Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 7 384 fois
  • 77 J'aime
  • 5 Commentaires

Souvenir médical...

Chapitre 1

Divers

Souvenir médical...



Ayant récemment lu l’histoire d’une jeune infirmière divinement sensuelle et accroc au sexe, je me suis souvenu de ce qui m’est arrivé à la fin de mon adolescence.


Suite à un grave accident, je me suis retrouvé en chirurgie à l’hôpital de ma ville natale, après les examens d’usage, on me diagnostique une double fracture du bassin avec paralysie (provisoire) des membres inférieurs qui dura quelques jours et l’hospitalisation les trois mois d’un été particulièrement chaud, il le sera encore bien davantage pour d’autres raisons que je vais vous conter.



Pour expliquer la suite de mon histoire d’il y a longtemps, mise de côté par une mémoire sélective à mon insu, je dois vous dire que dans cette ville, il y a une importante garnison, mais pas d’hôpital militaire (le plus proche est à plus de cent kilomètres) pour les soldats ayant besoin d’être suivis médicalement, donc pour les cas les moins graves, ils sont admis surtout en chirurgie à l’hôpital civil où je suis admis et vu mon âge installé dans une chambre commune avec cinq jeunes militaires qui sont là pour soigner diverses fractures.


Dans la journée, les soins sont prodigués au cas par cas avec les mêmes infirmières pour les six occupants de cette chambre qui ressemble à un dortoir, la nuit, le personnel soignant est réduit à deux infirmières dont une interne d’origine israélienne qui fait ses études en France, elle est jeune et très jolie, brune à la peau mate de grands yeux verts et un sourire à damner un saint.


Pour éviter que je bouge trop sur la planche qui me servira de matelas durant ce séjour, je suis littéralement assommé par les piqûres (quatre par jour) qui me font dormir profondément, mais une nuit, je ne saurai expliquer pourquoi ayant le sommeil léger (mon corps s’habituant peut-être au produit injecté) je fus réveillé par des bruits tout en retenue, je tends l’oreille pour deviner ce que c’est, j’ouvre les yeux dans l’obscurité de la chambre légèrement éclairée par les veilleuses du couloir, je distingue une infirmière penchée sur un jeune soldat, mais j’ai du mal à deviner ce qui se passe si ce n’est les soupirs qui éveillent en moi des clichés sensuels qui me font bander...


Le lendemain, j’ose en parler ouvertement avec mon voisin qui me dit que j’ai dû rêver, les nuits suivantes, je lutte pour rester en éveil et mon soi-disant rêve devient réalité, l’interne aux yeux verts dont j’ai oublié le prénom (c’était il y a longtemps) vient presque chaque nuit, pas toujours avec le même malade pour le masturber ou faire une fellation et quelquefois plus, tout ça fait avec discrétion pour ne pas alerter les occupants des autres chambres... après quelques nuits qui me mettent dans un état d’excitation difficilement gérable pour ne pas être découvert... je parle à mes compagnons d’infortune (enfin pas trop quand même quand on connaît le pourquoi des visites nocturnes dont ils sont l’objet) de ce que j’ai vu et entendu à plusieurs reprises, devant les détails que je leur décris ils sont obligés d’avouer que cela est vrai, on en discute beaucoup et, certainement l’appréhension que je dévoile à l’équipe de jour mes visions nocturnes, ils me conseillent d’être discret pour peut-être participer à ces jeux sexuels si la belle infirmière est d’accord.


Je ne sais comment (et je m’en moque) ils s’y sont pris, mais quelques nuits plus tard, la jolie étudiante s’approche de mon lit, me demande doucement si je dors, je lui réponds que non, le fait qu’elle se penche à mon oreille pour me susurrer de me laisser aller, je bande aussitôt, elle avance une main sur le drap qui couvre vers mon pénis, constatant qu’il est en forme, elle soulève le tissu, me prend la queue avec douceur commence à me masturber me lèche le gland, mais dans un état d’excitation extrême, j’ai juste le temps de lui dire que je vais jouir, elle me branle plus fort le sperme m’arrose le ventre et le creux de sa main, je lui dis être désolé d’avoir été aussi rapide, elle me rassure en me disant que ce sera mieux la prochaine fois, en entendant ces mots, je m’endors en sachant qu’il y aura au moins une suite à cette première écourtée par mon excitation mal gérée.



Effectivement quelques nuits plus tard revenant vers moi, elle me réveille en douceur me disant de rester calme et de la laisser prendre les choses en main ce qu’elle fait en joignant le geste à la parole, elle caresse lentement ma queue pour la mettre en forme ce qui est une formalité pour elle qui semble faite pour ce genre d’attouchement, je bande fort elle se penche me lèche le gland puis me prend profondément en bouche, fais des va-et-vient tout en douceur sur la longueur de mon pénis, étant assise au niveau de ma tête je lui caresse délicatement les seins qui me remplissent les mains apparemment elle apprécie, d’autorité prenant une de mes mains elle la met sur son bas-ventre et écarte les jambes pour me donner accès à son sexe nu sous sa blouse que je sens très humide à travers sa toison, je titille son clito, mais sa position est inconfortable elle s’allonge sur moi en 69 et approche son intimité de ma bouche, position idéale pour profiter de cette aubaine inespérée... ma langue caresse sa chatte et son clito qui se dresse d’excitation, je lèche cette fente à la douce odeur féminine et à l’humidité abondante et onctueuse, j’y mouille un doigt pour l’aventurer vers son anus, elle écarte ses magnifiques lobes me signifiant qu’elle apprécie ce doigt inquisiteur, je bois sa source qui devient fontaine, elle me suce plus rapidement et nous jouissons en même temps, elle me quitte en m’embrassant afin de mélanger et de goûter nos liquides sexuels en me disant à très vite...



J’ai adoré ces moments divins qui ont amplement satisfait mes excitations nocturnes et ma jeune expérience sexuelle. J’ai bien sûr gardé pour moi cet agréable et bandant sujet qui dura jusqu’à la fin de mon séjour hospitalier.


Voilà en quelques mots ce souvenir qui m’est revenu en mémoire en lisant cette histoire excitante à souhait sur notre site préféré...

Diffuse en direct !
Regarder son live