Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 13 321 fois
  • 57 J'aime
  • 2 Commentaires

Surpris par ma collègue

Chapitre 3

Avec plusieurs femmes
57
5

Sous la pression de la laisse, Thomas commença à se lever pour suivre Laure. C’est alors qu’une nouvelle gifle s’abattit sur son visage.


— Qui t’as autorisé à te lever ?

— Personne, mais je..., bafouilla Thomas.

— A genoux, tout de suite, ordonna Laure.


Thomas reprit précipitamment sa position à quatre pattes et suivit Laure en direction du vestibule, puis ils prirent la direction du coin nuit de l’appartement. Thomas s’efforçait de rester proche de Laure, sans pour autant la gêner. En outre, cette position lui permettait d’apprécier le fessier de la jeune femme à chaque déhanché.

Laure emmena Thomas jusqu’aux w.c... Elle lui intima de se positionner à genoux à côté de la cuvette. Pendant ce temps, elle releva sa robe, retirera son string et s’installa sur la cuvette, les jambes suffisamment écartées pour offrir à Thomas une vue imprenable sur son anatomie qui était épilée au style brésilien. Laure commença ensuite à laisser quelques jets saccadés s’écouler avant de vraiment se soulager, toujours sous le regard de Thomas.

Une fois qu’elle eut terminé, Laure retira sur la laisse:


— Viens me nettoyer maintenant.


Contraint par la laisse qui se raccourcissait, Thomas se rapprochait de la cuvette. Il n’avait encore jamais eu l’occasion de goûter à ce type de nectar. Pour une première expérience, il estimait néanmoins que cela restait assez soft. Il n’aurait pas à avaler une grosse quantité, mais seulement les quelques gouttes restantes. De plus, la vue des lèvres de Laure avait comme un effet hypnotique et lui enlevait toutes réticences.


Il inséra donc sa tête entre les jambes de sa maîtresse au-dessus de la cuvette. Alors que Thomas prenait une inspiration, des odeurs d’urines commençaient à se faire ressentir. Malgré cette odeur, Thomas sortit sa langue pour la faire glisser le long des lèvres de Laure afin de les nettoyer et récupérer les éventuelles gouttes restantes. Une fois le travail achevé, d’un geste de langue, il s’engouffra dans la fente pour s’affairer à l’entrée du vagin. Le goût de cyprine était plus prononcé et se mêlait à sa salive. Entre deux coups de langue, il en profitait pour avaler ce mélange auquel il prenait goût. Aux légères contractions qu’il percevait sur les cuisses de Laure, il remarquait qu’elle n’était pas insensible à cette caresse. Pour autant, elle ne se laissa pas aller à plus de plaisir et dès qu’elle estima être suffisamment nettoyée, elle l’agrippa par les cheveux pour le stopper et retirer sa tête.


Thomas se retrouva à nouveau à genoux devant les w.c. pendant que Laure réajustait sa robe. Elle saisit ensuite son string posé au sol et l’introduit dans la bouche de son nouveau soumis. Ils reprirent le chemin du salon, Thomas toujours tenu en laisse.


Valentine, qui avait profité de leur absence pour débarrasser les restes du repas, eu un large sourire en voyant Thomas revenir, le string de Laure fourré dans sa bouche.


— Il a bon goût le string au moins ?

— Mfoui, tenta de répondre Thomas comme il le pouvait.

— Bien, il n’y a qu’à l’amener à la chambre, ce sera plus pratique pour la suite.


Laure fit demi-tour en dirigeant toujours Thomas. Valentine suivait le duo. Une fois arrivés dans la chambre, Valentine s’accroupit devant Thomas pour lui retirer le string et posa sa main sous son menton et lui demanda d’une douce :

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)


— Tu as déjà été sodomisée ?

— Non jamais.

— Puisque, c’est ta première fois, à qui souhaites-tu offrir ta virginité ?


Thomas fut pris de court par cette question. Les deux femmes étaient désirables et les deux possibilités lui convenaient. Cependant, pour une fois que son avis était requis, il préférait y répondre :


— Puisque nous sommes chez vous, à vous Maîtresse Valentine.


Cette dernière esquissa un sourire satisfait.


— Bien, enlève ton boxer et assis-toi sur le bord du lit.


Pendant ce temps, Valentine commença à se dévêtir. Elle ôta son chemisier, son jeans, puis son collant, pour se retrouver uniquement avec un ensemble soutien-gorge et shorty rouge. Elle se dirigea ensuite vers le tiroir de la table de nuit pour en sortir un gode ceinture. Celui-ci faisait un peu moins de vingt centimètres, mais le détail qui marqua Thomas était l’embout qui permettrait de donner également du plaisir à la personne qui le portait. Valentine s’équipa et plaça le petit embout à l’entrée de son vagin.


Laure s’était également dévêtue et n’avait conservé que ses bas.

Lorsque Valentine approcha, Laure se mit à genoux pour commencer à faire une fellation à Valentine. Thomas put percevoir que les va-et-vient effectués par Laure stimulaient le vagin de Valentine qui commençait à pousser des gémissements de plaisir. Laure fixait autant que possible Thomas durant cette fellation, comme pour le narguer. Lorsqu’elle entreprit de prendre le gode intégralement en bouche, elle fit en sorte de garder les yeux ouverts, en le fixant.


L’excitation de Thomas ne cessait de monter, mais il n’osait pas bouger ni venir toucher ses deux corps magnifiques en l’absence d’autorisation.

Après une fellation de quelques minutes qui aurait largement suffi à faire éjaculer Thomas, Laure se releva et vient prendre place derrière lui sur le lit. Elle caressa son torse, lui pinça les tétons et lui mordilla le cou.


