Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 1 539 fois
  • 1 J'aime
  • 0 Commentaire

Séance de masturbation !

Chapitre 1

Divers
1
1

La journée précédente avait été infernale...Un surplus de boulot...des courses de dernières minutes...dans les magasins de lingerie fine...tu aimes les beaux dessous...puis le tout se terminant...par une randonnée à l’épicerie...Tu étais crevée comme jamais....



Après une bonne nuit de sommeil...récupérant au creux de ton lit douillet...Tu es resté un long moment allongé...comme une paresseuse... tandis que le réveil faisait tranquillement son travail....



Le souvenir des événements que tu avais vécus te troublait profondément...te harcelait...ne pouvant te le chasser de l’esprit....Quelques jours auparavant, le voisin de pallier....un beau gosse d’un certain âge....fière allure....qui à plusieurs reprises te croisait dans les corridors...te laissait perplexe...ne pouvant te débarrasser de sa façon de te dévisager...et de dévorer ton corps d’un regard qui vous transperce...tellement insistant que l’on se sent fondre comme un glaçon...



La dernière fois...sur le balcon...allongée pour te faire dorée la peau aux chauds rayons du soleil...il s’était manifesté sur le sien adjacent...revêtu d’un simple short...ce qui te permis de découvrir sa belle carrure....ses épaules fortes....et sa poitrine découpée... résultat sûrement d’un adepte du conditionnement...



À cette occasion...où tu te retrouvais exposé à son regard...dans un deux pièces qui mettaient en valeur ce que tu as de plus beaux à offrir...ce dont dame nature t’a gratifié...Tu le vis s’attarder longuement à te scruter...sous toutes les formes que tu lui offrais...et tu te mis à rougir...contenant difficilement ton malaise...par des mouvements d’inconfort...et des petits coups d’oeil rapide en sa direction....mais sans pouvoir soutenir l’intérêt qu’il semblait te manifester...



Je te saluais discrètement de la main...et en guise d’introduction...je te soulignais combien le temps était superbe...Tu fis mine d’acquiescer d’un simple mouvement de la tête...Puis ce que tu avais facilement deviné....se confirma...:’J’aime bien vous croiser...vous êtes tellement jolie...’ À ces mots, tu ressentis une douce chaleur qui t’enveloppa...la moiteur de ta peau sous les chauds rayons...mais surtout....une ondée humecter ta petite culotte....qui commençait à traverser le tissu...sans que tu n’y puisses rien...Cependant, je l’avais remarqué...et je l’interprétais comme une timide invitation...le désir de me sentir dans tes bras...



Moi de mon côté...j’avais hésité longuement avant d’entreprendre quoi que ce soit...mais ce matin là...je ne tenais plus...Une sacrée belle fille avec des jambes qui n’en finissent pas, de beaux seins, et des fantasmes à rendre fou un homme normalement constitué...Je savais que tu faisais la grâce matinée....tes larges fenêtres étaient encore voilées...



En repensant à moi...et à la chaleur que je pouvais te procurer au creux de ton lit....Tu te mis à palper...de façon réflexe...mais surtout par désir de te faire prendre... l’énorme godemichet caché sous ton oreiller...Lorsque tu sens l’excitation s’emparer de ta chair....


pour soulager l’ivresse du plaisir qui se fait trop envahissant...tu t’adonnes à des plaisirs solitaires...et te masturbes sans retenue!!! Tu sens la sève montée en toi...et cet instrument combiné à ton doigté...te permettent de relâcher ces vagues de tension qui se font de plus en plus incontrôlable...Tu vois j’ai deviné juste....tu te masturbes et te caresses plusieurs fois par jour quand tu es en période de chaleur....


En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)


Tu étais en pleine action...les yeux mi-clos....te caressant le clito d’une main ....puis de l’autre introduisant un gode à l’intérieur de ta vulve....puis le ressortant dans un mouvement irrégulier....C’est à ce moment que je fis irruption dans la pièce...Par mégarde j’imagine, tu avais oublié de verrouiller la porte d’entrée....ou était-ce prémédité...Qui sait ?



