Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Lue 1 190 fois
  • 4 J'aime
  • 0 Commentaire

Je ne suis que sucée

Chapitre 1

Orgie / Partouze

Mon ami, m’emmène quelques fois dans des soirées spéciales où nous baisons chacun de notre coté.

Nous aimons nous regarder faire l’amour avec une autre personne. J’aime à peu près tout!

Les hommes, plusieurs hommes à la fois, les doubles pénétrations, les autres filles avec qui J’ai d’énormes orgasmes, je ne sais pas encore pourquoi.

Lui aime baiser d’autres femmes et quelques fois se faire mettre une bonne queue dans son cul, il se branle en même temps.

J’aime le voir dans ces situations. Il m’est arrivée d’aller le branler de le sucer. Quand il avait le cul rempli.

Cette nuit nous sommes allés chez des amis de toujours dans l’idée de baiser, quoiqu’il en soit de jouir.

La soirée s’annonçait prometteuse, nous flirtions avec la maîtresse de maison en nous embrassant et paressant les seins. Les hommes ont une idée bizarre pour moi: ils m’ont déshabillée: je n’ai rien contre.

La femme vient vers moi pour me caresser le clitoris. Ce n’est pas le désir des hommes: ils m’attachent sur une chaise, les bras bien serrés contre les montants de la chaise, les chevilles emprisonnées contre les pieds. Au lieu de participer à ma fête qui s’annonçait, je me retrouve simple spectatrice.

Je vois mon mari et celui de la maîtresse de maisons s’en prendre à la seule fille: ils la caressent partout, l’embrassent, la branlent, la sucent. Et moi je reste là sans pourvoir faire quelque chose, pas même me branler, et pourtant j’en ai envie.

Je mouille sans arrêt. Je ne peux que leur dire que j’ai envie, moi aussi de jouir. Peine perdue: ils baisent en trio: la fille geint pendant qu’elle se fait mettre et moi je dois rester à les regarder. Je demande sans cesse que quelqu’un me mette un simple gode dans ma moule.

Ils restent là à baiser et jouir continuellement. Sans doute une heure plus tard, mon mari demande de se faire mettre dans le cul. Je ne peux même pas le branler.

Je me tortille sur ma chaise. Enfin l’autre femme s’intéresse à moi: elle s’approche lentement, trop lentement mon pût pour venir me caresser entre les cuisses. J’aime cette caresse.

Elle monte lentement vers ma fente. Elle commence par me caresser le tour de l’anus. J’adore cette caresse sans pénétration aucune: elle m’envoie au paradis. Je jouis encore quand elle me met la langue au cul. Elle me fait rattraper le temps perdu. Enfin elle monte pour passer sa langue sur le clitoris bien gonflé de désir.

Elle me lèche comme le ferait une chienne, j’adore encore: je jouis. Elle se relève, m’embrasse, me caresse les seins et soudain pose sa fente sur ma bouche: Son con sent sa cyprine, et surtout le sperme des deux hommes.

A mon tour de chercher son clitoris et le lèche un bon moment, même après qu’elle jouisse. Elle se baisse et passe son bas ventre sur ma poitrine. Je sens sa mouille sur mes seins.

Enfin les hommes viennent me détacher. Mon premier réflexe est de les gifler. Mon homme en guise de "punition" me met à 5 centimètres de ma bouche sa pine bien dressée. Il panse que je vais le sucer: pas du tout malgré l’envie que j’ai de son sperme: je le prends dans ma bouche et le mords.

Tout le monde rit. Sauf lui, vexé il me prend la tête pour me forcer à lui faire une fellation. Cette fois je le lèche tant, qu’enfin il jouit dans ma bouche.

Je garde tout son sperme et vais le partager avec l’autre fille qui aime aussi le sperme. Notre baiser est très long, nous sommes prêtes à baiser un peu ensemble.

Nous allons nous coucher, non pas dans le séjour, mais dans la chambre où c’est plus confortable. Nous, nous embrassons toujours quand les deux mâles viennent voir ce que nous faisons.

Ils bandent pendant que nous nous caressons les seins. Ils bandent toujours quand nos mains descendent vers le sexe de l’autre et que nous nous branlons. Ils bandent toujours quand nous nous l’échons les fentes. Maintenant ils font plus que bander, ils se branlent pour l’instant. Je sais que mon mari va demander une pine au cul et qu’il va l’avoir. Pendant qu’il se fait mettre, nous finissons notre baise par un 69, comme seules les femmes ont le secret.

Diffuse en direct !
Regarder son live