Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 1 950 fois
  • 75 J'aime
  • 14 Commentaires

Sketch érotique

Chapitre 1

Divers

1er avril 2013, salon des Pittet, 12h15.


[ Une femme annonce à son mari qu’elle compte le quitter pour aller vivre avec son amant mais Monsieur ne le prend pas comme on pourrait le penser...]


La femme : (entre dans le salon et lance à la cantonade) Bonjour, Georges. J’ai quelque chose d’important à te dire : tout est fini entre nous. Je pars vivre avec mon amant. Je veux le divorce.


Le mari : Comment ça, Charlotte ? Ma colombe, pourquoi ? Mais... Attends... On est le premier avril aujourd’hui, le jour des farces ! Ah Ah Ah ! Tu m’as bien eu...


La femme : Je suis sérieuse, Georges : je ne veux plus de toi dans ma vie. Contrairement à toi, mon amant a réussi à me faire jouir. De plus, sa queue fait 30 centimètres de long et il éjacule des litres de sperme alors laisse-moi te dire que tes minables petits quinze centimètres et tes jouissances taries ne valent rien à côté ! Et ne te méprends pas : mon amant n’est pas Africain ou Arabe comme la plupart pourraient le penser mais Asiatique. Chinois pour être précise.


Le mari : Ah Ah Ah ! Pas mal, celle-là ! Un gode fabriqué en Chine ?


La femme : NON, imbécile ! Ce n’est pas un gode mais un homme, un vrai. Contrairement à toi, il ne débande jamais après un rapport.


Le mari : C’est sûr qu’il ne débande pas : c’est un gode.


La femme : Tu le fais exprès ou quoi ? Je te dis que j’ai un amant chinois bien réel qui me fait jouir et qui éjacule des litres de sperme. Contrairement à toi.


Le mari : Ah... Je vois. Tu dois sûrement confondre le sperme et la cyprine, ma chérie. Et puis, j’ai du mal à croire que ton amant ne soit pas un gode : si je n’ai pas réussi à te faire jouir, c’est parce que je ne le pouvais pas. C’est vrai, comment voulais-tu que je me concentre avec les cris que tu poussais et les extensions de O et de A que tu faisais ? Tes "OOOOOOOH OOOOOOOUI!!!!" et tes "AAAAAAAAAAAAHH!" me coupaient net dans mon élan.


La femme : Tu as pourtant joui en moi à chaque fois dans un râle de plaisir tout aussi extensif en O et en A.


Le mari : Ah... ça ? C’est parce que je pensais à notre jeune assistante. Très belle femme, qui plus est.


La femme : QUOI ?! Tu as osé penser à une autre pendant que nous couchions ensemble ?


Le mari : Et alors ? Toi, tu as bien osé me tromper avec un gode asiatique. Bon, sur ce, je vais aller retrouver Rosalie. Elle, au moins, ne se sentira pas obligée d’étendre les O et les A pendant que je lui ferai l’amour. (Il part, laissant sa femme figée sur place dans le salon )


Fin du sketch


Note de l’auteur: Ce sketch, qui est une histoire expérimentale, m’a été inspiré par une discussion du forum. Vos commentaires sont les bienvenus.


Diffuse en direct !
Regarder son live