Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 3 951 fois
  • 4 J'aime
  • 0 Commentaire

2 semaines ont passé et Sue c?est réellement transformée. De la femme timide et réservée qu?elle était, elle est devenue une femme pleine d?initiative et sans complexe.

Sa grande beauté (Eurasienne) est mise en valeur par les tenues hyper sexy qu?elle a adoptées depuis sa débauche ...

Elle est fière de son corps et le met en valeur.

Je vous ai dit qu?elle était interprète Anglai et Arabe. Elle travaille pour un consortium pétrolier. Tous les jours, elle traduits des courriers et des discours. De temps à autres, elle fait un petit voyage en Angleterre et à Strasbourg.

Ce soir, elle m?annonce que son Directeur des Relations Publiques, lui a proposé de partir 15 jours en Arabie Saoudite, pour accompagner le Directeur d?exploitation des zones subsahariennes, à Riyad.

Elle accepterait bien mais l?Arabie Saoudite, c?est pas son truc ....

En fait elle a fini par refuser.

Par contre elle a accepté une mission d?un semaine à vienne en qualité d?interprète d?un Directeur d?exploitation algérien pour suivre des conférences à l?Opep.

Elle a donc voyagé ce lundi matin du mois de mai. Elle sera de retour dimanche vers midi.

Durant son séjour elle sera au Palais Schwarzenberg Hôtel à Vienne. Un 5 étoiles.

Tout est réservé à l?avance, mais lorsqu?elle voyage ainsi, on lui remet une carte bancaire de la société. ( heureusement )

J?ai bien essayé de l?appeler plusieurs fois à son hôtel, le soir mais l?on me répond toujours que Madame XX, est au Grand Salon ou au Restaurant ou en Réunion ....

Nous sommes convenus que je ne devais pas l?appeler sur son portable pour éviter de déranger ses clients.

Dans ces cas, d?occupation extrême c?est souvent elle qui m?appelle, mais là ... rien.

Je ne suis pas inquiet du tout, mais ma chérie me manque énormément.

Bref, elle est rentrée comme prévue et j?étais en joie de la retrouver.

Nous sommes sortis déjeuner et avons fait une ballade dans le bois. Puis nous sommes allés nous faire ? une toile ? ... et dîner devant un énorme plateau de coquillages et crustacés.

Sue m?avait dit qu?elle me raconterait son séjour, au calme, dans notre salon. J?étais donc impatient de savoir.

Ainsi, donc, à l?aise et dévêtu comme à notre habitude, chez nous, nous buvions un verre et j?interrogeais alors Sue.

? Alors, ce séjour ? ?

? Oui, j?y viens ... est-ce que tu as été étonné de ne pas avoir de nouvelle toute la semaine. La réception m?a dit que tu avais beaucoup appelé ? ?

? Bien sur, mais je n?étais pas inquiet, pour autant ?

? En fait j?ai très peu travaillé, mon client était assez incommodé par le peu d?intérêt des conférences auxquelles il devait assister ?

? Ah, pourtant, justement, le réceptionniste me laissait entendre que tu étais fort occupée ?

? Oh, ils ont l?habitude ?

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

? L?habitude de quoi ? ?

? De répondre au mari .... Cocu ?

? Comment ? Quoi ? ?

? Cocu, cocu mon chéri, j?ai dit mari ... cocu ?

? Tu voudrais bien m?expliquer ? ?

? Avec joie ... J?explique : Nous avons assisté à la première conférence, très courte d?ailleurs, et mon client n?arrêtais pas de râler et de se demander ce qu?il foutait ici. Bref nous avons fait un tour dans le centre ville et nous avons dîné sur les bords du Danube. Après nous sommes rentrés à notre hôtel et chacun dans sa chambre. Le lendemain, soit le mardi. Même chose, il s?endormait. Même colère, même phrases .... ( en arabe ) Pourquoi ils m?ont fait venir à ces putains de conférences à la con .... Qu?est-ce que je suis venu foutre, ici ... Et moi, sans me démonter, j?ai répondu .... Mais moi voyons ..... Il m?a regardé hébété et il a dit Comment, pardon, vous dites ? Et moi de répéter .... Vous vous demandez ce que vous êtes venu foutre, ici, alors je vous réponds ... Moi, vous comprenez .... Il était scié : Heu, oui je comprends mais, enfin, sans trop comprendre, vous voulez dire que vous et moi, on pourrait ..

