleçon pour empoigner le sexe bien raide du jeune homme. Celui-ci retire prestement son vêtement. Sandra entame un va-et-vient régulier, sa main délicate se fait ferme. Puis le plaisir la gagne presque brutalement, faisant trembler son corps, entraînant ses hanches vers la bouche de l’habile Romain.

Devant le spectacle de la jouissance féminine et résultat de l’accélération des mouvements autour de son membre, Cédric ne peut se retenir plus longtemps et lâche de puissants jets de sperme qui viennent échouer sur la main et le ventre de la jeune femme.

Romain est le seul à ne pas avoir joui. Il se débarrasse de son jean et son boxer et présente son sexe, long et fin, à l’entrée du vagin de la belle brune. Celle-ci, sans hésitation, malgré l’absence de préservatif, écarte un peu plus les jambes et approche son bassin au bord du canapé pour faciliter la pénétration. Sur les genoux, Romain, vit en main, glisse dans l’antre humide et accueillant. Il saisit les hanches de la jeune femme et entame un va-et-vient puissant. Cédric observe la scène avec excitation, son sexe reprenant déjà une nouvelle vigueur, privilège de la jeunesse. A son tour, au comble de l’excitation, romain parvient rapidement à la jouissance. Il se vide à grands coups de reins qu’il accompagne de grognements.


Les trois compères sont comblés. La frénésie sexuelle laisse place à un moment de gêne. On essuie le sperme dégoulinant à l’aide de mouchoirs.

Chacun saisit sa bouteille pour étancher sa soif. Les amants s’observent. Sandra sent bien. Elle reste nue entre les deux jeunes hommes. Même si chacun a joui, l’appétit sexuel reste présent. La jeune femme prend à nouveau l’initiative en saisissant le sexe de Cédric en mains, plus délicatement cette fois-ci.

Le jeune homme, dont la timidité semble bien loin, se dresse pour porter son vit devant le visage de la bombe sexuelle. Sandra voit bien où il veut en venir et hésite. Elle a toujours refusé cet acte à son mari. Mais dépravation pour dépravation, elle oublie vite ses réticences et pose un baiser sur le gland qui lui fait face. Le sexe de Cédric se tend encore un peu plus. La langue de la jeune femme s’active autour du gland. Impatient, Cédric tente d’entrer son sexe en entier mais la jeune femme n’y est pas prête. Elle prend du recul et s’allonge sur le canapé, dans une invitation à venir la couvrir. Ce que Cédric s’empresse de faire. Il prend appui sur les mains et pénètre la jeune femme. Sandra referme les jambes autour des hanches de son nouvel amant.

Cédric entame des va-et-vient, lentement et profondément. Libéré une première fois, il se concentre sur le plaisir qu’il peut apporter à sa partenaire. Il stoppe, se retire lentement, frotte son gland sur le clitoris puis replonge son sexe dans l’antre humide. Il se révèle plus connaisseur que Sarah l’imaginait.

Pendant ce temps, Romain, revenu à genoux, s’approche de la belle brune pour lui caresser la poitrine, lui déposer des baisers dans le cou. Celle-ci tend la main droite et vient saisir son membre qui reprend à son tour de la vigueur. Elle n’hésite pas cette fois-ci à l’emboucher et entame une fellation comme elle a pu le voir dans des vidéos. Un peu maladroite au départ, elle saisit vite le principe. La dureté du membre qui frappe son palais et les halètements du jeune homme le confirment.

Plus bas, les coups de hanches de Cédric s’accélèrent et deviennent désordonnés. Sandra abandonne le sexe de Romain pour serrer un peu plus ses jambes autour de Cédric et plonger ses yeux dans les siens. Il se tend et pénètre au plus profond du sexe la jeune femme pour lâcher sa semence une nouvelle fois. Sandra n’atteint pas la jouissance mais accueille cette libération avec délectation. Leurs corps restent soudés, leurs bouches se joignent encore pour un baiser passionné.


Romain, abandonné au milieu d’une fellation ne compte pas en rester là. Ses mains reviennent parcourir le corps de la belle brune. Les petits seins aux aréoles sombres aux tétons dressés appellent à de nouvelles succions. Cédric se retire, exténué pour laisser sa place sur le canapé. Alors que Romain s’installe dans la même position, la jeune femme le surprend à nouveau. Elle se tourne pour s’allonger sur le ventre et présenter son adorable fessier. L’invite est claire. Romain saisit un coussin, pour le placer sous le ventre de la jeune femme. Il admire ces belles fesses fermes. Vit en mains, il écarte ses jambes et se présente à l’entrée de l’antre bien ouvert.

Il ne rencontre aucune difficulté pour la pénétrer jusqu’à la garde. Sandra l’accueille d’un profond soupir. Ses fesses montent un peu plus encore à sa rencontre. Mais après quelques allers-retours, le sexe humide du jeune homme est éjecté. Se repositionnant entre les jambes de la brunette il le place alors à l’entrée du petit trou sombre. Profitant de l’humidité et encouragé par la passivité de sa partenaire son gland entre facilement dans le trou étroit. Sandra, là encore, avait toujours refusé ce passage à son mari, sauf une fois qui s’était révélée peu concluante, lors de leur nuit de noces.

Surprise dans un premier temps, elle laisse le jeune homme progresser lentement. Elle favorise même la pénétration en surélevant ses fesses, les écartant même de ses mains. La douleur est supportable finalement.


— Arrête un peu, souffle Sandra.


Romain stoppe la progression. Ses mains caressent les fesses fermes de la jeune femme.


— Vas-y doucement, lui dit-elle.


Romain pousse à nouveau et observe son sexe qui s’enfonce entre les globes. Sandra respire fort et s’apprête à renoncer. A ce moment-là, Cédric s’approche d’elle. Il lui caresse tendrement le visage et l’embrasse. Puis, il se déplace pour que sa main droite puisse glisser sous le corps de la belle pour venir titiller le clitoris. La douleur s’estompe et le sexe de Romain pénètre au plus profond l’anus de la belle brune.

Il revient très légèrement en arrière pour progresser de nouveau.

Sandra abandonne son corps à ces sensations inédites.


— Oh oui, continuez ! lâche-t-elle, elle qui ne parle pas pendant l’acte sexuel habituellement.


Les doigts habiles de Cédric font monter le plaisir. Les va-et-vient de Romain gagnent en amplitude et le rythme s’accélère. La douleur laisse désormais place à un plaisir intense. Le corps de Sandra ne lui appartient plus. De sa bouche sortent des petits cris, ses hanches réagissent aux manipulations sur son clitoris, accentuant l’excitation de Romain qui la sodomise avec bonheur.

Sandra exprime bruyamment un plaisir puissant. Elle jouit. Ses hanches s’appuient sur la main emprisonnée de Cédric. Elle sent Romain accélérer ses coups de reins. Il lance un long râle en expulsant sa semaine au fond des entrailles de la jeune femme s’écroulant sur elle. Son sexe est douloureusement expulsé.

Quelques minutes dans cette position permettent à chacun de reprendre leurs esprits.

Sandra se sent comblée mais épuisée. Cédric caresse doucement ses cheveux, posant ses lèvres sur ses joues. Mais la jeune femme n’en veut plus. Elle s’extirpe avec difficulté, retrouve son sac de sport et gagne la salle de bains.

Dans l’espace relativement exigu, elle ne peut s’empêcher d’admirer son visage défait et fier. Elle se jette sous la douche pour faire disparaître les traces de sperme ainsi que les odeurs de mâles en rut. La pression de l’eau bien chaude lui fait un bien fou. Elle mouille consciencieusement ses cheveux. Elle est tout de même censée revenir de la piscine...


Après essuyage, elle enfile la culotte de rechange, élégant tanga rose, en accord avec son pull. Elle le récupère d’ailleurs en sortant de salle de bains, ainsi que son jean. Elle regroupe toutes ses affaires. Complètement exténués et satisfaits de leurs exploits, les deux compères observent la jeune femme avec admiration et désir. Il n’en faudrait pas beaucoup pour qu’ils se jettent à nouveau à son cou.

Mais celle-ci a repris sa posture de femme active. Après avoir rassemblé ses affaires, elle vient déposer un bisou sur les lèvres de chacun.

Romain lui tend un bout de papier.


— Tiens, voilà mon numéro. Tu reviens quand ? demande-t-il ?

— Je te redirai cela. Ça dépend de l’activité que je vais devoir trouver maintenant !


Sur ces paroles, Sandra quitte prestement l’appartement. Ses aventures lui révèlent une facette de sa personne qu’elle ignorait complètement. Elle est suffisamment mûre et responsable pour savoir que ce ne peut être que passager. Et mener une double vie ne lui conviendra certainement pas. Mais arrivera-t-elle à reprendre une vie normale de couple après tout cela ? Pourra-t-elle embarquer son mari dans ce genre de délire sexuel ?