Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 2 416 fois
  • 6 J'aime
  • 0 Commentaire

L Suite

Chapitre 1

Orgie / Partouze

Pourquoi tu m’a entrainée chez L, comme ça, sans m’en parler ? Nous avions bien joui la première fois avec lui. C’était même inespéré que je serve de réceptacle à sperme : je m’y étais bien adaptée avec vos deux bites aussi grosses l’une que l’autre dans mon con et mon cul.

Vous en voulez d’avantage. Mon corps vous suffit pourtant, même si vous me baisez l’un après l’autre. J’ai aimé me faire mettre en même temps pour la première fois.

Ce qui m’étonne est de vous voir nus rapidement alors que je reste encore habillée. Sa queue semble inoffensive avec ses poils blonds, alors que la tienne est plus arrogante, plus agressive avec tes poils noirs comme ceux d’un Sicilien.

Vous êtes contre moi, je sens votre chaleur m’envelopper. On dirait que vous vous êtes préalablement entendus L s’occupe de mon chemisier et mon soutien gorge, toi tu me déculottes rapidement avant de faire tomber ma jupe. Je sens bien vos bites contre moi : elles bandent bien : l’une est entre mes fesses, celles de L et la tienne est contre mon ventre. Je sens tes couilles contre mes poils.

Malgré moi, je remue mes fesses pour branler L. Je sens sa pine coulisser dans la raie. C’est excitant : je commence à mouiller. Toi, tu me branle un peu. Je sens deux doigts sur mon clitoris. Tu sais que si tu continue un peu tu vas me faire jouir. Au fond si je jouis maintenant, je sais que je jouirais ensuite avec vos bites. J’écarte mes jambes pour t’offrir mon con.

L en profite pour passer un seul doigt que mon anus. Il sait me caresser bien pour que j’aie un premier orgasme, avant que tu me donne le tien. C’est une fête pour moi, pourtant dans l’après midi tu m’as bien baisée : j’étais sous toi, tu me la mettais dans mon abricot. Nous avons joui ensemble, surtout quand toi tu me donnais ton sperme.

J’ai joui donc deux fois en quelques minutes. J’en veux encore, ma moule n’est pas rassasiée.

Tu veux mon cul. L te le donne en me tournant. Je n’ai rien à dire : je suis la femme qui sert à jouir.

Et puis, non l’endroit ne convient pas. Nous allons nous mettre près du bar du salon. Tu profite pour t’assoir sur un siège. Tu me fais poser mes fesses sur un autre. Ta bouche se pose sur mon cou. Je reçois celle de L sur mes lèvres : elles sont douces, sensuelles. Tu prends un sein dans ta main. Tu le caresse doucement comme un petit animal.

Je sens maintenant ta queue contre une fesse. Je peux la prendre dans ma main pour te branler un peu. Sa peau est douce, son prépuce me sert bien pour les va-et-vient. Tes couilles remontent un peu. Je sais que tu meurs d’envie d’entrer dans mon ventre.

Et puis, tu te lance en me prenant les cuisses à pleines mains. Tu me soulève facilement, moi qui pèse à tout cassé 55 kilos, toi qui en fais presque le double avec tous tes muscles. Tu es plus fort que L, même s’il a une belle bite.

Tu t’installe derrière moi, ta queue entre dans la raie de mes fesses. Non te ne vas pas m’enculer comme ça, à sec. Je n’aime pas tellement ça. Je manifeste mon mécontentement, tu n’en tiens pas copte, seul compte ton plaisir. Tu entre profond pour rester immobile. La seule chose que tu fasses est d’offrir mon con à L.

Il me réconcilie avec les bites en entrant lentement dans mon fourreau bien mouillé. Il est au fond de mon con. Pourtant dans la position où tu m’as mise, j’ai encore un endroit libre auquel tu n’as pas pensé. Mes doigts savent comment faire pour me masturber. Je touche à peine le clitoris que déjà je jouis.

J’accepte ta queue dans le cul, même si elle est toujours sèche. C’est sa grosseur autour de mon anus qui me donne ce plaisir.

Je continue ma masturbation, sans crainte d’être désavouée. D’abord je sais que je vous excite tous les deux et ensuite je me fais du bien.

Mon bas ventre est animé d’un mouvement d’avant en arrière, une fois sa queue dans le cul l’autre fois celle de L dans mon con. Je sens vos bites se croiser à travers les fines cloisons de mon ventre.

J’aimerai essayer avec un autre homme dans ma bouche. Tu sais que j’aime avoir ta bite dans la bouche, tu sais que j’aime déguster le sperme. Alors si j’avais en plus cette bite j’en serais comblée.

J’halète de plaisir, je transpire d’être entre vous deux qui me baisaient. Je reçois enfin la langue de L dans la bouche. Il m’embrasse bien, presque aussi bien que toi. Dans ma chatte, il me donne le même plaisir que toi quand tu baise.

Tu aime baiser à trois. Une fois c’était avec une autre fille, pour te faire plaisir. Nous étions à trois sur le même lit, tu était entre nous deux, bandant. Tu te souviens quand nous te caressions la queue à deux mains qui se disputaient. Elle était belle ta pine, nous la voulions les deux filles ensemble.

Nous nous sommes installés au bord du lit, moi sur elle, à plat ventre sur le sien. Je sentais ses seins contre les mien : ils m’excitaient. Et toi à genoux tu essayais de baiser un coup dans un con et coup dans l’autre. Tu t’es même tromper en entrant dans son cul : elle ne disait pas non. Quand tu t’en es aperçu il était trop tard, tu jouissais déjà.

Il a fallut que la fille me suce pour me faire jouir aussi. C’était une première pour moi. Je ne l’avais fait que pour ton plaisir.

Et je me trouve en sandwich entre deux hommes bien montés qui prennent ensemble leur plaisir de mon corps. Je ne dis pas non, j’apprécie en jouissant simplement. Est-ce que tu sens mes spasmes? Je jouis simplement de vos pénétrations doubles. Je suis prête à recommencer, je suis sans doute une drôle de fille d’aimer deux bites ensemble alors que c’est toi uniquement que j’aime, toi et ta queue. Ta queue je peux m’en passer en partie, la preuve maintenant puisque tu ne me donne que la moitié de mes orgasmes, le reste, c’est la bite de L qui l’apporte.

Je commence à bien l’aimer sa queue. Elle me donne ce plaisir immense de la double pénétration. Pour une de mes copines à qui je confiais que j’aimer baiser avec deux mâles à la fois, elle en était écœurée. Il faut qu’elle essaye une seule fois pour voir.

Oui, continuez ensemble, baisez moi enculez moi, je jouis. Recommencez une seule fois pour mon cul. Ou alors, mieux entrez ensemble dans mon con. Ca doit faire mal au début et un bien fou ensuite.

Diffuse en direct !
Regarder son live