Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 11 904 fois
  • 109 J'aime
  • 5 Commentaires

Sophie, une grande soeur fantastique

Chapitre 6

Inceste

Au petit matin je suis réveillé par la bouche de Natacha et je la découvre en train de me sucer. Je dois bien avouer qu’elle est plus douée que ma sœur sur le sujet. Lorsque je la préviens avant de jouir elle s’approche pour que je macule ses seins blancs et sa gorge. Ma sœur qui s’était réveillée n’a rien perdu du spectacle.


— Tu vas nous chercher des viennoiseries mon chéri ? Qu’on reprenne un peu des forces avant de continuer à baiser encore et encore.


Natacha se met à rire alors qu’elle profite des caresses que ma grande sœur a débutée et qu’elle glisse sa main entre ses jambes.


— En voilà un sacré programme !


Comment refuser quoi que ce soit dans une telle situation ? Je fais l’aller retour à la boulangerie la tête ailleurs, je ne cesse de m’interroger sur ce qu’elle peuvent bien être entrain de faire et suis très excité au point que je me remets à bander en les imaginant ensemble alors que j’attends mon tour dans la boulangerie.

Lorsque je rentre, mes divagations semblent avoir été bien éloignées de la réalité puisque je retrouve Sophie et Natacha douchées, maquillées, simplement rayonnantes malgré le manque de sommeil, revêtue de nuisettes de Sophie mettant leurs jolis corps en valeur, je ne peux que constater que Natacha à nettement plus de formes que ma soeur. Elles se jettent sur moi mais pour me délester du sac contenant les viennoiseries.

Nous déjeunons dans la bonne humeur, je suis ravi d’avoir ces deux magnifiques femmes à mes côtés.


— Vous êtes superbes mesdames.

— Merci mon chéri.

— Merci Mathieu. Dites, j’ai une question bizarre ?

— Laquelle ?

— On vous a jamais dit que vous vous ressemblez beaucoup ?


Je fais de gros yeux mais Sophie ne semble pas se décontenancer.


— Oh que si, très souvent, tu n’imagines pas !

— C’est fou, vous êtes cousins, un truc comme ça ?

— Oui un truc comme ça.

— Ah oui je me disais bien.


En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

Et soudain je ne sais pas ce qui a pu me traverser l’esprit


— Sophie est ma grande sœur !


La pauvre Sophie manque de s’étouffer avec son croissant qu’elle a avalée de travers et me lance un regard noir


— Non mais il déconne, c’est un blagueur.

— Ah oui je comprends nettement mieux la ressemblance alors.

— …

— Je vous avoue que c’est la première fois que je fais un plan à trois avec des frères et sœurs c’est… étonnant.


Sophie semble interloquée


— Ça ne te choque pas ?

— Pas plus que ça. Vous êtes très complices et fou amoureux, ça transpire l’amour entre vous, c’est presque écœurant d’ailleurs. Vous avez la quarantaine chacun donc on est loin de trucs bizarres entre gosses ou d’une simple passade, vous avez dû réfléchir à ce que vous faites, vous avez déjà vécu vos vies en quelque sorte. Donc non ça ne me choque pas.

— Mais ça ne te dérange pas ?

— Ça n’a pas à me déranger, je n’ai pas à juger. Et puis après tout c’est pas plus choquant que passer la nuit a faire l’amour à trois, si ?

— Ah.


Sophie semble tant rassurée que désappointée c’est très étrange à voir. Encore une fois c’est l’aplomb de Natacha qui relance la machine.


— En parlant de faire l’amour, il y en a qui devrait se laver si il veut pas rester spectateur aujourd’hui.

— Ah mais je pensais que ces demoiselles allaient me faire la toilette pour avoir été chercher leurs viennoiseries.

— Mouais…bah tu te trompes. Nous on est déjà propre on va plutôt aller dans le lit profiter une nouvelle fois l’une de l’autre…

— … comme ça tu n’aura plus qu’à nous rejoindre mon chéri.


Natacha prend Sophie par la main tandis que je me dirige vers la salle de bain. J’entends leur étreinte alors que je suis sous la douche, elles en rajoutent sans doute sciemment pour me faire me dépêcher ce qui réussit.


Je les rejoins dans la chambre le sexe raide, les deux femmes sont déjà nues, Sophie allongés sur le ventre la tête entre les cuisses de Natacha.

Je viens me placer à califourchon sur elle et lui masse le dos tout en frottant mon sexe contre le sien. C’est elle qui relève son bassin m’invitant à glisser en elle ce que je réalise en douceur et sans difficulté avec un grand plaisir partagé au vu de son gémissement lorsque je suis au fond d’elle. Natacha, les yeux fermés, profite de la langue de ma sœur, je vois ses mains caresser ses seins au rythme de mes allers retours dans ma sœur. Je sens alors déjà le vagin de ma sœur se contracter autour de ma verge, mon plaisir arrive aussi et mes coups de reins gagnent en vigueur afin de me répandre une nouvelle fois en elle. Mais Natacha à ouvert les yeux alors que Sophie a fini de jouir.


— Hop hop hop, c’est mon tour de profiter de monsieur, ça va trop vite tout ça.


Alors que Sophie se dégage et s’allonge sur le côté, Natacha m’invite à m’allonger, enfin "m’invite", me jette sur le côté serait plus approprié, puis se place au dessus de moi et déroule immédiatement un préservatif sur mon sexe avant de le guider en elle. Son vagin est toujours aussi serré et je profite de chaque centimètre parcouru en elle, après quelques mouvements elle finit par être assise sur moi ondulant le bassin alors que ses mains caressent mon torse.


Malgré le peu de mouvements qu’elle réalise, son étroitesse me donne l’impression de me masser la verge et je sens l’explosion arriver. Sophie nous regarde allongé sur le côté, accoudé, la tête reposant dans sa paume.


Je sens un frisson profond me parcourir, Natacha se penche sur moi et m’embrasse alors que je sens mon sexe se contracter juste avant de commencer à me vider dans le préservatif. Natacha se redresse s’enfonçant encore plus profondément en elle, ses doigts s’enfonce sur les côtés de mon abdomen quand elle m’accompagne à son tour dans la jouissance puis fini par s’écrouler sur moi et vient lover sa tête contre la mienne tout comme Sophie qui vient participer à ce câlin. Je sens mon sexe dégonfler et être expulsé de Natacha puis nous sombrons dans un profond sommeil tous enlacés.


Les semaines et mois passent à un rythme infernal. Sophie à son grand désarroi est de nouveau réglée comme un métronome, je remarque bien qu’elle est déçue chaque mois et moi aussi il me semble, mais nous faisons l’amour sans nous préoccuper de ça.

Nous voyons régulièrement Natacha toujours avec le même plaisir et la même passion et il faut bien l’avouer, elle est de plus en plus souvent à la maison dépassant désormais le stade d’un simple plan cul au sein de notre couple, de vrais liens se tissent entre nous trois. Nous l’attendons ce soir avec Sophie et sommes surpris de sa mauvaise humeur lorsqu’elle arrive. Sophie hausse les épaules en me regardant et ne semble pas comprendre non plus, je décide d’aller aux infos.


— Mauvaise journée Natacha ?

— Non la journée c’est bien passée, mais j’en ai marre de cette situation.

— Pardon ?!?


Sophie et moi nous regardons totalement surpris alors que Natacha est totalement renfrognée.


— Mais pourquoi dis tu ça ?

— Pfff, je ne suis rien de plus qu’une pièce rapportée ici.

— Mais non pas du tout.

— Ah bon, alors pourquoi il jouit toujours en toi alors que moi j’ai toujours droit à une horrible capote les rares fois où j’ai le droit de le faire jouir.

— Mais…

— J’étais franchement pas porté mec, mais sa queue eh bien j’adore la sentir en moi, mais ça me suffit pas, j’en veux plus et j’ai pas l’impression qu’il y a une place suffisante pour moi ici!

— C’est pas ce que tu crois Nat’

— Parfait dans ce cas c’est mon tour.


Natacha jette sans ménagement sur la table des feuilles qui semble être des résultats de tests


— J’ai fais la totale de tous les test d’IST et MST possibles.

— Natacha calme toi.


Je saisis les feuilles et regarde attentivement chacune des lignes alors que Sophie prend les choses en main.


— Rassure toi Natacha, la raison est très simple, Mathieu et moi essayons d’avoir un enfant.

— Mais…


Elle se rapproche d’elle et prend la tête de Natacha dans les mains


— Tu sais quand je t’ai rappelée, je ne pensais pas que cela dépasserait le stade d’une nuit. Et maintenant il faut bien reconnaître que tu fait partie de nos vies, on a pas pris le temps de parler, tout ça est allé très vite et c’est vrai que j’ai sans doute fait passer mon envie d’être mère avant ce que tu pouvais ressentir.

— Vous essayez d’avoir un bébé ?

— Oui.

— Mais vous êtes frères et soeurs.

— Oui.

— Mais c’est risqué !

— Pas plus que ça en fait, on s’est renseigné, en tout cas pour nous les risques sont vraiment minimes. Bien sûr, si nos parents et grands-parents sont frères et sœurs, ça serait une autre histoire !

— Ça fait longtemps que vous essayez ?

— Moi oui, malheureusement , déjà avec mon précédent compagnon. Avec Mathieu on ne s’est pas posé la question, je ne prenais déjà plus la pilule et si je tombais enceinte tant mieux. Mais ça ne marche pas, je pensais l’être à un moment, peut être que oui même, mais on s’est promis de ne plus se prendre la tête sur le sujet, si un enfant arrive tant mieux, sinon tant pis.

— Je sais pas quoi dire, je me sens conne.

— Mais non tu ne l’es pas, bien au contraire. Tu es devenue très importante pour nous et que tu veuille plus avec nous me va droit au cœur.


Sophie embrasse alors Natacha d’un baiser très tendre, ses mains commencent à glisser sur son corps et ouvre son chemisier. Je repose la paperasse dont bien entendu tout est négatif et m’approche de ces deux beautés, je les interrompt les prenant chacune par la main et les guident vers la chambre.


Une fois arrivé c’est très étrange, nous nous déshabillons en nous regardant les uns les autres comme si nous nous découvrons pour la première fois, une fois nu nous allons dans le lit et nous embrassons à tour de rôle, Natacha s’allonge alors que Sophie joue avec sa poitrine, je suis contre elle ma verge bien raide frotte contre sa vulve dont je sens la chaleur et l’humidité, d’une main je caresse en même temps son ventre et de l’autre je caresse les fesses de ma Sophie.


Je sens ma queue qui est en train de s’humidifier de plus en plus par l’excitation de Natacha, Sophie s’est relevée et sa bouche joue maintenant avec la mienne alors que les doigts de Natacha ont glissé en elle.


Natacha la délaisse quelques instants et se tourne pour attraper un préservatif dans la table de chevet. Une fois qu’elle est de nouveau en face de moi et le tient en main prêt à l’ouvrir. Je la regarde dans les yeux et fait basculer mon bassin, mon gland ouvre le chemin entre ses lèvres, puis je sens son vagin s’ouvrir devant moi et je glisse en elle jusqu’à la pénétrer totalement. Elle en tremble et Sophie lui retire délicatement des mains le sachet toujours intact auquel elle s’est cramponnée puis l’embrasse avec passion, je me penche ensuite vers elle pour l’embrasser à mon tour puis Sophie vient m’embrasser à mon tour.


Je commence à aller et venir à l’intérieur de Natacha et découvre la sensation la plus merveilleuse qui m’ait été donnée de vivre, son vagin si étroit me prodiguant des sensations extraordinaires inédites jusqu’à maintenant, souhaitant faire durer le plaisir je prends mon temps et savoure chaque mouvement en elle.


La main de Natacha quitte l’intimité de Sophie et je remarque qu’elle l’invite à venir se placer au-dessus d’elle en la guidant avec sa main. Sophie est maintenant à quatre pattes devant moi et j’ai une vue imprenable sur sa croupe alors que mon sexe est toujours en Natacha.

Les deux femmes s’embrassent, je sens la main de Natacha saisir mon sexe, me faire sortir d’elle et me diriger vers l’intimité de ma sœur chérie. Lorsqu’elle sent mon gland contre elle, elle pousse ses hanches vers moi et me fait rentrer en elle sans la moindre difficulté alors qu’elles continuent de s’embrasser.

La sensation n’est pas du tout la même, mais je suis toujours aussi heureux de retrouver cet antre accueillant et prend toujours autant de plaisir à faire l’amour à ma sœur. J’attrape les hanches de ma sœur et me mets à la pilonner jusqu’à qu’elle soit obligée de quitter les lèvres de Natacha pour crier de plaisir.


Je quitte alors ma sœur et m’insère de nouveau dans Natacha qui gémit ne s’y attendant pas du tout, ma soeur l’embrasse à nouveau et joue avec ses seins alors que j’ai l’impression que mes testicules vont exploser, puis rapidement mon sexe se contracte et j’inonde Natacha pour la toute première fois qui se met à jouir bruyamment lorsque la première giclée de mon sperme envahit son intimité.

Je reste imbriquée en elle et m’allonge sur Sophie prise en sandwich avec Natacha dessous, je suis épuisé.


— Oh merci les tourtereaux c’était tellement bon.


Nous profitons du moment pendant plusieurs minutes jusqu’à que Sophie se manifeste


— Dites on peut bouger ? J’ai pas envie de faire la une des faits divers en étant étouffée entre vous deux.


Je m’allonge dans le lit, je suis un vrai pacha avec ces deux magnifiques femmes à côté de moi. Sophie s’est emparée des mouchoirs et nettoie mon sperme qui s’écoule hors de Natacha.

Je m’interroge sur mes sentiments vis-à-vis d’elle, je ne réussis pas à y mettre un mot, de l’amour, non je crois pas, de l’attachement, oui assurément, de l’amitié, non bien plus. Je me demande ce qu’en pense Sophie de son côté. C’est une drôle de relation dans laquelle nous nous sommes aventurés tous les trois.


— Dites les amoureux ?

— Oui ?

— Vous me promettez de pas devenir dingue ?

— Quoi tu prends pas la pilule ?!?

— Ah si si, j’ai commencé peu après qu’on ai commencé à se voir, c’est juste que je viens de penser à truc.

— C’est quoi ce truc ?

— Ne vous foutez pas de moi ok ?

— Ok.

— Et toi Mathieu.

— Oui bien entendu.

— Eh bien je me disais que si vous réussissez pas à avoir un bébé, je peux peut-être vous aider non ?

— Je t’avoue que je ne sais pas quoi te répondre.

— Tu comptes nous aider comment ?

— Je ne sais pas, je peux peut être filer mes ovules, ou alors être mère porteuse ou aussi simplement ne plus prendre de pilule justement.

— C’est bien la première fois que je t’entends parler sans un plan d’action impeccable en tête Nat’

— Comme quoi tout est possible.

— Honnêtement je ne sais pas, tu me prends au dépourvu, toi chérie, tu en penses quoi ?

— Eh bien étant donné qu’on s’est promis de ne pas se prendre la tête ni d’aller voir de médecins, le don d’ovocyte est proscrit, mère porteuse est illégal, il ne reste que l’arrêt de la pilule. Mais as-tu envie d’être mère ? Car aux yeux de l’état ca sera ton enfant et celui de Mathieu. On sera un couple à trois dont des frères et soeurs, le côté frère et soeur est facilement dissimulable, mais à trois les gens vont vite se rendre compte du manège, ça va jaser, il faudra s’y préparer, on pourrait potentiellement être des parias. Aussi comment on va expliquer ça aux garçons, il vont grandir et se poser des questions, déjà qu’on à eu du bol sur le côté tata qui est devenu maman.


Nous nous regardons avec Natacha et rigolons alors que Sophie continue dans un débit de parole effréné.


— D’ailleurs tu as pensé au nom de famille, tu seras d’accord pour qu’il prenne le nôtre? Et puis il faudra qu’on ajoute une grosse armoire ici pour que tu puisse mettre toutes tes affaires, tu ne va pas continuer à vivre de ton côté, de toutes façons vu déjà tout le temps que tu passe ici autant se simplifier la vie.

— Je crois que tu la fais buguer Nat’

— Oups... mais du coup je fais quoi ?

— Eh mais vous êtes en train de vous foutre de moi là !

— Oui en effet désolé ma chérie.

— Nat’ il faut qu’on en reparle à froid.

— Ok.

— Argh tu va voir.


Elle fait semblant de me boxer le torse et je répond par des chatouilles, mais des deux côtés les mouvements deviennent peu à peu des caresses bien aidé par nos corps déjà nus auxquels vient se joindre Natacha. Je sens ma verge frétiller et regagner progressivement sa vigueur. Nous faisons de nouveau l’amour tous les trois et cette fois-ci c’est à l’intérieur de ma sœur que je jouis.

Diffuse en direct !
Regarder son live