Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 3 001 fois
  • 8 J'aime
  • 8 Commentaires
  • Concours Au service d'Erika

StormX au service d'Erika

Chapitre 1

Erotique

Préface : Afin de faire en sorte que les lecteurs comprennent mieux le texte, je tiens à préciser que les personnages et le contexte de ce récit sont ceux de mon histoire « Mission Xstory».


StormX au service d’Erika


Le royaume du Xstory n’avait jamais été aussi coquin qu’en ce jour de juin. En effet, une rumeur courait parmi les gens du peuple : le roi xstory souhaitait décorer sa chambre.


Lorsque cette rumeur était parvenue à leurs oreilles, StormX et sa charmante épouse Ilona, bien tranquilles dans leur banque des secrets, en avaient bien ri en essayant de parier sur le style de décoration.


— À ton avis, quel genre de décoration notre cher monarque pourrait-il mettre dans sa chambre, ma chérie ?

— Je ne sais pas... Des tableaux de poissons rouges ?

— Avec un aquarium à côté, tant qu’on y est. Non, il faut quelque chose de plus érotique.

— Frankenstein ?

— Là, ce serait la débandade assurée.


Les deux banquiers partirent dans un immense éclat de rire et ne furent interrompus que par l’ouverture de la porte de leur organisation.


— Bonjour, Porngirl ! Cela faisait longtemps que nous ne nous sommes pas vus. Grâce à ma magnifique femme, j’ai battu mon record de rétention de sperme pour le faire passer à 30 minutes.

— Ravie de l’apprendre mais je ne suis pas venue pour m’amuser avec toi malheureusement. Erika m’a envoyée pour te transmettre ce message.


La diplomate tendit un rouleau de parchemin au jeune homme qui le déroula.


« Cher StormX,


Tu le sais sans doute déjà mais notre roi souhaite décorer sa chambre et pas n’importe comment. Je t’expliquerai tout cela de vive voix. Retrouve-moi au bord de la Falaise des Frissons.


Bien à Ilona et toi


Erika »


— On dirait que notre conseillère m’attend. Je peux vous laisser seules toutes les deux sans que vous vous chamailliez ?

— Bien sûr, mon chéri.

— Aucun problème, Stormy.


StormX embrassa son épouse et après avoir adressé un signe de la main à Porngirl, tourna les talons en ayant une idée très claire de ce que les deux femmes feraient en son absence.


En parvenant au bord de la Falaise des Frissons, le jeune homme trouva Erika entièrement nue.


— Bonjour, Erika. En voilà une surprise.


Le fait de voir la fantasmatique conseillère en tenue d’Eve procura à StormX une puissante érection. Ses yeux parcoururent le corps de la jeune femme. La longue chevelure brune d’Erika tombait au niveau de sa poitrine sur laquelle le regard du jeune homme se fit plus insistant. L’exploration du banquier se poursuivit le long des hanches de la conseillère jusqu’à s’accorder un temps d’arrêt plus que conséquent sur son sexe intégralement épilé.


Devant tant de beauté, StormX dut penser très fort à Ilona pour ne pas laisser son instinct sexuel prendre le dessus sur son esprit.


— Bonjour, StormX. Merci d’être venu. Il est temps maintenant que je t’explique de quoi il retourne. Comme tu le sais déjà, xstory souhaite décorer sa chambre. La raison de ce souhait est qu’il ne la trouve pas assez érotique. C’est pourquoi il a lancé un concours entre certaines femmes triées sur son volet pour choisir laquelle d’entre elles finira accrochée en peinture aux murs de sa chambre. Comme tu peux le constater, je suis l’une des femmes dont il a retenu la candidature.

— C’est très bien mais que dois-je faire exactement ?

— J’y viens. Chacune d’entre nous aura un "styliste" chargé de lui trouver des vêtements et des sous-vêtements sexy. Les candidates seront ensuite peintes dans leur tenues puis en sous-vêtements et pour finir, entièrement nues par Pikatchu, un nouveau citoyen qui s’est aimablement proposé pour cette tâche en guise de taxe d’établissement.

