Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 9 180 fois
  • 153 J'aime
  • 2 Commentaires

Le secret de mon mariage

Chapitre 3

Hétéro

Nous nous installons sur le canapé. Il est derrière moi. Je sens son membre se presser contre mes fesses. Sa main vient entre nos corps. Il insère sa bite entre mes cuisses. Il fait quelques mouvements de va et vient. Je le sens se frotter contre mes lèvres. Parfois, son gland semble vouloir entrer en moi. Cela m’émoustille. Je coopère à tout ce qu’il veut de moi. Une main vient se poser sur ma poitrine. Il me pince, tire, serre et caresse. Cela me fait mouiller une nouvelle fois. Je n’ai jamais eu autant de sexe en si peu de temps. Je n’ai jamais autant mouillé de toute ma vie. Kamal a vraiment l’art et la manière de me faire ressentir de nouvelles sensations.


Il entre dans ma chatte. Il me serre dans ses bras. Il m’embrasse les épaules et le cou. Il est doux.


“Essaye de dormir dans une pose sexy. Mets sa bite dans l’un de tes trous et dormez nu tous les jours, tous les deux. Mais n’essaye pas d’avoir des relations sexuelles tous les jours”, m’explique-t-il.


Je ne pense pas pouvoir survivre si mon époux me baise chaque jour que Dieu fait. Si déjà, il me prend une fois par semaine, je serais déjà heureuse car il n’ira pas voir ailleurs.


Nous nous sommes endormi comme ça. Sa bite est restée en moi toute la nuit. C’est étrange d’avoir quelque chose d’inséré entre mes cuisses. J’espère qu’il me baise sauvagement, voir qu’il crache sa purée au fond de moi. Pourtant rien de tout cela ne se passe. Ma routine matinale se déroule comme tous les jours. Je fais mes ablutions, prends mon petit déjeuner, m’habille…


Ce n’est que plus tardivement, dans la matinée, qu’il m’a mise devant la vitre donnant sur la rue. J’ai alors vu les hommes qui observent ma maison. Ils attendent quelque chose et je pense savoir ce que c’est. Kamal me dit d’aller sur le perron pour enlever mes vêtements. J’obtempère encore une fois. je prends le temps d’enlever doucement chaque couche de tissu. Leur regard est accompagné de leur téléphone. Il ne fait aucun doute qu’ils filment. Je ne peux que prier pour que ces images ne soient jamais montrées à mon époux.


Je rentre pour de nouveau me positionner devant la fenêtre. Kamal me serre dans ses bras comme pour me féliciter de mon courage. Je descends jusqu’à sa bite pour la lécher. Je suce comme une salope. Je suis sa salope. Il commence à rire. Il me caresse les cheveux. Je me penche pour avoir encore plus de caresse. Cela amène son membre dans de nouvelles positions. J’aime avoir son sexe dans ma bouche. Il ne faut pas longtemps pour qu’il ne me donne son sperme. Il déborde encore une fois. Je profite de cela pour l’étaler sur mes seins. J’en suis maintenant couverte. Je me sens comme une star du porno ainsi exposée aux regards.


J’ai peur qu’ils me fassent du chantage, mais je vais devoir assumer le fait que j’aime le sexe jusqu’à en devenir un salope. J’apprends comment contenter mon époux. Mes leçons se poursuivent sans que Kamal ne me pénètre. Il met dans des positions sensuelles a essayer avec mon mari. Le tout se passe sur la terrasse, sous le regard des hommes du voisinage. Je suis frustrée de ne pas avoir pu obtenir une raideur dans mon cul.


“Tu dois traiter tous les hommes de façon égale. Ton mari ne t’aimera que plus, si tu acceptes de faire tout ce qu’il souhaite, que cela te plaise ou non. Même s’il veut t’offrir à un autre”, tente-t-il de continuer mon éducation.


J’en ai marre. Je pousse Kamal, jusqu’à ce qu’il se retrouve assis sur une chaise. Je monte sur ses genoux. Il est toujours raide. Je ne sais pas comment il fait pour être aussi excité, mais j’en profite pour m’empaler sur ce bâton. Cette fois, je suis aux commandes. Je monte et descends aussi rapidement que possible. Je veux le faire jouir. Je veux qu’il viennent à l’intérieur de moi. Je veux du sexe. Je veux jouir. Nos souffles se font rapides. Finalement, Kamal accompagnent mes mouvements en portant mes fesses de ses mains et en s’enfonçant de plus en plus violemment en moi. Mais encore une fois, il se retire pour libérer son liquide fécondateur sur mon ventre. Cela me frustre.