Sans faire de bruit....je m’étais glissé jusqu’à ta chambre...sans que tu n’aies aucun soupçon....J’observais dans l’entrebâillement de la porte...ce petit jeu...les mouvements de ton corps...pris d’assaut par tes attouchements...Tu avais pris soin de repousser le drap au pied du lit...pour n’avoir aucune entrave à ces caresses qui s’attardaient à te peloter la chatte largement ouverte...D’où j’étais...quel spectacle...quelle excitation de voir ton corps onduler sous les effets de tes touchés... Je te trouvais si attirante....si belle....mais je me sentais comme un intrus...un voyeur...en même temps je te désirais si ardemment....que ce fut plus fort que moi....



— ’Salut ! puis-je m’approcher ’?



Sans attendre la réponse, je m’avance vers toi....alors que stupéfié tu t’es recouverte rapidement...Je sens et comprend le bouleversement que ma seule présence produit dans de telles circonstances....



-’Oh, je vous en prie...laissez-moi seule...vous vous êtes introduit chez moi...vous n’aviez pas le droit....sortez d’ici....où sinon je crie....’



Je te regarde droit dans les yeux ...et malgré tes menaces...je m’avance avec assurance jusqu’à toi...Je sais que tu ne crieras pas....je te sens faiblir à chaque pas que je fais en ta direction....Tu me supplies de ne pas aller plus loin...Mais, c’est moi qui grâce à mon culot...et ma détermination contrôle la situation...tu es à ma merci...et tu sembles le réaliser...



Je te prends par les bras qui retiennent la couverture...j’essaie de te la faire lâcher...mais tu résistes...prétextant que tu es une femme respectable...et que mes intentions ne sont pas correctes....que je n’ai pas le droit de te forcer....mais cependant....à force de mots de moins en moins convaincants....mais surtout par le ton qui semble s’avouer vaincu...tes mains cèdent sous mon insistance...tes yeux tantôt humecter et sur la défensive...font place à une certaine acceptation.....



Je soulève le drap....pour l’arracher d’un seul coup...provoquant une telle surprise chez toi...que tu restes paralysé par ce geste inattendue....J’en profite pour regarder ton corps à nue devant moi...je t’examine des pieds à la tête....m’attardant sur ton sexe et le gode appuyé entre tes deux cuisses....puis d’un mouvement sec...je déchire le drap en quatre lanières...Mais voyant bien mes intentions...tu ripostes et commences à te débattre....



Je te retiens pour m’attarder au premier lien qui retiendra ta main droite...à une extrémité du lit....puis l’autre ....ainsi que les deux pieds par les chevilles....Ainsi écartelé...tu sembles te soumettre....Tu réalises peut-être que dans cette position....c’est moi qui serai l’artisan de ton plaisiiiiiir....tu n’auras qu’à vibrer de tout ton corps....sous l’effet des caresses que je m’apprête à te faire vivre....Je t’embrasse de mes lèvres et parcourt ta peau si douce...et si sensible....en commençant par ton cou....pour descendre sur tes pointes dressées que je taquine d’un mouvement circulaire du bout de ma langue qui te fait durcir davantage....Ma bouche fait place à mes mains pour t’empoigner les seins....je te les pétris sans ménagement et vigoureusement....tu laisses échapper un petit gémissement....De ma bouche, je poursuis mon parcourt pour s’arrêter au-dessus de ta toison pubienne et m’attardes autour de ton nombril....



Telle une proie ...prise dans une toile d’araignée...tu es prisonnière et victime de mes câlins....Je longe l’intérieur de tes cuisses....jusqu’à tes pieds....mes mains s’appliquent à te caresser les haines....mais sans aller plus loin....En relevant la tête en direction de ta chatte...je perçois le début d’un écoulement...ta peau caressée communique ses sensations à ton entrejambe...qui ne peut que réagir à tant de tendresses....



