Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 5 663 fois
  • 46 J'aime
  • 2 Commentaires

la surprise ...

Chapitre 1

Avec plusieurs femmes

Lorsque j’ai connu les Gargel , ils arrivaient de la région marseillaise et malgré leur cinquantaine , étaient de vrais sportifs dans l’âme . Henry , le mari fidèle et prude , partait à heure régulière et ne rentrait jamais avant 19hoo . Ce qui laissait en semaine , à Chantal son épouse bavarde , le temps de chercher des occupations , car après quelques conversations , j’avais cru comprendre , qu’elle n’avait pas autant de satisfactions au lit que sur le bulletin de paie .. et au fil des rencontres de couloirs , un jour elle m’invita à prendre un verre , car disait-elle , son ours n’était pas sociable !!!Avec son peignoir légèrement au dessus des genoux , et ouvert sur une poitrine opulente, elle ne me laissait pas indifférent ; je dirais même qu’après quelques minutes , je bandais ... La conversation , à huis clos , ne tarda pas a dévier sur le sexe comme je m’y attendais .. Oui à force de croiser , décroiser les jambes , elle avait découvert ses belles cuisses fermes malgré l’âge .. et elle me parlait de ses fantasmes tout en regardant la bosse grossir dans mon jeans !!! oui elle n’osait pas faire le premier pas avec ce jeunot de 26 ans , mais cela n’était pas l’envie qui lui en manquait . Aussi quand j’eus compris ses désirs , je décidais de passer a l’attaque .. et au moment ou elle s’approcha avec deux verres à la main , je lui encerclais la taille , l’attirant contre moi ;"" vous n’allez pas vous payer une vieille !!!!"" s’exclama-t-elle , alors que je posais mon autre main sur son ventre , et levant les yeux , je lui répondis "" que sûrement elle avait autant envie du jeune qui était là que moi d’elle . Elle fit semblant de se défendre et laissa ma main écarter le peignoir et caresser sa peau blanche et douce , et découvrir sous une culotte assez étroite ( le string n’existait pas ..) une toison dense , et deviner des grosses lèvres qui laissaient présager une bonne envie . Elle se laissa faire et me dit en se baissant pour m’embrasser . ""je crois qu’on va bien s’amuser "" .... et ouvrant la bouche , nos langues entreprirent un sérieux combat pendant qu’elle me prenait le sexe à pleine main et que de mon côté je caressais la raie de son vagin écartant les grosses lèvres qui durcissaient pour trouver un clitoris comme jamais je n’aurais pu en imaginer un .. oui Chantal avait une furieuse envie de faire l’amour et sans préliminaire arriva à s’empaler sur mon gland et se déchaîner furieusement le souffle court , et me laissant faire , Le peignoir tomba sans regret et le soutient gorge aussi . C’est une femme déchaînée qui se faisait l’amour sans se demander si j’avais autant envie qu’elle, je caressais ses seins qui durcissaient et je pris un téton entre mes lèvres pour le mordiller , en laissant une main sur son clitoris elle m’inonda le pubis et les couilles , cramponnée à mon cou en poussant des ""Han ! Han ! Han !!! .. Elle se mit à jouir soudain et ne pouvant se retenir elle poussa un cri qui me surprit et elle s’écroula contre moi en donnant des coups de reins comme pour m’enfoncer au plus profond de son ventre . Elle sentit soudain mon foutre jaillir en elle et me serra encore plus comme pour ne rien laisser perdre . Soudain elle se releva et se jeta sur mon gland et me suça jusqu’à la dernière goutte .. ce n’était que le début . on allait voir ...


Diffuse en direct !
Regarder son live