Le site de l'histoire érotique

Soumission d'été

Chapitre 2

16
5

Une histoire érotique écrite par

Histoire vraie
publiée le
Histoire lue 3 563 fois

16

0

La journée suivait son cours, tranquillement. Nous étions à table, le midi, et, quand le repas fut fini, mon cousin s’approcha et me glissa à l’oreille :

« Tu me rejoins dans la chambre très vite et ne me fais pas attendre pute »

Je finissais de débarrasser le plus vite possible, et je rejoignis mon cousin dans notre chambre.

« T’as failli me faire attendre, allez, tu vas tirer une autre image ma salope, que je me divertisse un peu »

Sans rien dire, j’attrapais le sac, et j’y plongeais ma main. Je sors une image : c’était l’image zoophile...

« T’aimerais te faire casser le cul par un cheval avoue salope ?

Non maître, ça me fait un peu peur...

Quoi peur ? Quoi non ? Mais tu vas bien la fermer, et m’écouter... »

J’avoue que la zoophilie ne m’a jamais attiré vraiment...mais sucer un cheval pourquoi pas ?

Mon cousin me regarda, et je sentais qu’il réfléchissait à ce qu’il pourrait me faire...

« Bon, tes images sont à chier, donc on va moduler un peu le jeu...tu as 30 secondes pour aller me chercher une feuille de papier et un stylo, grouille salope »

Je sors de la chambre et je fonce chercher tout ça...pas assez rapidement au goût de mon cousin...En revenant :

« Pas assez rapide petite pute, amène ton cul... »

Il me mit 10 claques sur les fesses, mais par chance je n’étais pas déculotté...

« Allez, je vais t’expliquer la suite de tes vacances...Premièrement, tu vas bientôt faire connaissance avec mes voisins, ils se feront un plaisir de venir nous voir...deuxièmement, on va aller en ville avec eux cet après-midi, pour t’acheter de quoi te punir ! »

Il se leva et quitta la chambre...finalement, la feuille n’aura servi à rien...mais ce que mon cousin venait d’annoncer, j’étais plus qu’excité ! Je sortis de la chambre, et rejoins mon cousin dans le salon, il était au téléphone avec un de ses voisins :

« Salut Mica, amène toi j’ai un super jouet à la maison, et prévient Vincent, on va kiffer...dis lui d’amener sa caisse on va en ville »

Quelques minutes plus tard, me voilà au milieu de 3 gars, qui me matent comme des gros pervers...je suis plus qu’excité...

« Allez en voiture sale pute ! »

Et nous voilà partis en direction du centre ville de Clermont-Ferrand, où nous allons évidement vers un sex-shop...

Arrivés au sex-shop, nous entrons dans la boutique, je prends un panier sous les ordres de mon cousin et allons vers le rayon des godes...je n’étais jamais entré dans un sex-shop, c’est impressionnant le choix qu’il y a ! Mon cousin et ses deux amis regardent dans le rayon, puis ils prennent un premier article...c’est un gode, assez classique, de taille moyenne...puis, un peu plus loin dans le rayon, mon cousin s’arrête sur un article assez particulier...c’est un gode qui a la forme d’une bite de cheval ! Il est super imposant ! Assez long, mais surtout large ! Le diamètre, inscrit sur la boite fait 7cm au début,5cm au milieu et 17cm à la fin … !

Ni une ni deux, mon cousin le prend et le met dans le panier que je porte, il en profite pour glisser un mot à ses deux amis :

« Vous allez voir, elle aime vraiment la bite cette salope, une sacrée pute ! »

Mon cousin prend également un lot de plugs, avec des tailles différentes...il remarque également un petit plug avec une crinière noire...

Je n’ai que peu d’articles, mais le montant est déjà assez élevé...

Dans un autre rayon, mon cousin s’attarde sur une paire de menottes, qu’il finit par prendre, il prend également une sorte de paddle, pour bien me fesser, ainsi que deux tubes de gel lubrifiant.

Mais tout ne s’arrête pas là, au rayon lingerie, mon cousin me prend trois strings, ainsi qu’une nuisette transparente noire.

« Tu vas être belle ma pute non ?

-Mais, tu ne crois pas que ça va un peu loin là ? Tu vas vraiment acheter tout ça ?

-Moi ? Non ! Et ferme là surtout, ne discute pas sinon, n’oublie pas que je te balance ! »

La situation m’excitait, et je savais qu’il pouvait me balancer à touts moments, donc je préférais me taire et suivre la petite troupe...

Une fois les achats terminés, nous nous dirigeons vers la caisse...Et là, mon cousin m’ordonne de payer ! Il y en avait quand même pour plus de 200€ !

« Mais, je ne vais pas payer tout ça ???

-Ben si mon gars, c’est toi qui paye et n’oublie pas ce qui te pend au nez... »

Devant le gérant, je me tais, sors ma carte bleue et paye. Et là, j’ai aussi mal au cul...mais d’une autre manière !

Nous rentrons à la maison, et mon cousin m’ordonne d’aller les attendre dans notre chambre.

Je ne le savais pas encore, mais la soirée allait être longue...