Cette chatte en manque...mérite que je lui prodigue les plus belles attentions....Je me plaque la bouche sur ta vulve nue et bien entrouverte....Tu gémis par de petits cris....manifestant ainsi ta satisfaction....Tu entreprends par les mouvements du bassin....une danse qui ressemble aux vagues de la mer....Ce qui met en contact ton clitoris successivement avec tous les reliefs de mon visage : menton, bouche, nez...Toute ma figure est inondée de cette eau qui coule de tes entrailles....même la succion de ta vulve m’y retiens et m’y emprisonne...comme si tu voulais m’y garder en permanence...



Naturellement le reste suit ... et j’ai toute facilité au passage de lécher ton vagin.... Ton sexe sent bon ....il est frais comme on dit d’une baguette qu’elle est fraîche...c’est à dire fraîchement lavé et parfumé délicatement.... Et puis aussi la caresse des longs poils pubiens.... Quand je pense à toi je t’appelle con soyeux... et vraiment il n’y a pas d’autre appellation possible..... Le contact avec des poils aussi doux....et ...fins comme des fils de soie... La caresse qu’ils dispensent augmente mon plaisir....Tu continues tes contorsions et ne cache pas le plaisir que tu y prends.....



Progressivement tes gémissements montent d’un ton.... Puis tu jouis...brutalement et nerveusement atteignant l’orgasme..... L’avantage d’une femme comme toi dans ces cas là....c’est que tu peux recommencer pratiquement instantanément.... Et maintenant, il n’est plus question que tu t’en prives... la récompense est trop précieuse...exaltante...



Je décide de détacher tes liens...Nous voilà reparti pour une série d’ondulation des hanches....tu écrases ton sexe sur ma figure... et la preuve physique de ton plaisir mouiiiille largement mon visage.... Après une série de miaulements généreux et quelques orgasmes particulièrement violents.... Tu pivotes sur le lit à côté de moi.... Tu ris en me regardant, et tu t’étires avec une satisfaction non dissimulée.....



— Qu’est-ce que tu peux être craquant mon petit bonhomme !!!! Je n’ai jamais pris autant de plaisiiiiiir avec un type....



Les soupirs de ma belle m’ont donné des idées et sans répondre je me penche sur toi....Tu as un petit sourire résigné....



— Je me doute de ce que tu attends.... Tu te roules sur le dos et j’ai déjà une main à peloter tes lolos et l’autre entre tes cuisses.... avant que tu n’aies terminé ta phrase..... Maintenant ce que je veux c’est ton cul..... par pure délicatesse je te palpe les seins.... tu as une peau très douce et de beaux tétons.... Mais je ne m’attarde pas et passe aux choses sérieuses. Je farfouille dans ta vulve chaude et très dégoulinante.....mets-toi en position ma goulue...



Soumise à ma demande, tu te mets à quatre pattes sur le lit en me tournant le dos.... fesses en l’air bien cambrée.... cuisses écartées pour faire ressortir ton sexe.... Ta vulve et ta raie se présente...comme une offrande à cueillir....



Je dois t’avouer que d’humer tes orifices...dans cette position de soumission m’excite beaucoup.... Agenouillé derrière toi je surveille ta main qui apparaît entre tes cuisses...tu cherches à te donner du plaisir...Huuuum, je te sens chavirée par autant d’imagination.... et tu écartes soigneusement les petites lèvres protégeant le vagin....pour t’attarder de façon insistante....à taquiner....et faire rouler de tes doigts ton bouton rose...érigé et sensible à ces caresses masturbantes....



J’en profite pour m’étirer... et rejoindre un flacon d’huile d’amande sur la table de nuit... je m’en enduis généreusement les deux mains... Je pose de l’huile sur une cuisse, puis sur l’autre, n’osant pas aller plus avant...du moins pour l’instant.... Quand je pense que mes doigts passent à quelques centimètres de ce temple de plaisir!...Tiens! Il me semble avoir senti une légère contraction de tes muscles fessiers.... Je mets cela sur le compte d’une chatouille ou de je ne sais quoi d’autre...



