Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 3 109 fois
  • 6 J'aime
  • 0 Commentaire

Un smarphone est utile

Chapitre 1

Lesbienne

Pour notre anniversaire de mariage, mon mari m’offre toujours un cadeau insolite, l’année

dernière c’était des boules de geisha que je porte depuis tous les jours, j’ai eu un peu de mal à

m’habituer, cela me gênait un peu mais maintenant je ne peux plus m’en passer ; je jouis en

permanence, quand je marche, assise au bureau, debout dans le métro.


Cette année, il m’a offert le dernier de la technique, un vibromasseur et un plug anal commandés

par smartphone.


De suite, j’ai essayé le plug anal, j’attends un peu pour le vibromasseur je ne peux pas me passer

de mes boules, mais je l’ai toujours dans mon sac.

Mon mari a chargé l’application dans son téléphone et dans le mien ; elle reconnait les appareils qui

sont à moins de dix mètres et l’on peut après la sélection, déclencher celui-ci en indiquant la

période, le temps et l’intensité.


Dans le métro, je me fais jouir sans arrêt, le trajet me semble moins long. 


Je le règle au bureau pour qu’il se déclenche toutes les demi-heures, avec une intensité minimale

pour que mes collègues hommes ne s’aperçoivent de rien, ma collègue femme, qui est à coté de

moi, s’est aperçue de quelques choses, mais au bureau, elle ne m’en a pas parlé et m’a invité chez

elle un soir et je me suis aperçue qu’elle était bisexuelle.


Dès que je suis rentrée, mon mari déclenche le plug avec une intensité maximum, il ne me faut pas

beaucoup de temps pour prendre mon pied, surtout que bien souvent ma main a rejoint ma

chatte et je me caresse en même temps son les yeux de mon mari qui en profite pour se

masturber.


Il me demande tous les soirs si j’ai utilisé le gode (il le verrait bien puisqu’il trouverait le numéro de

l’appareil dans son téléphone) mais j’utilise toujours mes boules de Geisha.


Un soir nous allons diner au restaurant, un couple est installé à la table à coté de la notre, bien sûr

j’ai mon plub bien enfoncé dans la raie de mes fesses et mon mari le déclenche avec une faible

intensité, je ferme les yeux et retiens mon souffle pour ne pas jouir, mais ma voisine de table s’en

aperçoit, mon mari s’en amuse mais le sien ne voit rien.


Je ne tiens plus et décide d’aller aux toilettes pour me finir, j’aurai préféré un gros sexe mais ma

main fera l’affaire ; je viens de me masturber, je remets mon string en gardant le plug en moi et je

sors.


Notre voisine m’a suivi aux toilettes, elle a compris en me voyant me tortiller sur ma chaise que

j’allais jouir et sachant ce que j’allais faire aux toilettes et m’écouter à travers la porte, pour aussi

s’exciter.

Nous nous lavons les mains ensemble et sans hésiter elle me demande pourquoi j’ai eu envie de

jouir d’un seul coup.


J’avoue que j’ai des boules de Geisha devant et un plug  commandé par smartphone derrière et

que mon mari a déclenché ma jouissance avec une application; sans attendre je sors de mon sac à

mains mon vibro,  met l’interrupteur sur ON et lui montre avec mon téléphone comment  l’activer;

elle s’en empare et entre dans la cabine des toilettes, quelques minutes après elle ressort et

me dit : « Je suis prête ».


Nous regagnons nos places, sans prévenir mon mari que notre voisine s’est emparée de mon vibro.


Mon mari, en sortant son smartphone pour me faire jouir une nouvelle fois,  s’aperçoit que le vibro est en

service et pour me faire jouir par la chatte (mon cul a eu son compte) le programme pour qu’il se

déclenche dans cinq minutes avec une petite intensité.


Cinq minutes plus tard, nous voyons ma voisine de table commencer à bouger, mon mari comprend de

suite qu’elle m’a  emprunté mon jouet, mais le sien ne comprend pas ce qui lui arrive.


Elle part aux toilettes rapidement, mon mari sourit, je lui emboite le pas ; nous nous retrouvons

dans les toilettes et sans attendre, je m’enferme avec elle dans la cabine et lui prends la bouche,

ma main descend sur son sexe, je me doute qu’elle a envie et ne pourra pas résister; ses mains

passent sous ma robe (Si pour elle c’est la première fois avec une femme, moi je l’avais

déjà fait avec ma collègue.) et me fait jouir dans ses mains.


De retour dans la salle du restaurant, nous trouvons nos maris en grande discussion, les portables à

la main, nous comprenons l’une et l’autre qu’ils disposent  de moyen  pour nous faire jouir.


Nous regagnons nos tables respectives et nous ne tardons pas à sentir entre nos jambes le besoin

de se satisfaire à nouveau. Ce que nous allons faire ensemble.


Nos maris décident de finir la soirée à quatre. Nous les emmenons à la maison et en chemin, dans

nos voitures respectives, nos maris, en mettant l’intensité au maximum, nous font jouir à nouveau.


A la maison, ils nous regardent faire l’amour entre femme mais ne participent pas, le spectacle leur

suffit, puis nous nous quittons en promettant de nous revoir bientôt.


A leur prochaine visite, Nos nouveaux amis m’ont offert un vibromasseur tout neuf que j’essaye de

suite après avoir retiré mes boules de geisha et en lançant l’application je découvre que ma

nouvelle amie a elle aussi un plug entre ses fesses.

Diffuse en direct !
Regarder son live