— C’est sympa. Je suppose que c’est moi que vous avez choisi pour être votre "styliste".

— C’est exact.

— C’est un honneur.

— Très bien. Dis-moi quand tu es prêt à commencer.

— Je suis prêt à commencer tout de suite mais avant, j’aimerais savoir si les "stylistes" peuvent gagner un prix.

— Normalement non mais si je gagne, je consens à te faire un petit cadeau.

— Une pipe ? Je la savoure déjà.

— Non, malheureusement. Cela ferait scandale si on savait que je t’ai prodigué une fellation. Ce que je te propose est tout autre. Récemment, une citoyenne a cru bon de créer une invention destinée à injurier les dirigeants de ce pays. Elle a été condamnée à être mon esclave à vie. Cependant, je consens à la laisser dans la banque des secrets si je gagne ce concours. Est-ce que cela te convient ?

— Bien sûr ! Ilona et moi serons ravis d’avoir une esclave à notre service.

— Parfait. Afin de ne pas être dérangée, je vais t’attendre dans ton bungalow. Viens m’y retrouver lorsque tu auras les vêtements et la lingerie.


Erika s’en alla vers le bungalow de StormX tandis que celui-ci se dirigeait vers « Vetsex», un magasin de vêtements et de lingerie pour femmes récemment ouvert par Young Angel.


En le voyant arriver, la vendeuse prit un ton exaspéré.


— Oh la la ! Tu es le sixième homme que je vois arriver aujourd’hui. Dis-moi que ce n’est pas pour te travestir.

— Ne t’en fais pas pour ça. Si je me travestissais, ma femme me frapperait. Si je suis venu, c’est parce que j’ai été élu "styliste".

— Ah, le fameux concours !

— En parlant de cela, tu n’es pas candidate ? Une belle fille comme toi...

— Si mais j’ai eu une autre affectation. Vu mon nom, notre roi a jugé bon de me mettre avec mes semblables, les anges.

— Donc, si je comprends bien, je verrai des tableaux de toi à poil sur les murs de l’église ?

— Exact.

— Dans ce cas, j’irai prier plus souvent.

— Tu m’étonnes.


StormX prit congé de la vendeuse en souriant et commença son shopping en gardant en tête l’image du corps dénudé d’Erika. Son choix se porta finalement sur une veste en cuir noire, un pantalon moulant assorti ainsi que sur un soutien-gorge et un porte-jarretelle rouges.


Le jeune homme paya ses achats à Young Angel et s’en retourna vers son bungalow où l’attendait la conseillère, toujours nue.


— Ah, te voilà, StormX. Voyons ce que tu m’as trouvé.


StormX lui tendit les vêtements et Erika alla les essayer. Elle revint d’abord vêtue uniquement du soutien-gorge et du porte-jaretelles.


— Comment me trouves-tu ?


Le jeune homme demeura un long moment les yeux rivés sur le corps de la belle conseillère. Il la trouvait même plus sexy encore que lorsqu’elle était nue.


— Vous êtes érotique, fantasmatique et délicieusement angélique dans cette tenue.

— Merci. Maintenant, je vais mettre la veste et le pantalon que tu m’as trouvés.


Erika retourna se changer et reparut vêtue de la totalité des achats de StormX.


— Et maintenant ?


Le banquier fut encore plus agréablement surpris du charme qu’Erika pouvait dégager dans cette tenue.


— Toujours aussi belle mais il manque quelque chose.

— Quoi donc ?

— Est-ce que vous avez le droit à des accessoires ?

— Oui, à deux maximum.

— Parfait. Attendez-moi ici. Je reviens tout de suite.


StormX courut jusqu’au magasin de Young Angel. Il salua la vendeuse et se rendit au rayon accessoires. Il y prit un chapeau de police et un fouet. Le jeune homme paya ses achats et alla retrouver Erika dans son bungalow.


