Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 33 fois
  • 2 J'aime
  • 2 Commentaires

Sonia : un retour en forme !

Chapitre 1

SM / Fétichisme

Sonia est de retour de vacances après 15 jours passés en Martinique. Un soir peu après son retour, elle sonne à ma porte et me demande de l’aide pour bricoler un meuble. Comme je suis nul en bricolage, je ne peux lui proposer mon aide mais je lui offre quand même de rester cinq minutes:


— « Sonia, tu veux un café ? »

— « Oui, merci Gilles » me répond t-elle


Je me rends dans la cuisine et commence à faire chauffer l’eau puis Sonia rentre dans la cuisine sous pretexte aller au toilette. Nous sommes coincés l’un contre l’autre (en effet l’espace entre la table de la cuisine et le plan de travail est très étroit) et Sonia s’aperçoit que je regarde ses seins :


— « Ha, ils te plaisent mes seins hein ? » avec son air de vicieuse habituel

— « Oui »

— « Ben alors, touche-les ! » me dit-elle tout en posant mes mains sur ses seins


Ne pouvant faire autrement, je commence donc à lui caresser les seins. Mon sexe durcissant de plus en plus, elle baisse mon jean, puis mon caleçon et commence à me branler pour de bon. Pour m’exciter encore plus, elle retire son haut pour que je puisse voir ses gros seins et elle me branle encore plus fort. Elle prend ensuite une chaise et m’invite à m’asseoir dessus. Elle s’agenouille en face de moi et commence à me sucer goulûment. Puis elle retire sa bouche et place mon sexe entre ses seins. Après cette branlette espagnole, elle retire mon sexe de ses seins et me demande :


— « Ca y est, tu as envie de gicler ? »

— « Oui, c’est bon ! »

— « Vas-y alors ! »


Je me lève de la chaise puis me branle devant son visage. Jusque au moment où je ne peux plus me retenir, et mon sperme gicle et inonde son visage.


Elle se relève et s’essuies le visage avec le plat de la main qu’elle lèche par la suite. Elle me redemande ensuite de m’asseoir à nouveau, et elle recommence à me sucer pour me refaire bander. Une fois que c’est fait, elle se déshabille complètement et viens s’empaler sur mon sexe tout en me regardant dans les yeux. Je mets mes mains sur ses fesses et la pilonne sauvagement. Elle se retire ensuite pour se mettre de dos tout en appuyant ses pieds sur mes genoux puis j’attrape ses hanches et je recommence à la pilonner. Sentant que je ne peux plus me retenir, je me retire de son sexe trempé d’excitation, me branle un cours instant et finit par gicler plusieurs jets de sperme sur la toison noire qui recouvre son sexe. Elle descend alors de la chaise et s’essuie la chatte avec sa main qu’elle s’empresse de lécher par la suite.


Après une nouvelle branlette espagnole dont elle a le secret, elle se penche sur le plan de travail et écarte ses fesses :


— « Mets-moi la dans le cul maintenant ! »


J’avance derrière elle et enfonce mon sexe dans son anus étroit. Une fois mon sexe en place dans son cul, je mets mes mains sur ses hanches et lui défonce son gros cul. Quelques minutes de cette sodomie brutale et mon sperme gicle au fond de son trou du cul. Je me retire puis regarde mon sperme dégouliner de son anus. Elle s’essuies la raie du cul avec sa main, se la lèche puis elle va s’allonger sur la table en écartant les cuisses :


— « Allez un dernier coup pour la route ! »


J’enfonce une nouvelle fois mon sexe dans le sien et la baise de nouveau. Quelques minutes plus tard, mon sperme gicle au fond de sa chatte. Je me retire et regarde mon sperme dégouliner de sa chatte.



Sonia descend de la table, se rhabille et s’apprête à partir quand je la retiens :


— « Ca va, ça t’as plut ? »

— « Oui, ça va »

— « Tant mieux, mais tu aimerais pas me faire encore un peu plaisir avant de partir ? »

— « Oui, bien sûr ! »


Je lui prends la main et lui demande de s’asseoir sur la chaise. Je prends alors ses pieds puis met mon sexe entre ces derniers :


— « Ha, je comprends mieux maintenant pourquoi tu arrêtais pas de me mater les pieds !!! »


Je prends alors ses chevilles et me branle entre ses plantes de pied. Après plusieurs minutes, je place ma verge entre ses orteils et recommence à me branler. Quelques instants plus tard, je ne peux plus me retenir :


— « Bon, Sonia, j’ai envie de gicler !!! »

— « D’accord et où tu veux gicler, Gilles ? »

— « Sur tes pieds, je crois que ça serai pas mal, non ? »

— « Oui, je pense » me dit-elle en rigolant


Elle se lève de la chaise et s’assoit sur le plan de travail. Une fois assise, elle pose ses pieds sur la chaise. Je m’avance vers ses pieds mais alors que je m’apprête à gicler, elle me dit :


— « Non, attends pas maintenant !!! »

— « Mais Sonia, j’en peux plus là !!!! »

— « Je m’en fous, tu dois attendre que je te donne la permission »

— « D’accord, Sonia »


Alors elle allume une cigarette tout en me regardant avec le même air vicieux. Puis elle commence à fumer sa cigarette en prenant tout son temps. Je continue de me branler tout en fixant les pieds de Sonia du regard. Plusieurs minutes plus tard, j’attends toujours le feu vert de Sonia. Arrivée à la fin de sa clope, elle se lève de la chaise puis va l’écraser dans le cendrier sur la table. Tout ça en me fixant du regard et en prenant tout son temps. Elle revient mettre ses pieds sur la chaise mais ne me dit toujours rien. Elle me laisse encore mijoter quelques instants, puis brusquement au moment où je m’y attends le moins, elle me dit :


— « Allez, Gilles, c’est bon, tu peux gicler !!!! »


Je me branle alors comme un malade puis mon sperme gicle sur ses pieds les recouvrant entièrement :


— « Hé bien, tu en avais envie de mes pieds !!! »

— « Je m’attendais pas à ça, je pensais pas me prendre un bain de pieds !! »


Après m’avoir adressé un de ses sourires pervers, elle porte un de ses pieds à la bouche et le lèche. Elle recommence ensuite avec l’autre tout en me regardant avec son air vicieux.

Diffuse en direct !
Regarder son live