Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 3 449 fois
  • 8 J'aime
  • 0 Commentaire

la surprise ...

Chapitre 2

Avec plusieurs femmes

Chantal était encore entre mes cuisses à me lécher les couilles , la verge , et malgré la différence d’âge , je la trouvais de plus en plus excitante .. Elle se releva et me demanda de la suivre dans la chambre ou nous serions bien mieux pour continuer .. ""Oui , tu comptais t’en tirer avec un coup !!! mais j’ai encore envie"" , et ce n’est pas son clitoris qui dépasse de ses lèvres trempées qui pouvait démentir la réalité .. aussi tout en la caressant je la poussais doucement et cuisses ouvertes elle m’offrit sa chatte que ma langue se mit a explorer . Le goût salé ne faisait qu’augmenter mon désir et j ’ écartais ses grosses lèvres et la branlais en va-et-vient le long de ses petites lèvres . N’y tenant plus je saisis son clitoris et l’aspirais lentement alors qu’elle donnait des coups de rein comme pour me faire l’amour dans la bouche . Je sentais sa cyprine couler sur ma langue . Les mains sous ses fesses je la collais contre moi et soudain l’envie de mettre un doigt dans sa rondelle me poussa à la pénétrer d’un coup d’une phalange du pouce . Elle se raidit surprise par la douleur de la poussée . Mais relevant la tête , je la vis se pincer les tétons et gémir de plaisir .. "" Oh baise-moi !! défonce moi !! viens me la mettre au plus profond !! oui j’ai envie de ta queue , viens mon petit chéri , fais moi éclater . "" Elle ne s’arrêtait pas et je m’allongeais sur son corps et c’est sa main qui se saisissant de ma verge la mit à l’entrée de sa grotte ruisselante . Je commençais à la pilonner avec de plus en plus de force , ce qui semblait lui plaire car elle s’activait pour qu’au moment ou nos corps étaient soudés je sente bien son plaisir . Combien de fois a-t-elle joui ? je ne le sais car lorsque je giclais au fond de son ventre elle m’enserra entre ses reins et me garda en elle un long moment .. jusqu’ à ce que mon sexe apaisé sorte tout seul la laissant inondée de plaisir . Elle me caressait les cheveux en me disant qu’il y avait longtemps qu’elle n’avait joui ainsi , tout en se frottant contre mon ventre . Je sentais ses poils trempés qui crissaient avec les miens et elle semblait heureuse . Nous ne parlions pas , nous savourions le plaisir , qui coulait entre nos cuisses .. et après un moment elle me dit "" Si Babette était là , elle en voudrait autant ! - Etonné , je lui demandais qui était Babette , et découvris que c’était une voisine du R.D.C. dont le mari comme le sien pensait plus à sa promotion qu’a son plaisir ;. Alors ils leur arrivait de temps à autre de se faire plaisir ensemble ... Babette avait 33 ans mais , une pêche d’enfer , me dit elle .. Et pendant un moment Chantal me raconta comment elles se faisaient jouir , comment elles occupaient leurs après-midi ... à se sucer , se fouiller avec les doigts et jouir tranquillement , car c’est vrai l’insonorisation des appartements était parfaite . Tout à coup alors qu’elle recommençait à me branler et se titiller le clitoris avec mon gland , elle me demanda , si je ne voudrais pas venir passer un après-midi avec elles , à condition que je lui consacre des moments à deux , car elle ne pensait pas à son âge , plaire à un jeune , et surtout éprouver autant de plaisir . Tout en parlant elle se masturbait avec ma verge et je caressais sa poitrine , dure qui , à force d’être pincée et léchée avait une couleur rosée .. elle avait encore envie et comme je recommençais à bander elle me prit entre ses cuisses et roulant sur le lit elle se mit sur moi et sans nous séparer , elle vint s’asseoir sur la verge et caresser son clitoris et sa toison .. elle me fixait dans les yeux , me demandant pourquoi elle avait autant envie de me sentir en elle !! et elle commença à s’agiter sur mon pubis en retenant son souffle pour mieux jouir .. pour m’inonder une autre fois .. oui cette fois c’est d’épuisement qu’elle s’affala sur moi enfin comblée , et je sentais encore ses muscles vaginaux frémir , et masser ma verge . Elle se laissa aller sur moi et prenant mes lèvres , dans un baiser qui n’en finissait plus je sentis son vagin se contracter et elle gémit en écartant les cuisses , devenant toute molle sur moi . Je crois qu’elle avait atteint la limite de son plaisir et comme deux enfants on s’embrassait à pleines bouches , tout en se caressant . Il était presque midi , et Chantal me rendit ma liberté , non sans avoir voulu me faire une pipe , et me faire durcir , une dernière fois . "" Tu sais , tu peux venir quand tu veux , et si un après midi tu es d’accord , viens nous rejoindre . J’étais sidéré car elle n’était pas jalouse et malgré nos différences d’âge elle ne craignait pas de me voir l’oublier . Lui caressant une dernière fois le clitoris avant de partir , elle se laissa faire en soupirant de bonheur ""a bientôt mon coeur "... et je lui promis de revenir bien vite , ne disant pas non à sa proposition avec Babette ...


Diffuse en direct !
Regarder son live