Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 61 088 fois
  • 328 J'aime
  • 16 Commentaires

Je suis devenue une maman salope

Chapitre 1

Inceste

Je m’appelle Virginie, je suis une jolie brune avec un corps mince et élancé. Je suis une maman très câline et attentionnée, avec un fils et une fille.

Pour rentrer directement dans le vif du sujet, l’autre jour, j’ai vu mon fils se branler dans la salle de bain...

Bien entendu, il n’a pas remarqué ma présence, la porte était légèrement entre-baillée.

J’étais un peu choquée qu’il s’adonne déjà à ce genre de choses, il regarde des dessins animés, joue aux jeux vidéos, je ne comprends pas ce qui a pu déclencher chez lui une telle pulsion.


Son sexe que je n’avais plus vu depuis quelques années était en érection, et de bonne taille.

J’étais également surprise de voir qu’il avait déjà des poils pubiens.

Mon bébé était debout, entièrement nu, à se toucher le zizi comme un cochon !


Ensuite, il se baissa pour ramasser quelque chose. J’hallucinais, c’était une de mes petites culottes ! Et pas n’importe laquelle, un string rouge en dentelle qui m’avait coûté cher, qu’il avait dû trouver dans le linge sale.

Il huma profondément ma petite culotte, puis s’astiquait très rapidement ensuite. Il recommença l’opération plusieurs fois.


Je devais me rendre à l’évidence, mon bébé était devenu un adolescent.

Cependant, il est impossible de savoir si c’était la première fois qu’il pratiquait cela.

C’était peut-être le cas comme il avait l’air d’être impatient, comme s’il attendait quelque chose.


C’est à ce moment-là que ma fille chérie revenait du cinéma, et voulait utiliser la salle de bain. Je lui ai ordonné de prendre son bain plus tard, ce n’était vraiment pas le moment.

Après avoir échappé à la catastrophe, je regardais de nouveau mon fils en train de se masturber.

J’étais furieuse qu’il ait piqué ma petite culotte pour faire ça. Il aurait pu le faire dans sa chambre avec un magazine de lingerie, par exemple.


Il avait déjà dû essayer, mais l’odeur de ma chatte sur mon string était probablement bien plus excitante.

Puis tout à coup, il lâcha la culotte, et se mit à genoux en gémissant, avec la bite bien raide à la main...


— Maman... dit-il timidement.


Et à ce moment-là, je n’en croyais pas mes yeux, il a du sperme en plus !

J’étais choquée d’avoir assisté à une scène pareille, surtout que je ne me doutais pas un instant que mon fils puisse déjà en avoir.


Pour l’instant, je décide de ne pas lui en parler, mais il va falloir qu’on aborde le sujet un jour ou l’autre...

Je dois accepter que mon fils grandisse et il est en train de devenir un homme.

Il est ami avec le fils du voisin qui a à peu près le même âge. J’en parlerai à sa mère pour savoir si son fils a lui aussi les hormones en ébullition.


Mon fils se rhabilla puis sortit de la salle de bain. Je fis mine d’arriver juste à ce moment-là. Mon bébé avec "la rondelle sur la tête" m’indiqua que je pouvais utiliser la salle de bain. J’entrais puis refermais la porte à clefs. Je repris ma petite culotte odorante qui lui avait donné tant de plaisir, et constatais qu’il n’avait même pas pris la peine d’essuyer le sperme sur le carrelage !

Il va finir par me rendre dingue. Il va falloir que l’on ait une petite discussion lui et moi.


Mais tout cela pouvait attendre le lendemain.

La nuit tomba et toute la famille alla se coucher. Mon mari tomba rapidement de sommeil, tellement son travail l’avait fatigué.

Allongée dans mon lit, je n’arrêtais pas de penser à la scène de mon fils en train de se branler, et je trouvais cela à la fois très dérangeant, mais terriblement excitant.

Mon mari ne m’ayant pas satisfaite depuis un certain temps, le besoin pour moi commençait à se faire sentir...

J’avais vraiment honte de moi, mais je me suis caressé la chatte en pensant à mon fils...

Le plaisir était si intense, qu’il me provoqua un orgasme de haut vol, beaucoup plus fort qu’avec mon mari.

Je me demandais ce qu’il était en train de m’arriver, j’ai même lâché d’importantes sécrétions vaginales dans les draps du lit...


Moi qui avais toujours été une maman modèle qui éduquait de la meilleure manière possible mes enfants, avec des pensées aussi perverses... C’est comme si le démon qui s’était emparé de mon fils aujourd’hui m’avait pénétrée à mon tour...

Je pense que je me souviendrais longtemps des premières éjaculations de mon fils. Et ce n’est pas toutes les mamans qui assistent à ce genre de scènes coquines. Malgré mon orgasme, j’étais encore éveillée et excitée. Mon mari dormait profondément sur le dos. Toujours en pensant à mon fils, je mis ma main dans le caleçon de mon mari, et commençais à effectuer des va-et-vient avec son pénis.

Il ne se réveilla même pas, tellement il était crevé, mais il bandait.

Je lui prodiguais une branlette digne de ce nom, comme celle que mon fils venait de se faire tout à l’heure.


Ce gros cochon murmura dans son sommeil: "Oh oui Sophie". J’étais furieuse, c’était une collègue de travail qui venait parfois nous rendre visite à la maison. Enfin bref, je lui pardonne puisque je me suis branlée en pensant à notre fils.

Mon mari éjacula sans se réveiller. J’ai essuyé son sperme avec des mouchoirs, en effet, sa semence n’a plus bon goût avec les années. Je finis par trouver enfin le sommeil. J’étais impatiente de revoir mon fils, sachant qu’en ce moment même, des millions de spermatozoïdes doivent se précipiter dans ses couilles, en attendant de sortir... Je suis devenue une véritable maman salope...

Diffuse en direct !
Regarder son live