— Voilà la touche finale, Erika.


Le banquier fit glisser la fermeture éclair de la veste en cuir de manière à créer un décolleté plongeant sur la poitrine de la conseillère. Il lui mit ensuite le chapeau de police sur la tête et lui mit le fouet dans sa main droite.


StormX recula de quelques pas pour admirer son oeuvre.


— Voilà, vous êtes désormais la plus érotique de toutes les femmes du royaume du Xstory.


Erika se regarda dans la glace.


— Effectivement, j’aime bien. Je n’aurais jamais pensé que ces accessoires m’iraient si bien. Merci, StormX.

— À votre service.


Le banquier fit une révérence de théâtre et la conseillère s’en retourna vers le palais pour être mise sur la toile par Pikatchu.


Le jeune homme, quant à lui, alla retrouver son épouse à la banque des secrets. À son arrivée, il constata que Porngirl était toujours en compagnie d’Ilona, à la différence près qu’elles étaient nues. Un sourire libidineux se dessina sur le visage de StormX.


— Heureusement que je vous avais dit de ne pas vous chamailler, toutes les deux.

— On s’est dit que vu que tu allais sans doute la tromper avec Erika, on pouvait te faire la même chose.

— Cela vous étonnera peut-être mais non, je n’ai pas couché avec Erika. Mon rôle envers elle était de lui trouver la tenue qu’il lui fallait pour plaire au roi. Et même si j’ai eu l’immense plaisir de la voir à poil, je me suis retenu de la toucher.

— J’imagine alors que tu as dû prendre ton mal en patience et te sentir très à l’étroit.


Ilona déboutonna le pantalon de son époux et libéra sa verge turgescente.


— Voilà ce qu’il nous manquait, Porngirl. Une belle queue à sucer pour finir notre cocktail "Love between men and women".

— Vous préparez un cocktail ?

— Oui, une recette expérimentale à base de cyprine, de sperme et de rhum.

— Ça a l’air particulier.

— Ça le sera, mon chéri. En attendant...


Ilona goba le sexe de son mari à pleine bouche tandis que Porngirl caressait lascivement les bourses de StormX et les léchait ponctuellement. Le jeune homme ferma les yeux pour mieux savourer la douce sensation de plaisir qui l’envahissait désormais.


Il sentit sa verge quitter la bouche d’Ilona et entrer dans celle de Porngirl. En sentant les doigts de son épouse sur ses testicules, StormX en déduisit que les deux femmes avaient échangé leurs rôles.


Le banquier savoura cet agréable traitement encore quelque temps et sentit sa verge palpiter dans la bouche de Porngirl qui l’en fit gentiment sortir.


— Il va jouir ! Ilona, va chercher notre prototype !


L’épouse de StormX s’empara d’une coupe en argent posée sur une table et la plaça juste devant le sexe de son époux qui éjacula dans un râle de plaisir.


Les deux femmes versèrent ensuite un peu de rhum dans le mélange de sperme et de cyprine et burent chacune une gorgée de leur cocktail.


— Alors ? Il est bon ?

— Oui, excellent.

— Dans ce cas, je crois savoir comment en préparer plus sans trop nous épuiser.

— Comment ?

— Tu te souviens de la citoyenne qui a créé une invention destinée à insulter les membres du gouvernement ?

— Oui.

— Elle a été condamnée à être l’esclave d’Erika à vie. Et Erika m’a promis que si elle gagnait, elle nous la laisserait.

— Je saisis ! Très bonne idée, mon chéri : une esclave pour nous procurer du plaisir et préparer nos cocktails. Espérons qu’Erika gagne.

— Espérons.



Epilogue : Les résultats du concours ne tardèrent pas à tomber et grâce au bon goût de StormX, Erika le gagna haut la main et, comme promis, laissa son esclave aux deux banquiers qui ne manquèrent pas de l’utiliser dans leur production de cocktails "Love between men and women".



FIN

Diffuse en direct !
Regarder son live