Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 10 167 fois
  • 33 J'aime
  • 0 Commentaire

Ma stratégie

Chapitre 3

Inceste

Mon père était à la maison pour la semaine. Moi je m’arrangeais pour coincer maman vite fait dans un coin quand papa était occupé ou aux courses et que je savais mes petits frères aussi occupés soit avec papa aux courses soit chez des amis à eux. Ça se traduisait par des caresses, des doigts dans la chatte ou dans le cul que je lui faisais sentir et lécher, des grosses embrassades avec la langue. Ca restait soft et rapide, de peur de se faire prendre, que mon père ou un de mes frères fasse irruption, on faisait des cochonneries, mais très discrètement. Je voyais que maman prenait plaisir à se dépraver comme ça. Elle a même inventé un petit rituel, lorsqu’elle préparait à manger toute seule dans la cuisine, pendant que le reste de la famille vaqué à ses occupations, elle m’appelait en criant, pour soit disant me faire goûter son plat…. Et ça à chaque fois…. C’était l’occasion pour elle de se taper son petit trip qui la mettait dans tous ses états, et moi aussi je l’avoue. Elle prenait toujours avec ses doigts, un petit peu du plat qu’elle préparait dans sa casserole ou dans sa poêle, et me le plaçait délicatement dans la bouche, elle me laissait à peine le temps de mâcher, qu’elle collait déjà sa bouche pleine de salive contre la mienne, et elle allait chercher la bouffe avec sa langue en inclinant ma tête, jusqu’à ce que tout soit aspiré dans la sienne. Ensuite elle se faisait un plaisir d’avaler. Et me demandait exprès à voix haute et intelligible si le plat était bon. Ce que je ne manquais pas de lui répondre par l’affirmative. Quelquefois, mon père qui nous entendait du salon juste à côté, nous rejoignait pour lui aussi goûter le bon plat de maman. Malheureusement pour lui il n’avait pas le droit au même sort, maman le laissait prendre la cuillère pour goûter…

Pendant qu’on mangeait, de temps en temps, maman, en face de moi se permettait de laisser tomber sa pantoufle ou sa chaussure, et de passer tendrement son pied nu sur mon sexe sous la table sans que personne ne s’en rende compte, mais juste quelques instants… le temps de m’exciter… Elle aimait faire l’allumeuse. Une fois elle a même poussé l’extrême, elle avait laissé au bord de l’assiette un morceau de blanc de poulet qui soit disant était de trop…. Comme le repas était fini et que tout le monde voulait esquiver le moment ou nous devons débarrasser la table, papa partait dans le salon à la télé, mes frères soit aux wc (comme par hasard), soit dans leur chambre. Je restais dans la cuisine pour donner un coup de main à maman. Elle prit le blanc de poulet restant, et se l’ai mis sous la jupe, enfoncé dans la chatte. Elle m’a dit, c’est pour toi tout à l’heure, pas de gaspillage ! En me faisant un clin d’œil et un sourire coquin. Ca l’excitait de mélanger la bouffe et le sexe. Et moi aussi je ne peux pas le nier. Ensuite, une fois fini de débarrasser, elle m’a dit que c’était bon, qu’elle finissait la vaisselle que je pouvais monter dans ma chambre. Elle allait monter aussi dans les chambres tout à l’heure, nous donner le linge qu’elle avait repassé le matin. Je m’exécute, et 10 minutes après je l’entends monter les escaliers qui mènent à nos chambres. Elle va dans les deux chambres de mes frères, puis vient dans la mienne avec son panier à linge. Elle me dit que mes deux frères font la sieste et que mon père toujours en bas, s’est endormi devant la télé. Elle m’embrasse et commence à se mettre à cheval sur moi, elle me dit que le poulet doit être prêt maintenant, 15 minutes qu’il mijote. Elle va le chercher au fond de sa chatte, visiblement elle l’a bien mis au fond, et elle me le met dans la bouche. Il est plein de sécrétion et a un petit goût salé…. Ensuite même rituel, à peine mâché qu’elle se jette sur ma bouche, pendant qu’avec une main elle me baisse mon jogging, elle saisit et sort ma bite pour s’empaler dessus. On joue avec la viande qui se mélange dans nos bouches, la chevauché à peine commencée, je retourne maman et la place dos sur le lit, sans desceller nos bouches, sans enlevé mon sexe du sien. Elle s’arrange pour que j’ai tout dans la bouche en repoussant avec sa langue, puis relâche ma bouche. Elle me demande de tout lui recracher dans la bouche avec ses yeux de perverse. Ce que je fais dans un long filet de bave. Elle prend tout sans broncher et mâche la mixture, encaissant mes coups de bite bien profond dans son utérus. Elle avale tout, pendant que moi je continue à la pilonner. Au bout de 5 minutes de se traitement, je joins à nouveau nos deux bouches, pour mon accélération finale, jusqu’à me déverser en elle. Elle a couiné un peu mais on est passé inaperçu, c’est l’essentiel…. Elle a trempé ses doigts dans la chatte et les a léché, elle m’a dit que le sperme au goût poulet, elle adorait ! Qu’elle dingue ma mère…. Ensuite nous nous sommes embrassés avec encore un échange de salive au goût de viande. Elle est repartie en bas, ayant fini de distribuer le linge à ses enfants. Quelle bonne mère de famille !

Voilà les petits extra qui se passent, quand papa est là, pas évident quand on veut rester discret !

Diffuse en direct !
Regarder son live