Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 9 148 fois
  • 38 J'aime
  • 1 Commentaire

Sextos à ma copine

Chapitre 3

Hétéro

Il fait chaud, il y a du soleil et l’eau de la mer est sûrement très bonne, un temps idéal pour profiter de la plage ! Il faut dire qu’en cette période de COVID, il n’y a pas beaucoup de monde et, en plus, je connais une petite crique assez reculée qui nous permettra d’être absolument seuls !

Qu’ils sont lourds et appétissants... Alors que tu te prépares, je n’ai qu’une envie, te sauter dessus pour sucer ces deux merveilles que sont tes seins. Je me limite néanmoins à me coller derrière toi pour que tu sentes ma trique, à te donner un bisou dans le cou et une sonore fessée en m’éloignant.


Il nous aura fallu une grosse demi-heure de marche sur un chemin escarpé pour arriver sur cette petite plage qui, aujourd’hui, ne sera qu’à nous. Quelques serviettes, un peu à manger et une petite bouteille de vin rosé, le pique-nique est parfait.

T’ai-je déjà complimentée pour ton maillot ? Ce bikini vert foncé qui met en valeur tes yeux te va à merveille. Alors que le bas laisse respirer tes globes fessiers, le haut semble avoir du mal à retenir tes seins.

Allongés côte à côte, je te rappelle qu’il n’y a que nous, que personne ne peut nous voir...


— Pourquoi ? me demandes-tu suspicieuse.

— Je pensais que tu pourrais retirer ton haut, afin que nous soyons à égalité... Tu as la chance de pouvoir admirer mes tétons, il ne me semble que justice que cela soit réciproque ! répondis-je avec un grand sourire !



C’est un argument d’une bien piètre qualité, mais cela fonctionna tout de même, malgré quelques réprobations initiales. C’est la première fois que je suis à la plage avec une fille topless, je dois dire que c’est bien agréable !


Tes lèvres me manquent... Mais vas-tu me laisser t’embrasser malgré la chaleur ? Alors que tu fais une sieste au soleil, je pose doucement mes lèvres sur les tiennes. Je t’embrasse avec délicatesse, je veux absolument que ce baiser soit sensuel. Je n’ai nulle intention de relever mes lèvres. Je veux que ce baiser te donne des frissons, qu’il mouille ta culotte sans que la mer ni ma main n’en soient responsables.


C’est un baiser d’amour, celui-ci dont nous nous souviendrons aussi longtemps que nous serons ensemble pour ressusciter nos souvenirs.

Je t’ai bien sûr réveillée, mais je pense que tu ne m’en voudras guère... Ton sein droit est écrasé par ma poitrine, mais aussi incroyable que cela paraisse, je ne prête nulle attention à ce merveilleux contact. Je suis exclusivement concentré sur tes lèvres, leur goût, leur texture, ta respiration et sur ta langue. Nos langues se sont en effet retrouvées, elles jouent ensemble et se réchauffent en s’enlaçant. Je ne sais pas toi bébé, mais moi j’ai des frissons. C’est l’un de nos plus beaux baisers et je dois t’avouer une chose... je bande !


Je ne tiens plus... Je dois vérifier à quel point tu mouilles, de tout mon doigt que j’insère facilement en toi, il n’est pas nécessaire d’être expérimenté pour savoir que tu es très excitée.

Continuant des va-et-vient avec mon doigt dans ta chatte, je rassemble tes gros seins de ma main libre pour les prendre tous deux ensemble en bouche. Je sais à quel point tu adores quand j’aspire tes deux tétons en même temps !


Il faut dire que toute cette excitation me donne très soif, je tire donc sur le fil de ton maillot pour le défaire et par le haut, je viens aspirer ta mouille. Etant à quatre pattes au-dessus de toi, tu en profites pour commencer à branler ma queue, il n’y a que toi pour la rendre aussi dure ! Pourtant en venant aussi caresser mon anus, tu me provoques des frissons indicibles qui font de mon sexe une vraie roche ! Tu réussis à te faufiler pour pouvoir lécher mes couilles et les mordiller. Tu me fais un tel effet que je perds toute la concentration que j’avais pour m’occuper de tes lèvres vaginales, sans même m’en rendre compte, je me retrouve assis sur ton visage, ce qui te permets de voyager ta bouche de mes testicules à mon cul, j’adore sentir la pointe de la langue taquiner mon entrée !


A ce rythme-là, aucune chance, je n’explose pas rapidement, je te propose donc de continuer notre petite affaire, bercés par les vagues. C’est nus que nous nous dirigeons dans l’eau et que je t’embrasse à nouveau pour te dire que je t’aime !


Ayant de l’eau jusqu’aux pectoraux, je place tes jambes autour de ma taille alors que mon sexe trouve directement l’entrée de ton vagin. Nous faisons l’amour calmement, en profitant de chaque mouvement et sensation. Nous nous regardons dans les yeux et nos corps sont collés l’un à l’autre, comme ils devraient toujours l’être.


Remarquant que le soleil est proche de la ligne d’horizon, je me dis qu’il n’y a rien de plus romantique qu’une levrette dans l’eau afin que nous puissions profiter ensemble de ce spectacle de lumières rouges. Cette fois par contre, mes coups se font plus forts et plus profonds, je ne peux résister à ce plaisir que tu me sentes te remplir et que je présente mes respects à chaque coin de ton vagin !


J’ai une dernière petite surprise pour toi mon amour. Aussi tentant et excitant que jouir dans ta chatte soit, de plus dans la mer, je te propose de regagner le rivage. C’est à la limite de la marée que je te demande de te mettre à genoux, j’enfile rapidement ma bitte dans ta bouche, mais ce que je veux, c’est me masturber. Mon orgasme ne tarde pas à venir tout comme mon sperme qui recouvre tout ton visage ! Tu dégoulines des yeux et de la bouche, je pense que tu en as même pris dans les narines ! Tu acceptes tout de même de me reprendre en bouche, ta langue fait un excellent travail de nettoyage, il ne reste plus une goutte de sperme sur et en moi, d’une façon ou d’une autre tu as tout récupéré.


Ce n’est pas le masque beauté que tu avais prévu pour la soirée, mais je sais comment me faire pardonner, pour cette dernière soirée, je t’invite au resto !

Diffuse en direct !
Regarder son live