Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 13 087 fois
  • 36 J'aime
  • 0 Commentaire

Soirées au Cap

Chapitre 1

Avec plusieurs hommes

A 50 ans, avec l’accord et la complicité de son mari qui adore assister à nos ébats, je suis l’amant d’une dame âgée de 73 ans. Malgré son âge, c’est encore une très bonne baiseuse et elle aime la pluralité masculine. Tous les ans son mari l’emmène quinze jours au Cap d’Agde où - comme elle a une très grosse poitrine - elle fait le bonheur de plusieurs dizaines d’hommes durant son séjour libertin. Chaque année je les rejoins pour quelques jours et nous venons juste de rentrer à la maison après un séjour une nouvelle fois torride.

Mardi soir, nous sommes sortis tous les deux prendre un verre dans un bar, simplement elle et moi, son mari préférant rester à l’appartement. Elle était, comme d’habitude, habillée d’une manière très sexy, sa jupe largement fendue et son chemisier échancré dévoilant ses charmes. Nous nous sommes installés dans un coin et avons commandé nos consommations. A côté de nous il y avait cinq jeunes hommes âgés d’une trentaine d’années. Au bout de quelques minutes, l’un d’eux a engagé la conversation avec nous. " Vous venez souvent ici ? Vous connaissez le Cap depuis longtemps ? ". Une conversation banale histoire de lier contact. Je voyais bien que les charmes d’Eliane ne laissaient pas les jeunes hommes insensibles et j’ai vite pensé qu’il y aurait peut-être matière à faire connaissance d’une manière plus approfondie. Une idée vite confortée lorsque l’un dit :


" On a un appartement à Port Ambonne si vous le souhaitez on peut aller prendre un verre on serait plus tranquille pour discuter."


Nous sommes donc partis tous les sept dans cet appartement au 3e étage. En chemin je dis discrètement à l’oreille d’Eliane " j’espère que tu vas bien te faire baiser". "J’espère aussi" me répondit-elle avec un sourire coquin. L’appartement était grand et bien meublé. Nous nous sommes assis Eliane et moi sur le canapé, un homme à côté de nous, les autres prenant place dans des fauteuils et sur une autre banquette. Ils ont sorti des boissons, ont mis un peu de musique, la soirée s’annonçait bien. Un quart d’heure plus tard rien ne s’était passé ! J’aurais évidemment pu commencer à caresser Eliane ce qui aurait sans doute lancé les débats mais je préférais que l’initiative vienne de nos compagnons de rencontre. Pour voir si la situation allait évoluer plus rapidement, je commençais à me dire que les cinq hommes n’avaient peut-être pas envie de baiser une femme aussi âgée, j’ai prétexté un coup de fil urgent à donner et je suis parti, " pour être plus tranquille pour parler" ai-je dit, dans une des chambres de l’appartement.


Je n’avais évidemment pas de coup de fil à donner et une fois dans la chambre dont j’avais laissé la porte légèrement entre-baillée, j’avais une vue sur le canapé sur lequel était Eliane, j’ai attendu pour voir ce qui allait se passer. Je n’ai pas eu longtemps à attendre. L’un des hommes qui était assis dans un fauteuil a rejoint Eliane sur le canapé.


Elle était maintenant entre deux hommes que mon absence avait soudainement rendus plus audacieux. L’un des deux écarta les pans de son chemisier et commença à lui caresser la poitrine alors que le deuxième glissait une main sous sa jupe dévoilant son porte-jarretelles qui tendait des bas résille. De mon poste d’observation je ne perdais évidemment pas une miette du spectacle d’autant qu’Eliane ne restait pas inactive, chacune de ses mains s’activant pour exciter ses partenaires. Je vis une de ses mains glisser dans le short de l’un des hommes et après quelques va-et-vient en ressortir une belle bite déjà bien bandée. L’un des trois autres hommes se leva, baissa son boxer, s’approcha d’Eliane et lui présenta une belle queue qu’elle prit dans sa bouche et se mit à sucer avec voracité. Moi aussi j’avais sorti ma queue et de mon poste de voyeur je me branlais frénétiquement. Sur le canapé, les hommes avaient enlevé la robe d’Eliane. Elle n’avait plus que ses bas et son porte-jarretelles, et une culotte fendue dévoilant sa chatte dans laquelle deux hommes glissaient leurs doigts.


Je vins les rejoindre dans le salon. Mon retour n’avait visiblement dérangé personne, et surtout pas Eliane qui suçait alternativement les trois hommes placés devant elle. Je m’assis dans un fauteuil pour, tout en me caressant, pour profiter du spectacle. Eliane fut mise à quatre pattes sur la moquette. L’un de ses partenaires, qui avait un sexe de belle taille, l’enfila en levrette pendant que les autres la pelotaient ou se faisaient sucer. La soirée a duré près de deux heures ! La petite dame gourmande s’est fait prendre par tous ses trous. Elle a aussi subi une double pénétration, chose dont elle raffole, à trois reprises avant que ses cinq partenaires déchargent sur son visage. Nous avons repris un verre pour nous détendre avant de quitter nos nouveaux amis avec la ferme intention de nous revoir rapidement. Nous avons rejoint notre appartement où Roger, son mari âgé de 75 ans, dormait à poings fermés. Eliane resta dormir dans mon lit et je la réveillai à deux reprises pour la baiser au cours de la nuit.


Au réveil nous racontâmes notre soirée à son mari que notre récit émoustilla beaucoup. Il nous demanda s’il y avait la possibilité d’inviter nos cinq amis dans notre appartement. Chose qui fut faite deux jours plus tard pour le plus grand bonheur de Roger, dont le grand plaisir était de voir sa femme se faire prendre par de jeunes hommes. Bi, Roger se fit même enculer en même temps que sa femme, tous les deux côte à côte à quatre pattes sur le lit avec une bite dans le cul et une autre dans la bouche. Quel plaisir de les entendre jouir quasi en même temps ! Sans doute pris par la bonne ambiance, il a même accepté, chose que je l’avais toujours vu refuser jusque-là, que le petit jeune, tout juste 20 ans, qu’il suçait, éjacule dans sa bouche !

Diffuse en direct !
Regarder son live