Et je répondis : Oui, on pourrait. Alors il changea du tout au tout, après m?avoir dit que je pourrais être sa fille, mais qu?il se sentait prêt à un inceste, il héla un taxi et nous voilà dans sa suite .... A nous embrasser et à nous déshabiller comme des amants dans les films. Je te passe les compliments de beauté sur mon visage et mon corps de déesses. De mon coté aussi je le complimentais pour sa ? verdure ?, il bandait comme un taureau, et sur l?ampleur de sa virilité, il était monté comme un âne. Moyennement long mais costaud son engin, je n?arrivais pas à le prendre dans ma bouche pour le sucer convenablement. On a fait un 69 d?enfer et quand il m?a prise, j?ai jouis presque aussitôt. Il m?a baisée au moins pendant 30 mn avant de dire les pires insultes qu?il pouvait dire en éjaculant tout son sperme au fond de mon vagin. La quantité était colossale. A croire qu?il n?avait pas baisé depuis longtemps. Alors plus tard, quand il m?a enculée, car il m?a enculée, je peux te dire que je l?ai senti passé, sa queue dans mon cul. Un baiseur de première classe. Le matin après un petit déjeuner de circonstance, il m?a demandé de le sucer. Ce que j?ai fait bien sur. Il a jouis dans ma bouche et j?ai tout avalé. Il était suffoqué de me voir avalé son sperme. Et nous sommes sortis ... ?

J?avais écouté cette longue tirade, sans parler.

Et en fait je ne savais pas quoi dire, tant j?étais estomaqué.

? Alors toi ... quand tu as démarré, on ne t?arrête plus ?

? C?est ce que tu voulais, non ? Tu voulais que je sois une femme adultère, que je te trompe, que j?ai des amants, que je sois salope, pute ... eh bien voila, je fais tout ça, je suis tout ça ?

? heu .. oui, ma foi ... je suis, enfin, je ne sais pas quoi dire, tu me balance ça, comme ça ?

? Tu veux que je te raconte la suite ? ?

? Evidemment, il ne manquerait plus que tu le garde pour toi ?

? Inutile de te dire qu?on a plus remis les pieds aux conférences et que ma note va augmenter considérablement, chez mes employeurs. On a fait les boutiques et il m?a acheté plein de fringues. Je lui disais bien que ... mais il ne voulait rien savoir. Ensuite ... il m?a prise régulièrement 3 fois par jour, c?était invariable, le matin c?était sa fellation complète avant de sortir, le soir c?était une fois par devant et une fois par derrière. Et jusqu?à ce matin ... c?était l?exception, il m?a baisée et enculée. Voilà mon séjour, mon amour ?

? Vraiment je ne pouvais pas imaginer une seconde ce déroulement ?

? Tu es fier de ta femme adorée ? ?

? Fier c?est peu dire ?

? Alors, prend moi, maintenant, je suis toute prête ... ?

Effectivement elle était prête ... sa mouille coulait à flot. Mais lorsque je pénétrais en elle, ma bite fut comme aspirée ... par le gouffre béant .... Nous nous sommes regardés sans comprendre, ou mieux en comprenant trop bien. Mon sexe était trop petit. Pas assez long et pas assez large. Alors, Sue, jamais à court de ressource, m?embrassa et me dit :

? C?est sur que c?est pas la grosse queue de Mohamed, oui c?est son prénom j?ai oublié de te le dire, la sienne je la sentais bien et il me faisait joui, lui au moins, mais toi le petit mari cocu avec sa petite queue, tu ne peux plus me faire jouir comme lui ... ?

Ces mots m?excitaient et je la baisais avec acharnement, me démenant comme un bon diable.

? Continue, salope ?

? D?accord ... car tu ne sais pas tout, encore, il m?a invitée à passer des vacances dans sa maison au Maroc, à Agadir, quand je veux et il sera en France au mois de juin. Si tu veux je peux le prendre comme amant régulier .... Et lui appartenir souvent, comme ça tu sera cocu par un amant régulier ... Moi je voudrais bien parce que j?adore sa grosse queue en moi ?

Je ne pouvais en supporte d?avantage et je jouis comme un fou furieux, ce qui déclencha, in extremis son orgasme. J?en fus très heureux et ma femme aussi.

La semaine nous plongea chacun dans notre travail, surtout le mien qui était fastidieux. Le soir, j?avais encore du travail et travaillais sur un de mes PC. Alors Sue, s?occupait ou travaillait, elle aussi.

Sue a été sollicitée par Léopol mais nous avons décliné son invitation. Nous avons passé un week-end à Deauville et le suivant à Strasbourg. Un autre week-end à visiter une maison que nous voudrions acheter dans le sud près de Collioure.

Karim, aussi, c?est manifesté, mais là encore, Sue n?a pas donné suite.

Il fait chaud en ces premiers jours de juin. Notre couple s?enlise petit à petit dans la routine de nos vies chargées de travail. Nous avons fait l?amour, peu souvent certes. Sue doit regretter la petitesse de ma verge.

Pourtant nous sommes très heureux ensemble et nous aimons passionnément. Je suis toujours en respectueuse admiration devant la beauté de ma femme. Ses seins sont faits à la perfection, ils sont ronds et lourds, très légèrement tombant sous leur propre poids, ils sont gros, 95 C. Bref ils sont magnifiques.

Sa taille est fine et son ventre plat. Ses jambes sont longues et ses cuisses bien galbées.

Ses hanches son larges et très féminines et ses fesses bien dodues.

Sa peau est hâlée et ferme sans être musclée.

Et son visage pourrait être celui de la beauté personnifiée. Elle est typée, Eurasienne, ses yeux clairs d?un vert noisette sont en amande. Belle elle est très belle et j?en suis fier et très amoureux.

C?est ce mardi, que prenant le courrier dans la boite, je suis attiré par une enveloppe venant de d?Algérie. Lorsque Sue entre elle ouvre l?enveloppe et sourit.

? C?est de Mohamed, il se rappelle à mon bon souvenir et m?invite comme promis à Agadir la semaine prochaine ?

? Il pense encore à toi, tu as du le marquer ?

? J?espère bien .... Je suis une femme et comme toute femme, j?aime plaire ?

? Et que comptes-tu faire ? ?

? Avec ta permission et même ton aimable autorisation, je vais y aller ?

? Je m?en doutais, tu n?attendais que ça .... ?

? Je dois avouer que oui, comment t?en doutais-tu ? ?

? Parce que tu as refusé toutes les invitations ... des autres ?

? Tu es un fin psychologue, mon amour ?

? Non, mais c?est tellement évident ... ?

Tous les jours qui ont précédé, sont départ, Sue était impatiente. Préparant ses affaires chaque jour et les défaisant pour les remplacer par d?autres.

J?observais cette fébrilité grandissante, plus le jour J s?approchait.

J?en été quelque peu triste ... être séparée de Sue me rend toujours triste.

Mais j?assumais pleinement mes idées et mes fantasmes.

Sue le savait d?ailleurs très bien.

Et le jour J arriva. Après des effusions amoureuses elle est partie pour l?aéroport.

Et comme nous en étions convenue, elle n?appela pas au téléphone .... Mais, oui mais avec un grand mais, elle ne rentra pas comme prévue, au bout des 7 jours octroyés par moi, son mari.

Ni même les jours suivants .... Un simple email, me disait ... ? Ne t?inquiète surtout pas, tout va très bien, à bientôt ? Elle ne revint seulement que le 20 juillet. Elle était partie 1 mois et demi.

Lorsqu?elle arriva, j?étai sans colère mais heureux qu?elle soit là et elle le savait. Toutefois, je m?inquiétais pour son emploi .... Elle me rassura en m?informant que Mohamed avait ? couvert ? son escapade par une mission de longue durée et en avait assumé la facture.

Je ne me lassais pas de la regarder et de la toucher, de la caresser et de l?embrasser.

Elle était bronzée, sans trop.

Nous ne sommes pas sortis le soir car, a-t-elle dit, ? Je suis tellement sortie .... ?

Elle voulait que nous soyons dans notre intimité pour me dire : ? plein de bonnes choses ?

? Je vais te dire certaines chose mais je ne veux à aucun moment que tu m?interrompe, d?accord ? ?

? C?est toi qui choisi ?

? Alors, d?accord : Je ne vais pas te raconter les ébats sexuels que nous avons eus, tu le sais bien, je pourrais te dire qu?il m?a tout fait, évidemment, mais ça tu le sais très bien. Pas un seul jour où nous n?avons fait l?amour et tout ce qui va avec. Il est d?une sensualité incroyable. Non, je préfère te parler de choses cérébrales et pourtant concrètes. Tu sais, Alex, depuis que tu m?as révélée à ma sensualité, je t?ai en fait moi aussi révélé, il faut bien le dire, et j?ai compris que tu aimais mais aussi que tu voulais, que tu désirais être cocu, me voir baisée et enculée par d?autres hommes c?est sur que ça te plait, mais que je sois salope et pute en dehors de toi, ça te comble. Je le sais. En outre, tu aimes te sentir humilié et bafoué en ta qualité de mari cocu. Alors, c?est un peu pour ça que j?ai accepté de partir rejoindre Mohamed et que je ne suis pas rentrée comme prévue, je voulais que tu souffres de mon absence et que tu m?imagines avec mon amant. Mais ce n?est pas tout, figure toi qu?avant de partir, j?ai arrêté de prendre la pilule, hum, je ne t?ai rien dit car je ne voulais rien te dire de mes intentions. Et depuis, je n?ai pas eu mes règles, il y a de fortes chances que je sois enceinte de Mohamed. J?irais faire le test de grossesse. En fait, je veux te dire clairement et officiellement que tu es réellement cocu. Mohamed est mon amant et je suis probablement enceinte de lui. Maintenant tu as la parole ?

? Ouffff, que dire, je ne sais pas trop, je suis sous le choc. Tu me dit que tu es enceinte et je ne pense qu?à ça, le reste est secondaire ... ?

? Mais je te dis aussi que j?ai un amant régulier et que nous nous verrons souvent ?

? J?ai bien compris, j?ai bien compris ?

? Mais encore ? ?

? Rien d?autres, je me sens triste et malheureux, je souffre si tu veux le savoir ?

? C?est bien, mon intention était bien que tu réagisse ainsi ?

? C?est réussi ?

? Et je t?informe aussi que nous ne ferons pas l?amour avant le résultat du test ?

? Tu ne peux pas me faire ça ? ?

? Il le faut bien ?

? Mais pourquoi ?

? Je veux être sure d?être bien enceinte de Mohamed avant ?

? Bofff, c?est pas possible ?

? Je regrette, mais il le faut ?

J?ai donc attendu ce fameux résultat qui, à tout dire, me préoccupait beaucoup aussi.

Nous sommes allés ensemble au laboratoire ...

Heureusement pour moi le teste était négatif. Mais pour Sue ce fut une vraie déception.

Probablement le voyage et le changement de climat avaient déréglé son cycle.

Elle en fut perturbée, encore pendant une bonne semaine.

Enfin elle reprit le dessus et s?excusa de son comportement envers moi et regretta beaucoup de m?avoir ainsi fait supporter sa déception qui n?aurait jamais dû être, d?ailleurs.

Elle se confondit en excuses et fit tout pour se faire pardonner.

Visiblement son comportement l?étonnait.

Enfin, nous avons pu faire l?amour et notre amour si grand fit que malgré le manque d?ampleur de ma bite, se fut une réussite, elle réussi à jouir et nous étions très heureux.

Elle ne reprit pas son travail immédiatement car nous avions bien sur planifié nos vacances et nous étions à deux jours de partir.

En fait nous sommes partis à Collioure où nous avons fini par acheter cette maison tant convoitée.

Nous avons passé un mois de repos sans ... contrainte et aussi sans sexe.

Ces règles étaient revenues normalement.

De retour à Paris ... nous avons repris notre travail.

Et ce retour à la ? normale ? commençait à peser sur la libido de Sue.

Un vendredi soir alors que nous étions en boite de nuit, Sue se lâcha ....

Elle dansait sensuellement avec un bel homme, un très bel homme grand et musclé. De loin j?observais. Et je me dis que Sue était toujours attiré par des hommes d?origine arabes. Bizarre.

En effet ce jeune et beau jeune homme était certainement Kabyle.

En fin de nuit, elle me présenta ? Matoub ? un Kabyle et aussi ses deux amis Ahmis et Yenni, tous les deux Kabyle aussi, tous les 3, magnifiquement beaux.

Nous avons discuté longuement et ils nous dirent habiter ensemble à Nanterre où ils sont étudiants. Leurs familles restées au pays avaient loué un appartement à cet effet.

24 ans était leur âge moyen.

Charmants garçons pleins de courtoisie.

Matoub dit qu?il n?avait jamais vu une aussi belle femme que Sue et me félicita ...

Ahmis et Yenni n?étaient pas en reste, il participait allègrement aux échanges et Sue était au centre de tous les intérêts.

Nous avons sympathisé et nous les avons invité à venir prendre un verre le samedi soir.

Nous nous sommes séparés .... Cordialement et amicalement.

Le Samedi soir vers 20 heures tout était prêt. Sue avait préparé des mets asiatiques et français et arabes forts appétissants.

A 21 heures ils sont arrivés. Tenues décontractée.

Sue, elle, avait voulu être hyper sexy et portait une mini jupe évasée en ovale, style lambada et un T-shirt court lui couvrant juste ses gros seins, le ventre nu.

Elle n?avait pas mis de culotte et je la soupçonnais d?espérait quelque chose. Mais sachant qu?elle ne prenait toujours pas la pilule, je me disais que c?était mon imagination fertile, car nous n?avions aucun préservatif.

Sue avait servi des alcools, du champagne et des sodas.

J?avais mis de la musique en sourdine et nous discutions joyeusement.

Matoub me demanda l?autorisation de danser avec Sue et je lui accordais.

Ils dansèrent sur 3 ou 4 chansons lentes et s?assirent.

Puis ce fut le tout de Ahmis, puis celui de Yenni de danser avec Sue.

Le champagne et les autres boissons nous avaient rendu euphoriques et Sue décréta que puisque nous avions de la bonne musique, il n?était pas nécessaire de sortir en boite. Elle tamisa les lumières.

Ainsi, Matoub dansa à nouveau avec Sue et je cru voir que ses mains descendaient sur les fesses de Sue. En effet, il caressait les fesses de Sue sans qu?elle réagisse. Au contraire elle se collait à lui avec plus de sensualité.

Et continuant comme s?ils étaient seuls, Matoub releva la mini jupe de Sue et caressa ses fesses nues. Je ne savais pas ce que je devais faire. Devais-je intervenir ... J?en étais là de mes pensés, lorsque Sue, d?elle-même, embrassa son partenaire à pleine bouche. Je su alors que je devais laisser faire.

Ahmis et Yenni me regardèrent et redoutèrent ma réaction. Mais je restais sans rien faire, regardant ma femme flirter avec Matoub.

Après 2 danses de flirt, Sue s?arrêta et tomba à genoux devant son partenaire, elle ouvrit son pantalon, qu?elle fit tomber à ses pieds et baissa le slip qui alla rejoindre le pantalon. Elle prit le sexe déjà en érection et le porta à ses lèvres. Elle ouvrit la bouche et le suça avec envie et délectation. Moi et les autres nous regardions la scène ....

Sue et Matoub furent nus .... La queue de Matoub était tendue et Sue le branlait. Matoub, poussa alors Sue et elle se retrouva allongée sur la moquette épaisse du Salon.

Il s?installa entre ses cuisses et avança sa puissante verge vers le sexe de Sue. Elle le stoppa en prenant sa queue en main. Réflexe. Elle me regarda et me questionna du regard. Ne voyant pas réponse arriver, elle dit :

? Alex, il n?a pas de préservatif ... ?

? Je sais ... ?

? Tu sais ? ?

? Oui, je sais ?

? Mais, il va me pénétrer ?

? Oui, je sais ?

? Tu veux ? ?

? Oui, car je sais que c?est ce que tu veux, aussi ?

Sue me sourit de ce sourire vicieux qui voulait aussi dire, je t?aime.

Elle lâcha la queue de Matoub et celui-ci appuya alors son gland sur la vulve, écarta les lèvres et avec son sexe, le passa plusieurs fois dans la vulve mouillée et le bout pénétra le vagin.

Sue soupira fort. Matoub poussa et la bite pénétra entièrement le vagin de ma femme. Elle avait la bite entièrement en elle.

Matoub s?activa dans son va et vient et baisa Sue.

Nous étions 3 voyeurs. Nous regardions le couple faire l?amour. Matoub était un bon baiseur. Il tenait Sue par les hanches, la soulevant et s?enfonçant en elle profondément.

Sue cria sa jouissance et ses mains voulaient s?accrocher à la moquette.

Matoub la prenait toujours ...

Sue s?envoyer en l?air et son plaisir faisait plaisir à voir.

Matoub dit :

? Je vais venir ... ?

Sue sans me consulter cette fois, toute à sa jouissance répondit :

? Oui, viens, viens, jouis en moi, remplis moi ?

Et Matoub libéra sa jouissance et tout son sperme au fond du vagin de ma femme qui hurla un nouvel orgasme.

Ils s?écroulèrent ....

Matoub se retira et confus s?excusa auprès de moi. Je le rassurais en lui disant que c?est ce que voulait Sue.

Sue se leva et alla directement dans la chambre.

Aussitôt, comprenant que Sue risquait de s?en vouloir et de ?attrister, je dis alors à Ahmis d?aller la rejoindre ... et de lui dire que c?est moi qui le voulait.

Ahmis y couru ...

10 mn après, nous entendions le plaisir et les cris de jouissance de Sue.

Il revint au salon et je dis à Yenni de prendre son tour.

Même chose et Sue nous donna à nouveau son cri de jouissance fulgurant.

Lorsque Yenni revint, sans attendre mon autorisation Matoub alla rejoindre Sue et ferma la porte. Ahmis et Yenni partirent ....

Je restais au salon et finis par m?endormir.

Lorsque je me réveillais, j?allais dans la chambre et trouvait Sue et matoub endormis dans les bras l?un de l?autre.

Matoub resta le dimanche avec nous et prit encore Sue par 2 fois.

Seuls, le dimanche soir, nous avons discuté de ce qui venait de se passer.

? Chéri, j?ai passé un week-end merveilleux et je t?en remercie ?

? Moi aussi mon amour, c?était beau de te voir ainsi ?

? Tous les 3, ils avaient des bites énormes et ils m?ont remplis de leur foutre ?

? C?est ce que tu aimes, non ? ?

? Mais tu sais que je risque d?être enceinte, je suis en plaine période de fécondation .... ?

? Je sais, mais c?est ce que tu veux, non ? ?

? Et toi ? ?

? Je veux prendre le risque ?

? Tu ne serais pas mal si j?étais enceinte d?un autre que toi, alors ? ?

? Je ne sais pas trop, c?est ce que tu m?avais déjà préparé, non ? ?

? Oui, je pense que tu serais, ainsi, comblé et cocu vraiment ?

? Je crois aussi que je le veux ?

? Et si nous leur demandions de revenir, encore ... ?

? C?est une excellente idée ?

? Je t?aime ?

Sue contacta Matoub, mais aussi Ahmis et Yenni. Maintenant, ils viennent régulièrement à la maison.

Des fois ensemble, des fois à deux, dès fois seul. En semaine ou les week-end, la journée ou le soir, ou la nuit, lorsque je suis présent ou non.

Sue est enfin heureuse, elle a 3 amants réguliers qui la comblent sexuellement.

Elle est enceinte, le test de confirmation a été positif.

Nous n?avons plus eu besoin de recourir à d?autres ... hommes à l?extérieur ....

Les 3 jeunes amants de Sue assurent parfaitemen leur rôle et ils adorent Sue qui est totalement comblée.

Moi, j?assiste souvent aux ébats et j?ai de temps en temps le plaisir de faire l?amour avec ma femme.

Nos amis Kabyles sont encore étudiants en France pour 2 ou 3 ans .... Nous avons encore de beaux jours devant nous.



FIN

Diffuse en direct !
Regarder son live