Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 18 088 fois
  • 92 J'aime
  • 0 Commentaire

La soirée au coin du feu

Chapitre 1

Zoophilie

Roger, cadre de quarante cinq ans, rentre plus tôt de son voyage d’affaire. Il tient à faire une surprise à sa belle épouse, âgée de trente huit ans. Ils achète des fleurs au fleuriste de l’aéroport. Les taxi le dépose devant chez lui, il est vingt et une heure. Il ouvre la porte sans bruit, ôte ses chaussures, et pousse la porte du salon. Sa femme est assise sur le fauteuil, dos à lui. Seul le feu de la cheminée éclaire la pièce. Il voit ses jambes qui pendent de chaque côté des accoudoirs. Sa tête vacille légèrement. Mais ce qui attire le plus l’attention de Roger, ce sont les gémissements non simulés que pousse son femme.

"Tiens, se dit-il, ma charmante épouse en train de se faire une petite gâterie, intéressant".

Roger pense que la soirée se présente sous les meilleurs hospices. Il avance sur la pointe des pieds, et reste en arrêt devant la scène qui se déroule devant lui.

Son épouse, Sylvie, est en train de se faire bouffer le chatte par leur chien. Il voit le berger allemand, babines retroussées, maintenu par les oreilles. Il comprend pourquoi l’animal ne l’attendait pas au portillon, comme à son habitude, trop occupé à honorer sa maitresse.

-Ha..salaud..tu essais de me mordre le clitoris..ha..que c’est bon..vas-y...rentre ton museau...prend moi..fait moi jouir..

mange la..oui..çà y est...je joui...oui...oui...

Roger est pris entre dégout et excitation. D’un geste maitrisé,il arme son portable pour prendre des photos. Sylvie ne s’aperçoit de rien, les flash se confondent avec les étincelles du feu de bois.

A l’aide de ses pouces, elle décalotte complètement son clitoris. Le chien est assis devant elle.

-Vas-y Blake..sens mon petit bouton..lèche le ce vilain..

je m’occuperai de toi après..on va bien s’amuser, on a toute

la nuit..toi au moins, tu ne répèteras rien..

Roger hésite à intervenir, tant la situation l’excite au plus haut point. Il décide d’être spectateur.

Le deuxième orgasme est aussi puissant que le premier, Sylvie hurle de plaisir.

-Merci mon dieu, soupire-t-telle..je vais me mettre à genoux sur la moquette..tu me prendras en levrette, tu veux? Fais moi voir ta queue...je vais te la faire raidir..oh la la.. mais les couilles sont pleines..

Roger s’écarte légèrement pour ne pas être surpris par son épouse. Il ne veut surtout rien perdre de la scène. Il met son portable sur caméra, pour immortaliser les ébats canins de sa femme.

Il voit nettement la main de Sylvie se glisser sous le ventre du chien, et lui saisir la queue en érection. Elle la guide vers sa chatte pleine de mouille, la frotte contre son clitoris. L’instinct animal fait le reste. Blake grimpe sur le dos de sa maitresse, et la pénètre.

-Haaaa, râle Sylvie..sale mâle..tu me niques là..vas-y mon chéri..régale toi...

La chien se met à couiner, sa langue pendant sur le côté de sa babine. De ses pattes, il laboure les hanches de sa maitresse, qui hurle de plaisir. Le knott, énorme, tape contre les fesses de Sylvie.

Roger fait un pas en avant pour intervenir. Il ne tient pas à ce que son épouse se fasse faire mal. Puis, il se ravise.

Après tout, elle la voulu, et à la voir bouger son cul, elle ne doit pas être à son coups d’essai.

La respiration de Sylvie s’accélère, comme s’accélère les coups de reins du canidé. Elle est en nage, la sueur coule sur ses joues, mélangée aux larmes, tout comme la mouille et la cyprine coule de sa chatte. Son clitoris est en feu, gorgé de sang. Le chien couine de plus en plus fort, sur, il va cracher.

-Vas-y mon chien, murmure Sylvie..tu craches hein? Fais toi plaisir mon chéri...rempli bien la chatte de ta maitresse. Ha..je viens encore..quel amant tu es...tu m’enculeras après dis..répond moi...

Comme s’il avait compris les intentions de sa maitresse, Blake sort de la chatte baveuse de Sylvie. Après une brève hésitation, il trouve rapidement le petit trou de sa maitresse. La mouille aidant, la queue du jeune chien s’enfonce sans aucune résistance entre les reins de Sylvie. Celle-ci ne peut s’empêcher de pousser un cri. Mais de quoi? De douleur ou de plaisir.

-Enfoiré, hurle-t-elle..tu m’encules salaud..oh mon dieu.. vas-y..bourre bien mon cul de pute...quel dommage que tu n’es pas des mains à la place des pattes..tu m’aurais doigté le clitoris..ha...ha..oui...oui..il faudrait que tu

fasses voir à ton maitre comme tu fais..comme tu me niques.

Le chien se retire en tirant la langue. L’accouplement à été torride. Sylvie s’écroule sur la moquette. Blake s’avance, et comme pour s’excuser, lui nettoie la chatte.

Il est vingt trois heure quand, épuisée, Sylvie va prendre une douche, puis se glisse sous les draps en gloussant de bonheur. Çà fait maintenant un an que sa relation avec son chien a commencé. Et l’envie ne faiblit pas.

"Si Roger savait çà, se dit-elle".

Elle commence a s’assoupir, quand elle entend un bruit qui provient du salon. Serait-ce un cambrioleur?

Elle s’arme de courage, et se lève sans faire de bruit. Elle reconnait la voix de son mari. Il est accroupit près du chien.

-Hé bien, dit-il, ta queue est bien rouge mon chien. Oh la, mais elle est toute mouillée aussi. Hou,tu as du rencontrer une chienne toi, veinard. Elle était belle au moins, tu la bien niquée j’espère.

-Bonsoir mon chéri, dit Sylvie, je t’attendais pas si tôt.

-Bonsoir chérie, j’ai écourté mes rendez-vous. Tu te rends compte si tu avais été avec un mec? Oui, je disais à Blake qu’il avait bien de la chance d’avoir rencontré une femelle

-Mais je comprends pas, il n’es pas sorti de la journée, et ce soir, il est resté avec moi près de la cheminée.

-A, d’accord, poursuit Roger, il a du tellement se lécher, qu’il a du se faire jouir. Ce qui explique ses tâches sur la moquette. Bon, je vais prendre une douche vite fait, tu m’attends? Si tu pouvais regarder si j’ai des messages sur

mon portable, çà m’avancerai.

Sans le savoir, Sylvie vient de se faire piéger.

Quand Roger revient, il découvre sa femme en pleurs, à genoux sur la moquette, le portable entre ses mains. Il s’approche d’elle sans un mot. Elle s’agrippe à ses jambes.Elle a compris qu’il savait tout.

-Pardon mon amour, dit-elle, je sais pas ce qu’il m’a pris, je te demande pardon.

Roger lui soulève le menton, et la regarde d’un air malheureux.

-Lève toi ma chérie, déshabille toi.

Sylvie fait glisser sa nuisette, pendant que Roger quitte son peignoir. Il s’assied sur le fauteuil, et le force à se mettre à genoux. Il lui prend le visage, puis le guide vers sa queue en pleine érection.

-Allez ma chérie, taille moi une pipe, je l’ai bien méritée, n’est-ce pas?

Sylvie saisit la bite de son mari, la décalotte, et l’avale jusqu’au couilles.

-Blake, ordonne Roger, viens ici mon chien.

Le berger allemand s’assied auprès de son maitre.

-Tu vois la charmante dame qui me suce? Quelque chose me dit qu’elle a envie de se faire mettre des coups de queues, çà te dis? Après, toi aussi tu auras droit à ta turlutte. Tu vas voir mon chien, je sens qu’on va passer un super hiver.

Pendant une heure, Sylvie va se donner à son mari et à son chien. Elle prend un réel plaisir à se faire niquer, et enculer par Blake, comme elle prend plaisir à sucer Roger.

Finalement, elle ne s’en tire pas trop mal. C’est sous la douche, que Sylvie va pousser son dernier cri de plaisir.

Diffuse en direct !
Regarder son live