Valentine quant à elle avait saisi un tube de lubrifiant et en avait versé sur ses doigts. Laure attrapa alors Thomas pour le faire basculer sur le dos. Elle posa ensuite son fessier sur sa tête et saisit ses jambes afin de les lever et offrir son anus à Valentine.


Cette dernière, avec ses doigts, fit couler le lubrifiant sur la rondelle de Thomas, qui sursauta avec la fraicheur du contact. Elle introduisit ensuite son index dans l’anus et commença les allers-retours. Après quelques mouvements, elle ajouta son majeur pour accentuer la dilatation. Après une dizaine de pénétrations de plus en plus profondes, elle estima que l’anus était prêt. Elle retira ses doigts et saisit Thomas par les hanches pour le rapprocher. Elle commença à introduire le gode, qui fort heureusement pour Thomas était de taille raisonnable pour une première expérience.


Le soumis ressentit néanmoins une douleur qui lui coupa la respiration pendant une demi-seconde. Heureusement pour lui, Valentine y allait avec douceur et prit son temps pour permettre à son anus d’accepter ce corps étranger et l’aspirer. Une fois à l’intérieur, les premiers mouvements de Valentine étaient lents, pour ensuite s’accélérer.


Pendant ce temps, Laure avait enlevé ses fesses du visage de Thomas, pour s’assoir sur le lit et positionner la tête de Thomas sur ses genoux, afin qu’il ne loupe rien du spectacle. Par moments, son regard croisait celui de Valentine qui était radieux et plein de satisfaction.


Pour la première fois de la soirée, Thomas ressentait un total lâcher-prise et se sentait totalement offert à ces deux femmes.

La scène qui se déroulait le ramena rapidement à la réalité. Les coups de Valentine se faisaient de plus en plus violents. Laure enleva ses genoux pour se repositionner sur la tête de Thomas, tout en embrassant sa comparse. Par ses coups de bassin, elle forçait Thomas à lui lécher alternativement sa chatte et son anus.


Après plusieurs minutes, les cuisses de Laure se serrèrent autour de la tête de Thomas, comme pour lui signifier l’orgasme qui arrivait. Les doigts de Laure se plantèrent ensuite dans son torse pour confirmer cette impression.


Une fois remise de ses émotions, Laure retira ses mains et s’allongea sur le lit. Valentine qui s’était retirée attrapa la laisse et ordonna à Thomas de se positionner au pied du lit sans bouger. Elle le remplaça sur le lit et se rapprocha de son amie.


Sous le regard de Thomas, les deux femmes commençaient à se donner du plaisir. Les gémissements des deux femmes et leur corps entremêlés ne faisaient que redoubler l’excitation de Thomas qui avait de plus en plus de mal à se contenir.


Les deux femmes s’étaient positionnées en 69 et alternaient les coups de langue et les doigtages. Laure qui avait déjà eu un orgasme ne mit pas longtemps à en avoir un nouveau, mais elle s’efforça de continuer ses caresses afin de permettre à Valentine de jouir à son tour. Repues, les deux amies s’allongèrent sur le lit et prirent quelques minutes pour savourer l’instant, sans échanger de mots.


Lorsque Laure commença à émerger, son œil s’arrêta sur la pendule. Elle se tourna vers Valentine pour lui signifier qu’elle devait rentrer.


— Et pour lui, on fait quoi ? demanda Valentine. Il mérite aussi de jouir ?


Après avoir fait mine d’hésiter, Laure acquiesça en expliquant que Thomas avait été assez serviable pour mériter une récompense.

Valentine se leva alors et tira sur la laisse de Thomas pour qu’il l’imite. Son gland était dur comme jamais, au point de le faire un peu souffrir. Valentine le saisit de sa main droite et commença à la masturber. Laure s’était assise au bord du lit pour profiter du spectacle.

Au vu de la soirée, la jouissance de Thomas fut très rapide. Quelques dizaines de secondes suffirent à faire arriver Thomas au bord de l’éjaculation. Quand elle sentit le gland se durcir un peu plus, Valentine le dirigea vers les pieds de Laure.

Une sensation d’extase s’empara de Thomas lorsque les premiers jets sortirent et se poursuivirent pendant tout l’orgasme.

Une fois la dernière goutte tombée, Laure regarda Thomas avec un grand sourire et lui dit avec son air malicieux :


— Maintenant, il va falloir nettoyer.


A ces mots, Thomas retrouva immédiatement ses esprits, et bien que rebuté par cette idée, il savait qu’il n’y couperait pas. Laure lui présentait déjà son pied, toujours enveloppé dans son bas, sur lequel les traces de sperme étaient bien visibles.

Thomas se remit à genoux, et attrapa le pied avec sa main et commença à lécher avec dégoût, du bout de la langue. La mimique de cet homme agenouillé renforçait la satisfaction de ses maîtresses.

De son autre pied, Laure essuyait les quelques gouttes posées sur le parquet avant de les présenter à Thomas.

Une fois les pieds bien propres, Laure félicita son collègue de travail pour sa prestation. Pour retourner au salon, les deux femmes autorisèrent Thomas à se tenir debout, comme pour lui signifier que la soirée était terminée.

Laure finissait de se rhabiller quand Thomas se baissa pour saisir son pantalon. A cet instant, Laure jeta un coup d’œil rapide à Valentine qui demanda alors à Thomas :


— Tu as des obligations pour ce week-end ? Si ce n’est pas le cas, tu pourrais rester jusqu’à demain soir.


Ravi de sa soirée, Thomas accepta avec joie l’invitation. Avant de partir, Laure embrassa langoureusement Valentine, puis elle posa délicatement ses lèvres sur celles de Thomas en lui souhaitant un bon week-end.

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder