Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 43 250 fois
  • 137 J'aime
  • 6 Commentaires

Ma soeur aime le sexe.

Chapitre 1

Inceste

Je m’appelle Romain, j’ai 20 ans et je suis étudiant. Je rentre en deuxième année de BTS dans un lycée. Cette année ma petite sœur de 16 ans arrive dans le même lycée, elle rentre en 1ère ES. Ma sœur, Éva est une fille brune d’1m66 pour 56 kilos. Elle a un visage fin, les yeux bruns clairs, des seins bien ronds et assez gros, et des fesses rebondies. Elle est vraiment bien formée pour une fille de 16 ans. C’est la copie conforme de notre mère de 40 ans, avec laquelle nous vivons. Je m’entends assez bien avec ma petite sœur, même si comme tous les frères et sœur il nous arrive de nous disputer. Éva est habituée à une petite école, logiquement lorsqu’elle arrive dans ce grand lycée, j’essaie de garder discrètement un œil sur elle pendant les intercours.


Tout se passe très bien pendant plusieurs mois, Éva s’est bien intégrée et je ne la surveille plus vraiment. J’ai cependant remarqué un garçon de sa classe qui tourne beaucoup autour d’elle. Je n’ai rien dit à Éva mais je trouve qu’il ne va pas du tout avec elle qui aime bien être bien habillé et j’ai peur que ce jeune ados et juste envie de se dépuceler en baisant une petite brunette. Je suis presque certain que ma petite sœur est encore pucelle et je ne veux que se soit lui qui y remédie. Je ne les es encore jamais vu s’embrasser, c’est pourquoi je n’ai encore rien dit à Éva. Mais un jour pendant la récréation de 16h, je vois ma petite sœur se rendre dans les toilettes des hommes suivie de près parle ce garçon. Ayant été ados avant eux je sais se qu’un garçon et une fille vont faire ensemble dans les toilettes. Je décide d’intervenir pour protéger ma sœur.

J’entre dans les toilettes, un seul box est occupé, je frappe après la porte:

— Éva habille-toi et sort immédiatement!!

— Romain?! Mais qu’est-ce que tu fais là? Tu m’espionne.

— Je veille sur toi. Habille-toi et sort! Et dit au garçon qui est avec toi qu’il a intérêt à sortir en courant.

La porte s’ouvre, le garçon sort tellement vite que je ne peux pas l’attraper. Dans le box Éva est habillée, elle porte une petite jupe noire, flottante et un débardeur blanc moulant. Sa sent fort l’urine dans le box, il y a quelques tâches jaunes sur son débardeur et ses lèvres sont humides. Je comprends vite qu’Éva n’était ni en train de sucer, ni de se faire dépuceler, mais en train de se faire pisser dans la bouche par ce petit con.

— J’ai compris se que tu faisais, tu devrais vraiment avoir honte. Maman va te punir sévèrement quand je vais lui dire!!

— Non je t’en supplie ne lui dit rien!! C’est mon idée, mon fantasme. S’il te plait ne dit rien.

— On en parlera se soir, je dois retourner en cours. Toi tu rentre à la maison et tu te change avant le retour de maman. On discutera se soir de tout ça, et je verrais si je te dénonce ou pas, c’est très grave se que t’as fait. Mais je te préviens si ce petit con t’approche encore il va souffrir.

Éva part en baissant les yeux et je retourne en cours pour la fin de l’après-midi. Le soir quand je rentre Éva a enfilé une nuisette comme toujours. Nous mangeons avec maman, ma sœur ne dit pas grand chose du repas. Maman va se coucher tôt car elle se lève de bonne heure. Sa chambre est au premier alors que celle d’Éva et la mienne sont au deuxième. Une fois que maman est au lit. Je dis à Éva de me suivre dans ma chambre pour discuter, nous nous asseyions sur mon lit:

— Tu te rends compte de se que tu as fait, tu va avoir une réputation de salope dégueulasse dans tout le lycée.

— Il ne dira rien, il croit pouvoir me baiser donc il ne dira rien.

— En plus tu lui a promis de le laisser te baiser, mais t’es folle ma pauvre fille.

— J’ai 16 ans et j’ai envie de jouir autrement qu’avec mes doigts.

— Et en te faisant pisser dessus tu jouis?

— J’adore ça. Heureusement que j’avais mis une culotte, plutôt qu’un string car elle était trempée de mouille. Ce n’est pas la première fois qu’il me pissait dans la bouche, et à chaque fois je mouille comme une rivière. Si tu n’étais pas arrivé je l’aurais surement laissé me dépuceler.

— Mais t’es folle, tu ne va pas te faire dépuceler par lui. Que tu aime te pisser dessus c’est déjà très limites, mais que tu te fasses dépuceler par un gars comme lui, je ne peux pas laisser passer ça.

— Mais c’est le seul qui accepte de me pisser dans la bouche.

— Et alors tu n’a pas besoin de te faire pisser dessus pour être dépuceler. Est-ce que au moins il a une belle bite.

— Elle n’est pas très longue, ni très épaisse. Mais pourquoi tu t’intéresse à sa bite?!

— Pour ta première fois il faut que ça soit bon, et s’il en a une petite, c’est nul pour toi. De toute façon je ne veux plus le voir près de toi.

— Mais comment je vais faire pour me faire dépuceler. J’en ai trop envie, en plus rien que de parler de ça, je mouille. Regarde.

Éva se lève et je vois une auréole de mouille à l’endroit où elle était assise.

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

— Mais ce n’est pas possible, t’es vraiment une folle de la chatte.

— J’y peux rien, je suis excitée. Mon string est une éponge. Tu veux voir?

— Non je ne veux pas voir ton string, t’es ma petite sœur!

— Tu dit ça mais ton sexe pense le contraire.

C’est vrai que voir Éva en nuisette, savoir qu’elle est toute excitée et qu’elle à mis de sa mouille sur mes draps, cela me fait de l’effet. Je suis torse nu, je ne porte qu’un boxer et un short fin au travers duquel on distingue clairement une bosse.

— J’ai une idée, puisque tu ne veux pas que le garçon de ma classe me dépucèle. Et bien tu n’a cas le faire toi même se soir, profite que je suis trempée.

— Non mais t’es pas sérieuse, c’est de l’inceste, t’es vraiment folle.

Mais Éva ignore se que je lui dis. Elle a retirée son string trempé et me le mets sous le nez. Il sent bon la jeune cyprine. Mon érection s’intensifie. Ma petite sœur retire maintenant sa nuisette, dévoilant ses jeunes seins. Les courbes de son corps sont parfaites. Si elle ne s’arrête pas je vais craquer. Éva approche son visage de mon short.

— Arrête Éva, ne joue pas à ça.

— Je sait que tu en as envie, autant que moi.

Sa main agrippe mon short et le baisse, puis elle fait pareil avec mon boxer. Je suis nu devant ma petite sœur. Je bande déjà bien rien qu’en observant son corps. Elle se met à genoux et commence à caresser délicatement ma hampe avec ses mains. Elle soupèse mes bourses, puis dépose un baiser sur mon gland. Elle lèche mon sexe bandé sur toute la longueur, puis me prend en bouche. Cette fois c’est décidé je vais lui faire l’amour. Mon sexe gonfle dans sa bouche pendant qu’elle me suce avec difficulté car mon sexe remplie sa bouche. Je comprends qu’elle n’en est pas à sa première pipe. Elle me fait bander au maximum, et je me retire de sa bouche pour lui donner du plaisir à mon tour. Je l’allonge sur mon lit, je l’embrasse sur la bouche, nos se langues se cherchent, se mélanges, se caresses. Puis je fais glisser ma bouche sur ses seins. Je les embrasses, je suce ses tétons, je les titille, les mordillent. Mes mains parcours tout sont corps. Puis je glisse ma tête entre ses jambes. Je lèche sa fente, je l’embrasse, son clito pointe fièrement. Je le titille du bout de ma langue, pendant que mes doigts caressent son minou intégralement épilé.

— Ohh oui c’est bon, c’est doux, continue, ouii.

Puis je masse son clito avec mes doigts et fourre ma langue dans sa grotte magique, elle est inondée, il ne faut pas longtemps à ma petite sœur pour jouir.

— Ouiii, encore, ouiiii, continue, ouiiiiiii!!!

A peine est-elle remise de ses émotions que je présente mon sexe à l’entrée de son vagin vierge.

— Va-y doucement s’il te plait, ton sexe est très longs et épais.

C’est vrai qu’avec 20cm de longs et 7cm d’épaisseur elle risque de me sentir passer, mais elle l’a voulu.

Je pose mon gland contre sa fente et pousse lentement. Une fois que je bute contre son hymen je pousse un coup sec et le brise sans difficultés.

— AAAHHH putain tu m’a fait mal!!

— C’est normal. Détend-toi ma chérie je vais te faire jouir.

J’entame de lent vas et viens dans sa fente très étroite. Mon sexe est serré et ça me fait durcir encore plus. Pendant que je la ramone lentement je masse son clito avec mes doigts pour lui faire du bien.

— OOHH Oui je la sent. Ouii elle me dilate, continue, ouii.

Je place Éva en levrette et intensifie ma pénétration, mon sexe frappe au fond de sa grotte. Mes abdos frappe contres ses fesses. Sa respirations s’accélère, je sens qu’elle va jouir, j’accélère encore mes coups de reins, elle jouit immédiatement.

— OOHH oui, je jouie, ouii, va-y ouiiiiii!!!!!

Son vagin se contracte autour de mon sexe, je me retire pour ne pas jouir en elle. Éva se retourne, mets son visage devant mon sexe et me dit:

"-Va-y lâche ta sauce sur mon visage, j’en rêve."

Je ne me le fait pas dire deux fois. Je me branle au dessus d’elle et décharge de longs jets de sperme, sur sa bouche, son nez, son front et un peu ses yeux. Elle récupère tout avec ses doigts et avale. Je ne comprends pas comment elle peut être aussi cochonne à 16 ans.

— Merci beaucoup grand frère, c’était génial.

— Tu es plutôt douée toi aussi.

— Je suppose que tu ne me dénonceras pas à ma maman?

— Non mais à deux conditions: Tu arrête le sexe au lycée, et tu ne couche qu’avec moi.

— Je suis une salope, dégueulasse mais tu aime ça grand pervers. J’accepte tes conditions. Mais il va falloir que tu satisfasses mes fantasmes.

-Humm ne t’inquiète pas, tu ne seras pas déçue.

Éva récupère ses affaires et va se coucher dans son lit. Maman n’a rien entendu. C’est le début d’une relation basée sur le plaisir mutuel.


A suivre...

Diffuse en direct !
Regarder son live