Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 6 479 fois
  • 16 J'aime
  • 1 Commentaire

Un séjour chez des amis

Chapitre 1

Hétéro

C?était il y a quelques années, j?étais étudiant. Moi, olivier, 1m78, yeux marron et cheveux noirs. J?avais 24a à l?époque. Ne possédant pas d?ordinateur pour taper mon mémoire de DEA. J?ai du faire appel à des amis de mes parents. Ils m?ont donc invité à venir chez eux le temps qu?il me fallait pour écrire.


Déjà avant cela, j?avais remarqué Catherine, une femme, de 36, mariée avec deux enfants. C?est une amie de mes parents qui ne me laissait pas indifférent. Imaginez une chevelure rousse et un petit coté espiègle de petite fille, un corps superbe souvent mis en valeur par une mini jupe et de jolis chemisiers. En un mot elle était bandante.


Me voila donc chez eux, ils m?accueillent tous et Catherine me montre la chambre ou je vais dormir. Elle passe devant moi dans l?escalier et j?en profite pour mater ses fesses, elle sont très bien mises en valeur et l?absence de trait de culotte me fait penser qu?elle n?en porte pas, ou qu?elle a un string.


D?avoir souvent fantasmer sur elle, et d?avoir pu mater son postérieur à déjà fait raidir ma queue. Je cache cette bosse par mon sac et attends qu?elle me laisse. A peine fut elle sortie de la pièce que je me précipitai au toilette pour me soulager, fermant les yeux et l?imaginant comme je l?avais vu dans l?escalier, les fesses bien tendues. Une fois soulagé et réajusté je descends rejoindre toute cette famille.


Après une conversation d?usage avec le mari et les enfants, nous passons à table. Ma tête est pleine de fantasme, je cherche comment la troubler, la faire tomber dans mes filets. J?ai très envie d?elle. La soirée passe, j?ai du mal à la quitter des yeux. A un moment son mari et ses enfants vont se coucher. Moi je sors fumer une cigarette dehors et elle vient me rejoindre. Nous discutons de tout et de rien, je suis très troubler mais je n?ose rien faire. Je finis ma cigarette et pars me coucher aussi. Je lui fait la bises en cherchant à toucher ses lèvres elle ne détourne pas la tête.


Arrivé dans ma chambre, je pense très fort à elle. Rien que cela me fait de nouveau bandé, ma main ne peut s?empêcher de caresser mon sexe et après quelques minutes de ces caresses ce qui arriva devait arriver, encore une belle éjaculation.


Je me réveille le matin la tête pleine de rêves où elle était présente. Elle est déjà debout, toujours aussi appétissante. Elle me prépare un petit déjeuner et m?indique où est l?ordinateur pour que je me mette au travail. Vous imaginez que je n?ai pas trop la tête à cela. Mais il faut bien que je le fasse.


La journée se passe normalement, je cherche souvent son contact. Elle est pleine d?égard envers moi, m?apportant à boire et à manger, me demandant souvent si tout allait bien. Cela a duré une bonne semaine sans que je n?ose rien faire. Le samedi son fils de 17ans a voulu aller en boite de nuit et il m?a demandé si je voulais bien l?emmener. J?ai un peu hésité mais quand j?ai entendu que sa mère voulait nous accompagner j?ai dit oui tout de suite. La journée fut longue j?attendais le moment de partir.


Il est enfin arrivé, elle portait une jupe un peu flottante juste au dessus du genou et un chemisier très sexy qui mettait en valeur ses petits seins. Nous voila parti pour la boite de la ville où ils habitent. Comme vous pouvez l?imaginer j?ai la tête pleine d?idées. Bien qu?il y ait son fils, je pense que je vais essayer quelque chose.


Le début de soirée fut des plus banal, j?attendais comme un jeune premier la série de slow, espérant qu?elle accepte de danser avec moi. Enfin ils sont arrivés, j lui demande et elle accepte tout de suite. Je vais enfin me retrouver dan ses bras. Je lui prend la main et je l?emmène sur la piste de danse je m?arrange pour me fondre dans la masse pour être loin du regard de son fils. Je m?approche d?elle, je pose mes mains sur ces hanches et me colle à elle. Son parfum est envoûtant et il ne faut pas longtemps pour que ma bite se dresse. Elle ne peut faire autrement de la sentir contre son ventre. Pourtant elle ne fait rien pour se dégager, même au contraire j?ai l?impression qu?elle se presse encore plus contre moi. Profitant de la situation mes doigts partent à la découverte de son dos. Là encore, pas de réaction mes doigts caressent son dos et je la fixe tendrement. Je laisse un instant son dos pour descendre sur ses fesses. Ah ce moment elle me regarde et me dit : ? je veux bien que tu me caresses mais embrasses moi. ? J?ai du rougir à ce moment là mais j?ai approché mes lèvres des siennes et nous nous sommes donné un baisers langoureux, mes mains pelotais ses fesses à travers sa jupe. Elle s?abandonnait entre mes mains. Ma bite me faisait mal tellement elle était dure. Mais comme d?habitude la série de slow a finit il a fallu nous séparer. Pourtant ni l?un ni l?autre n?en avions envie. Mais il fallait rejoindre son fils. A sa réaction en nous voyant il ne devait rien avoir vu.


Sachant que la boite était séparer en trois piste dont une pour les plus âgées, je leur proposais d?aller voir la salle rétro. Comme je l?espérais son fils à décliner l?invitation disant vouloir rester sur la piste techno. Cela ne me déplaisait pas comme réponse. Nous sommes donc partis tous les eux vers cette piste, quasiment un club privé car il fallait passer un sas avec de nouveau videur.


Arrivée à l?intérieur le climat y était troublant plein de couple enlacée. Nous avons cherchez un coin tranquille pour nous asseoir. Une fois fait je me suis jeté sur elle pour l?embrasser de nouveau. Comme sur la piste de danse elle me rend un baiser langoureux. Moi je pose ma mains sur sa cuisse et je passe doucement sous sa jupe, la caressant à l?intérieur des cuisses la où la peau est si douce. Elle fait de même, touche aussi quelque fois mon sexe. Profitant du calme de l?endroit que nous avons trouvé je passe une main à travers les boutons d son chemisier pour aller au contact des ses seins que je connais seulement de la pression sur mon torse pendant les slows. Ils sont petits mais très fermes et leurs pointes semblent très érectiles car ils tendent son soutien gorge. Je les prends entre les doigts et les fait doucement rouler. Au petit soupir qu?elle émet, je suis sur qu?elle y prend du plaisir. Ma main qui était sur sa cuisse est maintenant au bord de l?élastique de son string, mes doigts suivent cette limite que je ne vais pas trader à franchir. Catherine, elle, me caresse ouvertement le sexe à travers mon pantalon assez fin pour que sa caresse me soit d?un grand effet. Moi je passe mon doigts sur sa vulve, je sens à travers la dentelle qu?elle est déjà très existé. Nos langues sont toujours mêlées dans un baiser qui n?en finit plus. J?écarte doucement son string pour découvrir sa moiteur, son sexe légèrement recouvert de poil. Sa chatte s?entrouvre légèrement d?excitation, j?y glisse doucement un doigt pour découvrir sa chaleur et plus tard son goût en portant mon doigt à la bouche et lui faisant le sucer après. Elle le fait en me souriant et après nous mêlons nos langues pour mélanger ce goût. Apres une demi heure de tendres caresses nous revenons à la réalité. Il va falloir retrouver son fils, ce que nous faisons à regret. La soirée se poursuit avec quelques caresses furtives. Puis nous rentrons. Arrivé chez eux, son fils monte se coucher et moi je fume une cigarette. Catherine reste avec moi, son mari dort profondément et nous profitons encore de ce moment pour nous embrasser. Elle me dit avoir aimer ce moment d?intimité et qu?elle aimerais recommencer si je suis d?accord mais pour ce soir nous sommes bien fatigués. Je lui dis que moi aussi j?ai adoré et que je serais ravi de recommencer mais aussi d?aller plus loin. Son sourire est une réponse. Je lui dis qu?elle m?a mis dans un état d?excitation terrible. Elle me répond qu?elle aussi et que si il n?était pas si tard elle aimerait faire l?amour avec moi. J?en ai très envie aussi et je lui demande si elle ne veut pas me masturber autrement je vais devoir le faire tout seul. Elle me dit ne jamais avoir ait cela même à son mari mais que je l?a mes dans un tel état qu?elle veut bien essayé. Elle m?emmène dans un coin plus tranquille est sort ma queue, elle commence un va un vient avec sa main sur mon sexe. Il était déjà dur mais il durcit encore sous sa caresse précise pour une néophyte. Je suis tellement excité que je ne vais pas être long à jouir. Je lui demande si elle veut que je jouisse dans sa bouche. Elle ne l?a jamais fait me dit elle mais peut elle me refuser cela. Elle se mets à genoux et prend ma bite dans sa bouche. Elle exerce une succion sur mon gland puis l?enfonce loin dans sa bouche. Sa langue lèche de bas en haut titillant mon prépuce pour mon plus grand plaisir. Je sen le plaisir monter dans ma bite elle aussi doit le sentir car elle accélère ses mouvements de va et viens sur ma bite. Arrivé au point de paroxysme, je lui décharge de longue giclée de sperme dans la bouche, elle avale tout et me nettoies le gland, je l?ai de à se relever et nos langues se mêlent à nouveau je peux sentir le goût de mon sperme dans mon baiser. Je me réajuste et nous partons nous coucher. Je crois que je vais mettre longtemps pour écrire mon mémoire. Vivement demain matin, si ça vous plait dites moi le je vous raconterais les jours suivants. Bisous



olivnac@hotmail.fr

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder