Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 32 364 fois
  • 58 J'aime
  • 0 Commentaire

La soirée-pyjama de ma sour

Chapitre 1

Orgie / Partouze

Mon nom est Stef, j’ai 22 ans, je mesure 1m80 et pèse 75 kg. Je suis brun aux yeux noirs. L’histoire que je vais vous conter s’est déroulée il y a 3 mois. Mes parents étaient partis en vacances pour la semaine. Je restais donc à la maison avec ma sour Camille, âgée de 17 ans. Camille me fit part de son intention d’organiser une soirée-pyjama avec ses copines ce samedi-là. Je n’étais pas vraiment d’accord, mais elle a insisté et a finalement obtenu mon aval.

Le jour venu, ses 6 copines arrivèrent vers 19h. J’avais quant à moi décidé d’inviter un copain, Tom, pour faire une soirée-jeux vidéo dans ma chambre.

Ma sour m’avait fait promettre de ne pas en sortir de la soirée, pour les laisser tranquilles entre elles. Tom arriva vers 8h et nous montâmes de suite dans la chambre pour bavarder avant de jouer. Les filles, elles, se sont installées dans le salon, devant un film plutôt navet. Au milieu de la soirée, vers minuit, ma curiosité étant la plus forte, je suis descendu pour essayer de savoir ce que faisait Camille et ses amies. Sur la pointe des pieds, j’approchai donc de la porte du salon, restée entrebâillée. Et à ce moment je peux vous dire que j’ai eu un choc.

Ce qui se déroulait sous mes yeux dépassait tout ce que j’aurais pu imaginer.

Les filles avaient revêtu leur pyjama. Deux d’entre elles portaient une nuisette transparente très sexy. Ma sour était en train d’embrasser fougueusement une de ses amies. Je ne pensais pas qu’elle avait des attirances lesbiennes, mais je comprenais mieux pourquoi elle ne tenait pas à ce que je vienne les déranger ce soir. Toutefois, je suis resté là à les regarder, bouche bée. Une autre fille commença à caresser sa voisine, ses mains parcourant son corps par-dessus le pyjama. Les trois autres se malaxaient leur propre poitrine, visiblement très émoustillées par cette scène. Tournant ma tête vers la télévision, je compris de suite ce qui avait entraîné cette situation. En effet, les adolescentes avaient loué et se passaient une vidéo porno, qui semblait tout ce qu’il y a de plus hard.

Camille passa derrière son amie et commença à déboutonner le haut du pyjama.

Puis elle lui massa délicatement les seins. L’autre semblait apprécier, car je pouvais entendre son souffle s’accélérer.

Mon sexe devenait tendu dans mon jean. L’excitation montait. En 5 minutes, toutes les filles se retrouvèrent nues, se caressant et s’embrassant les unes les autres. Je décidai alors d’aller chercher mon pote pour qu’il ne rate pas ce spectacle. Lui non plus n’en crut pas ses yeux. Je le sentis aussi très excité, et une bosse déformait son pantalon. C’est alors que Camille écarta les jambes, nous offrant sa chatte pour vision. Je n’avais jamais vu ma sour sous cet angle. Elle était très belle, et je sais qu’elle plaisait à Tom. Ses amies étaient toutes de jolies filles, âgées de 17 à 19 ans. L’une d’elle avait de gros seins, une autre était une ravissante métisse, avec un cul rond et ferme. C’est elle qui se pencha vers Camille et passa sa langue sur son clitoris. Ma sour avait l’air d’adorer. Une petite blonde vint s’asseoir au-dessus du visage de ma sour, qui la lécha profondément. Les quatre autres filles s’embrassaient, se léchaient et se masturbaient. Mon sexe me faisait mal tellement il était serré. Tom avait lui commencé à se masturber par-dessus le tissus. Un regard suffit pour se mettre d’accord sur la suite à donner aux évènements.

Je poussai alors discrètement la porte du salon, et nous entrâmes. Les nanas ne nous remarquèrent pas tout de suite, mais l’une d’elles finit par tourner les yeux dans notre direction. Toutes furent surprises et gênées, mais cela ne freina en rien leur ardeur. C’était un concert de gémissements.

Délaissant ma sour, la belle métisse vint vers moi et me proposa d’un air coquin: ? Voulez-vous participer à nos jeux ? ?. Sans attendre la réponse, elle posa sa main à l’endroit où mon pantalon était déformé. Habilement, elle réussit à faire sauter un à un les boutons, et sortit ma bite toute raide du caleçon. Elle se la mit rapidement en bouche, entamant une divine pipe sous les yeux des autres et de ma sour. Tom avait enlevé sa chemise et caressait les gros seins d’une brunette tatouée aux cheveux très courts.

Camille me regardait prendre du plaisir d’un air complice. Elle alla vers Tom et lui enleva son pantalon. Avec deux autres filles, elles léchèrent doucement son gland turgescent. La bite de Tom était très imposante (au moins 20 cm). Pendant que ma métisse Lisa me suçait fougueusement, je branlais les deux autres filles avec mes doigts. Elles jouirent dans un grand cri, se crispant et s’agrippant à moi. Tom était au paradis, avec 3 bouches affairées sur sa verge. Au bout de 10 minutes de ce traitement, il éjacula fortement sur le visage de Camille, qui essaya d’en avaler le maximum. Je ne pensais pas que ma sour aimait à ce point le sexe. J’étais maintenant en branlette espagnole au-dessus de la petite blonde. Je sentais que j’allais moi aussi venir. Lisa se posta alors devant moi, et sa bouche et ses seins accueillirent ma décharge de foutre chaud dans un grand râle.

La blondinette l’embrassa alors goulûment pour elle aussi avoir droit à ce nectar. Leurs langues se mêlaient, échangeant des goûtes de sperme.

Après ce chaud moment, les filles nous demandèrent si nous voulions rester avec elles pour voir la fin du film porno. Nous acceptâmes bien volontiers.

Tout le monde resta nu. Les nanas continuaient de se masturber. Camille et Lisa introduisirent trois doigts dans leur chatte humide. Après un court moment, ce spectacle suffit à redonner vigueur à Tom et moi-même. Nos sexes avaient rendurci. La brunette me masturba lentement en souriant. Je sentais qu’elle en voulait plus. Je me levai donc et passai derrière elle. Elle s’agenouilla et me présenta son derrière. Ma bite pénétra son vagin trempé d’un seul coup. J’avais à peine commencé à la limer qu’elle jouit en hurlant. La petite blonde, qui nous regardait avec envie ouvrit ses jambes.

Considérant cela comme une invitation, je la pénétrai elle aussi facilement.

Mes va-et-vient lui arrachaient des soupirs et des gémissements de plaisir.

Camille se positionna accroupie au-dessus de la bouche de ma partenaire, qui commença à titiller son clitoris avec sa langue. Cette situation était formidable : moi et ma sour face à face en train de faire l’amour avec la même fille.

A cet instant, un cri plus fort que les autres traversa le salon. Tom venait de forcer l’anus de Lisa et la sodomisait sauvagement. Elle avait l’air d’apprécier. En même temps, elle suçait la chatte d’une des amies allongée devant elle. Le salon était devenu le théâtre d’une véritable orgie. Avoir joui une première fois tout à l’heure nous permettait de ne pas jouir trop vite, et ce sans trop se retenir, ce qui augmentait encore le plaisir. Mon copain fit hurler Lisa de plaisir, puis il se dirigea vers Camille. Celle-ci entama une petite pipe, puis s’agenouilla dos à lui. Elle aussi voulait se faire enculer par Tom. Je savais qu’elle n’avait jamais subi cette position, j’avais un peu peur pour elle. Tom la prit doucement. Une fois sa douleur initiale passée, elle se mit à haleter de joie, la grande verge de mon pote allant et venant dans ses entrailles. Tom et moi sentions notre jouissance venir. Nous nous sommes alors retirés, et nous avons éjaculé dans le même verre, criant notre plaisir à ces jeunes salopes. Chacune d’elle but ensuite une gorgée de nos spermes mêlés, y compris Camille, qui goûta donc la semence de son propre frère.

La soirée se termina ainsi, et nous laissâmes enfin nos jeunes amies finir leur nuit ensemble. Quand je pense que tout cela ne serait pas arrivé si j’avais respecté la promesse faite à ma sour.


Gaétan

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder