Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 38 170 fois
  • 237 J'aime
  • 6 Commentaires

Ma soeur, ma soumise

Chapitre 1

Introduction

Inceste

Il est neuf heures en ce matin du samedi 14 mars 2020. Les parents sont partis travailler depuis un moment, je pénètre doucement dans la chambre de Laura. J’enlève mon caleçon sitôt la porte passée et je l’abandonne par terre. Je bande, comme tous les matins. J’enlève la couette qui recouvre ma petite sœur et elle apparaît en chemise de nuit.


Ça me contrarie, je lui avais pourtant signifié que je voulais qu’elle dorme nue ! Tant pis pour elle, elle sera punie. Mais plus tard. Pour le moment, j’ai d’autres priorités ! Je remonte sa chemise de nuit pour découvrir ses fesses que je caresse doucement. Je passe ma main sur le haut de ses cuisses, elle est sur le ventre, elle bouge légèrement. Je tire sur sa cuisse gauche pour l’écarter de la droite et pouvoir accéder facilement à sa petite chatte. Elle se laisse faire et se retrouve les cuisses écartées, ma main caresse son sexe doucement du dos des doigts. Je remonte sur ses fesses, le bas de son dos, je redescends entre ses cuisses... elle gémit doucement, ouvre un peu les yeux.


Je pose un genou sur le matelas et avance ma queue vers sa bouche. Je la pose sur ses lèvres et tout en continuant de caresser son postérieur, je lui dis : "suce".

Elle ouvre sa bouche et je pousse ma queue dans sa bouche. Elle garde les yeux fermés, mais je sens sa langue qui passe sur mon gland. Je pousse un peu, puis ressors... sa bouche reste ouverte, attendant que j’y replonge avec délectation !


Je continue de baiser sa bouche doucement pendant plusieurs minutes, puis je m’enfonce plus loin. Elle a du mal à avaler complètement mes 20 centimètres et la position n’est pas idéale. Je n’essaie d’ailleurs pas de lui rentrer ma bite entièrement dans la bouche, je la laisse me pomper en faisant de petits va-et-vient. Elle m’aspire le gland et me le lèche délicieusement ! J’accélère !


Sous mes doigts, sa chatte est maintenant bien mouillée, je caresse l’intérieur de son sexe, reviens sur son clito, le branle doucement, tire ses lèvres, je fais pénétrer un doigt, puis deux...

Mais c’est mon plaisir qui m’importe plus que le sien. Ma queue accélère dans sa bouche, je sens ma sève monter ! Je vais jouir dans la bouche de ma petite sœur !!!

Un, deux, trois, quatre et cinq jets puissants inondent sa bouche ! Je n’ai pas besoin de la tenir, je n’ai pas besoin de demander, elle avale tout et me lèche consciencieusement le sexe pour qu’il soit bien propre.


Je la gratifie d’un "gentille fille", je ramasse mon caleçon et vais prendre ma douche.


Un quart d’heure plus tard, je suis à la cuisine, habillé et rasé de près, prêt à déjeuner.

J’appelle ma sœur : "Laura, tu fais quoi ? Ramène-toi bon sang !". Un "ouais" me répond et Laura apparaît dans la foulée.

Elle est belle ma sœur du haut de ses 18 ans tout neufs ! Une belle blonde pas très grande, mais avec des formes généreuses : des fesses et des seins à damner... un saint ! Ajoutez à cela des yeux bleus et une bouche pulpeuse, un air innocent, et vous comprendrez pourquoi elle me rend littéralement fou !


Elle connaît les consignes : elle est nue. Elle se place devant la table, les mains croisées dans le dos, pieds légèrement écartés et yeux baissés.


— Tu m’as désobéi cette nuit. Tu devais dormir nue, mais tu as mis une chemise de nuit ! Pourquoi m’as-tu désobéi ?

— Je suis désolée Maxime, j’ai eu froid cette nuit ! Ça ne se reproduira pas, je te le jure !

— Arrête de te chercher des excuses ! Tu as désobéi donc tu seras punie ! Tu connais les règles !

— Oui Maxime, dit-elle d’une petite voix.

— Va te mettre en position dans le salon, je vais venir.


Je me fais couler un café, je le sucre puis me dirige tranquillement vers le salon. Au passage, je récupère dans le bureau une règle plate de quarante centimètres en plastique. Le salon de notre maison familiale est assez grand, avec de grandes baies vitrées qui donnent sur le jardin et la piscine.


Laura est en position sur le grand tapis blanc : à quatre pattes, les épaules collées au sol, les seins écrasés sur le tapis, le cul relevé et les cuisses écartées. Offerte. Sa chatte lisse est légèrement ouverte, ses lèvres charnues sont décollées l’une de l’autre, signe évident de son excitation.


— 10 coups, tu vas les compter.


Je lève la règle et l’abats fermement sur sa fesse droite.


— Un, dit-elle.


Une belle zébrure rouge orne sa fesse. Je relève la règle et cingle sa fesse gauche.


— Deux, dit-elle d’une voix moins assurée.


Pour la troisième fois, la règle s’abat sur sa fesse droite qui en tremble un peu.


— Trrrois... Sa voix se fait chevrotante.


Et de quatre pour la fesse gauche. Elle respire plus fort...


— Quatrrrre...


Les coups s’enchaînent, alternativement sur ses deux fesses qui ont pris une belle teinte rouge ! Au bout de 8 coups de règle, je stoppe et pose ma main sur son cul magnifique.

Je caresse ses deux fesses puis ma main se pose sur sa chatte brûlante. Brûlante et partiellement ouverte. Brûlante, mais qui ne demande qu’à s’ouvrir. Brûlante, mais trempée ! Mon doigt entre ses lèvres rencontre une humidité qui ne laisse place à aucune équivoque : cette salope est irrémédiablement excitée ! Elle pousse un gémissement quand mon index et mon majeur s’introduisent dans son vagin.


— Tu mouilles vraiment comme une salope Laura !

— Hmmmmm... oui Maxime !


Je fais coulisser mes doigts dans sa chatte puis les ressors, et pose mon majeur contre sa rosette palpitante. Je caresse, pousse, son cul s’ouvre facilement et mon majeur le pénètre entièrement, comme englouti !


— Ahhhhhh !!! Ohhhh oui Maxime !!!!

— Tu aimes quand je doigte ton cul de petite salope ?

— Ouiiiii !!!

— Pour l’instant, c’est tout ce que tu auras ! Il ne t’a pas échappé que je n’ai pas fini de te donner ta punition !


Je tourne un peu mon doigt dans son anus puis le retire. Je lève la règle et l’abats bien à plat sur sa chatte. Elle ne peut s’empêcher de pousser un cri, mi-douleur, mi-plaisir...


— Ahhhh !!!!

— Compte Laura !!!!

— Neuf Maxime...


Je relève la règle une dernière fois et cingle à nouveau sa chatte ouverte et trempée !


— AHHHHH !!!! Diiix...

— C’est bien, tu es une bonne fille, tu peux aller te préparer maintenant ! File sous la douche et prépare-toi correctement. Et tu te fais un lavement bien sûr ! Ton cul n’est pas très propre, dis-je en portant mon doigt à mon nez.


Elle se relève et avant qu’elle parte, je l’attrape par le bras et lui introduis mon majeur dans la bouche.


— Nettoie avant quand même !


Elle suce mon doigt sans rechigner puis file vers la salle de bains. Je la regarde s’éloigner, ses fesses zébrées de rouge se dandinent dans le couloir.


Je me rappelle comment tout ça a commencé, c’était il y a à peine quelques semaines...

Diffuse en direct !
Regarder son live