Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 742 fois
  • 0 J'aime
  • 0 Commentaire

I'm sexual

Chapitre 1

Divers

C’est arrivé un lundi, comme ça, à 18h? Mon amie Jeny revenait du manège militaire habillée de son uniforme kaki. Elle est passez chez moi prendre la bière à laquelle je l’avais au par avant gentiment convié. C’est incroyable comment un uniforme militaire peut changer quelqu’un! Des grosses bottes de cuire noir, des vêtements kaki à l’allure rude et un béret ridicule mais séduisant sur une femme. Séduisant est le mot. Soit dit en passant, celle-ci est mariée et moi aussi. Assit sur la terrasse au soleil couchant, nous burent quelques bières avant d’aller s’en acheter d’autre. Vous imaginez qu’après quelques heures de franches beuverie, nous étiez passablement éméchés. ?videmment, sous l’effet de l’alcool, les paroles filent beaucoup mieux. On se parlait de nos fantasmes et de nos anecdotes les plus juteuses. Puis, le moment vînt où notre conversation tourna sur un petit flirt que nous avons avions eu la première année que nous nous sommes connus. Je lui parlais de mes désirs pour elle et elle me rendait bien mes confidences. Alors lentement dans mon esprit naissait la question à savoir si oui ou non, j’allait ce soir profiter de ces désirs depuis longtemps inassouvis. Il faut dire que Jeny est très belle. Elle est grande, mince, rousse, bronzée et musclé par l’entraînement. Des yeux qui respire le désir aphrodisiaque d’une nymphe. Des lèvres gourmandes qui brillent de pulsion de sexuel !!! Ouf? Okai, c’est parti, il fallait que je me la tape!


On est alors passez dans le salon où lentement j’ai retiré ses bottes mine de rien. Je lui massais les pied sensuellement gardant à l’esprit mon désir de plus en plus enflammé. Probable qu’elle avait le même genre de réflexion parce qu’en le temps de le dire elle plongea sa langue dans ma bouche pour un baisé des plus torrides! Elle m’a vachement surpris parce qu’en le temps de le dire elle m’avait déshabillé. Elle prit ma bite déjà dure et surexitée et la glissa dans sa bouche, où dans le rituel de va et viens elle laissait danser sa langue autour de mon gland. Elle y prennait un plaisir que je n’avais jamais rencontré! Comme elle me sentait venir, elle engouffra mon engin au plus pronfond de sa gorge pour me laisser exploser en elle. Rien n’en sorti! Elle était toujours habillée de son uniforme que je lui ai retiré pour laisser échapper ses délicieux mamelons de miel que je lui bouffais instantanément. Quand je lui enlevé sa petite culotte je vis une petite chatte toute bien taillée avec de belle fesses blanches musclées. Paf! Ma bite est de retour en jeu!


J’étais assis sur le divan absolument ébahi par la situation! Elle pris ma queue fermement et s’assit dessus en plein contrôle de la situation. Elle était déchaînée ! Elle me léchait les oreilles et gémissait comme c’est pas possible. Puis elle me regarda dans les yeux avec un sourire malin et se tourna dos à moi. Elle se cambra et je compris. Je lui glissé ma queue lentement dans l’anus. Elle se tordait de plaisir et moi j’en pouvais plus! Dans un délire sexuel de plus en plus agressif, je sorti ma queue pour venir! Jeny, dans le feu de l’action pris ma verge la secoua de haut en bas avec quelques ribanbelles de langue et je déchargais puissant comme un canon dans son visage?


Elle remis son uniforme et reparti voir son mari. Moi j’étais encore là, nu assis sur mon divan. Ce soir je ne baiserais pas avec ma femme.


Berni

Diffuse en direct !
Regarder son live