Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 19 834 fois
  • 28 J'aime
  • 2 Commentaires

Sauna (3)

Chapitre 1

Un moment de pure détente au sauna

Avec plusieurs hommes

J’étais allé en fin d’après-midi au sauna que je fréquentais en ville pour décompresser d’une dure journée de labeur. L’endroit était agréable et j’aimais m’y rendre de temps en temps pour me détendre en profitant des bain, sauna et autre hammam. En général, je m’y rendais sans aucune arrière-pensée et sans autre idée en tête que de passer un moment tranquille.


Après avoir pris une serviette et la clé du casier à l’accueil, je me suis dirigé vers le vestiaire et je me suis changé rapidement. Entièrement nu, j’ai noué la serviette autour de ma taille et accroché la clé dans sa pochette étanche à ma cheville.


Je me suis dirigé vers les douches. Il faisait chaud, la lumière était tamisée, et il y avait une petite musique de fond. Je me suis savonné tout le corps et rincé. Sans m’essuyer, j’ai rejoint le sauna. J’ai croisé quelques mecs et j’ai senti leurs regards se retourner sur moi.


Dans le sauna, j’ai étalé ma serviette sur une banquette et me suis allongé. Il n’y avait personne à ce moment-là. Mais tout de suite après, l’un des mecs que j’avais croisés est entré et s’est assis au bout de la banquette, sa serviette autour de la taille. Discrètement, je le sentais regarder dans ma direction. Mais cela ne me dérangeait pas, j’ai étendu mes jambes et il avait ainsi une vue complète de ma personne. Cela m’excitait un peu.


Au bout d’un moment, il a passé sa main entre ses jambes et je pouvais deviner qu’il commençait à se caresser.


Je suis resté une dizaine de minutes ainsi. J’avais maintenant le corps entièrement couvert de sueur qui ruisselait et j’ai décidé d’aller prendre une douche froide, laissant le petit mec à ses occupations.


Après la douche, je suis entré dans le hammam et je me suis assis au milieu des autres personnes qui étaient déjà là. On ne voyait pas grand-chose à travail les nuages de vapeur, mais je pouvais deviner qu’il y avait déjà pas mal de monde.


Au bout de quelques minutes, j’ai senti un doigt me frôler sur la banquette, puis enhardi par ma non-réaction, la main s’est finalement posée sur ma cuisse. Comme je ne réagissais toujours pas, la main a commencé un léger massage le long de ma cuisse.


Puis la main est descendue entre mes jambes et a frôlé mon sexe. Ce léger contact a provoqué un afflux de sang dans mon membre, le raidissant partiellement. Le contact s’est renouvellé plusieurs fois et a pour effet de rendre mon membre bien dur. L’homme m’a alors pris dans sa main, sans bouger d’abord, en exerçant juste une pression des doigts pour mieux apprécier la taille et la dureté de mon sexe.


Puis il a commencé à me branler doucement, avec des mouvements de faibles amplitudes et très lentement. La sensation était plus qu’agréable et je me suis étiré comme un chat sur la banquette.

A ce moment-là, j’ai senti une deuxième main me frôler de l’autre côté. La deuxième main, plus hardie, s’est posée directement sur mes bourses et a commencé à les malaxer. J’avais maintenant une main qui me branlait pendant que l’autre me massait les testicules. L’homme sur la droite, n’en est pas resté là, il a posé sa main sur mon épaule et m’a caressé pendant quelques instants. Puis la main est passée dans mon dos, se promenant de haut en bas sur ma colonne vertébrale.


L’homme s’est aventuré ensuite plus bas, descendant de plus en plus près de mes fesses. J’ai eu un mouvement de réaction, mais quand il est redescendu la deuxième fois, je l’ai laissé faire et il m’a caressé les fesses. J’aimais cela également. Les doigts se sont faits plus pressants entre mes fesses et je ne réagissais toujours pas. Les doigts se sont donc faufilés entre mes fesses. J’étais couvert de chaude humidité et les doigts glissaient aisément sur moi.


Les doigts se sont approchés de mon petit trou, pour d’abord le frôler puis le survoler et le masser délicatement.

Quand j’ai senti l’homme tenter de forcer mon entrée intime, je l’ai laissé faire encore. La sueur facilitait son travail et son doigt lubrifié n’avait aucune difficulté pour entrer. Il a mis d’abord le bout du doigt pour le ressortir aussitôt, et ensuite introduire la première phalange de l’index. Il est resté ainsi en me massant avec des petits mouvements de rotation du bout du doigt.


Bientôt, il a introduit son doigt plus profondément et a commencé à me doigter.

L’autre mec continuait de me masturber et j’étais dans l’extase avec un doigt en train de me fourrager le trou et une main qui me caressait. J’avais le sexe qui durcissait encore avec cette stimulation anale doublée d’une branlette dans les règles de l’art.


Je sentais que je n’allais pas résister longtemps à ce rythme et j’ai posé ma main sur celle du premier gars, pour lui demander de ralentir. Il a compris, et a continué à me caresser, gardant sa main non serrée autour de mon sexe et me stimulant du bout des doigts.


Les deux mecs ont alors empoigné mon sexe et m’ont branlé voluptueusement, pendant que l’un des deux avait toujours son doigt allant et venant en moi.

Les deux m’ont couvert de baisers chacun de leur côté sur le visage, le torse et le ventre.

L’un des deux s’est concentré sur le pourtour de mon gland, massant le frenulum du bout du pouce, pendant que l’autre continuait son mouvement de va-et-vient.

Ce petit manège a duré un certain temps, et je sentais le plaisir monter, lentement, mais inexorablement. Ils s’arrêtaient chacun juste ce qu’il faut pour retarder l’issue de ce petit jeu, pour reprendre de plus belle, me massant à chaque fois de manière encore plus sensuelle.


Quand j’ai explosé, de longues giclées ont jailli de mon sexe pour retomber sur le visage de l’un des deux qui avait posé sa tête sur mon ventre pendant qu’il était à l’œuvre. Il a ouvert la bouche et a intercepté quelques gouttes de mon jus, qu’il a ingurgité en se léchant les lèvres. Puis il a pris mon sexe dans sa bouche, faisant venir les dernières gouttes de mon sperme. Il m’a gardé ainsi dans sa bouche jusqu’à ce que mon sexe redevienne mou.


Il avait une longue traînée blanche sur la joue quand il s’est relevé et m’a souri. Je lui ai souri en retour et à l’autre mec aussi, sans rien dire.


Nous n’avions échangé aucune parole pendant toute cette séance et nous nous sommes quittés sans rien dire.

Diffuse en direct !
Regarder son live