Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 1 559 fois
  • 1 J'aime
  • 0 Commentaire

Sous la pluie

Chapitre 1

Divers

Nous sommes sur un terrain de camping en forêt. Il fait chaud. Soudain, le soleil fait vite place à de gros nuages sombres. Puis, doucement la pluie se met à tomber. Toi tu n’est vêtue que d’un t-shirt et d’une petite culotte. Moi, un t-shirt et mon maillot de bain. Tranquillement, filtrée par les arbres, la pluie commence à nous arroser. Tous deux nous aprécions cette douche fine rafraichissante. La pluie, augmente en intensité. Tes cheveux sont tout mouillés et l’eau ne tarde pas à imbiber ton chandail qui, tel un mince voile transparent commence à révéler ta poitrine bien ronde. Avec un sensuel déhanchement, tu laisses tes mains se promener sur tout ton corps. Tu ne tarde pas à retirer ton chandail pour révéler ainsi tes seins dans toute leur splendeur. Tout en poursuivant ta danse sensuelle sous la pluie qui ne cesse d’augmenter en intensité. En te voyant je sens ma virilité se gonfler de plaisir. J’aime te regarder danser sous la pluie. C’est comme si tu étais unie à l’eau. La pluie te caresse comme un amant et semble s’infiltrer jusque dans les endroits les plus intimes de ton corps. Moi, je n’en peux plus. Jaloux de l’eau de pluie, je m’approche de toi... Sans hésitation tu m’accueil dans tes bras. Sans tarder, mes lèvres se déposent d’abord délicatement sur ton visage, pour ensuite en explorer avec fougue toutes les courbes et les formes... Comme si je voulais boire l’eau qui a reçus toute la saveur de ta peau. Avec ma langue je savoure tes yeux, tes oreilles, ton nez, ta bouche. Pendant ce temps tu prend mes mains et tu les guides vers tes douces collines. Ensuite, tu plonges tes mains dans mon maillot rendu trop étroit par l’excitation, pour en délivrer mon membre gonflé de désir. Moi, tout en gardant une main sur tes rondeurs, tu guides l’autre jusqu’au chaleureux et douillet nid de ta féminité. Avec la même énergie que le désir qui monte en moi, je te prend dans mes bras et je t’emmène sur la plage à quelques mètres de là. La pluie tombe avec de plus en plus de vigueur. Je te dépose doucement sur le sable de la plage. On s’embrasse dans un bouche à bouche qui devient de plus en plus infernal. Puis je délaisse tes lèvres pour me diriger - sans que ma langue ne quitte ta peau - vers tes douces collines et je me mets à en déguster les sommets bien ronds et bien durs. Prenant délicatement ma tête entre tes mains, tu me diriges vers tes vallées jusqu’au creux de ta grotte. Je déguste avec fougue tes lèvres intimes. Je sens les muscles de tes jambes se raidir et tout ton corps se mettre à trembler jusqu’à en faire jaillir de ta bouche un intense cri de plaisir. Ensuite je répond à l’invitation de ta bouche qui réclame mon membre dur. Tu le savoure, tu le déguste, en mettant la vigueur qu’il faut pour maintenir la raideur. Et tu ralenti juste avant qu’une explosion se produise. Puis, tu le lèche à grands coups de langue. Puis, avec ton regard intense tu me dis: ’viens en moi, maintenant’. Comment refuser cette demande...? Je commence d’abord par explorer avec mes doigts les profondeurs de ton intimité. Une fois de plus tu ne peut contenir des cris de plaisir. Sans tarder j’introduis ma queue bien dure jusqu’au fond de ton nid d’amour... Je met l’intensité de mon va et viens au rythme de ton désir. Augmentant par moment, ralentissant quand tu le demande. J’arrête même le mouvement, juste pour que tu puisse me sentir en toi. Puis je reprend avec encore plus de vigueur mon va et viens... La pluie se déchaine et le tonnerre et les éclairs se mettent de la partie, couvrant nos cris d’amour. Mon plaisir devient si intense qu’il fini par exploser comme un volcan au fond de ta caverne. ?puisé tu me tire vers toi, je plonge ma tête entre tes seins humides. Nous restons enlacé dans les bras l’un de l’autre durant de longues minutes, la fusion est totale, nous ne faisons plus qu’un. La pluie, s’arrête, les nuages se dissipent pour laisser la pleine lune éclairer d’une lumière tamisé nos corps nus encore brulant de s’être aimés...

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder