Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 5 307 fois
  • 51 J'aime
  • 0 Commentaire

suite des vacances inespérée

Chapitre 3

Divers

Après une nuit de sommeil réparateur, pour Emily, je la raccompagne à Orange. Nous prévoyons de partir vers sept heures moins le quart chez elle, prendre ses affaires et l’emmener à Aix, a la FAC soit un peu plus d’une heure de route. Elle a cours a dix heures. Donc c’est faisable.

 

Un café pris rapidement, sa mère n’est pas là. Nous démarrons, et pendant le trajet, Emily ouvre ma braguette, sort mon sexe, je cajole, le masturbe lentement, une fois que je bande, elle se penche, lèche mon gland, elle le prend en bouche, lèche le pourtour, puis engloutit ma queue, elle bouge sa tête de haut en bas, elle me tète la bite, la pompe, aspire… nous doublons un camion dont le chauffeur a la vue sur Emily couchée, il doit comprendre car il actionne son klaxon type corne de brume ! Emily se relève se retourne vers moi, tout en me branlant, elle rit et dit :

-       Le jaloux !

Puis reprend sa pipe… je passe une main sur son dos, sur ses fesses, elle soulage son bassin, en soulevant sa jupe, je peux accéder à sa raie culière, je touche sa chatte qui est trempée, je mets de la cyprine sur mon majeur puis le pose sur sa rosette, je la pénètre un peu et je fais des mouvements de va et vient, elle me suce la bite, je lui lime l’anneau ridé, elle gémit, elle pousse des soupirs de plaisir … Son bassin bouge, je pistonne son trou de plus en plus vite, sa respiration est saccadée, ses jambes tremblent… elle pousse un râle de plaisir et jouit du cul… elle me pompe et aspire ma queue, une onde irradie mes jambes et monte jusqu’à mon ventre, je les contracte, mmm mes ciglées de foutre remplissent la bouche d’Emily :

-      Tu sais Nico ça va me manquer toute la semaine !

-      Mais tu vas bien trouver un jeune à la FAC !

-      Ahhh ne dis pas ça, ce n’est pas un jeune que je veux mais toi !

Nous arrivons devant la FAC, près du parc Jourdan, je trouve une place pour me garer. C’est l’heure des "aurevoir" mais ce n’est que pour une ou deux semaines… après un gros baiser langoureux, Emily descend de la voiture et je démarre direction Avignon.

De retour a la maison, Je fais un peu de rangement puis, je me rends au bureau. La journée se déroule, sans rien de particulier. De retour a la maison je me prépare un rafraichissement puis j’allume machinalement la télé. 

Peu après le téléphone sonne :

-      Allo Nico, bonjour c’est Christiane ! Tu te souviens de moi ?

-      Salut, ben oui surement, quoi de neuf ? Ça va mieux du coté moral ?

-      Oui en partie grâce a toi et nos rencontres pendant les vacances, et je prends sur moi aussi, je me raisonne ! A la réflexion Morgan et toi avaient dus me prendre pour une moins que rien ou une "siphonnée" quand vous m’avez vue dans la forêt !

-      Mais non pas du tout, il y a des pulsions soudaines que l’on ne peut pas toujours retenir et puis quand on a le moral dans les chaussettes on fait parfois n’importe quoi. Ne t’inquiète pas. Qu’est-ce qui t’amène ?

-      Je me demande si on pouvait se voir, soit un soir de la semaine, soit le week-end prochain, ça me ferait plaisir.

-      OK Christiane, je vois ça et je te rappelle ce soir. Bises

-      Bises. 

Les jours passent puis mercredi je sors faire un complément de ravitaillement, au retour réflécis au repas de ce soir, que faire ? N’ayant pas envie de manger seul j’appelle Morgan pour qu’il vienne partager le repas, s’il est libre. Il l’est. Il arrive une demi-heure plus tard :

-      Salut Nico !

-      Salut Morgan ! on boit un verre puis je te mets à contribution pour la cuissine.

Installés dans le salon, nous discutons de choses et d’autres, je lui dis que Christiane veut venir, le week-end prochain semble mieux car il y a un peu plus d’une heure trente de trajet, aller-retour ça fait plus de trois heures, c’est beaucoup pour juste une soirée. Le verre pris, je me dirige vers la salle de bain pour me doucher avant de préparer le repas. Une fois nu et prêt à entrer sous la douche, Morgan entre dans la salle de bain :

-      Je peux prendre la douche avec toi ? Ça fera des économies d’eau !

-      Bien sûr Morgan !

Nous éclatons de rire. Morgan me rejoints, l’eau coule, puis je me savonne, je frotte le dos de Morgan sur sa demande, il me rend la pareille. Juste avant de nous rincer en me retournant je me retrouve plaqué contre le dos de Morgan, mon sexe le long de sa raie culière. J’hésite un moment puis le tenant par les hanches je bouge mon bassin de haut en bas, mon sexe frotte entre ses fesses, il gémit, tout en bougeant mon bassin je prends sa queue en main et commence une lente masturbation. Morgan gémit : 

-      Mmmm ouiii c’est bon ta queue qui frotte mon petit trou et ta main qui me branle, ouiii mmm !

Je place ensuite ma bite entre ses cuisses tout en le branlant… Morgan recule son bassin en gémissant. Je me recule et met un doigt sur son petit trou, tout en continuant à le branler, il gémit plus fort, je rentre un tout petit peu le doigt, les soupirs de plaisirs s’accentuent…. Je fais couler l’eau pour nous rincer, Morgan surpris me dit :

-      Tu veux arrêter ?

-      Non mais on va essayer d’aller plus loin !

Une fois rincé, je prends du lubrifiant dans la pharmacie, je lui en applique dans la raie culière et je mets un préservatif pour faciliter la pénétration. Une fois dans la douche nous reprenons la même position, plaqué contre son dos, je bouge mon bassin a nouveau et reprends la bite de Morgan et le branle… il soupire de plaisir, j’accélère les mouvements, Morgan gémit… je prends ma bite et présente de gland sur son petit trou je fais de très légers mouvements de quelques millimètres, Morgan gémit recule légèrement son bassin, je le branle, il gémit plus fort :

-      Mmmmm ohhh ouiii c’est bon… je ne savais pas que ça pouvait etre si bon…. Mmm ouiiii

Encouragé je pousse plus fort mon gland est a moitié rentré, Morgan ne bouge plus :

-      Ça ne te plait pas ?

-      Une fois entré ça coupe mon excitation, je n’aime pas beaucoup. Essaye tout de même on verra.

Je reprends mes va et vient… tout doucement mon gland entre dans le fondement, Morgan est crispé, il ne bouge plus, je continue à le branler, sa queue est moins raide… Il recule franchement le bassin ma bite le pénètre… J’attends un moment, puis je reprends les va et vient… j’ai envie de jouir, ma bite est enserrée…. J’accélère les mouvements, je tiens Morgan par les hanches, il est passif sans réaction, il débande… Je sens une onde partir de mes jambes et remonter… Je jouis. Mais ce n’est pas le "grand pied". Je me retire, Morgan confirme que les caresses sur le petit trou l’excitent au plus haut point mais la pénétration lui coupe toute envie. Nous terminons de nous sécher, puis allons dans la chambre ou Morgan dort, je le fais assoir sur le rebord du lit j’écarte ses cuisses, je prends sa bite ramollie, comme un petit oiseau tombé du nid, je la mets en bouche, je tète le gland en lui caressant les couilles, la queue se redresse lentement. Je lèche cette hampe de chair de bas en haut en titillant le méat avec la langue a chaque passage, puis j’engloutis la bite a nouveau, Morgan gémit, il me tient la tête… je sors la bite de ma bouche un filet de salive nous lie… je reprends la bite, je la suce, je la tète, Morgan caresse mes joues creusées par la pipe que je lui fais, puis il me tient la tête et dit :

-      Ne bouge plus je vais te baiser la bouche, il se lève me tiens fermement la tète et son bassin fait des va et vient, sa bite coulisse dans ma bouche mes lèvres roulent au rythme de ces mouvements, je sorts la bite, je me caresse les lèvres puis je reprends cette bite dure et tendue, Morgan me rebaise la bouche, je mets ma main à la base de sa queue, dans son excitation il se contrôle peu et sa queue touche ma gorge, ce qui me donne des haut le cœur… Je sens les jambes de Morgan se contracter, il gémit très fort, il pousse un râle puis bouge très peu, les jambes comme tétanisées, il donne de tous petits coups de reins, et les giclées de son foutre emplissent ma bouche… Le lève les yeux vers lui, nous nous regardons, Morgan sourit, et j’avale sa liqueur.

Dans les minutes qui suivent, a peine avons-nous le temps de rejoindre le salon, nus, la sonnette retentit. Avant d’ouvrir je demande qui est là, c’est Emily ! J’ouvre, elle me saute au coup, m’embrasse, voit Morgan va le saluer en lui faisant deux bises… Puis elle réalise que nous sommes nus. Nous prenons place dans le salon, elle nous explique qu’elle avait trop envie de me voir, qu’elle a pris blablacar et qu’elle est venu passer quelques jours jusqu’à lundi. Puis elle demande si sa présence nous gêne et si elle nous a interrompus ?

-      Bien sûr que non, tu ne gênes pas et tu n’as rien interrompu, nous allons remettre un vêtement puis nous prendrons un verre et préparerons le repas comme prévu.

-      Si ça ne te dérange pas Nico, je vais prendre une douche et me mettre en "relax".

-      Oui vas-y, tu es ravissante.

-      Pour la route j’ai mis le jean qui serre un peu et juste un t-shirt et la doudoune, mais il ne fait pas froid en fait.

Emily nous rejoint au salon, elle porte un t-shirt long, l’apéro est servi, nous sommes en pantalon de survêtement et torse nu, il fait bon dans la maison. Emily s’assoit entre nous, nous parle de ces dix jours passés, puis soudain se pose la question de ce que nous faisions avant son arrivée. Nous sirotons nos verres en lui racontant, elle se frotte les cuisses l’une contre l’autre. Les verres posés, je prends son menton d’une main et tourne son visage vers moi, je cherche ses lèvres. Je l’embrasse, nos langues se fouillent, Morgan caresse une cuisse, sur le dessus et l’intérieur en partant du genou et en remontant lentement, je passe une main sous le t-shirt, et caresse le ventre d’Emily, en remontant vers la poitrine, je caresse alternativement ses seins, je roule les tétons entre mes doigts, je les pince, Emily soupire profondément, puis gémit de plaisir. Je reprends son menton et tourne son visage vers Morgan qui l’embrasse fougueusement. Tout en lui caressant les seins, de l’autre main, je caresse ses cuisses qu’elle écarte. J’arrête mes caresses juste avant sa fontaine d’amour, je redescends vers le genou puis remonte. Morgan fait de même. Emily gémit plus fort, elle avance un peu le bassin cherchant le contact avec nos mains, elles remontent toutes les deux et sont en contact avec le fruit de la passion, Morgan passe un doigt a l’intérieur des lèvres trempées, moi je frotte le clito, le décapuchonne et le titille… Emily pousse un râle :

-      Mmmm ouiiii encore… c’est bon… n’arrêtez pas….

Elle passe ses mains dans nos survêtements, prend un sexe dans chaque main et commence à nous masturber… Nous enlevons ce pantalon devenu gênant ainsi que le T-shirt d’Emily, puis nous reprenons nos caresses sur sa chatte. Elle gémit plus fort, son corps tremble légèrement. Elle nous branle lentement puis se penche vers moi, lèche mon gland, l’embrasse, le suce, le tète, Morgan passe sa main derrière Emily, lui caresse le dos, descend vers les fesses, puis pose son majeur sur le petit anneau ridé… Emily sursaute de plaisir et gémit à la limite du râle…Je frotte son clito avec le pouce et je pénètre la chatte avec le majeur, Morgan fait des petits cercles sur la rosette et la pénètre un peu, Emily bouge le bassin d’avant en arrière pour accentuer nos pénétrations !

Diffuse en direct !
Regarder son live