— A l’intérieur des cuisses aussi, n’hésite pas...me dis-tu....



Ta voix avait changé... Toujours sans un mot, je passe ma main huileuse à l’intérieur de tes cuisses, assez rapidement, comme un professionnel... Mon érection est au maximum,



Ma main passe sur une fesse, puis sur l’autre, l’huile se répand facilement... Elles sont molles et fermes à la fois.... Je pose ma bouteille....et avec les deux mains, j’étale cette huile sur tout ton corps... la main gauche s’occupant des épaules et des reins... la droite des cuisses... et au milieu... Cette paire de fesses n’est plus seulement pour moi une peau à huiler ... Elle est devenu autre chose... une peau à caresser, une peau à créer le désir, une peau prometteuse de plaisirs imminents...



Tantôt la main droite, tantôt la main gauche s’y promène, assez furtivement, certes, mais suffisamment pour m’entretenir une splendide érection... Tu apprécies manifestement mes caresses... puisque tu ronronnes...gardant toujours les yeux fermés...



— Oh oui, me dis-tu, tu as des mains magiques... Continue... mets en bien partout... partout... Et ce faisant, je te sens soulever légèrement le fessier...comme si tu voulais aller au-devant de mes caresses... Alors ma main droite qui était entrain de remonter le long de l’intérieur de ta cuisse ralentit son parcours... et continue de monter... avec beaucoup plus d’insistance... Mes doigts touchent les poils de ton sexe et s’y attardent un peu... Cela t’arrache un soupir presque bestial...



Je continue mon voyage digital qui arrive à la raie fessière... passe sur l’anus lentement...oh oui!... très lentement... puis arrive sur le bas des reins... Il n’y a, je crois, plus aucune équivoque sur ce que je souhaite obtenir... et sur ce que tu désires... Mes doigts redescendent doucement....Je sens tes fesses se tendre vers mes doigts... Là! Voila!...tu te dévoiles enfin...Tu t’offres sans retenue...le sexe béant et visqueux de chaleur et d’excitation...le désir monte en toi et tu perds toute contenance...Au diable le contrôle...ce qui compte pour toi maintenant...t’abandonner totalement et sans aucune retenue...à cette cascade...que dis-je, à ce torrent de délice que mes mains te prodiguent avec tant d’habileté....



— Oh oui, lances-tu... que c’est bon, ça! Continue... Oh oui... tu sais prendre une femme toi.....



Je m’arrête quelques secondes sur le repli de ton anus... en y dessinant le contour auréolé... juste pour voir ta réaction... tu me confirmes ton acquiescement... tu tends ton cul à la rencontre de cette caresse... Mon doigt accentue la pression sur ton petit trou... et y pénètre en partie... favorisé par l’huile qui rend tout facile... Je l’y maintiens, juste pour vérifier si tu apprécies l’effet produit... C’est l’extase... tes fesses vont à l’encontre de mon doigt... Tu aimes donc te faire titiller le cul... et mon érection ne sait plus où donner de la tête...



Provisoirement, j’abandonne ton orifice... et faufile mon majeur entre tes lèvres vaginales... juste en dessous... Là, c’est le bouton de mise à feu qui a été touché... C’est le survoltage, les plombs qui sautent...



— Oh oui, tu me rends dingue salaud, c’est bon... tu me fais partir, mon pervers... je vais m’évanouir si tu continues... petit cochon....



Ton corps se met soudainement à valser sous mon doigté... tu soulèves ton buste sur tes bras tendus... cambrant encore plus tes reins... ta position, ventre au ras du lit et jambes écartées...accentue la redondance de tes fesses brillantes d’huile... tel un lever de soleil... Tu as toujours les yeux fermés, visage vers le sol, savourant cette caresse intime... Je te tiens au bout de ma main... offerte et grande ouverte... t’abandonnant au plaisir...