“Demain, je partirais, m’annonce Kamal. La seule chose que tu dois encore apprendre c’est à accepter toutes les queues en toi. Cela, tu n’as pas besoin de moi pour l’apprendre. Votre éducation est terminée. Tu vas faire une épouse formidable. Ton mari t’aimera certainement.”


Il me serre dans ses bras. Je suis triste qu’il me quitte. J’aime son corps. J’aime qu’il me pousse dans mes limites et les repousse. Il embrasse mon épaule droite avant de remonter pour se poser doucement sur mes lèvres. C’est la première fois que nos bouches se connectent.


“Continue à être nue. Garde confiance en ton corps et ta beauté. Si besoin, prends un amant. Réveille ton mari avec ton corps nu et un café chaud. Sois sexy ou salope, il ne pourra que t’aimer à la folie, me conseille-t-il.

— Merci, Kamal. Merci pour tout ce que tu as fait pour moi”, le remercie-je.


Je l’embrasse tendrement et parcours son corps avec mes lèvres. Il me repousse pour s’habiller. Il part avant que je ne puisse lui sauter dessus une nouvelle fois ou lui faire une gâterie avec ma bouche.


Je continue mes nouvelles habitudes. Je suis toujours nue dès que je rentre à la maison. Il semble que cela attire quelques personnes à des postes d’observation dans le voisinage. Je ne me cache même pas derrière des rideaux. Je me suis même achetée un jouet pour ne pas avoir à prendre un amant. Je m’amuse seule sur la terrasse en attendant le retour de mon époux.


Je dois avouer que mon homme a été surpris de me trouver en tenue d’Eve à son retour à la maison. Lui qui ne me regardait plus sauf pour un coup rapide tous les 36 du mois, le voici tout excité. Il a suffit que je sois dos à lui penchée pour attraper son sac de voyage pour le rendre fou. Il a alors eu une vue dégagée sur mon intimité. Je n’ai pas eu le loisir de me redresser. Monsieur s’est frotté à mes fesses. Sa braguette a irrité ma peau sensible. Je n’ai pu ignorer la bosse dans son pantalon. J’ai juste fait quelques mouvements de hanches. Il a alors descendu ce qui le gênait pour venir s’enfoncer sans ménagement dans ma chatte. J’aime son ardeur. Mais en quelques coups, il s’est libéré en moi. C’est frustrant de ne pas avoir réellement pris de plaisir.


Je laisse son sperme s’écouler le long de mes jambes. Je me retourne pour le nettoyer avec ma bouche. Je crois qu’il ne s’attendait pas à cela de ma part. Mes coups de langue lui redonne de la vigueur. J’espère qu’il a été si peu performant parce qu’il n’a pas couché pendant un mois. D’une main, je tiens sa queue. Je serre pour le forcer à me suivre jusqu’au canapé. Là, je prends le contrôle.


Je le pousse. Il tombe sur le canapé et me regarde avec de grands yeux. J’en profite pour l’enjamber. Je me positionne au-dessus de son pieu. Celui-ci est bien plus petit que celui de Kamal. Il me remplira bien moins même que mon jouet. Mais c’est mon époux et je veux que notre vie sexuelle soit plus consistante. Je passe sur son gland. Mes lèvres s’écartent. Je pourrais m’empaler sur lui, mais je préfère le titiller. Il gémit déjà. Je pince ses tétons. Il gémis encore plus. J’en profite pour le faire entrer en moi. Je contracte mes muscles. Je monte et descends. Je le fais languir. J’accélère. Je prends mon plaisir, mais pas assez. Je le sors pour le présenter à mon petit trou. Mon anus va me permettre de mieux apprécier ce membre. Ce n’est qu’une fois bien enfoncé en moi qu’il constate le changement de sensation. Il s’active et reprend les rênes. Ensemble, nous atteignons le plaisir.


Depuis ce jour, je n’hésite plus à être une salope avec mon époux. Je dois avouer que je lui fais souvent des pipes, à la maison, sur la terrasse comme à l’extérieur. Je suis toujours prête à le recevoir en moi. Cela l’excite particulièrement. Je n’ai pas honte de me balader nue, même quand il y a un autre homme dans la maison.


Je ne remercierais jamais assez mon oncle et Kamal d’avoir changé ma vie. Peut-être que je devrais récompenser mon oncle avec une fellation…

Diffuse en direct !
Regarder son live