Mon doigt fouille ton intimité... chaude... mouillée... et glissante à souhait... s’y mélangent tes intimes sécrétions et l’huile d’amande... Tout n’est que douceur... tout n’est que caresses pénétrantes... Mes doigts se glissent et se faufilent tour à tour dans ton vagin... puis dans ta rosette... chacun leur tour... sans préjugé... indifféremment... Mon pouce force doucement ton orifice anal, et c’est maintenant par ses deux trous que je te tiens... d’une main, avec deux doigts... Tu gigotes nerveusement aux sensations impudiques de mes taquineries aux puits de ce double agrément...



— Baise-moi, je t’en prie! me supplies-tu... c’est vraiment trop et je deviens folle... je n’en peux plus de tant de douceur... j’ai besoin de brutalité... défonce-moi comme une brute... harponne-moi... fais-moi mal, je n’en peux plus...



Je n’en reviens pas... je n’ai jamais vu une femme dans un tel état.... comme une tigresse qui rugit sauvagement... Je me dévêtis prestement... faisant jaillir mon sexe tendu au maximum... Voyant la hampe de ma queue apparaître...tu m’invites avec insistance de manière presque obscène...



À quatre pattes et...le derrière retroussé... mon instinct bestial m’amène à abattre fermement ma main sur l’une de tes fesses encore luisantes d’huile... t’arrachant ainsi un petit cri... De façon un peu brutale et déterminé... je saisis tes deux mamelles à pleines mains et les écarte pour te les pétrir... Mon gland s’appuie et palpite sur ton sexe gonflé.



— Tu veux te faire baiser, petite pute?... te demandai-je d’une voix rauque... en te maintenant fermement par les hanches qui glissent entre mes doigts...



— Oh oui, je suis une pute...une salope...une perverse...tout ce que tu voudras... Mais viens maintenant... j’ai besoin de te sentir en moi... je te veux tout entier au fond de moi... je donne un violent coup de rein en avant... et m’enfonce d’un seul coup dans ta chatte détrempée...



Sans perdre un instant... profitant de ton élan sauvage... je m’active tout de suite dans un furieux va-et-vient... te coulissant rondement... et frappant régulièrement et violemment ton cul rougi qui hurle de plaisir... Je contemple ta petite pastille rose qui se contracte entre tes deux fesses luisantes... et y plonge le doigt... Sous l’effet de ce doigté tu pousses un petit cri de surprise.



Soudain, je me retire complètement la verge luisante d’huile et de cyprin... Me plaçant en retrait malgré ta protestation...de ne plus m’avoir en tes chairs... Je fléchis quelque peu les jambes... en plaçant l’extrémité de mon sexe à l’entrée de ton petit trou... et le laisse progressivement descendre... s’enfonçant lentement...



C’est plus fort que toi...tu ne peux te retenir... tu gémis...et tes plaintes se transforment en rugissement... Ma main droite s’est plaquée par le devant contre ton clitoris que je farfouille... prêt à exploser... tu jouis violemment de façon arythmée et saccadée... accueillant dans tes entrailles les longues giclées de mon foutre bouillant et épais...



Je me retire doucement et l’on s’affale sur le lit... Je te caresse maintenant les cheveux et te souriant tendrement te demande:


— Tu n’as pas trop eu mal ? soulignant mon inquiétude...


— Un peu, mais j’ai quand-même joui très fort... mon amour... ça valait le coup....


— Et le massage?


Tu déposes un doux et fiévreux baiser sur mes lèvres...


— Tu es génial, mon chéri.... J’ai eu pas mal de difficulté à me détendre au début... mais après... c’était super... J’ai été propulsé au-delà de ce que mon corps pouvait supporté...Quelle ivresse....



Merci pour cette belle surprise !!!



J’espère que mon imagination t’aura permis..... de vivre un moment agréable en ma compagnie......



J’attends de tes nouvelles !!! Fais moi signe de vie... j’ai besoin de tes commentaires...C’est ce qui m’inspire en tant qu’auteur !!! Si tu as aimée... ce qui t’a particulièrement excitée !!! Bisous au creux de ta chatte acceuillante et ouverte pour mieux l’exciter !!!

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder